MENU ZINFOS
Social

Département : La grève maintenue à l'issue de la réunion de négociation


Alors que la mobilisation des agents du Département ne faiblit pas, la réunion de cet après-midi n'a pas réussi à débloquer la situation, malgré des avancées. Les grévistes attendent un engagement écrit du président Cyrille Melchior pour reprendre le travail.

Par Maxime Bonnet - Publié le Jeudi 29 Septembre 2022 à 17:49

En grève depuis ce mercredi, les agents du Département attendent beaucoup de ces négociations.
En grève depuis ce mercredi, les agents du Département attendent beaucoup de ces négociations.
Après deux heures de réunion avec un élu, les syndicats à l'origine de la mobilisation ne sont toujours pas satisfaits, même si des avancées ont été faites. Le Département s'est engagé à produire rapidement un ordre du jour sur toutes les revendications émises par les représentants syndicaux.
 
"C'est une avancée, mais nous ne sommes encore satisfaits, voilà pourquoi le mouvement est maintenu pour l'instant. Le dialogue social est présent donc c'est un point de satisfaction, mais maintenant nous attendons du concret. Nous voulons un document signé", explique Patricia Kichenaman-Doxiville, secrétaire déléguée de la SAFPTR.
 
Parmi les avancées, l'intersyndicale s'est mise d'accord avec le Département pour mettre en place un "groupe de travail, où les revendications seront examinées sur le court, moyen et long terme", poursuit la syndicaliste. Sur les demandes qui devraient rapidement être mises en place, l'application des revalorisations salariales liées au Ségur et de la loi Taquet (pour les assistantes familiales) devrait être respectée. "C'est la loi, nuance Patricia Kichenaman-Doxiville, ils attendent la publication au JO pour qu'elle soit appliquée". Une étude a été commandé à un cabinet de conseil et ses conclusions devraient être prochainement connues.

Un courrier du président à tous les agents
 
Si ces progrès donnent de l'espoir aux agents mobilisés, rien n'est encore vraiment concret, au grand dam des syndicats. "Pour l'instant, on est que dans la parole, rien n'est encore ratifié. Voilà pourquoi nous demandons un courrier de principe du président à destination de tous les agents", explique Patricia Kichenaman-Doxiville.
 
"On ne peut pas se permettre d'arrêter maintenant, trop de personnes se sont mobilisées, et d'autres qui ne pouvaient pas en attendent beaucoup", rapporte la syndicaliste. Pour l'instant aucune autre réunion n'est prévue avec la direction dans les prochains jours.




1.Posté par valeo le 29/09/2022 18:38

Alors M.Melchior, c'est le bordel dans votre "maison"?

2.Posté par Inia le 29/09/2022 18:48

Toujours des groupes de travail proposés par ce president dont on a jamais le resultat !

3.Posté par Le révolutionnaire le 29/09/2022 18:57

Notre Président, depuis 1 an pense déjà à la politique politicienne, c'est à dire satisfaire MACRON:
La destruction du service public.

Un Management appliqué par La Fratrie, qui protège les incompétents, au détriment des lauréats de concours et examen professionnel.

Encore des techniciens chauffeurs, techniciens coursiers, agent d'accueil rédacteurs?


Encore combien de suicide à petit feu, combien de souffrance ( dépression, additions....) si sa continue, les Services sociaux du Département auront du mal à traiter les propres dossiers de leurs collègues!!!!!!

Aussi,

Je crois en diminuant le budget de petit fours, les déplacements et la COM, les agents pourront retrouver un peut plus de sérénité

4.Posté par monpéi le 29/09/2022 19:24

On entend pas l'élu 19e canton ? Qui préfère occupé les conflits des autres collectivités mais pas du département

5.Posté par jojo la frite le 29/09/2022 20:47

mi approuve à 100% cette grève .!... les "petits" chefs devraient être remerciés à grands coups de pied là où je pense.. ,

6.Posté par Popol le 29/09/2022 22:14

Encore de syndicat S… bla bla avant les élections juste pour des jours de décharge,
Honte aux militants

7.Posté par Un travailleur social le 30/09/2022 06:42

Président qui fait rentré son camarade, quand va rouve lo zieu su li comme le maire tampon li va crie à l'injustice.
Par contre donne au salarié ce qui reviens de droit c'est niette.
Alors que dans bcp de département de France la sécurité est appliqué. A la reunion les associations donne la segur qui est financé à 70 % par l'état. Et ben non y préfère donne l'argent la flamme olympique.
Franchement on se demande comment il définie les priorités ???????

8.Posté par Généralisation globale le 30/09/2022 08:04

les technocrates corrompus se bouffent le gueule entre eux ?

il n' a y a plus de télétravail possible...de toute manière qu'elle différence entre rien et riien ?

9.Posté par Anour le 30/09/2022 10:41

Et partout au département non uniquement dans les services sociaux!

10.Posté par reunionnais du monde le 30/09/2022 16:12

Le département a touché de l'argent pour la prime ségur...il doit la reverser aux agents qui travaillent et ont travaillé pendant la crise covid...pas besoin de payer encore des cabinets conseils afin de savoir si oui ou non les agents y ont droit...c'est noté dans la loi même si celle ci est carrément hypocrite et laisse aux départements le soin de l'appliquer ou pas ! le gouvernement n'est même pas en mesure de prendre la responsabilité de ses lois !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes