Département, CDC Habitat et SIDR signent un protocole d’accord pour soutenir le parcours résidentiel pour la période 2019-2021


Avoir un logement est essentiel car l’épanouissement de tout individu passe nécessairement par le fait d’avoir un toit. S’abriter, se loger, est la pierre angulaire de tout parcours de vie, surtout à La Réunion où la réalité sociale érige la problématique du logement en priorité. 

Aussi, dès 2005 dans le cadre du volet logement du Plan Départemental de Cohésion Sociale, le Département a retenu comme axe d’intervention le soutien à l’accession à la propriété en faveur des ménages locataires du parc locatif social ancien, âgé de plus de 10 ans, une démarche venue compléter son soutien aux bailleurs sociaux dans la mise en œuvre de leur stratégie de développement à travers le levier de la garantie d’emprunt.

Les ménages réunionnais bénéficient ainsi d’une aide sous la forme de subvention afin de compléter leur plan de financement pour accéder à la propriété chez un bailleur social. Elle s’élève à 20 % du coût total de l’acquisition du logement dans la limite de 6 000 € maximum par projet. A la SIDR depuis 1982, 3700 familles sont devenues propriétaires soit 19% du parc locatif.
 

Programme d’accession à la propriété, une importance en termes de cohésion sociale


La Collectivité départementale a décidé de reconduire cette aide aux ménages souhaitant acquérir leur logement en mars de cette année.  Toutefois, depuis la remise en cause par l’Etat de l’Allocation Logement Accession, une érosion des ventes est constatée par la SIDR. Jusqu’en 2017, 50% des ventes étaient réalisées grâce à l’intégration de l’allocation accession dans les plans de financement. L’effet de sa suppression s’est fait ressentir en 2018 où 35% des clients potentiels se sont vus refuser leur financement sans cette aide.
 

Signature d’un protocole d’accord pour soutenir le parcours résidentiel pour la période 2019-2021.


Compte tenu de cette situation qui pénalise fortement l’accession à la propriété de nombreuses familles réunionnaises, Cyrille Melchior, Président du Département de La Réunion, André YCHE, Président du directoire de CDC Habitat, et Jacques DURAND, Directeur Général de la SIDR, ont signé ce jeudi 13 juin, un protocole d’accord pour soutenir le parcours résidentiel pour la période 2019-2021.

Près de 27 000 foyers sont en attente d’un logement social sur l’île et près de 20 000 logements sont en état d’insalubrité, une situation difficile à accepter « cette convention témoigne de la continuité de cet engagement aux côtés des bailleurs sociaux, et surtout, au service des Réunionnais. Elle est le fruit d’un travail partenarial de longue haleine entre nos services et ceux de la SIDR afin d’aider des familles à une accession pleine, entière et sécurisée, à la propriété sociale. 

Nous ne pouvons pas rester inactifs et insensibles. Il est essentiel d’agir, de mobiliser toutes les forces pour un combat commun, celui du logement décent des Réunionnais. Nous ne pouvons pas laisser des familles qui se lancent dans un projet d’accession à la propriété sans aucune solution. Elles engagent des démarches et des moyens financiers. Elles imaginent très certainement tout un cheminement de vie autour de ce projet. Ce ne sont pas des situations tenables, ni acceptables, car elles touchent à l’humain, à un besoin essentiel pour chaque individu.

Le Département souhaite donc accompagner les foyers réunionnais en mobilisant son dispositif d’aide à l’accession à la propriété. S’agissant de la situation des familles dont le projet d’accession sociale est compromis pour des raisons juridiques et financières, nous travaillerons bien sûr en étroite collaboration avec les services de la SIDR afin de répondre au mieux aux difficultés des ménages et aux dossiers les plus sensibles. Chaque demande sera traitée au cas par cas afin que des réponses adéquates soient apportées.» a déclaré Cyrille Melchior.
 

Une opération exemplaire pour amener l’Etat à reconsidérer le soutien à l’accession à la propriété dans sa composante sociale


La mise en place d’un programme de l’accession est un outil de solidarité intergénérationnelle car pour beaucoup de personnes, d’une génération à l’autre,  qu'a t'on à transmettre si ce n'est la propriété de l’habitat ? C’est un peu ainsi que se noue la chaine des générations. Et quand on parle de la cohésion d’un pays, d’une société ou encore d’une communauté, cet aspect de transmission intergénérationnelle est un élément important qu’il faut préserver.

La préoccupation de la SIDR et de CDC Habitat, est de développer davantage de logements sociaux et intermédiaires, de rouvrir le champ à l’accession à la propriété et de mettre en vente dans les 3 à 4 ans à venir les 2000 logements, des logements individuels pour la plupart d’entre eux, actuellement en stock pour répondre aux besoins des Réunionnais. Pour André YCHE, Président du directoire de CDC Habitat, il est essentiel de concilier les intérêts des uns et des autres et d’amener l’Etat à reconsidérer sa démarche en développant des expérimentations qui soient démonstratives.

« Je veux souligner que ce que nous faisons aujourd’hui à La Réunion avec le soutien du Département, c’est la première fois que nous le menons dans les DOM. Nous espérons que cette démarche soit déclinée progressivement ailleurs mais nous sommes aujourd’hui dans une démarche expérimentale. Cela correspond à une véritable innovation car nous pensons que La Réunion est un territoire propice pour mener à bien ce genre de projet.  La SIDR a besoin de ressources pour continuer à développer son patrimoine, pour réinvestir et pour accroitre son offre vis-à-vis des Réunionnais. Et pour elle, céder du patrimoine, c’est le moyen d’en refinancer deux ou trois fois plus à travers de nouveaux programmes. C’est aussi un moyen d’innover sur d’autres types de produits. La disparition de l’Allocation accession est un coup dur. Nous espérons compenser cet écart pour partie en vendant du logement ancien, amorti, et donc plus facilement accessible qu’un logement neuf. Nous verrons de quelle manière, le public concerné réagira à cette proposition. D’ici la fin de l’année, si nous voyons que cela démarre de manière plus difficile, nous nous repencherons sur ce sujet afin d'imaginer des systèmes de financement qui permettent de réaliser ce programme de vente. Aujourd’hui, nous nous engageons, les deux principaux acteurs, d’abord le Département et ensuite nous-mêmes, pour cette initiative.  Nous sommes décidés à faire tout ce qu’il faut pour qu’elle fonctionne et qu’elle soit exemplaire ».
Vendredi 14 Juin 2019 - 10:51
Département de La Réunion
Lu 539 fois