Société

Denise Sula, présidente de la SPA : "Nous n'allons pas laisser faire"

Mercredi 23 Mai 2018 - 15:49

"Nous sommes prêts à manifester", entonne Denise Sula, la présidente de l’association protectrice des animaux. Déjà accablés de boulot, ses bénévoles et elle, la situation s’est empirée depuis mars. Le sauvetage des chiens et chats errants n'a pas été facilité par l'arrivée d'une nouvelle société. La faute au changement de prestataire en charge de la fourrière et qui a été choisi par la Cinor à l'issue d'un appel d'offres. 

Avec l’ancien prestataire, le protocole entre la fourrière et le refuge du Grand Prado de Sainte-marie géré par la SPA était limpide : les chiens qui pouvaient sortir des griffes de la fourrière étaient cédés gratuitement à la SPA. 

"Le nouveau prestataire nous demande 50 euros par chien", s’offusque Denise Sula. Cette gratuité, inscrite dans les textes de loi pour les associations disposant d’un refuge, était en place depuis l’ouverture du refuge du Grand Prado en 2010, se souvient Denise Sula, et même depuis plus longtemps, à sa connaissance depuis 50 ans de SPA à La Réunion. "On se retrouve face à une société dont le seul objectif est la gestion de l’errance par l’euthanasie", déplore-t-elle.

"Nous nous retrouvons face à un dilemme". La présidente donne un exemple : "un chat sauvé, on le propose à l’adoption à 80 euros. Et cette somme ne couvre même pas les deux vaccins, plus les tests et les traitements parasitaires, ça atteint les 200 à 300 euros", chiffre Denise Sula. Alors ces 50 euros pour faire sortir un animal de fourrière viendrait encore une fois pénaliser une activité de sauvetage qui vit essentiellement grâce à la générosité du public.

"Ce monsieur (de la nouvelle société en charge de la fourrière, ndlr) a rien envie d’entendre, s’en désole Denise Sula. C’est le principe qui est vraiment dommage. Il y a des chiens qui passent à l’euthanasie et qui ne devraient pas y passer. Lui il est là que pour un marché public et ramasser un maximum de chiens. C’est déjà limite l’idée que l’on s’en fait et si là on en arrive à là. Les chiens on les entend déjà pleurer pendant quelques jours avant l’euthanasie car nos locaux sont à côté de la fourrière. C’est insupportable", résume-t-elle. 

"Nous avons contacté des organismes de métropole comme One Voice qui a écrit au président de la CINOR mais ça n’a rien donné. On va solliciter les médias et manifester, on ne va pas laisser faire".
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 4869 fois



1.Posté par Josiane le 23/05/2018 16:24

De tout coeur avec Madame Denise Sula (cette grande dame de la protection animale très dévouée qui a sauvé de nombreux animaux depuis de longues années), je suis entièrement d'accord avec elle, les nombreux amis et protecteurs des animaux nous n'allons pas nous laisser faire... . C'est écoeurant, révoltant, inadmissible, nos amies les bêtes ne sont pas des déchets, mais des êtres vivants sensibles qui ne méritent pas leur injuste condamnation à mort. Il y a urgence à ce que le refuge SPA du Grand Prado de Sainte-Marie puisse sortir des animaux gratuitement et rapidement pour les sauver de la mort. D'autre part, comment un vétérinaire peut-il avoir le coeur à euthanasier, toutes les semaines, des animaux en bonne santé, inoffensifs, qui n'ont pas demandé à mourir, c'est lamentable, immoral, indigne, honteux et choquant. Cette situation dramatique est intolérable. Nos amies les bêtes désespérées, car en danger de mort, ont besoin de notre aide et nous ne voulons pas que la fourrière animale du Grand Prado continue à devenir un mouroir.

2.Posté par Marie le 23/05/2018 17:34

quand vous voulez Madame nous faisons comme les fonctionnaires, les agriculteurs, les transporteurs .....et j'en passe et on bouche la route!

3.Posté par Louloute le 23/05/2018 18:16

BRAVO MADAME NE LAISSEZ PAS CES GENS SANS COEUR DECIDER.

4.Posté par Maxime le 23/05/2018 18:59

@2.Posté par Marie . Bien dit. Nos amies les bêtes innocentes méritent bien qu'on se mobilise fortement pour elles. On en a ras le bol qu'une partie de nos impôts servent à payer des "tueurs" qui se fichent royalement du respect du droit de vivre de nos animaux.

5.Posté par Maxime le 23/05/2018 19:00

3.Posté par Louloute. Je suis d'accord avec vous.

6.Posté par Dadou le 23/05/2018 20:29

Ma fille a paye 150€ pour l'adoption d'un chat en métropole !

7.Posté par le 23/05/2018 22:21

la SPA se fout des animaux. je veux pour exemple. Je mes souviens encore du jour où j'ai emmené à la SPA du grand prado un jeune chien abandonné à deux coussinets de se faire écraser sur une route et que je ne pouvais le ramener chez moi faute de places car déjà d'autres pensionnaires, et bien ce jour là j'ai essuyé une fin de non recevoir et on m'a invité à déposer le chien à la fourrière, ce que je me suis évidemment refusé de faire connaissant le sort qui leur est réservé. Après 2 semaines de galère le chien fut adopter en métropole par une gentille dame. Tout ça pour dire que la SPA n'a que faire de savoir si les chiens vont mourir ou pas. Leur problème c'est plutôt de devoir débourser 50 euros par chiens alors qu'ils avaient l'habitude de puiser dans la réserve que représente la fourrière quand bon leur semble pour proposer des animaux à l'adoption (sélection des plus beaux sujets si je puis dire ) et ainsi justifier de leurs actions. le mieux qu'ils aient à faire aujourd'hui ce serait de s'occuper des animaux qui sont actuellement en leur responsabilité au lieu de vouloir à tout prix gonfler leur parc.

8.Posté par Pascal le 24/05/2018 03:19

7.Posté par le 23/05/2018 22:21. Je comprends mais la situation est pas facile croyez-moi, ça on peut le dire. Ce que je peux dire c'est qu'actuellement la SPA n'a pas les moyens de payer 50 euros pour sortir un animal en fourrière, ce n'est qu'une association, elle a des charges aussi et ne roule pas sur l'or. Par ailleurs, lorsque vous dites, je cite : "le mieux qu'ils aient à faire aujourd'hui ce serait de s'occuper des animaux qui sont actuellement en leur responsabilité ", je ne suis pas d'accord avec vous sur ce point car le refuge SPA du Grand Prado s'occupe très bien des animaux qui sont hébergés dans son refuge SPA.

9.Posté par Thierry le 24/05/2018 08:58

... d'où sortent tous ces chiens chaque jour ... et de plus en plus nombreux ?

L'homme a quoi dans la tête ?

10.Posté par Ti tangue abandonné le 24/05/2018 09:16 (depuis mobile)

@ 7. le 23/05/2018 22:21
Bien dit la SPA affaire de frics et non du sort du chien de mon voisin qui hurle tous les soirs et les chiens qui traînent dans le grand brûlé BRAVO POUR NOS MAIGRES TOURISTES

11.Posté par le 24/05/2018 10:28

à post 8 relisez bien. Il est nullement dit qu'ils s'occupent mal de leurs pensionnaires du refuge mais qu'ils devraient se préoccuper de les faire adopter d'abord au lieu de systématiquement vouloir récupérer ceux de la fourrière. Vous ne pouvez pas tous les sauver et vous en êtes conscients puisque vous le vivez tous les jours et preuve en est lorsque vous envoyez les nouveaux arrivants à la case fourrière vous savez pertinemment qu'ils vont finir euthanasiés pour beaucoup d'entre eux. Mieux encore passez le message suivant : n'amenez pas les animaux à la SPA nous ne pourrons pas tous les sauver et ils devront passer par la case fourrière (le mourroir) gardez les chez vous si possible ou bien laissez les dans la rue ils auront peut-être une chance de survivre.

12.Posté par Estelle le 24/05/2018 14:12

7.Posté par le 23/05/2018 22:21 .Heureusement que vous avez pu sauver ce chien autrement mais sachez quand même que la population des chiens errants à la Réunion est estimé à 150 000 et il est impossible pour le refuge SPA du Grand Prado, avec 42 places autorisées, de tous les sauver car les agents de la CINOR viennent régulièrement contrôler si le quota accordé n'est pas dépassé.

13.Posté par Ti tangue des rues le 24/05/2018 14:19 (depuis mobile)

@ 11. le 24/05/2018 11. 24.10:28
Vous dites-vous gardez les chez vous ou laissez les dans la rue ... voilà la raison de cette surpopulation de chien dans le Grand Brûlé et pourtant L’ile est censée être touristique hi hi hi

14.Posté par Nemo le 24/05/2018 18:28 (depuis mobile)

Bravo mme.moi aussi j'irai grever pour votre cause.

15.Posté par Observateur le 24/05/2018 20:35

A post 12, Estelle votre chiffre de 150 000 chiens errants est à revoir, la tendance serait plus vers 250 000 !!, mais attendons les chiffres du CFPPA /Gevec qui vont publiés d ici mi juin les chiffres, apres chacun devra apporter des solutions, mais uné choses est sûr l Euthanasie des Ani aux non réclamés est uné évidence, sauf que certains seront près à dénoncer cette étude juste par mauvaise foi.

16.Posté par madeleine le 25/05/2018 02:05

15.Posté par Observateur. NON aux EUTHANASIES MASSIVES choquantes et immorales qui ne mènent à rien et font régresser la cause animale.

17.Posté par le 25/05/2018 10:41

La SPA de la réunion annonce beaucoup de départ en métropole hors il ne s'agit ni plus ni moins que de transfert des animaux vers un autre territoire libérant ainsi la place pour récupérer d'autres en fourrière et éviter leur euthanasie. initiative louable mais les chiens ne sont donc pas forcément adoptés mais accueillis dans d'autres pseudos refuges de métropole venant gonfler les effectifs sur le territoire métropolitain comme si il n'y avait pas de chiens à adopter. A quoi sert-il de transférer le problème en métropole ? Certes ils auraient plus de chance d'être adoptés me direz vous (et encore je me pose la question quand on voit les prix d'adoptions prohibitifs pratiqués par les associations en métropole) , mais pas tous et on ne sait donc pas ce que deviennent les autres. Quelle chance donnez vous alors aux autres toutous de métropole qui eux aussi attendent d'être adoptés parfois toute une vie dans les refuges métropolitains ?
Non le problème de l'errance animale à la Réunion est spécifique et doit avant tout se régler localement, la délocalisation du problème en métropole est loin d'être une solution pérenne...

18.Posté par Marley le 25/05/2018 12:54 (depuis mobile)

Ouiii pour une manif ! J'en serai !
Ça ne peux plus continuer !

19.Posté par thibaudeau le 25/05/2018 13:08

La Spa passe sa vie dans le rouge, fait ses adoptions à perte , et est surveillée de près par la Cinor qui vient compter les chiens chaque semaine pour voir si on ne dépasse pas les 40 chiens et si c'est le cas on a interdiction d'en récupérer d'autres, alors arrêtez de raconter n'importe sans savoir

20.Posté par Tout est marchandise le 25/05/2018 13:34

Cette dame ne l'a pas indiqué dans son interview par souci de neutralité mais j'ai très bien compris que le patron de la fourrière est obsédé avant toute chose par le profit. Pour ces capitalistes, les animaux sont ni plus ni moins qu'une marchandise comme une autre.

21.Posté par Observateur le 25/05/2018 15:20

A post 16, Madelaine apporter moi ici votre solution, aller svp. Vous prendrez les 250 000 chiens sous votre nom au risques des potentiels accident et votre responsabilités civile, il est facile de dire NON aux euthanasies, mais apporter votre aide et vos solutions, j attend pour ma part. Et j ose dire que nous sommes plus proche des 300 000 chiens errants a la Reunion.

22.Posté par Estheron le 25/05/2018 17:05

@18.Posté par Marley. je suis de votre avis.

23.Posté par sylvain le 25/05/2018 17:11

Mais comment ne pas penser à ces pauvres chiens et chats enfermés en fourrière (pas de week-end pour eux, pas de sortie, pas de Fêtes des mères (ou plutôt le pire cadeau : la mort), délaissés par des humains inhumains) condamnés à la piqûre fatale qu’ils redoutent avec angoisse où leurs jours sont comptés, pauvres victimes innocentes qui n’ont probablement pas envie de passer entre les mains d’un veto euthanasieur je trouve cela honteux qu'on en soit encore là en 2018 surtout lorsque l’euthanasie est pratiquée sur des animaux en bonne santé et inoffensifs.

Le rôle d’un vétérinaire est de soigner un animal malade et non de donner la mort à un animal en bonne santé. je vois d’ici déjà les réponses , “si c’est pas un tel qui le fait ce sera un autre, etc, etc, mais quand même. Bien évidemment la loi le permet et cela permet de se donner bonne conscience. Résultat dramatique : des euthanasies à longueur d’année dans les fourrières.
Personnellement si j’étais vétérinaire, j’aurai refusé d’euthanasier un animal en bonne santé sauf s’il est dans de grandes souffrances dues àquelque chose d’incurable et qu'il souffre le martyr.

24.Posté par fabrien le 25/05/2018 17:17

En tout cas ces animaux euthanasiés ne vont pas regretter leur passage sur cette belle planète qu'est la terre et encore moins le véto qui leur a donné la mort, je trouve cela écoeurant, révoltant, quand allons-nous respecter nos animaux ? Quand on pense que ce sont des milliers de chiens et chats qui sont tués chaque année dans les fourrières de l'île, c'est abominable toutes ces tueries à n'en pas finir et c'est aussi décourageant pour tous ceux qui s'investissent avec dévouement pour la protection animale.

25.Posté par Murielle le 25/05/2018 17:39

Quelle triste nouvelle ! 100 % d'euthanasies à la fourrière du Grand Prado, la situation est alarmante pour nos amies les bêtes, c'est pas possible, y a de quoi être inquiet quand on voit ça, je comprends et partage la colère de Madame Denise Sula, elle qui consacre une grande partie de sa vie, depuis de longues années, à secourir des animaux, à leur trouver des bonnes familles d'adoption (aussi bien à la Réunion qu'en Métropole car il y a aussi dans notre île des gens formidables et qui rendent heureux l'animal qu'ils ont adopté, toutes générations confondues). Il est vrai que Madame Sula et ses bénévoles font un sacré boulot, il y a beaucoup à faire et le sauvetage des chiens et chats errants n'a vraiment pas été facilité par l'arrivée de la nouvelle société. Le plus grave, dans tout ça, c'est le fait de savoir que les animaux se font euthanasier toutes les semaines et ça ca nous rend malades.

26.Posté par thibaudeau le 25/05/2018 17:45

Quand je vois certains commentaires sur la spa, j'ai envie de vomir, quand je pense aux heures passées pour leur bienêtre, les retours tardifs à la maison, les jours feriés pour leur assurer une famille etc etc. L'être humain n'est bon qu'à critiquer tout ce qu'on fait, vous croyez peut être qu'on est payées, vous croyez qu'on fait du bénéfice peut être ? la spa est toujours en déficit et fait adopter ses chiens à perte car elle doit payer trois vétérinaires , bientôt 4 entre les deux dispensaires et les deux refuges , plus un responsable à chaque refuge plus les soigneurs , plus 30000 euros de médicaments pour les soins des chiens et chats tous les deux ou trois mois, les vaccins, les puces, allez stériliser, pucer vacciner votre chien chez le véto vous verrez pour combien vous en aurez ! sûrement pas la malheureuse somme de 150 euros d'adoption chien et 80 euros d'adoption chat.

27.Posté par Observateur le 25/05/2018 20:36

Ce qui est dingue c est Qu aucun d entre vous apporte de solution à nos 300 000 chiens/chats errants, allez y, avancer vos solutions bordel. Quand des éleveurs se font décimés leurs elevage sans aucune indemnités car ce sont des animaux domestiques qui attaquent et non des nuisibles, que faites vous ???. Avancez vos solutions au lieu de çritiquer l euthanasie, 300 000 !! Soit plus de 24 000 000 euros pour les stérilises, fini le déni là, avancer vos solutions, depuis juillet 2017 j alerte l opinion publique, que j essai de prendre contacts avec des associations de protections Animales, oû etiez vous, attendons les chiffres de mi juin, mais par pitié avancer vos solutions.

28.Posté par Philip le 26/05/2018 00:52

19.Posté par thibaudeau. C'est exact. Vous avez parfaitement raison.

29.Posté par noumea le 26/05/2018 00:54

20.Posté par Tout est marchandise. Bien dit.

30.Posté par caroline le 26/05/2018 01:13

@26.Posté par thibaudeau . BRAVO pour votre commentaire. Voilà la réalité sur le terrain. Je confirme. Et j'ajoute aussi que le nombre de places autorisées pour le refuge de la SPA est très insuffisant par rapport au nombre d'animaux qu'elle pourrait accueillir, ce qui ne facilite pas les choses. Faut un sacré courage et consacré énormément de temps pour faire face à tout cela afin de continuer venir en aide à bien des animaux en détresse. Moi Je suis profondément reconnaissante à Madame SULA et à tous ses bénévoles, je sais, pour l'avoir constaté de mes propres yeux, la tâche immense que cela demande, et avec la diminution des contrats aidés, encore plus de travail à effectuer, ils sont bien mal récompensés avec ces euthanasies d'animaux en fourrière à n'en plus finir, c'est une sacré galère....

31.Posté par LISON le 26/05/2018 01:27

@17.Posté par le 25/05/2018 10:41 Le principal c'est que ces animaux soient adoptés par une bonne famille que ce soit dans notre île ou en métropole et cela permet à ces animaux de les sauver de l'euthanasie. Je connais bien les petits chiens de l'île de la Réunion. Ils sont intelligents, sensibles, affectueux et très attachants. Pour ma part, j'ai un faible pour les petits chiens royal Bourbon et j'ai déjà adopté deux petites chiennes au refuge SPA du Grand Prado de Sainte-Marie qui sont très attachantes. Et concernant les petits chiens adoptés en métropole, Pour information : Emission du dimanche 4 mars sur Réunion 1ère concernant les petits chiens de l'île de la Réunion, c'était une très bonne émission sur réunion 1ère à ce sujet : Après avoir vu le reportage de Loca'terre, peut-être adopterez-vous ?
L’émission de la semaine est dédiée à l’adoption des « Royal Bourbons », ces chiens de toutes races qui ont pour point commun d’être originaires de La Réunion.
En route vers le refuge du Grand Prado…
C'est sur Réunion 1ère!
https://www.youtube.com/watch?v=W5VZ7LE-EbQ&feature=youtu.be

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter