MENU ZINFOS
Santé

Dengue : L’expérimentation saint-joséphoise suscite l’espoir


Les premiers résultats de la technique de l’insecte stérile renforcée ont été dévoilés ce lundi matin. Durant un an, des moustiques mâles stérilisés et imprégnés de biocide ont été lâchés dans un secteur de Saint-Joseph. Si les résultats ne sont que partiels, ils se révèlent déjà "fructueux".

Par - Publié le Lundi 13 Décembre 2021 à 15:10

"Globalement, les essais sont très fructueux. 100% des objectifs que nous nous étions fixés sont atteints et l’agenda est à peu près respecté", se réjouit Jérémy Bouyer, le coordonnateur du projet Revolinc, qui œuvre sur le contrôle des insectes nuisibles. Durant un an, le CIRAD, l’IRD, l’ARS et la commune ont expérimenté la technique de l’insecte stérile (TIS) renforcée sur deux sites de Saint-Joseph.

Le représentant du CIRAD annonce que l’expérience avait obtenu une réduction de 88% de moustiques femelles par rapport au départ. Cela avec une faible quantité de moustiques mâles lâchés.

Deux techniques à l’essai

La TIS consiste à stériliser des moustiques mâles par irradiation avant de les lâcher dans la nature. Ils entrent ensuite en concurrence avec les autres et fécondent les femelles avec du sperme stérile, évitant ainsi la reproduction et réduisant les populations d’insectes sur les générations. C’est cette technique qui est utilisée dans la zone de la Mare à Sainte-Marie.

L’expérience de Saint-Joseph est différente, déjà concernant l’espèce. À Sainte-Marie, c’est l’Aedes albopictus (moustique tigre) qui est chassé, alors que la cible est l’Aedes aegypti sur Saint-Joseph.

L’expérience de la TIS renforcée consiste à aller plus loin. En plus d’être stérilisé, le moustique mâle se fait injecter du pyriproxyfène, un biocide qui détruit les organismes nuisibles. Deux sites de la commune ont été choisis : l’embouchure de la rivière (site témoin) et la ravine de la rue Langevin (zone de largage).

Les premiers résultats ont permis de découvrir que le simple contact d’un mâle avec une femelle suffisait à inoculer le produit. Surtout, l’analyse a permis de découvrir que les mâles allaient même transmettre le biocide sur les gîtes larvaires. Cette découverte surprenante n’a pas encore d’explication validée. Une hypothèse serait que les mâles aillent attendre la naissance des femelles pour se reproduire directement.

L’un des objectifs de l’expérience était également de mesurer l’impact du biocide sur la faune et la flore. Là encore, les nouvelles sont bonnes. Des insectes comme les chironomes n’ont pas disparu. Concernant les abeilles, même si les données restent à confirmer totalement, il semble que les colonies se trouvent en meilleure santé.

Enfin, la disparition de l’Aedes aegypti n’a pas entraîné une surpopulation compensatoire de l’Aedes albopictus. "Tous les voyants sont aux verts pour poursuivre", affirme Jérémy Bouyer. Les scientifiques s’intéressent à présent à cette technique concernant la mouche des fruits.

Produire des moustiques péi

Si la faible quantité de moustiques mâles stérilisés a eu un impact conséquent, il convient de préciser que la faible quantité est due au transport qui a abîmé le chargement. Les moustiques stériles sont produits actuellement par un laboratoire européen en Autriche et sont acheminés dans l’île par avion. Et la crise Covid ralentit les échanges de fret.

Avec les résultats encourageants, la question de la production en grande quantité vient à se poser. Si des pays font déjà de la production intensive, l’idée d’installer un centre de production dans l’île est plus qu’une option. 

La commune de Saint-Joseph se propose déjà d’accueillir cette usine à moustique. "Ce sera notre nouveau caviar", s’amuse Christian Landry, le 1er adjoint de la commune. 


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes