Société

Dengue : 111 cas en huit semaines, l'ARS renforce son niveau d'alerte

Mardi 27 Février 2018 - 10:34

​Le risque d'épidémie de dengue reste élevé compte tenu des conditions météorologiques actuelles à La Réunion. L'Agence régionale de santé a décidé de relever le niveau d'alerte sur l'ensemble de l'île et d'activer le niveau 2B du plan ORSEC de lutte contre les arboviroses.


111 cas depuis le début de l'année, soit plus que le nombre total de cas enregistrés en 2017 (94 cas). La dengue continue de circuler à La Réunion, avec 50 cas au cours de ces sept derniers jours. Le nombre de cas s'est d'ailleurs intensifié depuis le 29 janvier. L'ARS a décider de renforcer ses actions avec l'ensemble des acteurs et notamment dans les zones de circulation. 

Les zones de circulation actives du virus se situent principalement dans l'Ouest (Saint-Paul, Saint-Gilles-les-Bains, Le Port) et dans le Sud (Saint-Pierre, Le Tampon). Les 120 agents de la lutte anti-vectorielle continuent leurs actions, notamment sur ces secteurs identifiés. "Le plus important est de supprimer tous les gites larvaires, de se protéger des piqûres ou encore de privilégier des vêtements clairs", explique François Maury, directeur de l'ARS.

Le risque épidémique est à présent "considéré comme élevé, indique l'ARS, d'autant plus que les conditions météorologiques actuelles (pluies et chaleur) sont favorables au développement des moustiques vecteurs de la dengue." "Nous sommes dans une situation difficile, mais nous avons encore la capacité de réagir", précise François Maury. 

L'ARS océan Indien a activé le plan 2B du plan ORSEC de lutte contre les arboviroses. Il s'agit d'un dispositif spécifique départemental, qui décrit l'organisation de la lutte contre les maladies transmises par les moustiques. Le niveau 2B d'alerte correspond à une intensification de la circulation virale, risquant d'évoluer vers une épidémie. Mais on ne parle pas encore de statut épidémique, car au-delà du nombre de cas, c'est aussi la répartition géographique qui est prise en compte.

Seront donc renforcées, les actions de salubrité publique aux niveaux communal et intercommunal, la préparation de la mobilisation de renforts (Région, Département, communes, intercommunalité, SDIS...) en vue de leur éventuelle mobilisation en cas de déclenchement du niveau épidémique. Les professionnels de santé seront informés et les établissements de santé préparés à faire face à une éventuelle épidémie. 

Charline Bakowski sur place
A.D
Lu 3912 fois



1.Posté par PP974 le 27/02/2018 07:54

Vaste fumisterie.... Encore de l’enfumage, mais la fumée ça éloigne les moustiques, n’est-ce pas ???!!!....

2.Posté par marie le 27/02/2018 11:11

et ca consiste en quoi le renforcement ???

a rien et nous le savons au dela d'un certain nombre de gens piques une intervention trop tardive aura lieu pour tuer les moustiques..

3.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 27/02/2018 11:37

*Tout ce discours pour nous dire ce que nous savons déjà:

*Il pleut, il fait chaud, ya des moustiques !

*Quid des "actions de salubrité publique" dans l'île-poubelle ??

4.Posté par Tanguy le 27/02/2018 11:43

si ce n'est pas le requin, c'est la dengue si ce n'est pas la dengue, c'est le chikun, si ce n'est pas le chikun c'est le cyclone, si ce n'est pas le cyclone c'est le volcan.......et si ce n'est pas moi , c'est donc mon frère.

à la Réunion c'est comme aux Galeries Lafayette, il y a toujours quelque chose de nouveau......

5.Posté par dada le 27/02/2018 08:43

Y a t'il vraiment de vrai médecin à l ARS

6.Posté par La vérité si je mens ! le 27/02/2018 12:01

L'ARS océan Indien n'existait pas avant et on s'en sortait mieux !

Ce machin est là juste pour caser des individus en échec venant de leur région d'origine ....

Lé vré ... lé pa vré

7.Posté par RÉUNIONNAIS le 27/02/2018 12:09 (depuis mobile)

Si c gérer comme le chikungunya on est mort.

8.Posté par kreol974 le 27/02/2018 12:35

bonna lé bon ici!
na requin s la mer et na moustique!!!!
pour info à ces intellectuels, band rekins ek moustiks té la bien longtemps des millions d années avant nous
et bonna sar enkor la!!!!
Vive le béton et les constructions situès dans les Ravines!

9.Posté par olive le 27/02/2018 13:00

Que font-ils ? une réunion… puis une autre réunion… puis… ils brassent autant d'air qu'un ventilateur.
Moyens d'actions ? actions concrètes sur le terrain ? ils surveillent la situation et quand la catastrophe sera là, les touristes ne viendront plus comme pour le chik, le secteur du tourisme va en pâtir. ils devraient agir plutôt que parler : c'est comme pour le requin, ça parle ça discute du sexe des anges alors qu'il n'y a qu'une chose à faire : autoriser la pêche et la commercialisation du requin. quel ramassis d'incompétents. ils sont nuls

10.Posté par Princesse Fraise de Bandcochon le 27/02/2018 14:15

Le souci avec la prévention c'est que sur l'île des Bisounours on ne veut froisser personne et donc on parle de coupelles d'eau autour de la case alors qu'il y a des montagnes de déchets source de prolifération des moustiques. Un pneu abandonné avec 1cm d'eau de pluie c'est déjà un lieu de ponte pour le moustique. Alors que dire des épaves, des DEEE (frigos - congélateurs - gazinières etc...) abandonnés un peu partout dans l'île. La prévention selon Bandcochon ce serait ceci (lien affiche) : http://www.bandcochon.re/site_media/uploads/affiches/preventionmoustiques.jpg
Étonnement (quoique non - pas d'étonnement) nous avions envoyé notre "affiche prévention moustique" mais les médias préfèrent garder la prévention officielle avec les petites coupelles #Déni

11.Posté par Robert P. le 27/02/2018 14:55

@Olive : non mais faut arrêter de dire n'importe quoi. La lutte anti-vectorielle fait actuellement un boulot formidable sur le terrain. Ils sont passés dans mon quartier. Traitement en combinaison sous une chaleur atroce. De vrais pro ! Rien à voir avec le chik en 2006. Après c'est facile de dénigrer tranquillement de chez soi derrière son ordi. Pour une fois qu'il y en a qui se bouge, justement....
Bravo la LAV, courage, continuez comme ca ...

12.Posté par Tanguy le 27/02/2018 15:30

La Réunion est célèbre pour toutes ses cascades,..... de déchets.

http://www.bandcochon.re

13.Posté par politic parnoumim... le 27/02/2018 16:16

ile poubelles va encore frappée!!.

14.Posté par Jp POPAUL54 le 27/02/2018 16:42

"Il y a le ciel, le soleil et la mer" tendre ballade de François Deguelt

Reprise pour notre île qui se dit vouloir attirer les touristes.

Il y a le ciel, le soleil et la merde...

Les décharges sauvages se multiplient
Les porcs pei ont fait des petits !!!!


15.Posté par @post8 kreol974 le 27/02/2018 17:19 (depuis mobile)

Et non ,les moustiques comme les rats sont arrivés avec l''homme !

16.Posté par zanatany le 27/02/2018 18:35

Pas de médicament ???

On fait comme avant : QUINQUINA ARTEMISIA et FEUILLE DE PAPAYE !

Pourquoi donner du fric aux laboratoires ?
comme la chimio, prenez du COROSSOL, MORINGA, CENTELLA ASIATICA et POUDRE DE RACINE DE PISSENLIT !


17.Posté par Zigoto 1er le 27/02/2018 19:00

A. R. S = ACTION RETARDÉE DE SANTÉ
En 2017 alors qu'il y avait une recrudescence de moustiques, j'ai téléphoné à ce machin pour qu'ils interviennent dans un secteur dans les hauts de St-Pierre. En effet, au beau milieu d'un pâté de maison, il y en une qui a été abandonnée par son propriétaire. Dans son jardin, en friches, des arbres de toutes sortes sont aussi hauts que la maison. Mais pas que...Il y a des rats et des moustiques évidemment. Aucune équipe de ce MACHIN ne s'est déplacée et j'attends toujours leur passage. Cette équipe à la direction de ce MACHIN pratique la langue de bois quand elle ne dort pas comme une souche. Vous me faites pitié car vous n'êtes vraiment pas d'une grande utilité.

18.Posté par Zigoto 1er le 27/02/2018 19:01

A. R. S : ACTION RETARDÉE DE SANTÉ
En 2017 alors qu'il y avait une recrudescence de moustiques, j'ai téléphoné à ce machin pour qu'ils interviennent dans un secteur dans les hauts de St-Pierre. En effet, au beau milieu d'un pâté de maison, il y en une qui a été abandonnée par son propriétaire. Dans son jardin, en friches, des arbres de toutes sortes sont aussi hauts que la maison. Mais pas que...Il y a des rats et des moustiques évidemment. Aucune équipe de ce MACHIN ne s'est déplacée et j'attends toujours leur passage. Cette équipe à la direction de ce MACHIN pratique la langue de bois quand elle ne dort pas comme une souche. Vous me faites pitié car vous n'êtes vraiment pas d'une grande utilité.

19.Posté par li le 27/02/2018 20:24

Personne pour élaguer et débroussailler nos chemins communaux et routes, nettoyer les ravines
Et ça ose parler prévention
Du côté de certaines communes du sud, bientôt bus et camions auront du mal à rester dans leur voies de circulation tellement les branches "pendillent" côté route.
Et quand aux fils d électricité et téléphone, ils ont de belles de belles guirlandes de branches et de feuilles vertes.
Qu a t on fait du budget "nettoyage et entretien "?

20.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 27/02/2018 23:45

*Merci, Bandcochon, d'exister !

*Merci de mettre le nez des rêveurs de l'ARS,

*Dans le kaka de la réalité réunionnaise - en couleur !

21.Posté par ZembroKaf le 28/02/2018 08:51

Dépôt d'ordures "chemin Casabona" (Saint Pierre) + rat crévé++++....une rue à l'abandon...plus de nettoyage depuis plusieurs mois !!!
C'est vrai ce n'est pas un quartier "paillette" comme le front de mer..de...saint pierre !!!

22.Posté par cmoin le 28/02/2018 10:51

A post 19 "communaux" donc du ressort de la mairie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter