Santé

Dengue: 10 cas contractés à La Réunion depuis le début de l'année

Mardi 2 Mai 2017 - 16:46

Dengue: 10 cas contractés à La Réunion depuis le début de l'année
Depuis le début de l’année 10 cas autochtones de dengue ont été identifiés confirmant la circulation du virus à La Réunion. Afin de limiter la propagation du virus, les services de l’Agence de Santé Océan Indien (ARS OI) ont mis en place des mesures renforcées de surveillance et de lutte anti-vectorielle. 
 
Au total depuis le début de l’année 2017, 15 cas de dengue ont été signalés à La Réunion: 5 cas importés par des personnes de retour de voyages et 10 cas autochtones (contractés à La Réunion). Les enquêtes réalisées par l’ARS OI ont permis d’identifier 4 situations de contamination distinctes, dont 3 ont pu être reliées à un cas importé de voyage. Les 3 premières situations identifiées sur les communes de Saint-Leu, Saint-Louis et Sainte-Marie n’ont concerné que quelques cas sporadiques et semblent à ce stade contenues.

En revanche la 4ème situation, située dans le quartier de Bois Rouge à Saint-Paul, fait l'objet de toutes les attentions. Le quartier est considéré par l'ARS comme un foyer actif de circulation du virus avec 6 cas identifiés.

"Le nombre de cas de dengue reste pour le moment limité et la circulation du virus semble modérée. Elle pourrait toutefois s’intensifier en cette période où les conditions météorologiques sont encore favorables au développement des moustiques vecteurs", précise l'ARS. 

Le niveau 2A du dispositif ORSEC de lutte contre la dengue ("Identification d'une circulation virale modérée autochtone - apparition d’un ou plusieurs regroupements de cas ou de plusieurs cas sporadiques), a donc été activé. 

Il prévoit notamment un renforcement de la mobilisation des communes et intercommunalités concernées, aux côtés de la lutte Anti-Vectorielle, pour l'élimination systématique des situations de prolifération des moustiques vecteurs de maladies. "Les équipes de lutte Anti-Vectorielle sont actuellement fortement mobilisées dans les quartiers concernés et procèdent à de nombreuses interventions", assure l'Agence de Santé.
Zinfos974
Lu 3967 fois



1.Posté par Tanguy le 02/05/2017 20:10

c'est encore une histoire de dingue manquait plus que çà après les requins pour relancer le tourisme.

2.Posté par L'Ardéchoise le 02/05/2017 20:39

Beaucoup plus pour la dingue...

3.Posté par Grangaga le 03/05/2017 01:54

Si lo san lé klèrr', konm' satt' dan lo vantt' mous'tik' là........
Lé normal' y tonm' maladd'...........
Si lo san lé sal'............
Bwarr' in pé rafréssissan......
O lié, mètt' z'afèrr' là tou l'tan.....................

4.Posté par titi974 le 03/05/2017 09:51

Que les gens de ces quartiers se prennent en main et nettoient devant et chez eux cela réduira de 80 % les risques de proliférations des moustiques et par la même les risques de dengues quand ils auront compris qu 'il faut nettoyer et ne pas attendre que d 'autre le fasse pour eux ce sera un gros pas en avant.....cela évitera aussi les épandages de produits toxiques pour l 'environnement !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter