MENU ZINFOS
Economie

Délégation Air Austral à Seattle: Le PDG justifie le voyage


Par SH - Publié le Mercredi 25 Mai 2016 à 17:09

Délégation Air Austral à Seattle: Le PDG justifie le voyage
Suite aux remarques du conseiller régional Thierry Robert interpellant la Région et Air Austral sur l'organisation du voyage à Seattle pour la réception du Boeing 787, le PDG de la compagnie aérienne, Marie-Joseph Malé, apporte des précisions.

"Ce voyage était entièrement une opération d'Air Austral et non de la Région", assure-t-il. S'il dit ne pas être en mesure de donner le montant précis pour le moment, il explique que le déplacement de la délégation à Seattle a été principalement pris en charge par la compagnie et en partie par Boeing qui a notamment payé pour l'hébergement des journalistes. "D'autres compagnies présentes ont également participé aux dépenses, comme Rolls-Royce", ajoute Marie-Joseph Malé.

Concernant la composition de la délégation de 70 personnes, une vingtaine d'entre eux constituaient la presse et 35 étaient des membres du personnel, comprenant des mécaniciens en formation. Cinq élus sont aussi partis, à savoir Didier Robert, président de la Sematra, Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, Viviane Malet, vice-présidente de la Région et membre de la commission aménagement, développement durable, énergie et déplacements, Jean-Louis Lagourgue, administrateur d'Air Austral et Soibahadine Ibrahim Ramadani, président du Conseil départemental de Mayotte.

"Il était logique d'inviter toutes ces personnes à un événement aussi important", termine le PDG de la compagnie.

Le conseiller régional, Thierry Robert, a par ailleurs directement adressé ce mercredi un courrier au président de Région, Didier Robert. Courrier dans lequel il liste les questionnements soulevés par ce voyage :




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

13.Posté par larisa le 25/05/2016 19:01

a vus d’œil certains journaliste, était aux sourires d' ange à la sortie de l' , et pourtant !!!!

12.Posté par GASPILLAGE argent public le 25/05/2016 18:58

"ne pas être en mesure de donner le montant précis pour le moment"

ça c'est un gestionnaire de compagnie aérienne !!!!!!!! Pour son salaire c'est pareil?

"Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, Viviane Malet vice-présidente de la Région et membre de la commission aménagement, développement durable, énergie et déplacements"

ça ce sont des spécialistes du transport aérien ? de grandes compétences en transports ? en développement durable ? De quoi rigoler si c'était pas nous les couillons de payeurs ?
ça serait pas plutot des profiteures durables ?

Si l'argent sortait de leurs poches croyez vous que cette bande irait bat un carré à Seattle ?

Et la presse invitée "dites merci et faites de bons reportages complaisants surtout pas de questions qui fachent"

11.Posté par Zandette le 25/05/2016 18:58

Ben maintenant les explications sont données les gars râlent meme.....
j'ai envie de dire : ensorte à zot !!!!

10.Posté par romano le 25/05/2016 18:47

u[ C’est aujourd’hui que doit normalement se poser à La Réunion le premier des deux Boeing 787 qu’Air Austral a acquis auprès de Boeing, notamment pour remplacer le Boeing 777-LR, avion très polyvalent dont l’exploitation avait été lancée par l’ancienne direction de la compagnie réunionnaise. Au moment où l’actuelle direction d’Air Austral, qui était encore présidée par Didier Robert, avait annoncé la nouvelle, Témoignages s’était lancé sur la piste de ces avions. Voici ce que nous écrivions en 2015, sur la base d’informations publiées dans le Seattle Times, journal de la grande ville proche des usines Boeing :

Boeing 787 soldés à la place d’un 777 dernier cri ?

« Boeing lutte pour trouver des acheteurs pour 11 de ces premiers B787 Dreamliners, d’une valeur totale estimée à 1,1 milliard de dollars », écrit le Seattle Times, « les clients originaux ont refusé d’acheter ces avions à problèmes, qui sont plus lourds que les modèles récents. Boeing cherche de nouveaux acheteurs »De plus, ces Boeing ne sont pas totalement construits. Ainsi selon le Seattle Times, ces B787-8 sont stationnés depuis environ 4 ans en plein air à Everett. Du plastique noir obstrue les fenêtres, et des contrepoids de 7,7 tonnes sous les ailes permettent aux avions de rester en place.Boeing a commencé à construire ces Dreamliners avant d’avoir la certification fédérale en 2011, ils ont donc besoin de nombreuses réparations pour répondre aux normes américaines, explique le Seattle Times.Pour ne pas que ces avions lui restent sur les bras, Boeing a donc commencé à redonner un coup de fraîcheur à ces jets qui traînent sur un parking. Boeing a approché des compagnies d’Indonésie, de Malaisie, d’Amérique latine et du Moyen-Orient, a confié un membre de Boeing au Seattle Post. Boeing va devoir casser les prix pour s’en débarrasser. Alors que le prix d’un B787-8 est de 212 millions de dollars, ces jets sont estimés à 115 millions, selon Douglas Kelly, vice-président de Avitas, société de consultants en aéronautique, cité par le journal de Seattle. Avitas pense qu’en négociant, une compagnie aérienne peut obtenir un rabais supplémentaire de 10 %, soit un prix proche de 100 millions de dollars. C’est donc quasiment moitié prix. C’est bien plus que la remise accordée par un commerçant pour un modèle d’exposition. Mais la différence de prix s’explique. Par exemple, ces avions ont une autonomie inférieure de 1850 kilomètres par rapport au B787-8 normal. Cette perte de performance ne permet donc pas à ces modèles d’avoir une consommation inférieure de 20 % sur d’autres avions de taille comparable. Air Austral est donc la première compagnie a faire une commande ferme sur ces appareils singuliers.Situé un peu plus au Nord de Seattle, notre confrère canadien du Globe and Mail n’y va pas de main morte. Selon lui, ces avions invendus stationnés sur un parking « étaient le symbole visible du retard pris par le programme Dreamliner ».

Réunion Première confirme, mais pas pour ses téléspectateurs…

Cette information a été confirmée hier sur le site de Réunion Première, qui malheureusement ne l’a pas évoquée dans son journal télévisé du soir : « les deux avions achetés par Air Austral ne font pas partie de la nouvelle génération de Dreamliner. Les futurs 787-8 étaient stockés depuis 5 ans dans des hangars et attendaient de trouver preneur. Huit autres de ces avions viennent d’être achetés par Ethiopian Airlines ; d’où le prix défiant toute concurrence, 100 millions de dollars contre 218,3 millions au prix catalogue… ».Et d’ajouter qu’en 2014, « une inspection minutieuse des Dreamliner à livrer, relève des fissures de la taille d’un cheveu sur les ailes de plusieurs avions qui viennent de sortir d’usine ». Sans oublier « la perte d’une partie du fuselage sur un avion d’Air India et toujours sur cette compagnie, un pare-brise qui se fissure lors d’un atterrissage à Melbourne en Australie ». Dommage que les téléspectateurs aient été privés d’une telle nouvelle.L’article du site de Réunion Première répertorie toute une série d’incidents qui ont touché les 787, et sont allés jusqu’à l’arrêt d’un réacteur General Electric en plein vol.Ces différents problèmes sont à mettre sur le compte d’un avion qui comprend de nombreuses innovations technologiques, indique Boeing, qui met en œuvre les mesures correctives pour empêcher de nouveaux incidents.L’expérience montrera si les deux 787 voudront mieux qu’un 777-200 LR. En tout état de cause, le Dreamliner n’a pas réussi à rejoindre La Réunion sans escale depuis Seattle, à la différence du 777, mais ce sont des avions différents…M.M.

9.Posté par @cimendef le 25/05/2016 18:34

Heu, les 35 cités sont des employés AA, Malé énonce 20 journaleux. De quels canards viennent-ils pour être aussi nombreux est une vraie question. Si l'on en croit Valérie Filain, ceux de Reunion 1ère n'ont pas été invités au raout mondain. Alors d'où sortent-ils ces 20 représentants de la presse réunionnaise ?

8.Posté par Choupette le 25/05/2016 18:24

"... une opération d'Air Austral et non de la Région". Tout va bien alors !

Mais Air Austral et la Région, ce n'est pas du pareil au même ?

7.Posté par Boa Bill le 25/05/2016 18:24

Seigneur Marie Joseph.... bana i pran a nou vréman pout kouillon !

6.Posté par oups le 25/05/2016 18:20

C'est précisé une vingtaine et non 35 journalistes et 35 personnels d'air austral. Qui dit vrai ? A entendre certains, la délégation n'était composée que des elus (es) avec mari, femmes, enfants etc..... et le tout sur le budget de la Région.

5.Posté par Boa Bill le 25/05/2016 18:19

Encore une fois ! Thierry Robert n'est pas ma tasse de thé mais les questions sont pertinentes et appellent des réponses précises !

Et dans l'attente de précisions qui ne viennent pas, il est permis de penser que c'est l' argent des contribuables et seulement l'argent des contribuables qui a servi à payer cette énième gabegie !

La liste de 70 heureux bénéficiaires de ce gaspillage doit être divulguée, ainsi que les précisions demandées par Thierry Robert.... faute de quoi... le doute permettra toutes les supputations !

Un contribuable exaspéré !

PS : .... nana na point la HONTE de parader ainsi !

4.Posté par Tam le 25/05/2016 18:08 (depuis mobile)

@cimendef ..Mais on s''en fou !!!

3.Posté par Oui le 25/05/2016 17:46

Bande gratteurs de Ku et bande de suceurs de subventions, l'été là !

2.Posté par politic parnoumim... le 25/05/2016 17:42

quand la population va t'elle se reveiler pour ejecter tous ces beser paquet!!!

1.Posté par cimendef le 25/05/2016 17:27 (depuis mobile)

35 journalistes ! Rien que ça...on aimerais bien connaître le nombre de ces heureux élus par titre de presse.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes