MENU ZINFOS
Faits-divers

Dégradations et outrage : Une nouvelle bataille contre les nids-de-poule perdue pour Claude


Poursuivi pour dégradations et outrage dans son combat contre les nids-de-poule, Claude a été jugé ce mardi devant le tribunal correctionnel de St-Pierre. Particulièrement remonté, dépassé par les événements, il a été expulsé de la salle d’audience.

Par - Publié le Mardi 23 Juin 2020 à 18:12 | Lu 2259 fois

Le retraité avait préparé durant de longues heures sa défense
Le retraité avait préparé durant de longues heures sa défense
Le tempérament sanguin de Claude lui a à nouveau été préjudiciable. L'homme de 69 ans est très rapidement monté dans les tours face à la présidente du tribunal correctionnel de Saint-Pierre. L'homme, passionné de voiture, en guerre contre les chaussées déformées de l'île s'en est pris aux murs de la gendarmerie et du stade municipal de St-Joseph le 28 août 2019 dans un accès de colère.   "Allez en enfer ces mafieux, représentants du désordre", "tous pourris"...Claude a été rapidement identifié, confondu par une expertise graphologique grâce aux lettres envoyées auparavant au maire et au préfet. Lors de son placement en garde à vue, il a reconnu les faits. 

Face à la juge ce mardi, il n'a pas su se retenir et a dépassé les limites. Venu sans avocat pour le conseiller, Claude avait préparé un long argumentaire qu'il n'a pas pu développer, remis à sa place par la présidente du tribunal. Dès les premières minutes, le retraité s'est emporté en entendant que la mairie de St-Joseph et le sous-préfet de l’arrondissement de St-Pierre étaient présentés comme les victimes. "Ce sont eux les coupables", a lancé Claude qui en avait gros sur le coeur contre "une justice à deux vitesses". Coupant sans cesse la parole à la présidente du tribunal, Claude a finalement été expulsé de la salle d’audience.

"Nous pouvons entendre les voix de la révolte. Il y a des choses dans notre société qui ne vont pas", a reconnu le ministère public. Mais pour le parquet, dans le cas de Claude, il s’agit davantage "d’un mal-être absolu sans justification".  "La société est telle qu’elle est avec ses routes. Beaucoup d’efforts ont été faits. L’argent ne vient pas de nulle part", a rappelé la vice-procureur.  6 mois de prison ferme aménageables ont été requis à l’encontre du sexagénaire, inéligible au sursis simple, déjà condamné pour des faits de violences. 

En son absence, Claude a finalement écopé de 400 euros d’amende et devra également verser un euro symbolique à la mairie de St-Joseph, constituée partie civile. 


Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Veridik le 23/06/2020 19:43

Nous pouvons entendre les voix de la révolte. Il y a des choses dans notre société qui ne vont pas", a reconnu le ministère public


Et le ministère public attend quoi pour remettre de l'ordre ?

Il a raison ce monsieur... justice à 2 vitesses

2.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 23/06/2020 20:47

pipo
Et notre Maire de St Pierre il en pense quoi de l'injustice et des magouilles???

3.Posté par Pendant ce temps le 24/06/2020 06:28

Pendant ce temps, Balkany libéré pour raisons de santé pète la forme et danse dans les rues de sa ville. Il en profite même pour mettre des mains au panier ! La justice française est pourrie !

4.Posté par IXE le 24/06/2020 11:54

"Nous pouvons entendre les voix de la révolte"
et
"il n'a pas su se retenir et a dépassé les limites" :

Tout est question d'organisation et de maîtrise de soi, surtout lorsqu' "il y a des choses dans notre société qui ne vont pas".

5.Posté par Tanguy Proquo le 24/06/2020 11:59

Certes il y a d'autres façon de dire les choses surtout à un Président de tribunal qui ne vous considère à peine comme un citoyen si vous n'avez pas d'avocat.Néanmoins il est aisé de comprendre la colère, de ce monsieur. par exemple, à titre personnel j'en suis à plus de 1.500 € de réparations sur un véhicule rien que part rapport au mauvais état des routes et des rues en ville, amortisseurs, triangles de roues barre de direction, crémaillère de direction, amortisseurs etc. Les ralentisseurs ne sont pas conformes à la loi au niveau de leur conception, les nids de poule sont heureux de vivre à Saint Denis car il ne risquent pas d’être rebouchés de sitôt, en 20 ans la rue Sainte Marie par exemple reste toujours dans le même état qu'une piste de chars d’assauts. L'état des routes à la Réunion est digne des routes des pays sous développés.

6.Posté par Ouais... le 24/06/2020 13:18

Ixe post 4 vos propos sont intéressant.

7.Posté par IXE le 24/06/2020 20:34

6.Posté par Ouais

Rien à relever...

L'entretien de routes contribue-t-il à la sécurité routière ?

8.Posté par MT CRISTO le 25/06/2020 09:18

Quelle Honte l'état des routes aux Avirons ! Et en plus il y a des dos d'âne impressionnants. Les citoyens restent apathiques. Les voitures et les vertèbres sont durement éprouvés.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes