MENU ZINFOS
Faits-divers

Défoncé et violent, il frappe sa mère, sa soeur et son frère et refuse de s'excuser


Par - Publié le Lundi 24 Juin 2019 à 17:04 | Lu 4187 fois

Cédric.L, un trentenaire Saint-Paulois, était présenté ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel dans le cadre de la comparution immédiate pour des faits de violence et de transport, sans motif, d'une arme incapacitante, un pistolet à air comprimé pour être précis. Adepte invétéré d'alcool et de zamal, il vit chez sa mère à Saint-Paul avec ses frères et soeurs, mais ne supporte personne à la maison. S'il est décrit comme quelqu'un de bien à jeun, il ne l'est quasiment jamais et passe son temps à boire, fumer et agresser les membres de sa famille. À tel point que toute la famille dort à l'extérieur par peur de son agressivité permanente.  

Vendredi dernier, alors qu'il est fortement alcoolisé, il s'en prend à son frère qui critique le fait qu'il reste toute la journée à boire et fumer. Une bagarre éclate entre eux et c'est l'embrasement. Son frère le frappe et Cédric, estimant légitime de se défendre, réplique, mais touche sa mère qui s'était interposée. Sa soeur, qui tente également de le calmer, se fait étrangler avec à la clé 3 jours d'ITT. Sa maman finira par s'enfuir. Elle appelle la gendarmerie lorsqu'elle aperçoit une arme tomber de la veste de son fils. Il s'enfuit, se fait interpeller à l'Étang Saint-Paul et finit en garde à vue.

Peu loquace à la barre, Cédric, qui refuse de s'excuser, estimant être dans son bon droit et légitimant ainsi son comportement, reconnaît seulement boire tous les jours et se faire 3 à 4 joints quotidiens. Il explique également avoir pris cette arme dans sa chambre pour la cacher, car il savait que les gendarmes allaient perquisitionner chez lui. En revanche, il réfute être sorti avec son arme. Sa mère est catégorique devant la présidente : "Je veux qu'il parte se faire soigner, on n'en peut plus, il n'a jamais fait de soins. J'ai une petite fille de 12 ans, elle a peur tout le temps, je ne veux plus qu'il vienne". 

12 mentions à son casier

Fort de 12 mentions sur le casier du prévenu, la procureure l'interpelle : "Vous n'avez jamais vécu ailleurs que chez votre maman ?", "Si, en prison", rétorque-t-il avec un naturel quelque peu déconcertant. Selon elle, cette situation dramatique dépasse le cadre de la correctionnelle compte tenu du climat de violence et d'agressivité qu'il impose aux siens à cause de l'alcool et du zamal. Elle requiert une peine de 6 mois de prison dont 3 avec sursis et le maintien en détention. 

Son avocate met en avant que le premier coup est porté par le frère de Cédric. "Il a l'impression de se défendre dans sa perception des choses. Il a du mal à trouver sa place dans sa famille, il se sent rejeté", explique-t-elle. La cour, qui le relaxe des faits de transport d'arme sans motif, le déclare coupable des violences et le condamne à 9 mois de prison dont 3 de sursis, une interdiction de se rendre au domicile familial et prononce son maintien en détention. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par francais le 24/06/2019 21:13

bof encore un déchet de la société !!!!

2.Posté par Kiki le 24/06/2019 22:52 (depuis mobile)

C'est quelqu'un qui souffre et qui ne voit aucun intérêt de se faire soigné. Il faut qu'il accepte le fait qu'il a un comportement d'agressivité lorsqu'il se trouve sous l'effet d'alcool et de zamal ensuite il pourra contacté un a m p

3.Posté par Pamphlétaire le 25/06/2019 06:31

Quand on hait, on ne compte pas! Et cela me rappelle la chanson de Claude François...

«Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent ! » c'est bien un mot d'ambitieux.
Alain (Emile-Auguste Chartier, dit) 1868-1951, les Aventures du cœur, p. 27.

4.Posté par MôveLang le 25/06/2019 07:42 (depuis mobile)

La cour, qui le relaxe des faits de transport d''arme sans motif, ''''''''''
'''''''''''''' sans motif, ''''''''''. ???????.
Pour me balader librement avec mon 12 mm que dois-je faire ? Il faudrait ou non un motif

5.Posté par olivette le 25/06/2019 12:55

c'est la faute de la société, il faut le relâcher immédiatement.

dépose ça à Madagascar pour voir si là bas il va gratter sa fesse

6.Posté par Joseph le 25/06/2019 19:28

Un stage de saut à l'élastique trop long lui serait fortement recommandé et salvateur pour la société !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes