MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Défier les mauvais pronostics...


- Publié le Lundi 17 Février 2014 à 10:32 | Lu 230 fois

Défier les mauvais pronostics...
A la lecture de l'entretien accordé par Maurice GIRONCEL à un site local d'information, on peut légitimement s'interroger sur les réelles motivations de ce dernier à briguer un autre mandat à la mairie de Sainte Suzanne.
 
De prime abord, l'objectif du maire sortant de remporter les élections dès le premier tour, apparaît quelque peu présomptueux. Cette assurance malsaine d'un victoire largement incertaine, nous renseigne un peu mieux sur la nature de l'individu. Elle présume en réalité, d'un accaparement de fait, du  vote des citoyens de Sainte-Suzanne et d'une méconnaissance profonde de la volonté de changement, constatée par les candidats sur le terrain.
 
Il importe donc dans un premier temps, de rappeler à M. GIRONCEL les chiffres précis des dernières élections municipales de 2008, ainsi que les conditions dans lesquelles se sont déroulées ces dernières. Cette piqûre de rappel lui permettra peut être de savoir raison et prudence garder. Nous n'évoquerons même pas ici l'humilité, dont tout élu devrait faire preuve, et dont il s'exonère comme à son habitude.
 
Lors des élections municipales de 2008, pour 22 000 habitants à Sainte Suzanne, 10 080 suffrages se sont exprimés dans les urnes. 6 371 voix pour le maire sortant, et 3 709 voix, réparties entre 6 listes d'opposition. Les abstentionnistes représentait environ près de 30% des inscrits, soit le chiffre non négligeable de 4 424 voix.
 
Les conditions sont aujourd'hui radicalement différentes et les chiffres cités plus haut nous permettent de constater que le vœu pieux de Maurice GIRONCEL, de remporter les élections dès le premier tour, apparaît dénué de réalisme et de tout fondement objectif. Non seulement d'un point de vue comptable, mais aussi eu égard aux considérations politiques et démocratiques, dont Maurice GIRONCEL semble se ficher comme de sa première chemise.
D'un point de vue comptable, comme le souligne si justement l'intéréssé, la dispersion des voix d'opposition lors des dernières municipales de 2008, lui a en effet permis de remporter les élections. Or, la configuration de l'offre électorale d'aujourd'hui est radicalement différente. L'opposition « viable » au maire sortant, est représentée principalement par deux candidats que sont M. Daniel ALAMELOU, pour le « PLR » et Aline MURIN HOAREAU, pour « OBJECTIF REUNION », la droite soutenue par Didier ROBERT. Quant au « 4ème candidat », inconnu de tous, sans programme, ni charisme, il ne semble représenter dans cette élection que l'ombre de lui même. Son score n'aura donc aucune incidence sur les résultats de ces élections municipales. Mais revenons aux choses sérieuses...
 
Une configuration de l'offre électorale radicalement différente, puisque l'on passe de six listes d'opposition inaudibles en 2008, à deux listes fortement médiatisées et qui semblent apparemment faire le plein des voix. Des opposants désormais reconnus avec des programmes qui tiennent la route semblent se dessiner. C'est aussi là, signe que la population aspire à vivre une véritable démocratie. Des citoyens qui souhaitent en finir avec la politique spectacle de « grand papa » et/ou  avec des petits candidats opportunistes, aux slogans de « vérité » ou de « transparence », corroborant  le vide abyssal de leur programme et recherchant plus un poste et ses avantages, que l'intérêt général de la population. De même la population est-elle aujourd'hui informée du danger à permettre à une personne condamnée en avril 2008 pour des faits d'abus de confiance et de détournement de fonds publics, commis dans l'exercice de ses fonctions,  de se représenter à la population. Condamnation confirmée de sucroît par la Cour de Cassation. Et M. GIRONCEL d'affirmer sans rire :« Je crois que la population va savoir faire la part des choses. En politique, ce qui compte le plus, c'est le respect de la parole donnée, le respect des engagements, droit dans les yeux. ». Souhaitons donc que la population fasse réellement la part des choses et lui signifie la fin de son CDD, les yeux dans les yeux...
 
La position de « maire sortant » est une position appréciable, car stratégique dans une campagne. M. Maurice GIRONCEL le sait pertinemment. Elle permet à une certaine catégorie d'élus de mettre en place toutes les structures, associations et moyens de pressions, pour pouvoir être, six ans après, réelu, même avec un bilan calamiteux. Les travaux de dernières minutes, réalisés en urgence, grâce à l'intercommunalité, et juste avant le scrutin, ne sauraient faire oublier un lourd bilan. De même, l'utilisation de certains moyens communaux et la « mobilisation » des personnels administratifs pour mener la campagne, ne sont pas choses rares, personne ne l'ignore. Un spécialiste en sociologie politique affirme même qu'à l'instant de son élection, l'élu pense déjà à sa réélection.
 
Pourtant, il serait injuste de ne pas mettre au crédit du maire actuel, une petite réduction, il est vrai, de l'endettement des Saintes Suzannois, contrairement à ce que prétend M. ALAMELOU. En effet, la dette en 2011 à Sainte-Suzanne, représenteait 936 € par habitant. Ce qui est loin des 2000 € dont parle le conseiller général, ancien adjoint de M. GIRONCEL, ancien membre PCR, également Président du Comité de bassin et encore Président du Sidélec... ( la liste n'est pas exhaustive...). Ce serait une bonne chose si, en y regardant de plus près, on ne constatait pas une politique budgétaire de la commune de Sainte Suzanne, orientée à des fins partisanes. M. ALAMELOU devrait le savoir, puisqu'en 2011, il était aux commandes avec Mme PAUSE. 
 
Mais allons plus loin dans l'analyse. En 2011, le budget de fonctionnement de la commune de Sainte-Suzanne se montait à 27 257 000 € (impôts locaux + divers + dotations de l'état). Les charges de fonctionnement de la commune étaient de 25 955 000 € (dont 17 950 000€ pour les charges de personnel, soit 69.16%). La voilà la vérité !
 
Presque 70 % de charges de personnel dans le budget de la commune. Tout s'achète, tout se vend, serait-on tenté d'affirmer. Une politique de recrutement massif et opaque pour conforter leur position politique. Parallélement, pour financer cette gabégie, en 2011, le taux de la taxe d'habitation voté par le conseil municipal de Sainte-Suzanne était de 26.94 %. La valeur moyenne de ce taux dans les communes françaises similaires à Sainte-Suzanne était de 17.95 %. 
 
Le taux de la taxe d'habitation à Sainte Suzanne est donc plus élevé de 50.08 % que pour des communes similaires. Il est en augmentation de 7.98 % par rapport à 2010. Il a ainsi augmenté de 42.24 % entre 2000 et 2011. Depuis 2000, la commune de Sainte-Suzanne a donc plus augmenté son taux de taxe d'imposition que les communes françaises similaires. Cette option de gestion aurait pu être mieux perçue si elle avait permis de désendetter la ville davantage ou de privilégier les investissements. On a préféré de loin, l'option du clientélisme politique. Et ce depuis 1993.
 
Quant au cas « LEPERLIER », plus personne n'ignore que ce dernier a reçu un « retour d'ascenseur » pour « services rendus », comme  certains autres petits candidats de façade, aimeraient également en recevoir. Ce n'est pas un service rendu à à la démocratie en tous les cas. Il doit avoir un cv bien fourni ce monsieur LEPERLIER, à l'heure où des milliers de Réunionnais diplômés « galèrent » pour un premier emploi,. A peine achevé son contrat à la CINOR, auprès de Maurice GIRONCEL, il est « illico presto » coopté à la médiathèque de Sainte Suzanne... Au vu de ses états de service, si M. LEPERLIER pouvait donner quelques conseils à nos jeunes en recherche d'emploi, nous lui en serions reconnaissants. 
 
Pour achever ce courrier, M. GIRONCEL, n'appelerait pas à l'aide le LPA de Thierry ROBERT, s'il était si sûr de sa réélection au poste de premier magistrat. Il sait que la partie ne fait que commencer et que les deux forces en présence, à savoir le PLR avec Daniel ALAMELOU et « Objectif Reunion » avec Aline MURIN HOAREAU, sont des candidats avec lesquels il faudra désormais compter. Le passé pénal du maire sortant,  son peu d'estime pour la démocratie, son fracassant et honteux retour aux « affaires » en 2012 et enfin, son bilan calamiteux à tous les niveaux, sauront convaincre les Saintes Suzannois de l'urgence d'un changement.
 
Marc LEWITT



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes