MENU ZINFOS
Société

Découverte d'une nouvelle espèce de coccinelle à La Réunion


La Préfecture explique que des études vont être menées suite à l'identification d'une coccinelle exotique à La Réunion et rappelle que l'introduction d'espèces est soumis à la règlementation.

Par Nicolas Payet - Publié le Jeudi 5 Novembre 2020 à 12:52 | Lu 2121 fois

Une nouvelle espèce de coccinelle dénommée la « coccinelle à sept points » (Coccinella septempunctata) a été observée à La Réunion, notamment dans le Parc national (Maïdo, Volcan ...) où elle semble bien installée. Cette coccinelle de grande taille (6-8 mm) a été identifiée pour la première fois le 16 mars 2020 dans le cadre d'un programme de surveillance environnemental des zones boisées par le Tamarin des Hauts (Acacia heterophylla) mis en place par le Parc national et l'Université de La Réunion en collaboration avec le CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) .

L'origine de l'introduction de cette espèce à La Réunion n'est à ce jour pas connue. Des recherches vont être menées pour déterminer l'impact de cette nouvelle espèce exotique (impacts sur l'entomofaune indigène et sur des ravageurs exotiques en particulier).

Les services de l'Etat rappellent que l'introduction de macro-organismes à des fins scientifiques ou pour des usages agricoles est soumise à une réglementation stricte. Les autorisations doivent notamment s'appuyer sur un dossier d'expertise permettant d'évaluer les risques environnementaux et de vérifier l'innocuité des organismes destinés à des lâchers en vue de la lutte biologique. Toute introduction d'un macro-organisme exotique non autorisée peut faire l'objet d'une peine d'emprisonnement de deux ans et de 7 500€ d'amende, conformément aux dispositions prévues à l'article L.258-2 du Code rural et de la pêche maritime.

L'introduction non autorisée dans le milieu naturel d'espèces animales sauvages non indigènes, volontaire ou non, est interdite en application de l'arrêté ministériel du 09 février 2018 relatif à la prévention de l'introduction et de la propagation des espèces animales exotiques envahissantes sur le territoire de La Réunion. En cas d'infraction, une peine allant jusqu'à un an d'emprisonnement et 15 000€ d'amende peut être prononcée, conformément à l'article L.415-3 du code de l'environnement.




1.Posté par Alain le 05/11/2020 14:44

Lorsque j etais petit il y avait beaucoup de coccinelle mais depuis quelques annees plus rien.

C'est un bonne chose de voir a nouveau des coccinelles

2.Posté par Hugo le 05/11/2020 14:46

Très très bien...on a trop de cochenilles, bien joué

3.Posté par Jp POPAUL54 le 05/11/2020 15:15

Qui a commandé des coccinelles pour lutter contre les pucerons de ses jolis rosiers ?😎😎😎

4.Posté par Tsanpo le 05/11/2020 17:25

Il faut absolument protéger cette coccinelle. C’est une messagère de la Terre qui est venue nous mettre devant nos responsabilités. Respecter la Nature et tous les êtres vivants, ne pas enfermer nos anciens dans des pensions marons pour profiter sur eux et être solidaires avec les victimes du coronavirus. Cette coccinelle fait partie de la biodiversité locale, Patrimoine de l’Unesco. Il y a plein de messagers comme elle qui se cachent dans nos forêts et qui se feront connaître au fur et à mesure. Profitons de son existence pour prôner des modes de transport doux comme le vélo en toute sécurité pour nos déplacements dans tous les quartiers de l’île. Ça ferait du bien à l’environnement et éliminera les bouchons qui s’amplifient de jour en jour. C’est cela le vivre ensemble que le monde entier nous envie. Respect, paix et solidarité!

5.Posté par klod le 05/11/2020 18:32

belles sont les coccinelles .

6.Posté par Hemisfir le 05/11/2020 21:12

Acanthaster planci est une étoile de mer venimeuse et destructrice de récifs coralliens. Invasive, elle est présente à la Réunion et rien n'est fait pour la freiner! Si déjà un tel danger public et danger contre la diversité n'est pas freiné, est il judicieux de consacrer de l'argent à des coccinelles qui ailleurs n'ont fait que du bien aux plantations? Et l'utilisation des pesticides a des effets bien pires (Dont aussi la destruction des reserves poissonnières que l'on fait oayer aux petits pêcheurs... du grand nimporte quoi!!!!).. et les pesticides sont toujours autorisés ! !!! Quand formera t on tous les agriculteurs au bio?????

7.Posté par Toto le 06/11/2020 06:20

Gnagnagna allez mettre l’amende aux coccinelles.

Il n’y a pas de problemes plus important et urgent ? Voir post 6

Mais aussi : asulox, glyphosate, Enfouissement de 1000t de dechet / jour , mix energetique de la reunion (66% en charbon et fioul), etc etc la liste et longue ....

Va butiner tite coccinelles et bouffe un peu de cochenilles stp

8.Posté par Frigidaire le 06/11/2020 09:15

Il y a bien quelqu'un qui pour faire écolo a importé cette coccinelle pour lutter de façon écologique contre les pucerons. C'est cela être écolo, importer des espèces pour modifier la faune locale et après ceux sont les mêmes qui hurlent pour l'utilisation de pesticide. Les deux sont nocifs pour la Réunion, les pesticides et les apports non contrôlés d'espèces extérieures (comme les NAC)

9.Posté par ÉMERVEILLEMENT COCCINELLE 974 le 06/11/2020 09:49

Je ne sais pas qd est-ce que j'ai vu une coccinelle içi contrairement en Métropole où on en trouvait souvent dehors ou même à l'intérieur, rouge ou marron.

10.Posté par Sébastien le 06/11/2020 12:06

Il faut arrêter, cette coccinelle est bonne pour la Réunion , qui envahie de puceron jaune qui actuellement détruit les prairies et les cannes à sucre , personne ne bouge et là avec cette coccinelle qui est le prédateur des pucerons on veut l’éliminer alors que c naturel , bravo nos conseillers environnementaux, surtout qud on a des amis qui vendent des coccinelles ici , et qui veulent avoir la main sur le vivant . Avec tous ces chercheurs qui n’ont jamais trouver quelques choses , encore une fois cette coccinelle mange le puceron et est présente partout sur la planète , vive les insecticides chimiques , bravo ! Ils veulent tout réprouver ici alors qu’il y a des études françaises internationnales sur cette coccinelle. Bravo après les chats c’est les coccinelles, au moins se sont pas des réunionnais qui le font , sinon on etai déjà sur TF1

11.Posté par Navrant le 06/11/2020 12:30

Mes sims le q sa oit mettez un néon dehors raté observer il y a Une grosse coccinelle tout marron doré point noire et regardera ce ûelle fait , elle mange les petits moucherons noirs II sont tirer par le néon , vous savez ça fait 4às eu les observes , j’ai des photos je j’ai montré aux spécialistes personne n’a jamais vue , et pourtant il ne prolifère pas voir même il y st manger par les lézards , à oui pour nos protecteurs scientisme merci de laisser le gecko de mada manger nos geckos et merci de laisser le gros lézard rouges qui bouffent nos endormi et la faune locale , merci bcp , mais sachez que la Réunion est une île volcanique ou la vie est venue par les ben s , les courràts marins etc et bien avant que l nos ancêtres i débarquent . Tout ce II est bon pour l’île il faut détruire et tout ce qui est nuisible on les laisse continuer de détruire , Alors que à travers le monde la France , des dizaines d’études scientifiques existent déjà , mais comme on a les meilleurs du monde ici c’est à eux de tout refaire l’histoire . Super les champions , alors que le requin bouledogue bouffent ts les autres requin sur récif , ben là on bouge pas , les fûts qui mange les rats qui est bien plus nuisible sur nos oiseaux , faut tuer , super 👍

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes