MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Décourager les joueurs de flûte en politique


Par Aimé LEBON - Publié le Mercredi 22 Octobre 2014 à 09:34 | Lu 384 fois

Quand les temps sont durs, un joueur de flûte, à faire un parallèle avec le conte bien connu, peut tenter de charmer un certain nombre de citoyens afin de les attirer et emmener ensuite la société dans une impasse. Ces populistes, toujours bons comédiens, ont des solutions immédiates à tous les problèmes pour peu que les électeurs souscrivent à leur logique des plus simplistes, à leur généralisation des plus hâtives, et s'accrochent à leurs mots creux. Le résultat est connu d'avance, et point n'est besoin de remonter loin dans l'histoire : une perte de temps importante pour le pays.

Les responsabilités quant à la nature du terrain propice à de telles apparitions sont plus à chercher du côté des élites, car le peuple, qui n'est jamais un, dans ses composantes et à différents niveaux, ne fait que résister pour les besoins premiers, quitte à imiter des comportements dans la classe politique où trop souvent la préoccupation essentielle, quels que soient les moyens utilisés, est la conservation des avantages liés au pouvoir.

Les échanges sur la continuité territoriale ont eu pour mérite de montrer aux Réunionnais la complexité des dossiers, et particulièrement l'interdépendance financière de plusieurs secteurs (voyages, billets d'avion, emplois aidés, formation, abattement pour les impôts, surrémunération, etc.). En effet, les rapports entre l'État et les collectivités doivent être revus dans les deux sens – demander plus sur une face d'un problème, c'est à coup sûr s'entendre répondre en ces temps difficiles qu'il faudra en retirer sur une autre. D'où l'indispensable débat sur les priorités, une communication claire sur les positionnements des uns et des autres et l'évaluation régulière des politiques, sans perdre de vue les principes d'égalité des personnes et de parité des territoires ! Parce que, in fine, tout retombe sur le dos des habitants qui maintiennent l'État debout par les impôts et diverses taxes. L'État, c'est nous !

Les citoyens se doivent d'être aussi exigeants quant à la présentation complète des différents projets locaux, et aux modifications de la gouvernance dans les exécutifs locaux. La participation de tous les acteurs, y compris des oppositions, conditionne la réussite des projets. Aux associations qui militent pour une meilleure pratique démocratique locale de faire des propositions !

Rien ne sert à brandir un projet, et à jurer que sa mise en œuvre va au-delà des clivages politiques, si la distance entre le dire et le faire n'est pas une préoccupation. Un projet ne se résume pas à des têtes de chapitres à décliner à la télévision avec passion en comptant sur ses doigts comme pour montrer son sérieux. C'est sur l'interaction entre le national et le local que les efforts d'explication doivent porter ; et la recherche d'un équilibre entre les deux volets selon les priorités retenues est un acte politique majeur. Car autrement, il ne saurait être question de « parler d'une seule voix », et encore moins de rassemblement, qui ne serait alors qu'une aventure grosse dès le départ d'hypocrisie et de manipulation.

Mais rien ne se fera sans une pédagogie de l'information, à la télé notamment, où une saine confrontation des idées devrait s'organiser régulièrement pour que les citoyens puissent mieux caler leurs positionnements. Par rapport à celui qui porte l'événement, la présence dans la même émission d'opposants, d'experts, et de journalistes de la presse écrite mieux expérimentés dans le décorticage des argumentations que les diseuses et diseurs d'information sur le petit écran – quelle que soit la qualité du spectacle –, serait une garantie. Un « C dans l'air » péi sur la continuité territoriale avant la manifestation aurait dissuadé le plus effronté des flûtistes.

Aimé LEBON, Bois-de-Nèfles Saint-Paul




1.Posté par Yesss ! le 22/10/2014 17:26

Je suis assez d'accord avec ce que dit Aimé dans son billet, nous sommes sur un petit caillou, et on commence à comprendre qu'en 2014 qu'il y a de la manipulation dans la politique local. Il est jamais trop tard pour dire "STOP", je suis pour l'alternance et le renouvellement des idées.
Je reste convaincu que le politicien qui arrive a se contenter d'un seul mandat aura toute la gratitude du peuple. Je pars du principe que s'occuper de la population dans le cadre d'un SEUL mandat est une chance et une vocation. La politique, ce n'est pas un métier.
Les politiques qui s'orientent vers le cumul des sont dans l'erreur.
Il est mal venu qu'un élu déjà en place avec des "grosses" indemnités, demande à une population au chômage pour la plupart avec très peu de ressource qu'ils sont le remède à tous les problèmes en cas de victoire aux prochaine élection.
Il faut donner la place à des gens qui ont envie de travailler pour leur quartier, les villes, leurs iles avec sans regrets mes dames et mes sieurs élus en place.
Merci d'avance pour votre adhésion.

2.Posté par KLD le 22/10/2014 19:31

un autre exemple (pas nouveau) le contrôle technique le plus cher de France à la Réunion ! sa c'est un probleme sur lequel nos supers politiques ne disent rien , c'est vrai que la continuité territoriale cela rapporte plus de voie , Quelque chose de nouveau sous le beau soleil de la réunion ?????????

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes