MENU ZINFOS
Politique

Déconfinement : Pour Jean-Louis Lagourgue, il ne faut pas "prendre des décisions trop hâtives"


Le Sénateur Jean-Louis Lagourgue adresse un courrier au Président de La République. Dans cette lettre, le Sénateur fait part au Président Emmanuel Macron de son inquiétude par rapport à la reprise annoncée des établissements scolaires le 11 mai et l’interpelle sur les garanties sanitaires apportées par l’Etat concernant la préservation de la santé de nos concitoyens réunionnais à compter de cette date.

Par Zinfos974 - Publié le Mardi 21 Avril 2020 à 14:52 | Lu 2429 fois

Déconfinement : Pour Jean-Louis Lagourgue, il ne faut pas "prendre des décisions trop hâtives"
Monsieur le Président,

Depuis le 17 mars, à l’image de la France hexagonale et des autres territoires ultramarins, La Réunion se trouve dans une situation socio-économique inédite (restriction des déplacements, fermeture des commerces non essentiels, des lieux de sociabilité et de loisirs, fermeture partielle de l'aéroport,....), en raison du confinement en vigueur.

Ces mesures, nous le concevons, sont bien évidemment nécessaires afin de limiter la propagation du COVID-19. Et bien que cela soit difficile à vivre au quotidien, les Réunionnais montrent leur sens des responsabilités et suivent les règles imposées.

Sur le plan sanitaire, je ne reviendrai pas sur les quelques dysfonctionnements constatés ici, notamment concernant le manque de moyens pour les professionnels de santé. Chacun devra assumer ses responsabilités le moment venu.

Toutefois, dans ce contexte particulier, nous devons reconnaître que l’Etat, en la personne de Monsieur le Préfet, assure une bonne gestion de cette crise, dans le dialogue mais aussi en faisant preuve de fermeté.

Aujourd’hui, sur notre territoire la situation sanitaire semble contenue. Nous recensons un peu plus de 400 cas et les derniers chiffres communiqués par l’Agence Régionale de Santé sont rassurants quant à la propagation du virus.

Cependant, et bien que certaines mesures du stade 3 soient déjà appliquées à La Réunion, le Conseil Scientifique, dans un récent rapport, envisage une aggravation de l’épidémie en Outre-mer dans les semaines qui viennent.

Cette autorité préconise un maintien indispensable, voire un renforcement du confinement dans les territoires ultramarins.
Ce constat nous interpelle, alors même que vous avez annoncé le 13 avril dernier, une reprise progressive de la vie économique et sociale, à compter du 11 mai.

Parmi les mesures envisagées, celle de la réouverture des établissements scolaires suscite une très vive inquiétude chez les familles réunionnaises.

Le virus aura-t-il disparu à cette date ? Les écoles disposeront-elles de matériels suffisants et adéquats pour protéger les élèves ?

Quelles garanties avons-nous que nos enfants ne soient pas contaminés ? Etc.

Ces questions légitimes que se posent les parents, il nous est bien difficile d’y répondre aujourd’hui.

Dans un contexte démographique particulier, avec près de 223 000 élèves scolarisés dans le premier et second degrés, avec une moyenne de 27 élèves par classe, avec un taux d’encadrement pédagogique insuffisant et un effectif vieillissant en termes de personnel communal dans les écoles, nous avons toutes les raisons d’être pessimistes.

Si nous sommes bien conscients que la vie sociale et économique doit pouvoir reprendre son cours le plus tôt possible, au regard notamment des nombreux enjeux, vous conviendrez que la santé de nos enfants, de nos concitoyens les plus fragiles, de notre population doit rester notre priorité absolue.

Si cette terrible crise du COVID-19 a renforcé les solidarités, elle a surtout ébranlé nos territoires, bousculé nos modes de vie et mis à jour les lacunes et les faiblesses de notre organisation sanitaire.

Aujourd’hui, il nous appartient collectivement de tirer les leçons de cette épreuve, notamment en évitant de prendre des décisions trop hâtives.

A La Réunion, comme ailleurs, vous le savez, nous manquons de moyens matériels et de protections (masques, gels hydro-alcoolique, tests,...) ainsi que de personnel soignant.

Je ne crois pas que cette pénurie s'estompe avant la mi-mai, ou que le virus disparaisse de la circulation d'ici là.

Aussi, je vous interpelle pour qu'ensemble, Etat, élus, autorités, nous fassions preuve de prudence et de vigilance dans le cadre d'une sortie de confinement, ici à La Réunion et en Outre-mer.

Une sortie précipitée, et sans que les conditions ne soient réunies, pourrait avoir des conséquences dramatiques pour nos territoires. Tant que le virus circulera, le risque sera toujours là, d'ici le 11 mai et bien au-delà, surtout dans les établissements scolaires.

Les Réunionnais, qui ont fait preuve d'une solidarité et d'une responsabilité exemplaires depuis le début de cette épidémie, souhaitent bien évidemment reprendre une vie normale, mais aujourd'hui ils attendent surtout de l'Etat que toutes les garanties soient apportées pour préserver leur santé et celle de leurs enfants, où qu'ils aillent sur leur territoire.

Je compte sur votre diligence et vous prie de croire, Monsieur le Président de La République, en l'expression de ma très haute considération.




1.Posté par anonyme le 21/04/2020 15:31

L'Ecureuil est sorti pour casser les noisettes.

2.Posté par normal le 21/04/2020 13:45

Il aura bientôt des convocations au tribunal , il veut qu’on reste confinés

3.Posté par Raid ou Tupic le 21/04/2020 16:38

Le confinement nous avait libéré de toutes ces reliques de la politique moyenâgeuse.

On avait fini par les oublier ces momies.

4.Posté par Precision le 21/04/2020 16:50

Comme un escargot il sort avec la pluie encore un planqué qui, quand les réunionnais étant mis en danger par l'ARS et le préfet s'est enfoncé dans son fauteuil et siroté son cognac. Rien à f. de vos états d'âme Mr le Sénateur. Continuer de somnoler.

5.Posté par Ar-no le 21/04/2020 16:54

Pas un mot sur la dengue qui est hors de contrôle (plus de 100 cas par jour quand même), sur le décrochage scolaire sur une île ou près de 10% des élèves ont disparu des radars de leurs professeurs, sur les dizaines de milliers de chômeurs en plus d'ici l'été... Bref pas un mot sur les VRAIS problèmes de la Réunion en ce mois d'avril.

Non, ce monsieur se base sur une "étude" qui date de plus de deux semaines et totalement contredite par la réalité des chiffres, pour faire du catastrophisme !

On a les élus qu'on mérite, comme on dit :-(

6.Posté par Precision le 21/04/2020 17:01

Monsieur le Sénateur (c'est aussi valable pour beaucoup de nos politiciens) laisser nous réunionnais affronter ces moments difficiles la tête hautes au lieu de faire du racolage politique par vos interventions inutiles tous comme les colis alimentaires qui vous servent de à faire campagne en profitant de la détresse des plus faibles.

7.Posté par grondin le 21/04/2020 18:23 (depuis mobile)

Foutage de gueule de ces politiciens les sauveur arrive mal un peu trop tard

8.Posté par GIRONDIN le 21/04/2020 18:46

À son train de sénateur on y sera en 2098.

9.Posté par païpaï le 21/04/2020 19:38

qui l'a réveillé..????

10.Posté par anonyme le 21/04/2020 20:53

A POST 9 : C'EST LE CORONAVIRUS QUI L' A REVEILLE..

11.Posté par DIDIER NAZE le 21/04/2020 21:24

Euh....toujours....en vie celui là !!??😨😕.....on m aurait ...menti ??!!😲😰.....

12.Posté par Guerin DAGON le 21/04/2020 21:45

C'est la 1ere fois qu'il se manifeste depuis le début de la crise COVID 19. Comme toujours il est planqué à compter ses noisettes, Monsieur le sénateur CASSE NOISETTE qui prend son temps avant de se manifester. Comment les Réunionnais ont pu faire élire un Bon à rien pareil.
Ce type la seule fois où il a travaillé à failli mettre la Caisse d'Epargne en faillite (heureusement que son oncle était là à l'époque...), depuis il se fait élire en se mettant sur la liste qu'il faut, et est payé par l'Etat à ne rien foutre.... vive la politique, et maintenant il est sénateur.....donc à l'abri....!!!!
Pauvre REUNION....

13.Posté par Jean Aimar le 21/04/2020 22:15

Hé les copains Lagourgue est toujours vivant ???
ça fait 2 ans qu'on ne la pas vu agir pour La Réunion, on m'a dit qu'il vendait des godasses!
Bein merde, on me dit jamais rien, à moi !
Zan-Lui reste ta caze, fé pa désorde, parle pa, écrit pa, reste juste ta caze ek ton madame

14.Posté par Ti Tangue zilé zone le 22/04/2020 12:01

Toutefois, dans ce contexte particulier, nous devons reconnaître que l’Etat, en la personne de Monsieur le Préfet, assure une bonne gestion de cette crise, hi hi hi et les avions rentrés avant le confinement ?
J'ESPÈRE COMME IL A PROMIS IL Y AURA UNE GESTION AUX PETITS OIGNONS POUR LA PROCHAINE COULÉE VOLCANIQUE ...pour endiguer les mêmes sauvages qui pullulent actuellement dans les hypermarchés sans respecter la distanciation et qui viennent embouteiller le secteur ....

15.Posté par marcl le 22/04/2020 18:40

formidable girondin et ses posts communistes ou socialistes sans intérêt est de sortie on était en manque

16.Posté par GIRONDIN le 22/04/2020 19:08

15.Posté par marcl
De rien, un jour faudra choisir.

17.Posté par "VIEUX CREOLE " le 23/04/2020 13:10


--- AH , il siège donc "Celui-là" : ON L'ENTEND RAREMENT " AU PALAIS DU LUXEMBOURG"! ! !

Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes