Océan Indien

Décliner son appartenance ethnique aux législatives mauriciennes: Illégale selon l'ONU

Mercredi 5 Septembre 2012 - 18:30

A chaque élection législative à l’Ile Maurice, tous les cinq ans, les candidats aux postes de députés doivent remplir un formulaire obligatoire où est stipulée leur appartenance ethnique. C’est le principe électoral érigé par le Best Loser System. Depuis 2005, une association de simples citoyens, Rezistans ek Alternativ, se bat en justice pour dénoncer ce communautarisme déguisé. Aujourd’hui, après avoir plaidé sans succès leur cause auprès du Conseil privé de la Reine sur le sol britannique, c’est le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies qui a donné raison, ce mardi soir, aux plaignants.


Photo: defimedia.info
Photo: defimedia.info
Toute personne qui désire se présenter devant les électeurs aux élections législatives à l’Ile Maurice a l’obligation de décliner son appartenance ethnique. Ce principe autrefois immuable du Best Loser System est désormais contraire à l’article 25 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Un coup de théâtre inattendu pour le gouvernement mauricien de Navin Ramgoolam qui se serait bien passé de pareille décision.

"C`est un jugement qui va marquer l`histoire politique de Maurice"

Le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies a tranché en faveur de la position que défend l'association Rezistans ek Alternativ depuis déjà sept longues années.

Cette décision historique pour l’association marque un revers de taille pour le gouvernement mauricien qui depuis de longs mois s’était refusé à engager une réforme électorale sur le fond malgré plusieurs tentatives avortées.

"C`est un jugement qui va marquer l`histoire politique de Maurice", se réjouit  un des avocats qui a plaidé la cause de Rezistans ek Alternativ, interrogé par Lexpress.mu.

"C`est un des plus grands événements post indépendance", confie un des leaders de la contestation. "Il ouvre la voie à l'émergence d`une nouvelle république avec système non communal (ndlr: communautaire). Nous dédions cette victoire à la nouvelle génération", confie-t-il à Lexpress.mu.

Le gouvernement mauricien, s’il veut rester en conformité avec les instances internationales, devra sans doute amender la Constitution et la loi électorale. Même si légalement,rien ne l’y oblige…
Lu 1784 fois



1.Posté par Gajik le 05/09/2012 22:31

C'est un peu comme la préférence régionale face au principe d' "égalité " des citoyens français devant l'embauche ou la préférence ethnique noire en Afrique du Sud. Tout cela correspond à un constat d'injustice et de discriminations anciennes et peut se justifier et même moralement légitimer une dérogation PROVISOIRE aux idéaux supérieurs. Il n'y a guère que les intégristes laïcs pour croire encore à l'égalité devant la Loi et devant le droit à l'éducation' ... Des idéaux qui sonnent creux sur toute la surface du globe, face à des constats de pauvreté et d' indigence crasses qui sontt le lot de tous les pays.

En ce qui concerne Maurice, un équilibre a été trouvé entre les communautés qui sont déjà cloisonnées et se cooptent dans l'économie, dans les quartiers. Aux uns l'économie, aux autres la politique ... On avait un président musulman sous Cassam Uteem et un premier ministre HIndou. Bélanger est blanc de chez blanc. Peu de créoles ou de noirs de chez noir en politique (sinon à Rodrigues, qui n'est pas tout à fait Maurice).

Obliger Bélanger à ne pas dire qu'il est blanc ou à Leela Devi Dookun-Luchmun à ne pas déclarer qu'elle est Hindoue, Voilà une hypocrisie onusienne de plus.

De plus, çà m'étonnerait que Plaine Verte élise un jour un Hindou ou que des Musulmans se mettent à payer pour financer le Maha Shivaratree ou la construction d'un second Shiva encore plus géant ...

Pour la forme Maurice va se mettre en "conformité" de façade avec ces règles importées de New York, mais en réalité ce sera comme en Inde ou ailleurs, quand on vote Bélanger on sait qu'on vote "blanc". Tout çà c'est du cinéma médiatique, un gallimatia pseudo démocrate qui imposera des réformes de pure ... forme, mais le fond restera que chacun vote et votera toujours pour les "siens" .

Il n'y a guère qu'à la Réunion, que les descendants d'esclaves les plus noirs de chez noirs, ont voté volontiers pour un homme blanc tout habillé de blanc venu des fins fonds de l'Ardèche avec son caducée et son film de cul en bandoulière ! Comme au bon vieux temps ou on se courbait devant M'sié Bar... pour tenter de grappiller une tape paternaliste sur la tête !

2.Posté par Logique le 05/09/2012 23:35

1.Posté par Gajik

Le fond de votre pensée, c'est quoi au juste?

Que les noirs doivent voter pour des noirs, les hindous pour des hindous et les blancs pour des blancs, sinon c'est qu'ils n'ont rien compris?

3.Posté par Gajik le 06/09/2012 00:13

Pas du tout, je dis simplement que, à Maurice, la société étant beaucoup moins "mixée" qu'à la Réunion et organisée selon les communautés, surtout les trois dominantes en nombre et en richesse, blancs, Hindous et Musulmans qui se partagent chacune des secteurs de la politique, de l'économie et du territoire, on aura beau lancer des incantations onusiennes sur la non mise en avant de l'appartenance à un groupe ethnique lors de l'inscription de candidature à la fonction de député, çà ne changera rien du tout.

C'est un constat et rien d'autre. On ne décrète pas des changements de fond en touchant seulement la forme. Il faut analyser avant toute chose la situation de chaque pays avant de vouloir prétendre y appliquer des lois soit disant universelles. Cà c'est le fantasme de l'ONU et de l'égalitarisme béat. La naïveté c'est de croire qu'il y aurait des principes universels moralement agréés par l'ONU qui devraient s'appliquer partout au même moment, sans tenir compte de l'état réel des sociétés. C'est du placage depuis les salons feutrés de New York sur une petite île qui a ses règles et n'en changera pas par décret. Les Onusiens rêvent éveillés s'ils croient modifier cette organisation Mauricienne avec leurs oukases impériaux.

Je citais le contre exemple de Freedom à la Réunion avec son leader blanc de blanc qui s'était mis dans la poche, (avec ses dons de parfait populiste) le monde des Créoles les plus modestes issus de l'esclavage, de l'engagisme et du métissage petits blancs, après avoir courbé l'échine pendant pendant des décennies ou des siècles devant le gros Blanc, pour la petite histoire seulement, car c'est vrai que la situation des deux îles n'est absolument pas comparable. Je n'aurais pas dû, parce que çà venait là comme un cheveu dans la soupe. Oublions c'était effectivement confus et sans intérêt.

4.Posté par mwa la pa di le 06/09/2012 07:49

Maurice cultiverait donc l'emblème de l'apparteid.....

5.Posté par Mauricienne le 06/09/2012 09:39

Le recensement est également effectué sur des critères d'appartenance religieuse et non ethnique (même si vous devez trouver cela hypocritement subtil comme différence). Comment faire quand le papa est musulman et la maman créole et que l'on se sent "juste" mauricien pour poser candidature aux élections?? Dans quelle case rentre t-on Gajik? Il est anormal d'institutionnaliser des différences même si comme vous le faites si bien remarquer, elles existent. Et soyez sûr d'une chose c'est qu'il y a des mauriciens qui votent en dehors de leur communauté sinon il n'y aurait pas tant que cela de candidats non hindous.... un peu de bon sens.

6.Posté par Me myself and i le 06/09/2012 10:35

Selon Gajik, gauchiste de base formaté à l'antiracisme...le racisme et la discrimination c'est normal tant qu'on précise "positif" et que ça ne nuit qu'aux blancs....voire aux indiens chinois et métis comme en AFS...disons donc tant que ça ne profite qu'aux noirs comme chez Mandela avec le nouvel apartheid politiquement correct !!!!!

L'ONU pourra toujours faire des rodomontades, chaque Mauricien sait parfaitement à quelle communauté appartient chaque candidat...

7.Posté par Mauritius Blog List le 06/09/2012 11:23

Une directive ONUsienne n'a pas necessairement force de loi. Demandez a la Syrie ...

8.Posté par polo974 le 06/09/2012 11:24

En tout cas, ce n'est pas en maintenant des cloisons que la mixité va se développer. Et la mixité, c'est une affaire de coeur, pas de politique...

Enfin, si tous les états présents à l'onu respectaient l'article 3:
Les Etats parties au présent Pacte s'engagent à assurer le droit égal des hommes et des femmes de jouir de tous les droits civils et politiques énoncés dans le présent Pacte.

On ferait un grand progrès...

9.Posté par Leon le 06/09/2012 14:11

Il est clair que l'ONU n'oserait pas critiquer en son sein le pays accueil de son siège social c'est à dire les USA. Car en terme d'apartheid et d'inégalités raciales c'est le champion du monde toute catégorie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues