MENU ZINFOS
Faits-divers

Décès du petit Jahden : L'enseignante qui a donné les crêpes condamnée à 12 mois de sursis


L'enseignante qui a donné les deux crêpes qui ont entraîné le décès du petit Jahden comparaissait devant le tribunal de Villefranche-sur-Saône ce mardi pour homicide involontaire. Condamnée à 12 mois de prison avec sursis, elle a fait part de ses regrets.

Par Nicolas Payet - Publié le Mercredi 16 Septembre 2020 à 07:09 | Lu 5291 fois

L'enseignante qui a donné deux crêpes au petit Jahden alors qu'il était allergique au lait a été condamnée ce mardi par le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône à 12 mois de prison avec sursis. La maîtresse comparaissait pour homicide involontaire, le petit Portois de six ans étant décédé d'un choc anaphylactique en rentrant chez lui, avec sa mère.

Les faits remontent à mars 2018 et se sont déroulés dans le Rhône. Alors que l'école fête le carnaval, l'enseignante demande à Jahden s'il a le droit de manger des crêpes. Le marmaille répond qu'il en mange à la maison, avant d'en obtenir deux. Sauf que les crêpes qu'il mangeait à la maison ne contenaient pas de lait. 

Pour la défense, le projet d'accueil individualisé (PAI), qui indiquait les troubles de la santé et les consignes à suivre en cas de problème, n'alertait pas suffisamment sur les dangers encourus.

L'enseignante, qui occupe désormais un poste administratif, a confié en sanglots avoir des regrets tous les jours. 

Avant l'audience, la mère du petit garçon confiait à RTL :  "Comment on peut donner à cet enfant allergique des crêpes ? Je ne comprendrai jamais (...). Au début, j'avais de la haine. Mais aujourd'hui, je l'ai pardonnée. On ne vit pas avec la haine." 

 




1.Posté par Nathalie le 16/09/2020 09:04

Un drame terrible pour deux familles...
Une famille a perdu un enfant et cette blessure ne pourra se refermer
Une maitresse a commis une erreur irréparable et devra vivre avec cette responsabilité toute sa vie

2.Posté par Justice laxiste le 16/09/2020 10:46

La responsabilité du fait d'autrui du commettant est fondée sur l'article 1384, alinéa 5, du Code civil : « Les maîtres et les commettants » sont responsables « du dommage causé par leurs domestiques et préposés dans les fonctions auxquelles ils les ont employés ». ce qui veut dire que le Recteur, responsable de ses fonctionnaires, aurait dû lui aussi être condamné

3.Posté par wtf le 16/09/2020 13:20

Responsabilité avérée, c'est sure, mais n'empêche c'est à dégoûter de ces emplois.Franchement, on peut justifier, c'est normal la condamnation, mais cela ne ramènera pas à la vie ce bout de chou et de l'autre côté pour l'enseignant, au terme de sa peine, c'est une vie détruite aussi Du coup, pour ceux en exercice, c'est évident qu'avant toute action ou sorties pédagogique ou je ne sais quoi encore, ça donne même plus envie de faire quelques actions que se soit. cette personne endosse seul(e) une lourde responsabilité.

4.Posté par Ouais... le 16/09/2020 13:32

N importe quoi...

5.Posté par Ouais... le 16/09/2020 13:35

Le système est à revoir, quand on est un professionnel de l encadrement et de l enseignement, croire un enfant qui dit j en mange à la maison et remettre en doute ça parole dans d autre situation...

6.Posté par Marc le 16/09/2020 16:55

2. C'est faux. Le recteur n'est pas l'employeur de l'enseignant, c'est l'Etat. A ce titre c'est l'Etat qui aurait pu être poursuivi pour des dommages et intérêts mais dans ce cas, ça aurait été au tribunal administratif, ce qui explique sans doute que l'on n'en parle pas dans cet article qui décrit la procédure civile. Par ailleurs, pour être poursuivi, encore faudrait il que le recteur ait commis une faute personnelle détachable du service. Enfin, s'agissant non pas d'une procédure pénale mais civile ce n'est pas la justice qui décide qui est poursuivi: c'est la famille de la victime qui décide qui poursuivre.

7.Posté par Fidol Castre le 17/09/2020 08:02

Si le drame avait eu lieu dans une crèche privée, on aurait aussi condamné le patron. Bizarrement le ministre de l'Education dite Nationale de l'époque n'est pas inquiété.

8.Posté par Abracadabra le 17/09/2020 12:03

Paix a son âme elle sera au paradis je peu vous le juré.. 😭
Ce petit bonhome ressemble au chanteur Hatik "" angela"" comme 2 goute d'o.?? 💛

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes