MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Décès de la dernière femme engagée de la Réunion


Par - Publié le Mercredi 11 Mars 2015 à 15:11 | Lu 5168 fois

Une photo de Béatrice Larose
Une photo de Béatrice Larose
Béatrice Larose était la dernière engagée encore vivante, l'engagisme étant ce système instauré pour prendre le relais de l'esclavage et dans lequel des hommes et des femmes venus d'Afrique, de Madagascar ou d'Inde notamment travaillaient pour un salaire de misère sur la base de contrats de travail de 5 ans renouvelables. Ce système a perduré jusque pendant la période de l'entre-deux guerres.

Béatrice Larose avait 107 ans. Elle était passée à son arrivée par le Lazaret de la Grande Chaloupe et n'avait par la suite jamais obtenu la nationalité française.

Quand on demande à Jean-Hugues Ratenon par quel mot la qualifier, il répond sans hésiter : "rebelle".

Elle s'est éteinte aujourd'hui à Bras Panon et avec elle, c'est toute une page de l'histoire de la Réunion qui disparait.

Elle sera enterrée demain dans sa commune de résidence.

La rédaction de Zinfos présente toutes ses condoléances à sa famille, et en particulier à Jean-Hugues Ratenon.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Boulgoum le 11/03/2015 17:44

n'avait par la suite jamais obtenu la nationalité française
.....................
Sarkozy l'a octroyée à un membre des FARC, cette organisation criminelle....

2.Posté par KLD le 11/03/2015 18:32

RIP , Condoléances à M. Ratenon .

3.Posté par Marx le 11/03/2015 22:55

RIP

4.Posté par Maurice BONNET PIRON le 12/03/2015 08:51

NE PAS OUBLIER DE DIRE DANS VOS COMMENTAIRE QUE CES ENGAGES VOLONTAIRES SONT PARTIS DE CHEZ EUX PARCEQU ILS Y MOURRAIENT DE FAIM ET N Y TROUVAIENT AUCUN TRAVAIL MEME POUR UN SALAIRE DE MISERE

5.Posté par Lil le 12/03/2015 09:17

Que la terre te soit légère ma soeur !

6.Posté par Jean le 12/03/2015 10:10

C'est triste à dire, mais si elle était restée dans son pays d'origine, elle n'aurait pas vécu jusqu'à 107 ans. Immigré moi même de par mon arrière grand père qui avait fui la grande famine dans son pays, je remercie la France terre d'asile qui l'a accueilli, faisant de moi un bon français, par le simple fait d'être né ici.
Pas beaucoup d'autres pays sont aussi généreux avec leur nationalité, VIVE LA FRANCE!

7.Posté par olivier Montfort le 12/03/2015 11:05

" Rebelle"! Il y a de quoi l'être si la nationalité Française lui a toujours été refusée alors que, cet honneur est accordé à n'importe quel footballeur étranger pour qu'il puisse jouer sous nos couleurs. N’importe quel espagnol," naturalisé de fraîche date" peut se faire élire, peut faire de la politique, idem pour les italiens et autres " européens" alors que cette pauvre vieille n'a jamais eu droit à cet honneur après avoir tant et tant souffert ..... Mes hommages Madame !

8.Posté par Femme Réunionnaise indignée le 12/03/2015 12:14

Si la nationalité française lui a été refusée, qu'ont fait les Zélu-e-s Rénioné surtout de la gôche donneuse de leçons du PCR et du PS pour régler ce problème ????

(...)

_ Modéré par la Rédaction

9.Posté par tioztikok le 12/03/2015 17:24

Bonjour,tous mes condoléances MMe LAROSE paix en son Âme.
Pourquoi?Bravo La GRANDE FRANCE ouèh ouèh bravo."thème à aborder"à notre Histoire à moins du je m'en foutistes de toute part.Amitiés 0692401429

10.Posté par KLD le 12/03/2015 19:35

a 8 : ah bon , la droite, elle , elles s'en fout ............... de ce type de situation , c'est bien ce que je me suis toujours dit !!!!!! "femme réunionnaise indignée" : assez fé ri , don !!!!!!!

11.Posté par boyer le 12/03/2015 20:46

C'est une triste nouvelle je vie à bras panon depuis 20 ans et j'ai jamais entendu parler d'elle,
c'est la mémoire de toute une époque qui nous quitte, à ma connaissance personne n'a fait un reportage sur elle, dommage je suis persuadé qu'elle avait à nous raconter

12.Posté par grand gozier le 12/03/2015 22:21

est ce qu'elle était une indienne

13.Posté par JEAN GRONDIN le 14/03/2015 13:01

Tout d'abord je tien a présenté mes sincères condoléances aux proches de MADAME Béatrice Larose , et puisse DIEU notre créateur et notre salut , dans son immense miséricorde accueillir l'âme de notre sœur qui arrive au seuil de maison pour son repos éternel , elle n'ait plus parmi nous SEIGNEUR qu'elle soit auprès de TOI .
Je voudrais répondre à la personne du poste 4
D'après vos dire Madame Larose , ne vivait pas convenablement avant son arrivé sur île de la RÉUNION , peut être étiez présent lors de son engagement ? , aussi pouvez vous être aussi affirmatif de nous décrire ses conditions de vie ici ? sachet Monsieur que si elle s’appelait MADAME BEATRICE DE LAROSE grand propriétaire votre commentaire aurait été tout autre
comprendre qui pourras , a bonne entendeur !!!

14.Posté par Masson le 16/03/2015 23:39

Ne pas oublier de dire que les engagés n'ont pas été capturés pour être vendu comme esclave !
Ils n'ont pas été déracinés ! Comme l'ont été toutes les populations noires arrachées à leur différentes tribus pays et coutumes.

Tout ces engagés sont venu avec leur culture ce qui est primordiale et de leur plein gré même si ils étaient pauvres.

Le constat est simple Qui a toujours été laissé pour compte dans la société réunionnaise ? Les descendants d'esclaves noirs

Qui a réussit ? la plupart des engagés.

Sans culture et sans racine l'homme ne peut se rattacher à rien.

15.Posté par grand gozier le 17/03/2015 16:50

A où boire dolo i sort dan'n bac et li boire dolo i sort dan'n frigidaire

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes