Politique

Décès de Paulette Adois, première adjointe de la mairie du Port, à l'âge de 60 ans

Vendredi 15 Juin 2018 - 09:33

Paulette Adois Lacpatia, première adjointe du Port et conseillère départementale est décédée dans la nuit de jeudi à vendredi. Engagée très tôt dans l’activité militante et politique, elle s’est éteinte à l’âge de 60 ans. La veillée aura lieu ce vendredi soir à la salle funéraire de la Possession à côté de l'église sise rue Evariste de Parny. La cérémonie mortuaire sera célébrée le 16 juin à 14h 00, à l’église Sainte Catherine au 91 rue de la Liberté à la Rivière des Galets. L’inhumation aura lieu à 15h00 au cimetière paysager de la ville du Port.


Photo FB ville du Port
Photo FB ville du Port
"C’est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons la disparition de Paulette Adois, militante et adjointe à la Mairie du Port. Nous avons avec elle partagé de nombreux combats et sa disparition soudaine nous touche profondément . 

A sa famille, son mari, enfants, petits enfants, nous présentons nos très sincères condoléances", exprimentLes femmes communistes de La Réunion".
 
"Le Parti Communiste Réunionnais a appris avec tristesse le décès de Paulette Adois survenu brutalement à l’âge de 60 ans, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Elle laisse derrière elle, son mari, Patrice Lacpatia et ses 2 enfants, Emmanuelle et Thierry ainsi que 2 petits enfants. Elle était membre d’une famille de 9 enfants très connue à la Rivière des Galets.

A son père Firmin, très affecté par sa disparition, à ses frères et sœurs, son mari, ses enfants et petits enfants, le PCR vous prie de trouver ici l’expression de ses sincères condoléances.

Paulette s’est engagée très tôt dans l’activité militante et politique, au sein du FJAR et du CORJ, de l’UFR et du PCR, ce qui l’a conduite à assumer des fonctions électives dans plusieurs municipalités portoises à majorité communiste. Après la scission intervenue au PCR, elle a été élue sur une liste concurrente première adjointe de la municipalité actuelle, et conseillère départementale.

Le Parti Communiste Réunionnais s’incline respectueusement devant la dépouille de celle qui a été longtemps sa porte-parole et invite les personnes qui l’ont connue à lui rendre un dernier hommage". 
 
Nassimah Dindar, sénatrice et conseillère départementale: "C'est avec une profonde tristesse que je viens d'appendre le décès de la conseillère départementale et adjointe à la mairie du Port, Paulette Adois Lacpatia. Paulette était une femme engagée, toujours aux côtés des plus fragiles, et investie pour le développement économique et social de sa commune. Elle fut au Département une collègue - plus qu'une collègue, « une sœur » avec qui je partageais beaucoup de valeurs et de combats - disponible, déterminée et constructive. Elle va nous manquer; elle me manque déjà. 

A son époux, à ses enfants, à ses petits enfants ainsi qu'à l'ensemble de ses proches je présente mes plus sincères condoléances".

 
Cyrille Melchior, Président du Conseil départemental: J’apprends avec une immense tristesse le décès de Paulette Adois Lacpatia, première adjointe à la Mairie du Port et conseillère départementale du canton n°2.

Femme d’engagement, déterminée et d’une grande sagesse, Paulette a toujours été une élue disponible, responsable, soucieuse de privilégier l’intérêt général. Au sein de l’assemblée départementale, elle a toujours été dans une approche constructive, avec la ferme volonté d’apporter sa pierre à l’édifice Réunion.

Paulette avait cet attachement particulier à son territoire, le Port, et à sa population. Elle a défendu de bout en bout, tout au long de son engagement politique et associatif, le développement économique, social et culturel de sa Ville.

Elle était aussi très impliquée dans la lutte contre les violences faites aux femmes, ce fléau inacceptable qui mine notre société.

Une femme libre s’en est allée. Une femme qui portait haut toutes ses convictions, contribuant ainsi à l’épanouissement de la population et au développement du territoire.
Au nom du Département de La Réunion et des conseillers départementaux, j’adresse mes plus sincères condoléances à son époux, à ses enfants, à ses petits-enfants, ainsi qu’à ses proches".
 


L'Union des Femmes Réunionnaises : " C'est avec une profonde tristesse que nous apprenons le décès de notre amie Paulette Adois Lacpatia.

Nos pensées vont vers sa famille, ses enfants, son époux, et ses proches. Nous partageons leur chagrin et nous leur adressons nos sincères condoléances.


Elle était de tous les combats pour le droit des femmes, mais aussi pour le vivre ensemble face à tout ce qui le met à mal et face à tous ceux qui le rejettent.

L'UFR pleure la perte d'une militante, d’une sœur, fidèle et dévouée qui a témoigné d'un engagement sans faille pendant de longues années.

Sa disparition soudaine nous prive d'une militante, d’une voix de tous les instants, dont nous honorons le grand cœur et l'infinie générosité.


Au revoir, très chère Paulette, Fanm kouraz, Fanm dobout ! "
 
Jean-Hugues RATENON, Député de la Réunion : "C'est avec émotion et beaucoup de tristesse que j'apprends le décès de Madame Paulette ADOIS LACPATIA, 1ère adjointe de la ville du Port.
 
Elle a été de tous les combats: pour les femmes avec l'UFR; pour les jeunes; contre la pauvreté; contre la fraude électorale; pour l'égalité sociale; etc...
Une vraie militante .


Toujours modeste et souriante, originaire de la Rivière des Galets, Paulette ADOIS LACPATIA travaillait sans relâche pour l'amélioration des conditions de vie des plus pauvres.

A sa famille, son mari, ses enfants et petits enfants, j'adresse mes condoléances les plus sincères et attristées."

Didier ROBERTPrésident de la Région Réunion: "J'apprends avec tristesse la disparition de Paulette Adois Lacpatia, première adjointe à la Mairie du Port, membre fondatrice du PLR, vice-présidente de l'UFR et Conseillère départementale du deuxième canton.

Je rends ici hommage à une femme qui a donné toute son énergie et sa pugnacité aux Réunionnais, quelque soit le mandat ou la tâche qui lui a été confié. Au service des plus démunis, elle a su être à leur écoute tout au long de son engagement politique et personnel.

Présente et active dans la lutte contre les violences faîtes aux femmes, Paulette Adois Lacpatia a tout mis en œuvre pour arriver à changer les mentalités sur la place de la Femme à La Réunion.

J'adresse mes condoléances à son mari, ses deux enfants ainsi qu'à tous ses proches".

 
Joseph Sinimalé, Président du TCO: "C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de notre collègue élue communautaire du TCO et première adjointe à la mairie du Port, Paulette Lacpatia.

Membre de la commission Affaires Générales du TCO, Paulette a œuvré avec ardeur pour le territoire depuis la création du SIVOMR, en passant par la CIVIS et le TCO.

Nous saluons la femme dynamique, qui dès son plus jeune âge s’est engagée dans la vie citoyenne et politique. Proche de la population, son combat particulièrement en faveur des plus démunis et des femmes, a fortement orienté son action au service de l’intérêt général.

Au nom du TCO, j’adresse mes plus sincères condoléances et le témoignage de ma sympathie à son mari, sa famille, ses amis et tous ses proches".
 
 

André THIEN-AH-KOON, pour le Groupe Tampon Avenir : "C’est  avec beaucoup de tristesse que  nous avons appris le décès de notre collègue Madame Paulette Adois Lacpatia, conseillère départementale et première adjointe de la ville du Port.

C’était une femme d'une grande valeur, très engagée dans la vie de sa collectivité et au service de ses concitoyens.

Au nom des conseillers départementaux, membres du Groupe Tampon Avenir, je souhaite adresser mes condoléances les plus sincères à son époux, ses enfants, ses petits-enfants et à l’ensemble de ses proches, et tiens particulièrement à leur exprimer, toute notre sympathie et notre amitié dans cette douloureuse circonstance". 


Henry HIPPOLYTE, pour le groupe "Le Port nout combat nout Fierté" : "C’est avec une immense tristesse que nous avons appris la disparition de notre collègue et amie Paulette Adois-Lacpatia, première adjointe à la mairie du Port et conseillère départementale de la Réunion.

Militante de cœur et agissant dans une proximité de tous les instants avec la population, elle aura marqué de son empreinte sa contribution au développement de sa ville du Port qu’elle aimait tant, et de la Rivière des Galets en particulier, qui pleure aujourd’hui une terrible perte. 

C’est une femme très attachante, munie d’un sourire généreux et d’une joie de vivre communicative, qui aura su, grâce à sa bienveillance, sa sagesse et son humilité, transmettre son amour et son respect des autres.

Paulette était une belle personne qui restera à jamais gravé dans nos cœurs.

Nous adressons nos sincères condoléances à toute sa famille et nous les assurons de notre profond soutien dans cette très dure épreuve".
 
Dominique VIENNE, Président du CESER de la Réunion : "C’est avec une très grande émotion que nous apprenons le décès de Paulette LACPATIA.
 
Au nom des membres du CESER et en mon nom personnel, je tiens à exprimer nos sincères condoléances et nos sentiments les plus attristés à son mari, à sa famille et à ses proches dont nous partageons la peine.

Nommée par le Préfet le 28 janvier 2005 au titre du secteur de la famille et des droits des femmes au sein du Conseil. Elle a pris une part active et déterminante dans les travaux menés par notre institution et notamment au sein de la Commission afaires sociales qu’elle a présidé de mars 2005 à novembre 2010, et dans les fonctions de Vice-présidente jusqu’en 2015.

Nous souhaitons apporter notre témoignage d’admiration et de reconnaissance pour les valeurs humanistes qu’elle a portées et défendues avec constance et détermination.

Comme elle le disait elle-même, son engagement a toujours été orienté vers l’épanouissement de l’homme, la défense de la cause des femmes et l’intérêt commun. Elle rappelait par ailleurs que l’un de ses objectifs au sein du CESER était de contribuer à faire avancer la Réunion au travers de ses avis sur les dossiers économiques, sociaux et culturels.

Toutes celles et ceux qui l’ont connue, qui ont eu la chance de travailler à ses côtés, garderont d’elle le souvenir d’une femme exceptionnelle, à la fois d’une grande force et d’une grande sensibilité. "

        

 

Zinfos974
Lu 10181 fois



1.Posté par yab le 15/06/2018 21:00

Pourquoi attendre le décès de la personne pour lui reconnaître ses valeurs et ses qualités, la liste de faux-culs sera très longue.

2.Posté par tikaf le 15/06/2018 21:35 (depuis mobile)

Reposez en paix..cetait une Grande Dame

3.Posté par Yvès HOARAU le 16/06/2018 11:52

Paulette,
C'est avec surprise et tristesse que j'ai appris ton décès.
ont se connaissait depuis trés longtemps, je t'ai retrouvé au CESER.

J'ai travaillé sous ta présidence, tu es toujours resté la même, simple engagée, défandant les plus humbles
les plus fragiles sans regarder ni couleur, ni opinions mais les hommes dans leurs dimensions humaines.

J'adresse mes sincères condoléances a son mari, ses enfants et tous ses proches. La Réunion a perdu une grande femme et moi j'ai perdu une amie.

Yvès HOARAU Ancien du CESER

4.Posté par Margoz lé amère la racine lé plate! le 16/06/2018 14:51

oté post 1, l'a toujours dit les regrets i vient après la mort.....et feu Benard ancien maire de st Paul lu la dit que les cimetières lé rempli de gens indispensables.....! nous va faire pareil pour ou! enfin si vi lé un vedette !

5.Posté par Marie daisy Leon le 16/06/2018 18:02 (depuis mobile)

C'est avec tristesse que j'apprend le décès de Paulette, c'était une personne avec de belles valeurs. Toutes mes condoléances à ses enfants et à toute sa famille.

Elle a été ma formatrice en 1988.




6.Posté par Christi le 17/06/2018 08:31 (depuis mobile)

Toutes mes condoléances à la Fzmille , QU''ELLE repose en paix.
Je voudrzis juste fire in ti mot a 2 ou 3 politiciens Departement in Nassimah et Melkior , 2 baveurs menteurs hypocrites c rienk dan moment comme sa zot i fė le doux !Ypocrite mente

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >