MENU ZINFOS
Société

Décès de Gilberte Accot : Une figure marquante de l’histoire de Cilaos disparaît


Il parait que les cimetières sont pleins de gens irremplaçables. Mais la disparition de certains personnages laisse comme un vide tant ils auront marqué leurs concitoyens par leur engagement et leur dévouement. Gilberte Accot, épouse du premier maire de Cilaos, Irénée Accot, décédée le 1er juillet à l’âge de 88 ans, en fait partie. Avec sa disparition, Cilaos perd une des figures marquantes de son histoire contemporaine.

Par Sully Damour - Publié le Lundi 6 Juillet 2020 à 20:20 | Lu 3818 fois

Photo : Nazira Karodia
Photo : Nazira Karodia
Liliane Reine Marie Gilberte Picot, épouse Accot, est née le 10 février 1932 à Saint-André, mais c’est à Saint-Denis qu’elle passe une grande partie de son enfance et qu’elle étudie au lycée Leconte de Lisle où elle décroche son baccalauréat.

En 1951, âgée de 19 ans, elle découvre le cirque où elle fait ses premiers pas d’enseignante au cours complémentaire, l’ancêtre du collège de Cilaos. 

Elle confiait, dans un entretien au « Quotidien de la Réunion » en 1995 : « J’avais déjà fait le tour de l’île, mais je ne connaissais pas Cilaos. J’avais pris le train jusqu’à Saint-Louis, puis le car courant d’air. Il fallait presque trois heures pour monter jusqu’au village. La pluie s’est mise à tomber au niveau de Palmiste Rouge et les bâches avaient été rabattues. Si bien que ce n’est que le lendemain que j’ai découvert le spectacle féérique du cirque. »

Gilberte Picot découvrait Cilaos auquel elle allait de dévouer corps et âme pour le restant de ses jours. C’est à Cilaos qu’elle a effectué toute sa carrière d’enseignante, jusqu’à sa retraite, en 1982. Deux générations de Cilaossiens et de Cilaossiennes ont eu droit à ses cours. Parmi eux, Simon Lebreton, devenu à son tour enseignants, puis maire et conseiller général de Cilaos.

Elle, la native de Saint-André, se marie avec Irénée Accot, originaire de Saint-Denis. Lui a marqué de son empreinte l’histoire du cirque qu’il avait découvert en travaillant sur le chantier de l’hôtel des Thermes en 1932. Adjoint spécial, conseiller général, puis maire de Cilaos lors de la création de la commune en 1965, il est resté en poste jusqu’à sa mort, en novembre 1987.

Conseillère municipale sur la liste conduite par son mari en 1983, Gilberte Accot n’avait pas, de son propre aveu « la fibre politique ». Mais à la mort de son époux, en 1987, elle lui succède au conseil général. Durant son mandat, elle s’investit auprès de Jean-Jacques Mollaret pour la création de la Maison de la Montagne (devenue depuis Maison du Tourisme). Fortement attachée au terroir et aux traditions du cirque, elle a également apporté sa contribution à la création de la Maison de la Broderie. En 1992, à la fin de son mandat de conseillère générale, elle abandonne la vie politique et s’investie entièrement dans  la vie associative cilaossienne. Que ce soit au Pays d’Accueil, à l’Association Familiale, à l’Association des Brodeuses ou à l’office du tourisme ou au sein de l’Association des Amis du Livre, de la Lecture et des Arts, elle se donnait corps et âme et ne ménageait pas son temps.

Femme d’engagements, Gilberte Accot, cultivait également l’art d’être mère et grand-mère. Elle aimait aussi les voyages, une façon pour elle de se frotter à d’autres cultures, d’autres modes de vie. Du Liban aux pays de l’Europe du Nord, de l’Inde à la Grèce, elle aimait la découverte de nouveaux horizons et racontait volontiers avoir été enchantée d’un voyage dans le Périgord, effectué en 1994 avec l’Association Familiale de Cilaos…

Tsilaosa, « le pays que l’on ne quitte pas ». Tout comme son mari, Irénée, Gilberte Accot était venue à Cilaos pour enseigner. Elle s’y est mariée et n’a plus quitté le cirque jusqu’à son dernier souffle…

Gageons que le nouveau maire de Cilaos saura rendre à Gilberte Accot l’hommage qu’elle mérite en attribuant son nom à un lieu public, et pourquoi pas à une école…

Légende : Gilberte Accot, enseignante, femme politique, une figure du cirque qui s’éteint.(Photo Nazira Karodia)




1.Posté par Pascale le 06/07/2020 22:45

Mon dieu, elle était verseau!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par Malouin le 07/07/2020 06:55

Inclinons nous en hommage à cette grande dame.

_modéré.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes