MENU ZINFOS
Social

Décès de Georges-Marie Lépinay : Les hommages se multiplient


Georges-Marie Lépinay, ancien secrétaire départemental de la CGTR, s’est éteint ce lundi à l’âge de 80 ans. Les réactions se multiplient pour lui rendre hommage.

Par N.P - Publié le Lundi 30 Août 2021 à 14:48

Décès de Georges-Marie Lépinay : Les hommages se multiplient
Monseigneur Gilbert Aubry, évêque de Saint-Denis de La Reunion 

Ainsi, Georges-Marie s'en est allé au paradis des hommes et des femmes de bonne volonté, au paradis des enfants de Dieu. Car it était baptise Georges-Marie. Et même si parfois, dans une relation amicale avec moi, il se qualifiait de "mécréant", c'était pour me faire comprendre que, au fond, it ne l'était pas tellement. Et pas du tout incroyant, bien au contraire. 

Quand nous abordions les questions d'injustice sociale, il ne renvoyait pas Ia responsabilité sur Dieu mais sur le manque de solidarité entre les humains, le manque d'engagement, de courage et de persévérance. II y avait aussi de l'humilité chez cet homme. Question de souffrances partagées. 

Tous les vendredis saints il s'agenouillait, embrassait Ia terre et le crucifix. Quand Ia terre n'en peut plus de pleurer. II savait qu'au soir de notre vie, nous serons juges sur ('amour. L'amour véritable, pas un simulacre de sentiments. 

Je me souviens du jour de Ia célébration de son mariage religieux dans la chapelle de l'éveche. C'est la seule fois 00, je l'ai vu avec des souliers... des souliers vernis. H avait invite quelques amis dont des syndicalistes et des patrons. II pensait en Réunionnais, it agissait en Réunionnais. II avait des « coups de gueule » retentissants mais son fondker était bon : « margoze l'est amer mais le grain l'est doux ». Aujourd'hui, it nous rapproche tous et nous rend meilleurs avec le meilleur de lui-meme dans notre souvenir. 

En ce moment, ma pensée et ma prière sont en priorité pour Georges-Marie. Elles vont pareillement à Marlène, son épouse, et aux membres de sa famille. Que Dieu vous soutienne dans votre épreuve. Georges-Marie, je te confie à Dieu. Je ne te dis pas adieu. Je te dis au revoir. Et j'entends encore to voix qui nous dit « continuez le combat I », continuez le bon combat de la foi pour faire réussir la vie. 



Roger Ramchetty, président du CEE :

Georges-Marie LEPINAY n’est plus. Figure historique de la CGTR, en tant que secrétaire général, il aura marqué, par son engagement sans faille pour le développement de notre île et la défense des travailleurs. Nous garderons en mémoire sa conviction de l’intérêt de l’Éducation Populaire. Il l’avait - lors d'un colloque inter CCEE de 2015 - traduit par son exposé sur l'importance des actions d'éducation populaire portées par les écoles des syndicats, dans l’acquisition de l'instruction et du savoir. Le Conseil de la culture, de l'éducation et de l'environnement présente ses sincères condoléances à toute la famille de Georges Marie LÉPINAY, ainsi qu’à ses proches


Le PCR :

Le Parti communiste réunionnais a eu la tristesse d’apprendre ce jour le décès de Georges- Marie Lépinay.

Ancien militant du PCR, Georges-Marie Lépinay avait travaillé à Témoignages pendant plusieurs années à partir de la fin de la décennie 1960. Entré comme homme à tout faire, il devint un des rédacteurs du journal, notamment sur les questions sociales et agricoles. Engagé également sur le front syndical, il devint secrétaire général de la CGTR où il succéda à Bruny Payet, ancien directeur de Témoignages, en 1987.

En tant que responsable syndical, il fut alors au cœur des grandes batailles menées pour obtenir l’égalité sociale, ainsi que pour les droits des dockers et de tous les travailleurs mis sur le côté par le système économique en place à La Réunion.

Dans tous ces combats menés pour la cause des travailleurs, Georges-Marie Lépinay s’était fortement impliqué dans la lutte des planteurs. Avec la plume dans les colonnes de Témoignages ou sur le terrain dans la bataille contre la fermeture de l’usine de Savanna, il animait la résistance contre les réformes qui ruinèrent des milliers de planteurs et entraînèrent la fermeture de nombreuses usines.

Parallèlement à son engagement syndical, Georges-Marie Lépinay fut également conseiller régional dans le groupe communiste. Secrétaire général de la CGTR jusqu’en 1996, il continua ensuite à militer au sein du syndicat. Représentant de la CGTR au Conseil économique social et environnemental régional, il en fut des plus éminents conseillers.

Georges-Marie Lépinay avait le souci constant de rechercher les explications aux phénomènes que nous vivons et de partager le résultat de ces expériences. Il va désormais entrer dans l’Histoire de La Réunion.

A sa famille, à ses proches et au syndicat CGTR, le Parti communiste réunionnais fait part de ses plus sincères condoléances.

Jacques Bhugon, secrétaire général CGTR :

Georges Marie LEPINAY, Ancien secrétaire général de la CGTR, il est décédé ce jour à l'âge de 80 ans.

La CGTR perd "un de ses grands dirigeants", son ancien Secrétaire Général Georges Marie LEPINAY est mort, ce jour. Il avait 80 ans. "Les luttes qu'il menait faisaient l'unanimité. Homme d'action et d de rigueur, il a porté et concrétisé de nombreux combats pour les travailleurs tels que l'égalité (1 sociale, l'égalité du RM I, l'égalité du SMIC etc.

Son état de santé qui faiblissait depuis quelques mois, ne lui a laissé aucune chance de profiter de  sa retraite.

Georges Marie LEPINAY a été élu au 6ème congrès de la CGTR à Saint Pierre en 1987.  "C'est un grand dirigeant syndical CGTR qui s'en va".

La CGTR adresse toutes ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches. Nous garderons en mémoire un homme respectable et loyal dans ses convictions.




Cyrille Melchior, président du Conseil départemental : 

J’apprends avec une profonde tristesse le décès de Georges-Marie Lepinay, ancien secrétaire général de la CGTR et ancien conseiller régional.

Homme de conviction engagé politiquement, c’est sur le terrain syndical que Georges-Marie Lepinay s’est particulièrement distingué, au sein de la CGTR notamment dont il fut un membre actif, gravissant les échelons pour occuper le poste de secrétaire général de ce mouvement.

Georges-Marie Lepinay œuvrait avec ferveur et détermination dans tous les combats qui étaient les siens, contre le chômage, pour la cause des travailleurs, toujours avec un franc-parler qui donnait à voir toute la force de l’engagement de ce libre penseur épris de justice.

Je veux aussi saluer la mémoire de l’homme de dialogue, dont les convictions certaines n’affaiblissaient en aucun cas sa capacité d’ouverture. C’est véritablement un syndicaliste au sens le plus noble qui s’en est allé, un homme qui croyait en un idéal pour tous les travailleurs, et qui s’efforçait de les défendre et de les soutenir pour l’atteindre.

A sa famille et à ses proches, j’adresse en mon nom personnel et au nom de l’ensemble des Conseillers départementaux mes condoléances les plus sincères.


​Serge Hoareau, président de l'AMDR :

Le monde syndical doit à nouveau faire face à la perte d’une immense personnalité.

Georges Marie Lépinay, ancien Secrétaire Général de la CGTR, ancien membre du CESER, défenseur des droits des travailleurs, militant engagé pour la justice sociale, est décédé.

Son combat pour le travail, pour la dignité, pour le collectif, pour l’intérêt du plus grand nombre, marquera à jamais l’Histoire de La Réunion.

Puisse-t-il trouver le repos bien mérité en compagnie de ses camarades de lutte, Bruny Payet, Yvan Hoareau, et tous les autres.

À sa famille, ses proches et ses camarades, je leur présente mes plus sincères condoléances.


Huguette Bello, Présidente de la Région Réunion :

Adieu Georges-Marie, adieu camarade, 
 
C’est avec une immense tristesse que j’ai appris aujourd’hui le décès de Monsieur Georges-Marie Lépinay. La Réunion, et en particulier les Saint-Paulois, perdent une immense personnalité, un homme d’éthique et de conviction. Le monde du travail est en deuil. 
 
Après une formation d’électronicien, il revient dans l’île en 1965 d’abord dans l’administration puis au sein du quotidien Témoignages. Homme d’honneur, engagé au sein du Parti Communiste Réunionnais, la cause des planteurs a été un moteur de son militantisme. Il aura été un grand secrétaire général de la Confédération Générale des Travailleurs de La Réunion, à partir de 1987, en succédant à Bruny Payet. 
 
Conseiller Régional de 1993 à 1998, ancien membre du CESER, ancien président de l’AFPAR, Georges Marie Lépinay aura marqué l’histoire des luttes politiques et syndicales de La Réunion. 
 
Homme d’un grand courage, il aura consacré sa vie à la défense des droits des travailleurs et des plus démunis. Personne n’oubliera son combat en faveur de l’égalité du revenu minimum d’insertion. La lutte qu’il aura menée aux côtés des dockers en 1991 restera également comme un exemple de ténacité pour tous les travailleurs réunionnais. 
 
Je salue avec respect sa mémoire et son engagement. J’adresse à son épouse Marlène ainsi qu’à ses enfants et ses proches mes plus sincères condoléances. 


Olivier Hoarau, maire du Port :

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris cet après-midi le décès de Georges-Marie Lépinay, ancien secrétaire général de la CGTR.

De 1987 à 1996, Georges-Marie Lepinay a porté de nombreux combats syndicaux, défendant la cause des travailleurs, des dockers en particulier, clamant haut et fort ses opinions et ses convictions.

Il a été conseiller régional (1993-1998), membre du CESER et président de l’Association pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPAR).

Ivan Hoareau lui succèdera en 1996.

La Confédération générale du travail perd une nouvelle fois une figure de son organisation.

Je présente mes plus sincères condoléances à ses proches, sa famille à tous les membres de la CGTR.

Salut camarade !
 

Jean-Hugues Ratenon, député, et Younous Omarjee, député européen :

C’est avec une grande émotion que nous apprenons le décès de Georges Marie Lepinay. On se souviendra de lui comme un Homme de conviction, fidèle à ses engagements et à sa vision du développement du territoire Réunionnais. La CGTR  est une fois de plus endeuillée et perd un de ses piliers. Monsieur Lepinay aura été Secrétaire Général de la CGTR, Conseiller Régional, membre du Conseil Économique et Social Régional), Président de Association pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPAR) et avait présidé le comité pour le Non, au référendum français de ratification du traité de Maastricht en septembre 1992.  À la retraite, au moment de la constitution du COSPAR il n’a pas hésité à venir prêter main forte en coulisse. Toujours du côté des classes populaires et des travailleurs pour lesquels il a dévoué sa vie militante. Aujourd’hui, la Réunion et les Réunionnais perdent une de ses grandes figures. Nous tenons à assurer toute notre sympathie à sa famille, et présentons nos sincères condoléances à ses proches et aux militants de la CGTR.

Dominique Vienne, président du CESER :

Le président du CESER Dominique Vienne et les membres du Conseil ont appris ce jour avec tristesse la disparition de Georges-Marie LEPINAY, ancien membre représentant de la CGTR. M. Georges-Marie LEPINAY, secrétaire général de la CGTR de 1985 à 1996, a siégé au CESER de 1983 à 2017.

Membre du CESER, Vice-président, membre du Bureau, M. Georges-Marie LEPINAY a également assuré la présidence des Commissions suivantes :
> Affaires sanitaires, sociales, culturelles et sportives (1998-2004) ;
> Développement humain (2005-2010) ;
> Affaires sociales, culturelles, sportives, solidarités et égalité des chances (2015- 2017) ; reflétant le fort engagement qui aura été le sien toute sa vie durant au sein de notre Conseil.

Le Président Dominique VIENNE et les membres du Conseil adressent leurs sincères condoléances à la famille de Georges-Marie LEPINAY.


Philippe Naillet, député :

La CGTR perd malheureusement à nouveau une de ses figures. C’est avec tristesse que j’apprends la disparition de Georges-Marie LÉPINAY, ancien secrétaire général. Il a participé à de nombreuses luttes pour défendre les intérêts des salariés de La Réunion, notamment les dockers et le personnel des usines sucrières.

Au sein du CESER, il s’est également impliqué sur de nombreux enjeux pour faire avancer notre territoire. Combattant de l’égalité sociale et défenseur de la culture créole, profondément Réunionnais, il restera comme un exemple de conviction qui a toujours refusé de se plier à tout conformisme. J’adresse enfin mes sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à ses camarades travailleurs.


Stéphane Bijoux, député européen :

Georges-Marie LEPINAY était un homme d’engagement pour La Réunion et de combats pour tous les réunionnais. Je me souviens de nos échanges. Grande figure syndicale et politique, il parlait fort pour bousculer les habitudes et pour faire bouger les lignes de l’Égalité et de la justice sociale. Sa force de caractère était une vraie force de sincérité et de générosité. Chacun de nous sait aussi l’importance de ses batailles pour le respect de notre culture. Je pense à sa famille et à ses camarades.$


Emmanuel Séraphin maire de Saint-Paul et président du TCO :

Le Conseil Municipal et moi-même adressons nos plus sincères condoléances à la famille de Georges-Marie LÉPINAY, ainsi qu’a ses proches.

Je salue cet homme de principe et de convictions qui a toujours combattu les inégalités. Georges-Marie a été de toutes les luttes sociales pour préserver les droits des travailleuses et des travailleurs Réunionnais. 
Son engagement a grandement fait progresser les droits des salariés. Il les défendait pour leur garantir leurs acquis sociaux durement conquis. Ne reculant jamais face aux puissants, même quand l’issue apparaissait incertaine.

Je rends hommage au militant et au combattant qu’il a été. Il s’est toujours rangé du côté des exclus, des précaires, des sans emploi…Devenant le porte-parole de ces sans voix. 

Je mesure l’héritage que nous lègue cet enfant de Saint-Paul. L’ancien secrétaire général de la CGTR occupera à jamais une place à part dans l’Histoire de notre île. 

André Thien Ah Koon, maire du Tampon :
 
Je suis particulièrement attristé par la disparition de M. Georges-Marie LEPINAY survenue ce jour. Je retiens l'image d'un syndicaliste qui a toujours été constructif et qui proposait des solutions pour le bien commun.

En ma qualité de leader et dirigeant du SYPMER devenu CGPME puis CPME, j'ai eu l'occasion de le rencontrer et nos échanges avaient toujours été positifs.

Georges-Marie LEPINAY était un syndicaliste pondéré et beaucoup reconnaissent en lui un homme de dialogue, qui ne s'opposait pas de façon systématique et sectaire aux employeurs.

A sa famille et à ses proches, j'adresse mes plus sincères condoléances.

Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis:

 C’est avec émotion et tristesse, que j’apprends la disparition de Georges-Marie Lépinay, ancien secrétaire général de la CGTR de 1987 à 1996.

La Réunion perd un fervent militant animé de puissantes convictions et de valeurs universelles, et la ville de Saint-Denis, un de ses concitoyens.

Ardent défenseur des travailleurs réunionnais les plus précaires, Georges-Marie Lépinay a consacré sa vie à lutter pour l’amélioration de leurs conditions de travail, de vie et leurs droits. De manière générale, il mena une vie de combat pour la dignité réunionnaise. Il restera une figure emblématique du monde syndicaliste et politique réunionnais.

Homme d’engagement et de dialogue, personnalité hors du commun, Georges-Marie Lépinay a combattu sans relâche pour l’égalité sociale avec l’Hexagone dans les 80 et 90. Ses prises de paroles dans l’hémicycle du Conseil régional de 1993 à 1997 resteront gravées dans nos mémoires.

Entre autres combats, nous nous souviendrons de son rôle prépondérant pour défendre la cause des dockers et sa lutte contre la fermeture de l’usine de canne à sucre de Savannah, autre temps fort de son action syndicale.
 
Doté d’une force de caractère remarquable, il n’hésita pas à s’asseoir aux côtés du Ministre des Outre-mer en 1997, Jean-Jacques de Peretti, pour défendre, toujours armé de la même conviction, la situation des travailleurs réunionnais.
 
A sa famille, ses proches, ses amis et l’ensemble des adhérents de la CGTR, j’adresse mes plus sincères condoléances.


Joé Bédier, maire de Saint-André:

Georges-Marie Lepinay a marqué l’histoire de notre département de par sa contribution à la défense des droits des salariés. J’ai eu l’honneur de le croiser à quelques reprises et de pouvoir échanger avec lui au début des années 2000. C’était un homme sincère, honnête et aussi avec beaucoup d’humour et de caractère. En ce moment difficile, je présente mes sincères condoléances à tous ses proches et à l’ensemble de sa famille

Jean-Michel Moutama, président de la CGPER :

La CGPER a eu la tristesse d’apprendre ce 30 août le décès de Georges-Marie Lépinay, ancien secrétaire général de la CGTR. Notre syndicat salue la mémoire d’un Réunionnais engagé toute sa vie pour la cause des travailleurs. Il fut un des grands acteurs de la bataille pour l’égalité sociale qui a permis aux Réunionnais d’avoir les mêmes droits sociaux que tous les autres citoyens de la République.
 
L’engagement de Georges-Marie Lépinay fut marqué par la solidarité avec les planteurs. Tout comme son prédécesseur à la tête de la CGTR, le regretté Bruny Payet, Georges-Marie Lépinay n’hésitait pas à s’engager physiquement à nos côtés. Avec les planteurs et les ouvriers de l’usine, il se battit sans compter pour empêcher la fermeture de l’usine de Savanna. Il avait compris que la canne à sucre ce n’était pas seulement de l’agriculture mais aussi des travailleurs, un savoir-faire et un réseau de solidarité qui sont une richesse réunionnaise à préserver et valoriser.
 
La CGPER n’oubliera jamais cette solidarité. Avec le décès de Georges-Marie Lépinay, les planteurs perdent un grand camarade de lutte. Le plus bel hommage que nous puissions lui rendre sera de montrer qu’il avait raison de se battre pour notre cause. Ceci ne peut que renforcer notre détermination à pérenniser la canne à sucre à La Réunion, avec des planteurs vivant dignement du fruit de leur travail.
 
A sa famille, à ses proches, à ses amis, à ses camarades de la CGTR, la CGPER adresse ses plus sincères condoléances.


Ibrahim Patel, Président de La CCI Réunion :

La Réunion perd une icône du syndicalisme territorial. Georges-Marie Lépinay, ancien secrétaire départemental de la CGTR était un fervent défenseur des intérêts des salariés de La Réunion, il était cet homme d’action, de convictions et d’engagement. C'est avec respect que je salue sa mémoire et adresse mes plus sincères condoléances à sa famille, ses proches et à ses camarades de la CGTR.


Maurice GIRONCEL :

C’est avec une profonde tristesse et beaucoup d’émotions que j’ai appris le décès du camarade Georges-Marie LEPINAY.
 
Militant engagé au sein de la CGTR mais aussi du PCR, Georges-Marie a été de tous les combats aux côtés des travailleurs et surtout des plus démunis.
 
La cause des planteurs lui tenait également beaucoup à cœur et c’est au sein du journal Témoignages qu’il a pu écrire de nombreux articles sur la filière canne.
 
Amoureux de son île, c’est en toute simplicité et humour qu’il a su transmettre aux générations de militants, l’histoire des luttes qui ont construit La Réunion d’aujourd’hui et dont les combats pour l’emploi, le pouvoir d’achat et les droits des travailleurs sont loin d’être terminés.
 
C’est avec beaucoup de respect et d’humilité que je salue sa mémoire et son engagement au service du peuple Réunionnais.
 
J’adresse mes sincères condoléances à sa famille, ses proches ainsi qu’à tous les camarades.

 




1.Posté par JEAN-MARC CLAIN le 30/08/2021 18:27


Bonjour,
hommage à ce militant ancien secrétaire de la CGTR et mes condoléances à sa famille
Jean-Marc CLAIN

2.Posté par Skop le 30/08/2021 19:32

Mme la Présidente il faut prendre un avion en urgence pour assister aux obsèques. Pas de déplacement pour les sinistrés de ST Joseph et St Philippe mais il faut une présence pour GML.

3.Posté par olive le 30/08/2021 23:03

les syndicats ne défendent que les privilégiés : les employés du public sur-rémunérés avec emploi garantie à vie : ils ne pratiquent que le corporatisme.
Les salariés du privé ??? Les chômeurs ???
Ce n'est pas leur clientèle.
Qui se syndique dans le privé ? personne car on sait quels intérêts ils servent

4.Posté par Monsieur des bâs seins le 31/08/2021 03:29

3.
tout faux, sombre imbécile.

5.Posté par Monsieur des bâs seins le 31/08/2021 03:29

2.
la reine huguette n'ira pas à son enterrement..

6.Posté par Le nerveux le 31/08/2021 12:00

" Un homme sincère et honnête" dit l'un de ceux qui rendent hommage. Un homme à ressembler, quand on peut. Ah hypocrisie quand tu nous tiens

7.Posté par Bal des hypocrites le 01/09/2021 12:50

Les ''hommages'' envers des communistes qui ont cautionné par leur silence, près de 100 millions de morts dû à ce communisme, me laissent de marbre.
Communisme qui de nos jours, continue ses ravages toujours avec le Silence complice du PC/PCR et autre CGTR...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes