MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Décès de Chavez : Victorin Lurel tient des propos scandaleux !


Par - Publié le Dimanche 10 Mars 2013 à 06:59 | Lu 12377 fois

Décès de Chavez : Victorin Lurel tient des propos scandaleux !
Victorin Lurel, le ministre des Outre-mer, représentait officiellement la France lors des obsèques d'Hugo Chavez. Interrogé par des journalistes, il a déclaré : "Moi je dis, et ça pourra m'être reproché, (...) que le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chavez, puisqu'on prétend que c'est un dictateur. Il a pendant ces 14 ans (NDLR : comme président du Vénézuela) respecté les droits de l'Homme".

Emporté par son élan et manifestement dans un état proche de l'extase, il a décrit l'ancien chef d'état, allongé dans son cercueil : "Je l'ai trouvé rajeuni, il était tout mignon, frais, pas joufflu comme on le voyait après sa maladie". Et aux journalistes qui l'interrogeaient sur le choix de l'embaumement de son corps, afin de l'exposer dans un mausolée, Victorin Lurel a répondu : "Lénine a fait ça, Mao a fait ça"...

Mais le comble a sans doute été atteint quand le ministre français a déclaré que "Chavez, c'est de Gaulle plus Léon Blum" !

Victorin Lurel est Guadeloupéen. Il n'est donc pas si loin du Vénézuela et devrait connaitre un peu mieux l'histoire de ce pays. Essayons de lui raffraichir la mémoire...

Le Vénézuela, le pays où l'assistanat est roi

Rappelons pour commencer qu'Hugo Chavez a été l'auteur de deux coups d'état... Que certes, la pauvreté a fortement baissé dans son pays depuis son arrivée au pouvoir, de 72% même si le chiffre est contesté, mais uniquement parce que le prix du pétrole a été multiplié par 10 entre son arrivée au pouvoir et aujourd'hui? Sait-on d'ailleurs que si nous payons notre essence et notre gasoil plus cher, c'est en grande partie à cause d'Hugo Chavez qui a réussi à convaincre une majorité de pays producteurs de pétrole de fermer les robinets de façon à faire augmenter les prix ? Et que cet argent, au lieu d'être investi dans l'économie du pays, comme ce fut le cas par exemple en Algérie, a surtout été distribué à la population sous forme d'aides diverses ? Résultat : les Vénézuéliens ont cessé de travailler (80% des produits de consommation sont importés) et vivent de l'assistanat. Le Vénézuéla aujourd'hui ne produit presque plus rien, à part le pétrole, et importe tout des pays voisins. Les légumes par exemple, viennent du Costa Rica, et le Vénézuela les paye en pétrole.

Alors, effectivement, la pauvreté a baissé, même si 30% de la population vénézuélienne vit encore aujourd'hui en dessous du seuil de pauvreté. Mais à quel prix tout cela, alors même que le pays est aujourd'hui l'un des plus gros producteurs de pétrole, ce qui lui permet d'engranger près de 100 milliards de dollars tous les ans ? Et que se passera-t-il demain si les cours du pétrole venaient à baisser ? L'ensemble des experts économiques prédisent alors l'effondrement du pays...

Une industrie pétrolière en déclin

Et même l'industrie pétrolière décline : Hugo Chavez a un jour, dans une crise de colère homérique en direct à la télévision, licencié 23.000 employés, dont les ingénieurs, de la principale compagnie pétrolière nationalisée du pays qui avaient osé le défier en se mettant en grève, pour les remplacer  par 120.000 militants de son parti. Résultat : depuis ce jour, le niveau de la production de pétrole diminue chaque année. D'autant que le président Vénézuélien n'a pratiquement pas investi dans ses unités de production, ne serait-ce que pour les maintenir au niveau, préférant utiliser l'argent pour le distribuer à son clan, à sa famille, à ses nombreux amis dictateurs qui ne doivent souvent leur survie qu'aux largesses du Vénézuela, et accessoirement au peuple. Les raffineries sont vieillissantes et mal entretenues. D'ailleurs, l'une d'elles a récemment explosé, provoquant la mort de près d'une quarantaine de personnes.

Le bilan de Chavez ne serait pas complet si on ne se souvenait que, malgré la manne du pétrole, le déficit budgétaire atteint 20% du PIB, que la dette du pays a été multipliée par 10 depuis 2003, que son taux d'inflation est l'un des plus importants du monde avec une hausse des prix qui est passée de 26.1% en 2011 à 31.6% en 2012, que la monnaie nationale est régulièrement dévaluée, ce qui n'empêche pas le dollar de se vendre au marché noir jusqu'à 4 fois plus que son cours officiel fixé par le gouvernement, que la Bolivie est l'un des états les plus corrompus au monde, que les produits de première nécessité manquent régulièrement dans les rayons, que la criminalité bat des records mondiaux avec 53 morts par jour en 2011, etc...

Voilà le vrai visage de celui que Victorin Lurel décrit presque comme un dictateur sympathique!

Un dictateur qui emprisonne les juges qui lui tiennent tête

Rappelons lui encore pour mémoire qu'Hugo Chavez, grâce à un traficotage de la loi électorale juste avant les élections, a pu diriger le pays avec une majorité des 2/3 au Parlement, alors même qu'il était minoritaire en voix. Que l'opposition était interdite d'antenne durant les campagnes électorales, alors même qu'Hugo Chavez monopolisait les télévisions, qui était obligées de diffuser ses interminables discours, tous les dimanches après-midi, au cours desquels il lui arrivait fréquemment d'annoncer en direct les licenciements de quelques hauts responsables qui avaient eu le malheur de ne pas lui obéir assez promptement.

Je trouve aujourd'hui particulièrement indécent de voir la gauche de la Gauche -au sein de laquelle je suis surpris de retrouver un Victorin Lurel-, au premier rang desquels un Jean-Luc Melanchon, plus agressif que jamais, faire l'apologie d'Hugo Chavez, tout comme ils le faisaient il y a peu encore d'un Staline, d'un Lenine, d'un Fidel Castro ou encore de Mao.

Ceux-là même qui vitupéraient hier contre le moindre dérapage verbal d'un Nicolas Sarkozy, ou contre François Hollande aujourd'hui, ne sont pas du tout gênés d'encenser un dictateur qui a mis en prison la juge Maria Lourdes Afluni, coupable d'avoir simplement fait libérer un opposant accusé par le régime de fraude fiscale. C'est à la suite de ce genre de pressions que l'ensemble de la magistrature avait fini par être totalement aux ordres du dictateur et que de nombreux opposants se sont retrouvés en prison, uniquement parce qu'ils avaient le tort de ne pas être d'accord avec Hugo Chavez.



L'ami de tous les dictateurs de la planète

Ceux-là même qui ont critiqué hier Nicolas Sarkozy pour avoir accueilli Mouammar Khadafi à Paris dans le cadre d'une visite officielle d'état à état, se taisaient étrangement quand Hugo Chavez recevait en grandes pompes son "ami" dictateur libyen !

Et comment passer sous silence les alliances d'Hugo Chavez avec tous les autres dictateurs les plus dangereux de la planète, comme l'iranien Ahmadinejad ou le Syrien Bachar al-Assad qu'il décrivait comme "doté d'une grande sensibilité humaine" et qui "n'est en aucune manière un extrémiste" ! Lui qui n'hésite pas à massacrer sous les bombes des milliers de Syriens innocents, uniquement pour se maintenir au pouvoir !

Sans parler du soutien d'Hugo Chavez à la Russie à l'occasion de son invasion de la Géorgie ou encore à la Chine -grand pays connu pour son respect des droits de l'Homme- auprès de laquelle le Vénézuela a aujourd'hui une dette colossale qu'elle paye là aussi en pétrole...

Comment passer sous silence l'importante aide financière apportée aux groupes terroristes tels les Farcs, l'ETA, le Hezbollah?

François Hollande doit maintenant prendre position

Pour toutes ces raisons, les propos de Victorin Lurel sont extrêmement choquants. Comme il ne s'est pas exprimé à titre personnel mais en tant que ministre représentant le gouvernement français, il appartient maintenant aux plus hautes autorités du pays, François Hollande et Jean-Marc Ayrault, de dire quelle est la position de la France et s'ils approuvent les propos du ministre des Outre-mer.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

76.Posté par Expedit ELFORDY le 19/03/2013 17:04

Le président Chavez a été empoisonné par des forces obscures (...) pour détruire la Révolution Bolivarienne et porter un coup à l’Amérique Latine et aux Caraïbes"

11 Mars 2013 - Cette affirmation vient du président Nicolas Maduro qui a réitéré ses soupçons selon lesquels la maladie qui a coûté la vie au président Hugo Chavez a été provoquée par ses ennemis.

Maduro a informé qu’une commission sera constituée, avec des scientifiques du monde entier qui enquêteront sur cette maladie qui, à son avis, "est en rupture avec tous les aléas" de cette affection.

Il a assuré que le président Chavez a été menacé à maintes reprises et que, s’ils n’ont pas réussi à tuer le chef de l’État au moyen d’attentats, ils sont parvenus à atteindre sa santé grâce à des techniques sophistiquées.

Il a signalé lors d’une entrevue à TELESUR que les États-Unis et d’autres pays ont depuis des dizaines d’années des laboratoires où l’on essaie de provoquer le cancer et d’ autres maladies.

À ce sujet, il a dit que l’avocat et écrivain Eva Golinger a demandé la déclassification de tous les documents de la CIA, du Pentagone et de Département d’État sur la maladie du président Chavez.

http://www.correodelorinoco.gob.ve/politica/maduro-cientific...

Et lire également les propos très directs d’Evo Morales : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2013/03/15/ca-va-mieux-en-l...


http://www.legrandsoir.info/des-scientifiques-du-monde-entier-enqueteront-sur-l-hypothese-d-un-empoisonnement-de-chavez.html

75.Posté par Expedit ELFORDY le 19/03/2013 06:50


75.Posté par D'Yeux le 18/03/2013 12:21 | Alerter
Finalement, Elfordy a bien fait de tremper son association dans le KK !
Je sais maintenant que je dois me tenir à distance de son cloaque !


POUR VOUS RÉPONDRE :

Reunionplus à été créé par moi et une èquipe d'amis "enragés" par le système démocratique actuel, par le KK dans lequel nous sommes tous et que vous les "biens pensants,les instruits, les donneurs de leçons" vous laissez comme une trainée derriere vous, vous dégoulinez et nous, nous pataugeons dedans, POUR L'INSTANT, mais cela ne durera pas, la révolution n'est pas si difficile que ça, "il faut seulement dire la vérité" et c'est ce que nous ferons en invitant tous ceux qui pensent comme nous "associations, journalistes ect" à se joindre à nous pour créer une "WEB TV" "Les créoles enragés" nous nous sommes donné les moyens plus de 16 équipes de 3 journalistes d'investigations, que nous formons actuellement sillonneront l'île, avec du matériel de pointe à la découverte et dans la merde que vous contribuez à continuer de déverser et nous en ferons du terreau (ca peut servir) ceux qui ont compris ce que nous voulons réaliser viennent d'eux-mêmes à nous, nous disposons actuellement de plus de cent hectares de terres aux quatre coins de l'île, des engins de terrassement de transport ect... nous ont étés offerts par des entreprises en difficultés ou fermées et qui nous rejoignent, nous venons de signer un partenariat avec un petit hotel de l'île Sainte Marie, LE GALION, ou nous sommes maintenant installés pour effectuer des échanges et mettre en place une TV village avec les moyens materiels dont nous disposons et avec l'aide de très gros partenaires......
NOUS AVONS AUSSI UNE AGENCE GÉRÉE PAR DES JEUNES DE LA SOURCE A SAINT DENIS.

D'autres seront aussi mise en olace aux quatre coins de l'île à grand spectacle...

Ce que nous mettons en place dans votre KK étonnera plus d'un et d'ailleurs notre effectif associatif est atteint en nombre et surtout en qualité, MON CLOAQUE, qu'on se le dise.....

PS. Jamais association réunionnaise n'a et n'aura les moyens de proposer ce que nous osons proposer, tout ce qui est mis en commun pour une telle action ne sont même pas dans vos rêves
i[

74.Posté par Expedit ELFORDY le 18/03/2013 20:04

MON CLOAQUE d'association a plus de cinq cent membres et ne risque rien, parce qu'elle ne dépend de personne et contrairement a beaucoup d'autres, elle au moins, elle vit et n'a peur de personne au contraire, beaucoup devraient se méfier de ce qui les attends dans les mois a venir, nous sommes libres et pour nous la liberté a un sens, surtout de dénoncer toutes les magouilles d'où quelles viennent, ne dépendre de personne, que de ses adhérents, merçi pour la pub....
Nota: ne rentre pas qui veut dans cette assos sans prendre le risque de se faire virer aussi sec a bon entendeur

73.Posté par D'Yeux le 18/03/2013 12:21

Finalement, Elfordy a bien fait de tremper son association dans le KK !
Je sais maintenant que je dois me tenir à distance de son cloaque !

72.Posté par pas de jambon sans dwiche le 15/03/2013 23:25

@66expedit : c'est pas sympa d'associer le nom de cette association (dont je ne nommerai pas le nom ;- ) à ton "commentaire rectal", pas sympa du tout pour cette asso !

Ton commentaire, on dirait une pub pour l’illettrisme lol !

Trop golri expedit !



71.Posté par WQS le 14/03/2013 22:06

L@N@L a trouvé une nouvelle blague....COU-DA-VEU...COU-DA-VEU....COU-DA-VEU...
Ajouté au employés de la voirie et au couvercle de la poubelle grise , ça fait 3 vannes en
à peine 15 jours ! Ce mec devrait se présenter aux concours de tchatche , il est trop bon !

70.Posté par aux deux coudaves.... le 14/03/2013 20:33

1. Et c'est qui les pollueurs? Les deux vieux zargots....

2. Même vidée les mauvaises odeurs du contenu persistent. Faut rabattre le couvercle "le gris"...

3. A quand les bans pour votre couplage?

69.Posté par Caton2 le 14/03/2013 15:09

69. À-la-ramasse. Si je comprends bien je suis un bipède illuminé. Ouf! j'avais peur d'être comme vous, un bivalve pollué.

68.Posté par WQS le 14/03/2013 13:47

post 69 "" jour de rammasage ""
On est content d'aprendre que ramma est sage , mais il semble que tu te mélanges de plus en plus les pinceaux , et repars avec ta seule et unique pauvre blague sur les agents de voirie etc...tu fais un effort côté pseudo , mais tu te plantes...c'est trop inzuste !
Allez , essayes encore , tu finiras par y arriver.

67.Posté par Jour de rammasage..... le 13/03/2013 22:40

Cà y est ! C'est le jour de sortie de la poubelle grise sur laquelle est collée un diplôme sup. de couillonises, pour qu'on le voir de loin parce qu'il vient de loin. L'impétrant gris, doit se tenir au bord de la route, mais compte tenu de ses critiques envers les employés de la voirie de son quartier, il faudra qu'il tape longtemps du couvercle pour le vidage.....


@53 Très bien le coup du beffroi. J'en ris tellement c'est adapté au bipède; C'est un illuminé. Dans son post il raconte "'j'ai eu la curiosité d'aller faire un tour sur le site ou vous êtes allé chercher cet article. J'y ai trouvé ceci: ". Je lui retourne sa remarque habituelle qu'il balance à ses contradicteurs quand il est à court d'argument "je vous ai obligé de faire des recherches, je suis content que çà vous instruit". Ben c'est le coup de l'arroseur arrosé, M. Expédit l'oblige à s'instruire. Trop fort . Il va cogité du bocal, consulter 10 sites et il va nous sortir une prose enragée....

66.Posté par Caton2 le 12/03/2013 22:36

Lorsqu'on va voir le profil de Saint Expedit sur facebook, on comprend mieux sa personnalité complexe... Voici comment ce retraité de la poste se présente:
"Je suis une personne émotive avec une tendance à tenir compte de mes émotions pour prendre des décisions. ma sensibilité, mon empathie et ma capacité à comprendre les autres caractérisent ma personnalité."
et également
"artiste faineant, négationniste" (sic)
Bel auto portrait. No comment.

65.Posté par Caton2 le 12/03/2013 22:17

"A l'abruti de service, le clown dont je ne nommerais pas."
Ô grand Saint, il faut écrire que je ne nommerais pas.
Je remarque le grand courage de notre "expedit-zinfos". S'il ne me nomme pas, c'est pour s'éviter un procès en diffamation.
Je ne vous ferai jamais de procès mon pauvre monsieur. Je défends la liberté d'expression, fut-elle diffamatoire. Je crois que la meilleure manière de se défendre, c'est de laisser les diffamateurs aller trop loin. C'est votre cas.
Je vous rajoute à la longue liste des refoulés coprophages de ce site.
Attention, la prochaine fois, je mords!

64.Posté par Expedit ELFORDY le 12/03/2013 20:05

A l'abruti de service, le clown dont je ne nommerais pas.
Le jour ou tu trouveras plus imbécile que toi,
un p'tit conseil fait lui un procés tu sera sûr de rester le roi.
Comme le procés que tu aurais du faire à tes patents après ta naissance pour s'être trompé de trou quand ta maman t'a accouché,
bonne nuit petit crottin, petit étron puant.
ton pseudo te va si bien....

63.Posté par Gilbert Duroux le 12/03/2013 17:08

Encore un bel exemple de circulation circulaire de l'information :
http://www.acrimed.org/article4024.html

62.Posté par Francky Lurel le 12/03/2013 16:55

Ce Séraphin Lurel est à la politique ce que Francky Vincent, avec qui il partage semble-t-il une certaine humilité- est à la musique : un malentendu fâcheux.

61.Posté par Caton2 le 12/03/2013 11:54

61. Tout ce long texte pour expliquer qu'il y a des arrières pensées dans toute guerre. C'est une évidence. Pourquoi ne pas préserver ses intérêts? Toutes les nations font la même chose.
J'ai eu la curiosité d'aller faire un tour sur le site ou vous êtes allé chercher cet article. J'y ai trouvé ceci: "
l’Amérique Latine ouvre de nouveaux chemins. Là, on a déterré Marx du tombeau idéologique où certains ont voulu l’inhumer. Hugo Chavez n’a pas hésité à se battre pour construire un nouveau modèle avec les mal nommées « vieilles idées » marxistes, socialistes, et bolivariennes, remises à jour. Ce qu’il appelle le socialisme du 21ème siècle est un modèle qui fonctionne et qui fait des petits.
Il est aujourd’hui clair que la révolution bolivarienne, aux mains du commandant Chavez, est à la tête d’une bataille planétaire. "
De la propagande pro-Chavez.
Comment peut-on prendre au sérieux des gens qui croient encore à la vocation planétaire du marxisme à la sauce sud américaine , et qui l'expriment dans des termes aussi dithyrambiques ?
Doit-on comprendre que l'analyse des arrières pensées des "va-t'en-guerre" ne n'applique pas aux braves neo-marxistes de l'Amérique latine?
Vous êtes d'une autre époque. Mai 68 c'est fini!

60.Posté par NDA le 12/03/2013 07:20

Communiqué de Nicolas Dupont-Aignan député (ancien UMP) et seul gaulliste à l'assemblée :

"Ce soir, un lourd silence s’étend depuis le cœur du Venezuela. Une des grandes voix du monde libre s’est éteinte. Le président Hugo Chavez, qui avait si souvent trompé la mort, n’a pas pu gagner son dernier combat.

En 1999, un homme qui se veut « le fléau de l’oligarchie et le héros du peuple » est porté au pouvoir par les suffrages d’une très large majorité des Vénézuéliens.

Ce soutien indéfectible de la nation, Hugo Chavez le trouvera toujours dans le verdict des urnes qu’il a scrupuleusement respecté. C’est bien en tant que président légitime qu’il a surmonté un coup d’Etat attenté par l’oligarchie pétro-militaire en 2002 ; c’est bien en tant que président légitime qu’il a reconnu sa défaite référendaire en 2007. Curieux « dictateur » tant décrié par la pensée unique que cet homme qui s’est toujours soumis au vote populaire quand tant de nos « démocrates » autoproclamés s’en lavent les mains.

Hugo Chavez était une révolte. Une révolte contre la confiscation de la rente pétrolière par quelques uns quand tous n’ont que la pauvreté à se partager. Une révolte contre le défaitisme d'Etat incapable de promettre à ses enfants autre chose que la misère. Une révolte contre la soumission intéressée de dirigeants au parti de l’étranger américain.

On ne bouleverse pas le destin d’une Nation sans erreur. Hugo Chavez en a sans aucun doute commis de nombreuses. L’homme n’était ni un saint ni une idole. Il incarnait pourtant la fierté d’un peuple pour lequel un rêve nouveau avait été dessiné. La pauvreté a reculé, l’accès à l’éducation et aux soins a progressé, la démocratie s’est renforcée. En douze années de réformes, Hugo Chavez a contribué à donner aux Vénézuéliens les moyens de leur propre liberté.

Un peuple n’est pas libre quand il est tétanisé par la misère ; une nation n’est pas libre quand ses dirigeants se couchent devant les intérêts étrangers.

Désormais, les Vénézuéliens sont libres. Ils seront fidèles à l’œuvre d’Hugo Chavez s’ils savent regarder son bilan avec lucidité, préserver ses accomplissements, poursuivre ce qui reste à accomplir, corriger ce qui ne fut pas bien accompli.

Toute légende vivante a ses failles mais elle anime un peuple fier d’être libre. Les défis sont nombreux pour le Venezuela, faire le deuil du bruit et de la fureur n’est pas le moindre"

Nicolas Dupont-Aignan

59.Posté par Expedit ELFORDY le 12/03/2013 06:28

A post 11 Yasmine:
L'esprit de cet article montre s'il en était encore besoin , comment l'esprit est manipulé par les médias, surtout comment ces médias savent faire le tri des infos pour susciter chez certains participants des réactions qui vont dans le sens souhaité par "le nouvel ordre mondial" vanté par Sarko est ses petits frères les "illuminatis" tueurs de papes, et les intégristes musulmans leurs complices, formés et financés par les pourris de ce monde, cette société en pleine déliquescence cette démocratie qui fout le camp, voire sur ma page facebook les interventions d'Etienne Chouard et surtout n'hésitez pas informez-vous, il y a des sources qui donnent à réfléchir, enfin pour ceux qui veulent bien et qui ne se complaisent a ne regarder que leur nombril....

Comment les médias occidentaux ont-ils couvert les diverses guerres qui ont suivi la première guerre du Golfe ? Peut-on dresser des constats communs ? Existe-t-il des règles incontournables de la « propagande de guerre » ? Oui.

1. Cacher les intérêts. Nos gouvernements se battent pour les droits de l’homme, la paix ou quelque autre noble idéal. Ne jamais présenter la guerre comme un conflit entre des intérêts économiques et sociaux opposés.
2. Diaboliser. Pour obtenir le soutien de l’opinion, préparer chaque guerre par un grand médiamensonge spectaculaire. Puis continuer à diaboliser l’adversaire particulièrement en ressassant des images d’atrocités.

3. Pas d’Histoire ! Cacher l’histoire et la géographie de la région. Ce qui rend incompréhensibles les conflits locaux attisés, voire provoqués par les grandes puissances elles-mêmes.

4. Organiser l’amnésie. Eviter tout rappel sérieux des précédentes manipulations médiatiques. Cela rendrait le public trop méfiant.

Règle n° 1. Cacher les intérêts.
La règle la plus fondamentale de la propagande de guerre, c’est de cacher que ces guerres sont menées pour des intérêts économiques bien précis, ceux des multinationales. Qu’il s’agisse de contrôler les matières premières stratégiques ou les routes du pétrole et du gaz, qu’il s’agisse d’ouvrir les marchés et de briser les Etats trop indépendants, qu’il s’agisse de détruire tout pays pouvant représenter une alternative au système, les guerres sont toujours économiques en définitive. Jamais humanitaires. Pourtant, à chaque fois, c’est le contraire qu’on raconte à l’opinion.

La première guerre contre l’Irak a été présentée à l’époque comme une guerre pour faire respecter le droit international. Alors que les véritables objectifs, exprimés dans divers documents – même pas internes – du régime US étaient :
1. Abattre un régime qui appelait les pays arabes à s’unir pour résister à Israël et aux Etats-Unis.
2. Garder le contrôle sur l’ensemble du pétrole du Moyen-Orient.
3. Installer des bases militaires dans une Arabie saoudite déjà réticente. Il est très instructif, et cocasse, de relire aujourd’hui les nobles déclarations faites à l’époque par la presse européenne européenne sur les nobles motivations de la première guerre du Golfe. De tout cela, zéro bilan.

Les diverses guerres contre la Yougoslavie ont été présentées comme des guerres humanitaires. Alors que, selon leurs propres documents, que chacun pouvait consulter, les puissances occidentales avaient décidé d’abattre une économie trop indépendante face aux multinationales, avec d’importants droits sociaux pour les travailleurs.

Le vrai but était de contrôler les routes stratégiques des Balkans (le Danube et les pipe-lines en projet), d’installer des bases militaires (donc de soumettre la forte armée yougoslave) et de coloniser économiquement ce pays. Actuellement, de nombreuses informations sur place confirment une colonisation éhontée par les multinationales dont US Steel, le pillage des richesses du pays, la misère croissante qui s’ensuit pour la population. Mais tout cela reste soigneusement caché à l’opinion internationale. Tout comme les souffrances des populations dans les divers autres pays recolonisés.

L’invasion de l’Afghanistan a été présentée comme une lutte anti-terroriste, puis comme une lutte d’émancipation démocratique et sociale. Alors que, là aussi, des documents US parfaitement consultables révélaient de quoi il s’agissait. 1. Construire un pipe-line stratégique permettant de contrôler l’approvisionnement de tout le sud de l’Asie, continent décisif pour la guerre économique du 21ème siècle. 2. Etablir des bases militaires US au centre de l’Asie. 3. Affaiblir tous les « rivaux » possibles sur ce continent – la Russie, l’Iran et surtout la Chine – et les empêcher de s’allier.

On pourrait analyser pareillement comment on nous cache soigneusement les véritables enjeux économiques et stratégiques des guerres en cours ou à venir : Colombie, Congo, Cuba, Corée… Bref, le tabou fondamental des médias, c’est l’interdiction de montrer que chaque guerre sert toujours des multinationales bien précises. Que la guerre est la conséquence d’un système économique qui impose littéralement aux multinationales de dominer le monde et de le piller pour empêcher ses rivaux de le faire.

Règle N°2. Diaboliser.
Chaque grande guerre commence par un grand médiamensonge qui sert à faire basculer l’opinion pour qu’elle se range derrière ses gouvernants.
- En 1965, les Etats-Unis déclenchent la guerre du Vietnam en inventant de toutes pièces une attaque vietnamienne contre deux de leurs navires (incident « de la baie du Tonkin »).
- Contre Grenade, en 83, ils inventent une menace terroriste (déjà !) qui viserait les USA.
- La première agression contre l’Irak, en 1991, est « justifiée » par un prétendu vol de couveuses dans une maternité de Koweït City. Médiamensonge fabriqué de toutes pièces par la firme US de relations publiques Hill & Knowlton.

- De même, l’intervention de l’Otan en Bosnie (95) sera « justifiée » par des récits truqués de « camps d’extermination » et des bombardements de civils à Sarajevo, attribués aux Serbes. Les enquêtes ultérieures (tenues secrètes) montreront pourtant que les auteurs étaient en fait les propres alliés de l’Otan.

- Début 99, l’attaque contre la Yougoslavie sera « justifiée » par une autre mise en scène : un prétendu « massacre de civils » à Racak (Kosovo). En réalité, un combat entre deux armées, provoqué par les séparatistes de l’UCK. Ceux que les responsables US qualifiaient de « terroristes » au début 98 et de « combattants de la liberté » quelques mois plus tard.

- La guerre contre l’Afghanistan ? Plus fort encore, avec les attentats du 11 septembre. Sur lesquels toute enquête sérieuse et indépendante sera étouffée, pendant que les faucons de l’administration Bush se précipiteront pour faire passer des plans d’agression, préparés depuis longtemps, contre l’Afghanistan, l’Irak et quelques autres.

Chaque grande guerre commence par un médiamensonge de ce type : des images atroces prouvant que l’adversaire est un monstre et que nous devons intervenir pour une « juste cause ».
Pour qu’un tel médiamensonge fonctionne bien, plusieurs conditions sont nécessaires : 1. Des images épouvantables. Truquées si nécessaire. 2. Les marteler plusieurs jours, puis prolonger par des rappels fréquents. 3. Monopoliser les médias, exclure la version de l’autre camp. 4. Ecarter les critiques, en tout cas jusqu’au moment où il sera trop tard. 5. Qualifier de « complices », voire de « révisionnistes » ceux qui mettent en doute ces médiamensonges.

Règle N° 3. Pas d’Histoire !

Dans tous les grands conflits de ces dernières années, les médias occidentaux ont caché à l’opinion les données historiques et géographiques essentielles pour comprendre la situation des régions stratégiques concernées.
En 1990, on nous présente l’occupation du Koweït par l’Irak (qu’il ne s’agit pas ici de justifier ou d’analyser) comme une « invasion étrangère ». On « oublie » de dire que le Koweït avait toujours été une province de l’Irak, qu’il en a été séparé en 1916 seulement par les colonialistes britanniques dans le but explicite d’affaiblir l’Irak et de garder le contrôle de la région, qu’aucun pays arabe n’a jamais reconnu cette « indépendance », et enfin que le Koweït est juste une marionnette permettant aux Etats-Unis de confisquer les revenus du pétrole.

En 1991, en Yougoslavie, on nous présente comme de gentils démocrates « victimes » deux dirigeants extrémistes, racistes et provocateurs, que l’Allemagne a armés avant la guerre : le Croate Franjo Tudjman et le Bosniaque Alia Izetbegovic. En cachant qu’ils renouent avec le plus sinistre passé de la Yougoslavie : le génocide anti-serbe, anti-juif et anti-rom de 41-45. On présente aussi les populations serbes de Bosnie comme des envahisseurs alors qu’elles y vivaient depuis des siècles.

En 1993, on nous présente l’intervention occidentale en Somalie comme « humanitaire » en cachant soigneusement que des sociétés US ont acheté le sous-sol pétrolifère de ce pays. Et que Washington entend contrôler cette région stratégique de la « Corne de l’Afrique » ainsi que les routes de l’Océan Indien.

En 1994, on nous présente le génocide rwandais en faisant silence sur l’histoire de la colonisation belge et française. Laquelle avait délibérément organisé le racisme entre Hutus et Tutsis pour mieux les diviser.

En 1999, on nous présente le Kosovo comme une terre envahie par les Serbes. On nous parle de « 90% d’Albanais, 10% de Serbes ». Passant sous silence la forte diminution du nombre des Serbes lors du génocide commis dans cette province durant la Seconde Guerre mondiale, puis durant l’administration albanaise de la province (années 80). On escamote aussi l’existence au Kosovo de nombreuses minorités (Roms, Juifs, Turcs, Musulmans, Gorans, etc…). Minorités dont « nos amis » de l’UCK avaient programmé le nettoyage ethnique, qu’ils réalisent aujourd’hui sous les yeux et avec la bénédiction de l’Otan.

En 2001, on crie haro sur les talibans, régime certes peu défendable. Mais qui les a amenés au pouvoir ? Qui les a protégés des critiques des organisations des droits de l’homme afin de pouvoir construire avec eux un juteux pipeline transcontinental ? Et surtout, au départ, qui a utilisé le terrorisme de Ben Laden pour renverser le seul gouvernement progressiste qui avait émancipé la paysannerie et les femmes ? Qui a ainsi rétabli la pire terreur fanatique en Afghanistan ? Qui, sinon les Etats-Unis ? De tout ceci, le public ne sera guère informé. Ou trop tard.

La règle est simple. Occulter le passé permet d’empêcher le public de comprendre l’histoire des problèmes locaux. Et permet de diaboliser à sa guise un des protagonistes. Comme par hasard, toujours celui qui résiste aux visées néocoloniales des grandes puissances.

Règle N° 4. Organiser l’amnésie.
Lorsqu’une grande puissance occidentale prépare ou déclenche une guerre, ne serait-ce pas le moment de rappeler les grands médiamensonges des guerres précédentes ? D’apprendre à déchiffrer les informations transmises par des états-majors ô combien intéressés ? Cela s’est-il produit à l’occasion des diverses guerres des années 90 ? Jamais. A chaque fois, la nouvelle guerre devient la « guerre juste », plus blanche encore que les précédentes, et ce n’est pas le moment de semer le doute.

Les débats seront pour plus tard. Ou jamais ? Un cas flagrant : récemment, un super-menteur a été pris la main dans le sac, en flagrant délit de médiamensonge. Alastair Campbell, chef de la « communication » de Tony Blair, a dû démissionner quand la BBC a révélé qu’il avait truqué les informations sur les prétendues armes de destruction massive. Ceci a-t-il provoqué un débat sur les précédents exploits du dit Campbell ? N’aurait-il pas été intéressant d’expliquer que toute notre information sur le Kosovo avait été concoctée par ce même Campbell ? Que cela méritait certainement un bilan et une réévaluation de l’information donnée sur la guerre contre la Yougoslavie ? Il n’en a rien été.

Source: michelcollon.infob[

58.Posté par Caton2 le 11/03/2013 22:19

59. Duroux. Qui parle de sodomie? Rapport sexuel avec des animaux ne veut pas dire sodomie. Obsédé par la sodomie, Dutroux?

57.Posté par Gilbert Duroux le 11/03/2013 21:59

Caton2 : "Au passage, je note que vous vous moquez au passage de Brechner en ces termes: fils d'un rescapé de la Shoah (tu parles d'une garantie d'honnêteté !). Les juifs sont malhonnêtes c'est bien connu, et la shoah, c'est un détail de l'histoire..."

Encore plus tordu que je ne pensais. Où ai-je dit que les juifs étaient malhonnêtes et pourquoi supposez vous que je pense la même chose que Le Pen à propos de la Shoah ? Au passage, vu vos écrits racistes, vous êtes sans doute plus proche de Le Pen que n'importe qui. Je dis simplement qu'être "fils de" (et je dirais même avoir été soi-même déporté) n'est une garantie de rien. Savez-vous, M. Caton, que les membres de la mafia qui contrôlait le trafic de drogue à Marseille après la guerre, les Guérini et consorts, étaient pour la plupart d'anciens Résistants ? Comme quoi...
Allez, trouvez autre chose. Vous avez le droit de rejouer.

56.Posté par Gilbert Duroux le 11/03/2013 21:48

Ce Caton est encore plus taré que tout ce qu'on peut imaginer. Et en plus il ramasse tout ce qu'on peut trouver sur les sites les plus bougnoulophobes et fachos de la planète. Bien évidemment que Khomeini n'a pas pu écrire ce torchon zoophile. Le Livre vert a été écrit quand était réfugié en France et sa traduction en français a paru presque aussitôt. Qui peut penser sérieusement qu'un chef d'une religion qui est contre la sodomie encouragerait la sodomie des animaux ? Il n'y en a qu'un qui sodomise les pauvres petites bêtes du genre diptères, ici, et c'est l'inénarrable Caton, qui se sert d'internet comme une poule d'un couteau.
Khomeini a écrit suffisamment de conneries et le personnage était assez terrifiant avec ses fatwas pour que ce ne soit pas la peine d'en rajouter.
Je vois que Caton se répand un peu partout pour distiller les mêmes crottes. Il est vraiment bon à enfermer, ce type.

55.Posté par manu le 11/03/2013 20:38

monsieur Pierrot, dans ce cas là, si Lurel vous choque tant que ça, que dire des fréquentations des dirigeants français avec les dictatures comme par exemple la Chine ? les pays du moyen orient et du magreb (surtout pour le pétrole entre autres).. que dire aussi des voleurs politiciens qui nous gouvernent depuis plus de 50 ans ?

Pourquoi tant d'hypocrisie !! On n'est pas mieux !! du tout !! La France devrait avoir honte de ses fréquentations, elle qui donne des leçons aux autres mais qui ne les applique pas à elle même .. lamentable !

54.Posté par Caton2 le 11/03/2013 20:14

Mettez vos lunettes Monsieur Duroux, et lisez votre prose: "En faisant quelques recherches je me suis aperçu que le fameux Brechner, fils d'un rescapé de la Shoah (tu parles d'une garantie d'honnêteté !) était discrédité de partout pour des articles particulièrement calomniateurs sur Morales, traité de tout, de menteur, de baron de la drogue, de terroriste et d'assassin."
Donc Monsieur Brechner était discrédité pour avoir menti sur Morales, c'est bien ce que vous avez écrit?
Dans le post 49, je vous prouve que Brechner n'a pas menti sur Morales et vous osez m'écrire que vous n'êtes pas le supporter de Morales! Vous ne savez plus ce que vous écrivez, car vous êtes aveuglé par le désir de me contredire...
Au passage, je note que vous vous moquez au passage de Brechner en ces termes: fils d'un rescapé de la Shoah (tu parles d'une garantie d'honnêteté !). Les juifs sont malhonnêtes c'est bien connu, et la shoah, c'est un détail de l'histoire...

Il faut savoir que tout comme Bois-ta-bile, Duroux publie ses posts. Pourtant il n'y a pas de quoi en être fier!
Voici un extrait d'un dialogue avec une autre posteuse sur le blog du nouvel obs (je crois): Dutroux: "Il faut être d'une particulière mauvaise foi ou complètement inculte pour ne pas savoir que libertaire, c'est le synonyme d'anarchiste (avec quelques nuances je vous l'accorde). "
Peggy lui répond: "le résultat de ma documentation me dit que libertaire et anarchiste, ce n'est pas vraiment synonyme, le premier met l'accent sur la liberté individuelle, l'autre sur l'absence de pouvoir et de hiérarchie, c'est pas la même logique". Et toc!
C'est vrai que Dutroux et la nuance ça fait deux.

53.Posté par WQS le 11/03/2013 19:37

ERREUR !
mon post 53 s'adresse au 50 l'@huri sans pseudo , PAS au 48.

52.Posté par WQS le 11/03/2013 18:34

48
Ton disque est gravement rayé , les employés de mairie pour moi , la rencontre avec Verges pour Caton , tu nous ressers ça en boucle et gnagna-gna et gnagna-gna..pffff....
T'es juste fatigué du bulbe ou alzheimérisé grave ? Fais quelque chose , innoves un peu !
Dans la video en lien , on te voit porter une terrible attaque à l'un de tes contradicteurs ?
Direct dans le dos , avec la bravoure légendaire qui t'auréole , un vrai guerrier !

51.Posté par Gilbert Duroux le 11/03/2013 18:33

Surtout, que Caton n'arrête pas. On n'a pas tous les jour l'occasion de rire. Il ne raisonne pas, il résonne (tellement c'est creux là haut dans le beffroi sous son chapeau). Il n'a même pas remarqué que je ne dis rien de la politique de Moralès, dont je serais un supporter. Comment le prendre au sérieux, il ne sait même pas lire (pas contre, recopier ce qui lui tombe sous la main, ça il sait) ?

50.Posté par Caton2 le 11/03/2013 18:20

48. @tchoum radote. Il voudrait faire croire que j'ai admis que le livre vert de Khomeiny était un fake. Que nenni...
Allez, un petit coup de la prose de Khomeiny, avec la référence d'origine: “L’homme peut avoir des rapports sexuels avec des animaux tel que les moutons, vaches, chameaux et ainsi de suite. Cependant il doit égorger l’animal après qu’il a eu son orgasme. Il ne doit pas vendre la viande aux gens de son village, cependant la vente de cette viande à un autre village proche est acceptable.”
(Du livre de Khomeiny, “Tahrirolvasyleh”, quatrième volume, Orme Darol, Gom, Iran, 1990)

49.Posté par à @47 le 11/03/2013 17:59

"L'homme politique-entrepreneur pèserait près de 185 millions d'euros."
.........................
Balayons devant notre porte.. Combien pèse TAPIE Bernard? Et sur le dos de qui? Et grâce à qui? Vous avez dit démocratie....Et cette question de "vente " de coupe du monde au Quatar, opération effectuée dans un bureau d'un palais parisien, c'est digne du pays des droits de l'homme? Qui a tiré profit? Et ce décret de non imposition des plus values du Quatar en France, et qui sert à financer les salafistes, c'est démocratique et républicain ou simplement trouducain? Arrêtez de cracher sur les autres CATON, arrêtez de croire que vous possédez des vertus civilisatrices....

Si Monsieur DUROUX est un journaliste raté, et vous vous avez réussi en quoi? Osez le dire.....

48.Posté par à @43 le 11/03/2013 17:48

W Culs...S, faut pas jouer le gamin de maternelle pour dire "c'est toi qui l'a dit, donc c'est toi qu'il l'est, c'est toi, c'est pas moi, hein, hein, hein...". C'est fini la récréation de sup de co de chambre.
Nous sommes en 2013, faut grandir et je répète: ferme ta poubelle grise, l'haleine fétide des propos de ton esprit pollue grave...et vivement que les employés de la voirie de ton quartier passe pour rabattre ton couvercle. Au fait, as tu eu le courage d'aller voir ces employés pour leur dire de travailler, toi qui estimes qu'ils tirent au flan à longueur de quartier. Non, il préfère rester planquer derrière ses rideaux et bavasser....

Pour CATON? C'est un dangereux propagandiste. Je constate que je ne suis pas le seul à le dire. Il n'apporte pas matière au débat, il pompe et restitue une certaine idéologie....C'est un collecteur restitueur mais mauvais tueur maladroit. Moi je me demande s'il lit ce qu'il pompe....et s'il mesure le ridicule de sa position....le pire c'est qu'il insiste, mais qu'est-ce qu'il brasse comme inepties. Je me rappelle encore son coup du livre vert de KHOMEINY, c'était d'un ridicule, un vrai amateur....


Il est comme le margouillat, vous lui coupez la queue, celle-ci s'agite toujours. Quand il raconte qu'il a passé des heures à discuter avec VERGES, je me marre. Qu'il nous dise dans quel musée de cire il l'a vu.

47.Posté par Caton2 le 11/03/2013 17:41

44. Merci Monsieur Duroux de vous découvrir en mettant en avant vos idoles dont Evo Morales.
Il faut savoir que Monsieur Morales, le bienfaiteur de la Bolivie, groupie de Chavez (le pétrole rend fou), est un homme inattaquable, et surtout pas par un malheureux juif fils de déporté. Lui c'est un natif, un indien d'Amérique. Un pur et dur.
Il est vrai que cet homme a de quoi séduire les bobo écolos. N'a t-il pas déclaré: "Le respect des droits de la mère terre ("la Pachamama") est plus important que le respect des droits humains". C'est beau, c'est fondé sur les croyances ancestrales amérindiennes et ça donne de la profondeur ethnique à l'écologie! Vive Evo Morales!
Du coup l'homme devient intouchable.

Oui mais...
Monsieur Morales aime l'argent. C'est son péché mignon. Alors il a pensé faire une autoroute "trans-amazonienne" qui relierait le Brésil à la Bolivie. Route entièrement payée par les brésiliens, avec les marges arrières afférentes. C'est la conception de la Pachamara de Evo Morales.
Un premier tronçon était prévu à l'intérieur du territoire bolivien. Mais ça n'a pas plu aux autochtones. Plus de 1000 Indiens ont quitté les plaines amazoniennes pour parcourir à pied les 600 km qui les séparent de La Paz et protester contre la construction de cette route qui traversait leur territoire. Un territoire classé.
Pendant cette marche plusieurs enfant sont mort. La marche, pacifique, a été stoppée par une répression sanglante. Du coup Evo n'est plus le bien aimé chez lui et il n'y a guère que les indiens de sa tribu qui le soutienne désormais.
Ah oui, j'oubliais. Evo est pour l'exploitation de la coca.
Du coup, Brechner, l'horrible juif calomniateur, avait quelques raisons de le traiter de menteur, de baron de la droque et d'assassin.

Mais ne soyez pas triste. Vous serez heureux d'apprendre que, selon le magazine économique américain People With Money et sa très attendue liste des « hommes politiques les mieux payés du monde » publiée dimanche (10 mars), Morales aurait amassé entre les mois de février 2012 et février 2013 la prodigieuse somme de 58 millions d'euros, sonnants et trébuchants.
Une hausse de quasiment 30 millions par rapport à l'année précédente, de quoi lui remonter le moral, et lui valoir les compliment de notre torquemada local, Monsieur Gilbert Duroux.
Parce que l'anticapitaliste Evo ne l'est que pour la galerie ou les mous de l'intellect comme Duroux.
L'homme politique-entrepreneur pèserait près de 185 millions d'euros. Outre ses gains professionnels il devrait son immense fortune à de judicieux placements boursiers, un patrimoine immobilier conséquent et le très lucratif contrat publicitaire avec les cosmétiques CoverGirl. Il possèderait également plusieurs restaurants à Sucre (dont la chaîne « Chez l'gros Evo »), un club de Football à Orinoca, et serait également impliqué dans la mode adolescente avec une ligne de vêtements « Morales Séduction » ainsi qu'un parfum « L'eau d'Evo », autant de succès financiers.
Qui dit mieux?

Monsieur Gilbert Duroux adore acrimed et le fait savoir dans de nombreux blogs.
Vous savez pourquoi? Parce que Monsieur Duroux est un journaliste raté. Il jalouse la réussite des autres. Mais quand on lit sa prose, on comprend pourquoi il n'a pas réussi.

46.Posté par polo974 le 11/03/2013 16:53

autre chose: prix du pétrole multiplié par 10
mais l'inflation franco-française sur la même période: fois combien ? ? ?
(et pas totalement imputable au cours du pétrole)

(début de réponse: pas trop loin de 10...)

45.Posté par polo974 le 11/03/2013 16:42

Trop drôle d'accuser Chavez d'avoir fait à peu près (mais en moins pire) ce que les pays dits occidentaux ont fait faire à leurs petits dictateurs chéris...

Doit-on rappeler ce que les services secrets de nos chères démocraties ont fait pour les pays d'amérique de sud, du proche-orient, moyen-orient, ... (bref, de tous les pays fragiles ayant des ressources minières qui nous étaient indispensables).

et trop fort la tirade un poil colonialiste sur le fait que Chavez a commis le pire crime de l'humanité: faire monter le cours du pétrole...

44.Posté par Gilbert Duroux le 11/03/2013 15:51

Ah, elles sont belles, les sources de Caton. En faisant quelques recherches je me suis aperçu que le fameux Brechner, fils d'un rescapé de la Shoah (tu parles d'une garantie d'honnêteté !) était discrédité de partout pour des articles particulièrement calomniateurs sur Morales, traité de tout, de menteur, de baron de la drogue, de terroriste et d'assassin. Pour faire bon poids, il aurait pu ajouter qu'il mangeait les enfants et violait les grands mères...
Continuez à nous faire rire, M. Caton.

43.Posté par WQS le 11/03/2013 13:20

Toch' taa mèèère ! L@-poubelle-(à-la-place-de-matière)-grise fait une fixette sur Caton !
Dans la video en lien , on le voit en plein entrainement , il l'aura un jour , il l'aura...

42.Posté par H.DEZAERT le 11/03/2013 13:06

J'ai toujours pensé que cet hurluberlu avait un pois chiche dans la tête ; aujourd'hui, il le prouve !!

41.Posté par Caton2 le 11/03/2013 12:29

Encore et encore les flingueurs à pistolets à eau!
Continuez, en ces temps de grosses chaleurs, ça me rafraîchit.
Savez pas faire dans la nuance les gars! Moi je suis prêt à reconnaître que le Chavez il est pas tout mauvais. Manquerait plus que ça pour ces pauvres vénézueliens!
Remerciez-moi, vous avez été chercher le positif grâce à moi, pour me contredire. Il a du bon le Caton, reconnaissez le! Encore qu'il faudrait vérifier pour l'alphabétisation. L'Unesco est très complaisante pour ce genre de régime pseudo démocratique.

En fait, vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez. Ce qui compte c'est l'avenir de ce pays, le Vénézuela, pas vos rêves de tyran sympathique et surtout anti-US...
Le système Chavez ne diffère pas des autres régimes soviétisants, en ce qu'il soigne le petit peuple, afin d'être populaire, tout en n'ayant aucune autre vision d'avenir que de la démagogie et du clientélisme, afin d'être peinard aux élections. Ce n'était pas difficile dans un pays où régnait la misère la plus noire, dès lors que la manne du pétrole pouvait financer quasiment sans limite.
L'amélioration du système communiste classique , chez Chavez - ce qui a bluffé les démocraties - réside en effet dans le recours aux élections. Il a remis son mandat aux mains du peuple dans des élections "libres". C'est bluffant... Pour les pense-petits. D'autant que, avant chaque élection, on prend soin d'augmenter les fonctionnaires!
Que craindre d'élections "libres" dès lors que le petit peuple est soigné aux oignons?
Pendant ce temps là le système classique (nomenklatura, enrichissement de la classe dirigeante, détournement de fonds publics, népotisme, corruption, etc. ) se développe en toute impunité.
Bien vu Chavez! Du pain à gogo pour le peuple, du fric à gogo pour les chefs, de la poudre aux yeux pour les "démocrates" qui oublient de réfléchir!
C'est du paternalisme à la Staline, version pseudo démocratique.

Mais quel avenir a t-il construit pour son pays? Pas rose l'avenir. L'industrie en débandade, l'agriculture en déconfiture, une économie de rente liée aux seuls cours du pétrole, un pays fonctionnarisé à l'extrême avec du suremploi non productif, de l'inflation à en veux-tu en voilà, une monnaie de singe...
Et puis des liaisons dangereuses. Avec le terrorisme islamiste.
Nos groupies du chavisme , sont béats d'admiration. Des nostalgiques de la révolution russe? Des maoïstes attardés? Même pas. Des aveugles décérébrés.
Faut voir plus loin les gars. Tiens, je vais vous aider afin que vous puissiez actionner une fois encore vos pistolets à eau.

Selon un journaliste bolivien, ancien parlementaire de son pays, « le Président vénézuélien Hugo Chavez autorise des terroristes du Hezbollah à entraîner des tribus indiennes qui se sont converties à l’Islam par le biais de missionnaires iraniens ». Le journaliste, José Brechner, fils d’un juif polonais rescapé de la Shoah, s’est rendu sur place, dans les camps d’entraînements, pour constater ce phénomène aussi insolite qu’inquiétant.
Brechner tente depuis plusieurs années de prévenir les pays occidentaux de l’islamisation rampante du continent sud-américain. Selon lui, « Hugo Chavez et Ahmad Ahmadinejad ont conclu une alliance, selon laquelle Chavez accepterait l’arrivée sur son territoires d’envoyés iraniens chargés d’islamiser les tribus indiennes pour les transformer en « Mouvement Islamique Révolutionnaire », et de son côté, Ahmadinejad financerait le tout.
Ce « modus operandi » n’est pas sans rappeler ce qui s’était passé en Argentine il y a une vingtaine d’années, lorsque le Président de l’époque, Carlos Menem, musulman syrien d’origine, avait laissé se développer des activités du Hezbollah sur son territoire, et qui avaient ensuite bouti à des attentats anti-juifs extrêmement meurtriers à Buenos Aires.
Brechner souhaite aujourd’hui avertir des dangers que représente le régime du dictateur fou Hugo Chavez, qui voit aujourd’hui dans l’Iran et le Hezbollah des alliés idéaux dans sa croisade anti-américaine, anti-israélienne et antioccidentale.
Selon Brechner, les Indiens convertis à l’Islam ont déjà reçu des fusils « Kalashnikov », des grenades et des engins piégés, et comme le veut la « tradition terroristes », certains enfants possèdent déjà une ceinture d’explosifs. Les femmes ne sont pas oubliées non plus…et comme dans la boutade sur les antisémites qui n’ont jamais vu un seul Juif de leur vie, les femmes de ces tribus perdues dans la jungle se font photographier couvertes d’un voile islamique, portant des affiches anti-israéliennes et antisionistes et en faveur de la création d’un Etat palestinien!!
« Ce qui est grave », explique le journaliste bolivien, « c’est que le ‘Mouvement Islamique Révolutionnaire’ né au Venezuela, a déjà réussi à créer des antennes dans d’autres pays sud-américains ou d’Amérique centrale, tels que la Bolivie, le Salvador ou le Nicaragua qui ont comme point commun le soutien à Hugo Chavez. » « Ce mouvement ne peut que s’étendre de plus en plus et faire tache d’huile », estime Brechner.
Il y a plusieurs années déjà, Brechner affirmait « que les Musulmans avaient l’intention de s’installer en force en Amérique du Sud », et « que des pays tels que la Bolivie ou le Venezuela était pour eux des terrains de chasse idéaux du fait de la présence de nombreuses populations primitives, illettrées et sans convictions religieuses bien ancrées». (sources www.josebrechner.com)

Alors, elle pas belle la vie selon Chavez?

40.Posté par string ficelle le 11/03/2013 10:50

Quand la caravane passe, M. Dupuy aboie avec ! :-)

http://www.acrimed.org/article4023.html

39.Posté par à @36 le 11/03/2013 10:48

Monsieur Expedit ELFORDY c'est pas la peine avec CATON, c'est un borné propagandiste. Il aime flinguer les musulmans, les "gauchiasses", les fonctionnaires et les créoles qu'ils estiment assistés. Vous êtes pas d'accord avec lui, il vous traite de crétin, d'être de gauche etc. et de temps en temps pour accaparer des sympathies, il flatte certains "oui, je suis d'accord avec vous et patati et patata", il fait dans le servile.

Il ne cesse de piocher sur tous les sites pour que sa parole ait "force de web", sans se rendre compte qu'il finit par se contredire. Son petit coup du livre vert de Khomeiny était symptomatique. Il balance sûr de lui mais dès qu'il se rend qu'il s'agit d'un fake, il s'excuse lamentablement. Il fait toujours dans l'approximatif. Vous savez dans la vie quand vous êtes animé par la haine ou par un ressentiment malsain, ce que vous dites ne peut être objectif. Il pioche et re-pioche de partout pour alimenter sa bile. Il doit s'endormir avec un fusil à ses côtés pour flinguer ceux qui oseraient jaillir dans ses rêves (fonctionnaires, musulmans, créoles) et qui viendraient interrompre son rêve de conversation avec VERGES, pour le lendemain assurer que VERGES lui a confié des propos. Caton, direction le canapé ou le confessionnal.....

38.Posté par à @33 le 11/03/2013 10:37

"Ben, faut déjà être franchement naïf pour croire qu'il y a des révolutions justes... Alors, que la CIA fasse ci ou ça, pourquoi pas? Les autres services secrets ne se gênent pas pour faire la même chose, parfois en pire...
Mon pauvre @tchoum, vous ne savez pas combien je m'amuse de tous vos efforts pour me provoquer. Toucouillon, grocouillon, etc... des injures de cour d'école. Continuez, j'aimerais savoir jusqu'où vous régresserez..."
.....................................

1. Vous reconnaissez que la CIA est une fouteuse de merde et cherche à contrarier tout projet démocratique qui ne correspond pas à leurs intérêts
2. Si la CIA a le droit, les autres aussi ont le même droit et je vous signale que les autres services secrets, sont ceux des pays nouveaux qui agissent pour combattre les services secrets des vieux pays anciens colons. Ce qu'a fait CHAVEZ n'est pas plus dégueulasse que les actes atroces de ces anciens colons...dont la France
3. Vous avez fait étalage de votre culture des bisounours à propos des autres, dès lors il fallait donc vous rappeler que ceux-ci ont des cousins.....et que vous en faites partie....sans le savoir. C'est bien beau de rabaisser les autres et de ne pas accepter de subir la même réponse....

37.Posté par Guido Falxius le 11/03/2013 08:05

@ Caton2 :

Arrête avec tes sources en carton.

Tu te décrédibilise de plus en plus.

36.Posté par Expedit ELFORDY le 11/03/2013 07:56

50 vérités sur Hugo Chávez et la Révolution bolivarienne

Décédé le 5 mars 2013 à l’âge de 58 ans des suites d’un cancer, le président Hugo Chávez a marqué à jamais l’histoire du Venezuela et de l’Amérique latine.

1. Jamais dans l’histoire de l’Amérique latine, un leader politique n’avait atteint une légitimité démocratique aussi incontestable.Depuis son arrivée au pouvoir en 1999, seize élections ont eu lieu au Venezuela. Hugo Chávez en a remporté quinze, dont la dernière en date, le 7 octobre 2012. Il a toujours battu ses opposants avec un écart allant de dix à vingt points.

2. Toutes les instances internationales, de l’Union européenne à l’Organisation des Etats américains, en passant par l’Union des nations sud-américaines et le Centre Carter, ont été unanimes pour reconnaître la transparence des scrutins.

3. James Carter, ancien président des Etats-Unis, a déclaré que le système électoral vénézuélien était le « meilleur au monde ».


4. L’universalisation de l’accès à l’éducation élaborée depuis 1998 a eu des résultats exceptionnels. Près de 1,5 millions de Vénézuéliens ont appris à lire, écrire et compter grâce à la campagne d’alphabétisation, nommée Mission Robinson I.

5. En décembre 2005, l’UNESCO a décrété que l’illettrisme avait été éradiqué au Venezuela.

6. Le nombre d’enfants scolarisés est passé de 6 millions en 1998 à 13 millions en 2011 et le taux de scolarité dans l’enseignement primaire est désormais de 93,2%.

7. La Mission Robinson II a été lancée afin d’amener l’ensemble de la population à atteindre le niveau du collège. Ainsi, le taux de scolarité dans l’enseignement secondaire est passé de 53,6% en 2000 à 73,3% en 2011.

8. Les Missions Ribas et Sucre ont permis à des centaines de milliers de jeunes adultes d’entreprendre des études universitaires. Ainsi, le nombre d’étudiants est passé de 895 000 en 2000 à 2,3 millions en 2011, avec la création de nouvelles universités.

9. Au niveau de la santé, le Système national public de santé a été créé afin de garantir l’accès gratuit aux soins à tous les Vénézuéliens.Entre 2005 et 2012, 7 873 centres médicaux ont été créés au Venezuela.

10. Le nombre de médecins est passé de 20 pour 100 000 habitants en 1999 à 80 pour 100 000 habitants en 2010, soit une augmentation de 400%.

11. La Mission Barrio Adentro Ia permis de réaliser 534 millions de consultations médicales. Près de 17 millions de personnes ont ainsi pu être soignées, alors qu’en 1998, moins de 3 millions de personnes avaient un accès régulier aux soins. 1,7 millions de vies ont ainsi été sauvées entre 2003 et 2011.

12. Le taux de mortalité infantile est passé de 19,1 pour mille en 1999 à 10 pour mille en 2012, soit une réduction de 49%.

13. L’espérance de vie est passée de 72,2 ans en 1999 à 74,3 ans en 2011.

14. Grâce à l’Opération Milagro lancée en 2004, 1,5 millions de Vénézuéliens atteints de cataractes et autres maladies oculaires, ont retrouvé la vue.

15. De 1999 à 2011, le taux de pauvreté est passé de 42,8% à 26,5% et le taux de pauvreté extrême de 16,6% à 7%.

16. Au classement de l’Indice de développement humain (IDH) du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Venezuela est passé du 83ème rang en 2000 (0,656) au 73ème rang en 2011 (0,735), intégrant ainsi la catégorie des nations à l’IDH élevé.

17. Le coefficient de GINI, qui permet de calculer les inégalités dans un pays, est passé de 0,46 en 1999 à 0,39 en 2011.

18. Selon le PNUD, le Venezuela, qui dispose du coefficient de GINI le plus bas d’Amérique latine, est le pays de la région où il y a le moins d’inégalités.

19. Le taux de malnutrition infantile a été réduit de près de 40% depuis 1999.

20. En 1999, 82% de la population avait accès à l’eau potable. Ils sont désormais 95%.

21. Durant la présidence de Chávez, les dépenses sociales ont augmenté de 60,6%.

22. Avant 1999, seules 387 000 personnes âgées recevaient une pension de retraite. Elles sont désormais 2,1 millions à en bénéficier.

23. Depuis 1999, 700 000 logements ont été construits au Venezuela.

24. Depuis 1999, le gouvernement a remis plus d’un million d’hectares de terres aux peuples aborigènes du pays.

25. La réforme agraire a permis à des dizaines de milliers d’agriculteurs de posséder leurs terres. Au total, plus de 3 millions d’hectares de terres ont été distribués.

26. En 1999, le Venezuela produisait 51% des aliments qu’il consommait. En 2012, la production est de 71%, alors que la consommation d’aliments a augmenté de 81% depuis 1999. Si la consommation de 2012 était similaire à celle de 1999, le Venezuela produirait 140% des aliments consommés au niveau national.

27. Depuis 1999, le taux de calories consommées par les Vénézuéliens a augmenté de 50% grâce à la Mission Alimentation qui a créé une chaîne de distribution de 22 000 magasins alimentaires (MERCAL, Casas de Alimentación, Red PDVAL), où les produits sont subventionnés à hauteur de 30%. La consommation de viande a augmenté de 75% depuis 1999.

28. Cinq millions d’enfants reçoivent désormais une alimentation gratuite à travers le Programme d’alimentation scolaire. Ils étaient 250 000 en 1999.

29. Le taux de malnutrition est passé de 21% en 1998 à moins 3% en 2012.

30. Selon la FAO, le Venezuela est le pays d’Amérique latine et de la Caraïbe le plus avancé dans l’éradication de la faim.

31. La nationalisation de l’entreprise pétrolière PDVSA en 2003 a permis au Venezuela de retrouver sa souveraineté énergétique.

32. La nationalisation des secteurs électriques et de télécommunications (CANTV et Electricidad de Caracas) ont permis de mettre fin à des situations de monopole et d’universaliser l’accès à ces services.

33. Depuis 1999, plus de 50 000 coopératives ont été créées dans tous les secteurs de l’économie.

34. Le taux de chômage est passé de 15,2% en 1998 à 6,4% en 2012, avec la création de plus de 4 millions d’emplois.

35. Le salaire minimum est passé de 100 bolivars (16 dollars) en 1999 à 2047,52 bolivars (330 dollars) en 2012, soit une augmentation de plus de 2000%. Il s’agit du salaire minimum en dollars le plus élevé d’Amérique latine.

36. En 1999, 65% de la population active touchait le salaire minimum. En 2012, seuls 21,1% des travailleurs disposent de ce niveau de salaire.

37. Les adultes d’un certain âge n’ayant jamais travaillé disposent d’un revenu de protection équivalant à 60% du salaire minimum.

38. Les femmes seules et les personnes handicapéesreçoivent une allocation équivalente à 80% du salaire minimum.

39. Le temps de travail est passé à 6h par jour et à 36 heures hebdomadaires sans diminution de salaire.

40. La dette publique est passée de 45% du PIB en 1998 à 20% en 2011. Le Venezuela s’est retiré du FMI et de la Banque mondiale en remboursant par anticipation toutes ses dettes.

41. En 2012, le taux de croissance au Venezuela a été de 5,5%, l’un des plus élevés au monde.

42. Le PIB par habitant est passé de 4 100 dollars en 1999 à 10 810 dollars en 2011.

43. Selon le rapport annuel World Happinessde 2012, le Venezuela est le second pays le plus heureux d’Amérique latine, derrière le Costa Rica, et le 19ème au niveau mondial, devant l’Allemagne ou l’Espagne.

44. Le Venezuela offre un soutien direct au continent américain plus important que les Etats-Unis. En 2007, Chávez a alloué pas moins de 8,8 milliards de dollars en dons, financements et aide énergétique contre seulement 3 milliards pour l’administration Bush.

45. Pour la première fois de son histoire, le Venezuela dispose de ses propres satellites (Bolívar et Miranda) et est désormais souverain dans le domaine de la technologie spatiale. Internet et les télécommunications sont disponibles sur tout le territoire.

46. La création de Pétrocaribe en 2005 permet à 18 pays d’Amérique latine et de la Caraïbe, soit 90 millions de personnes, d’acquérir du pétrole subventionné à hauteur de 40% à 60%, et d’assurer leur sécurité énergétique.

47. Le Venezuela apporte également son aide aux communautés défavorisées des Etats-Unis en lui fournissant de l’essence à des tarifs subventionnés.

48. La création de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) en 2004 entre Cuba et le Venezuela a jeté les bases d’une alliance intégratrice basée sur la coopération et la réciprocité, qui regroupe huit pays membres, et qui place l’être humain au centre du projet de société, avec l’objectif de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

49. Hugo Chávez est à l’origine de la création en 2011 de la Communauté des Etats d’Amérique latine et de la Caraïbe (CELAC) qui regroupe pour la première fois les 33 nations de la région, qui s’émancipent ainsi de la tutelle des Etats-Unis et du Canada.

50. Hugo Chávez a joué un rôle essentiel dans le processus de paix en Colombie. Selon le président Juan Manuel Santos, « si nous avançons dans un projet solide de paix, avec des progrès clairs et concrets, des progrès jamais atteints auparavant avec les FARC, c’est également grâce au dévouement et à l’engagement de Chávez et du gouvernement du Venezuela ».

J'aimerais qu'un du Nord de la planète présente un tel bilan.....

35.Posté par Môvélang le 11/03/2013 07:07

c'est vrai, c'est très scandaleux, je ne connais pas ce blum, mais de gaulle était un assassin de la pire espèce, il en a tué dans les anciennes colonies, il faut que les français arrête de le déifier

34.Posté par Candide le 11/03/2013 03:26

Monsieur Dupuis, avez vous été autant indigné quand Nicolas Sarkosy a reçu en grande pompe le colonel Kadhafi ? Ce que j'apprécie le moins chez les gens, c'est cette capacité à n'avoir des principes que dans un sens. Soyez cohérent en toute circonstance et vous aurez alors un vrai statut de journaliste.

33.Posté par Caton2 le 11/03/2013 00:05

Dans le bal masqué de zinfos, les ectoplasmes masqués sont de retour.
Ils nous assènent leurs éternelles ritournelles au cas ou le chaland voudrait les croire sur parole. Bof!
Parlons d'acrimed. Je n'ai rien contre acrimed dans la mesure ou la critique des ayatollahs des médias, comme FOB, me parait bien venue dans un monde où s'écoute parler plus qu'on ne s'informe. Mais dès lors que cette critique devient une philosophie, avec la mise en doute de toute info qui dérange, alors on sert la cause du politiquement correct, celui qu'on voulait fustiger.
La CIA! Que c'est bon la CIA! On peut la mettre à toutes les sauces anti révolutionnaires!
Ben, faut déjà être franchement naïf pour croire qu'il y a des révolutions justes... Alors, que la CIA fasse ci ou ça, pourquoi pas? Les autres services secrets ne se gênent pas pour faire la même chose, parfois en pire...
Mon pauvre @tchoum, vous ne savez pas combien je m'amuse de tous vos efforts pour me provoquer. Toucouillon, grocouillon, etc... des injures de cour d'école. Continuez, j'aimerais savoir jusqu'où vous régresserez...


32.Posté par à @31 le 10/03/2013 23:17

http://www.israel-flash.com? Belle référence et pourquoi vous ne citez pas aussi le journal de La Ligue de défense juive? On a compris de quel bord vous êtes et cela explique votre aversion envers l'islam et les musulmans.....

Ce Caton il nous prend pour des marmailles avec sa propagande.....Lui il ne voit que sa vérité sortie d'un abrutissement droitier, et il vient oser dire sur ce site qu'il a rencontré VERGES Paul, le satan communiste local, qui lui aurait confié ceci ou cela....
VERGES se confier à n'importe qui....

31.Posté par Caton2 le 10/03/2013 22:46

29. Colportage de ragots? C'est le reproche classique des gens qui ne veulent pas voir la vérité en face.
La vérité n'est pas conforme à vos convictions, alors vous l'écartez. Mais vos convictions sont fondées par quelles vérités? Ne sont-elles pas fondées que par votre intime conviction, qui elle est fondée par votre idéologie?
Vous voulez des sources? Je vous en donne une, parmi d'autres: http://www.israel-flash.com/2012/06/l%E2%80%99expansion-de-liran-en-amerique-latine-dossier-12/#axzz2N9LP3ory.

30.Posté par à @21 le 10/03/2013 22:33

A l'attention de "Toucouillon", le cousin des bisounours, quelques amusements des USA , la plus grande des démocraties:

" la CIA va mener actions, en renversant ou en aidant à renverser des pouvoirs considérés comme hostiles.

-Opération TP/AJAX : soutien au renversement du gouvernement de Mossadegh en Iran en 1954 et le retour du shah Mohammad Reza Pahlavi.
- Opération PB/SUCCESS : démission de Jacobo Arbenz Guzmán au Guatemala face à l'avance de troupes organisées par les États-Unis. Ce coup sera suivi par la mise en place d'une junte dirigée par Carlos Castillo Armas le 18 juin 1954. On a souvent cité le fait que Allen Dulles, alors DCI, et John Foster Dulles, secrétaire d'État du président Eisenhower, siégeaient au conseil d'administration de la United Fruit Company, dont certaines terres avaient été nationalisées sous Arbenz.
- tentative pour empêcher Salvador Allende d'accéder au pouvoir au Chili en 1970 ; celui-ci sera finalement renversé par un coup d'État militaire conduit par Augusto Pinochet.
-La CIA va échouer sur ses tentatives de renversement de Castro à Cuba, notamment avec le retentissant échec du débarquement de la baie des Cochons le 16 avril 1961, puis plusieurs tentatives d'assassinat du dirigeant cubain (voir opération Mongoose).
-le soutien aux guérillas Contras opposées aux dirigeants marxistes du Nicaragua, qui connaîtra des hauts et des bas, notamment parfois opposé par le Congrès qui refusait que la finalité de l'opération soit le renversement du gouvernement sandiniste. Ces difficultés motiveront certains membres du conseil de sécurité nationale à agir hors des services officiels pour contourner le Congrès, aboutissant à l'affaire Iran-Contra. Le « programme afghan » de soutien aux moudjahidines afghans luttant contre l'armée rouge et le gouvernement communiste afghan lors de la guerre d'Afghanistan (1979-1989)". Etc, etc..

Selon Grocouillon, eux ils ont le droit, les autres non,juste parce qu'ils ont des idées gauchisantes.....Quand on porte des oeillères on ne voit que le bout de sa bizoune...Il n'y a pas d'un côté les bons et de l'autre les mauvais.....Pour Toucouillon, du moment qu'on est de droit, on est propre. Chavez , c'était un amateur par rapport à la CIA....


29.Posté par Gilbert Duroux le 10/03/2013 22:29

@ Caton2
Un colportage de ragots sans citer aucune source, ça reste un colportage de ragots de la pire espèce.
Pour ma part, lorsqu'on me parle de la "subjectivité" d'Acrimed, que j'ai cité, je réponds : qu'est-ce que ça veut dire "la subjectivité" en matière de journalisme ? L'objectivité journalistique, c'est une vue de l'esprit. On est tous déterminés par nos formations, nos rencontres, etc. Je préfère parler d'honnêteté. Et savoir d'où les gens parlent. La plupart des "experts", "économistes", "spécialistes" invités par les grands médias, et principalement à la télé, sont toujours présentés comme des savants, des universitaires, sans qu'on nous dise jamais pour qui ils bossent. Il est un film très éclairant sur le sujet, que vous ne verrez bien sûr pas à la télé malgré son grand succès en salles : "Les nouveaux chiens de garde". Alors, une fois qu'on a évoqué "la subjectivité d'Acrimed" (le Figaro, l'Express, Le Point, le Nouvel Observateur ne sont, bien entendu, pas "subjectifs"...) j'attends qu'à la prochaine étape on démonte les "mensonges" d'Acrimed. Pour ma part, je fais davantage confiance en un site bien documenté, qui cite ses sources, en tenant compte bien sûr du fait que ce site est un site engagé (qui ne s'en cache pas), plutôt que dans des colportages de ragots ou même dans des articles journalistiques qui ne font que recopier des dossiers de presse ou se recopier mutuellement (la circulation circulaire de l'information, c'est une réalité). Pour revenir au Vénézuela, il faut reconnaître que la plupart des journaux français nous ont très mal informés, depuis des années, sur la situation de ce pays et qu'il y a vraiment de quoi faire pour démonter tous les mensonges colportés par ces mêmes journaux "objectifs" qui ne sont même pas fichus, pour la plupart, d'envoyer des correspondants sur place. Qu'on jette un oeil sur quelques articles consacrés par Acrimed à ce pays, vous verrez que jamais il n'est question d'un quelconque soutien à Chavez mais qu'il s'agit d'analyser le traitement journalistique et de démonter les bidonnages les plus grossiers à propos du Vénézuela. Voir ici : http://www.acrimed.org/rubrique179.html

28.Posté par Guido Falxius le 10/03/2013 22:10

@ Caton2

Qu'elle source ? Source Israélienne ? Exemple d'objectivité...

Si tu n'as que ces éléments pour pinailler, a tu le même soucis du détails pour les dirigeants de nos belles démocratie.

Cite moi seulement un chefs d'états moderne qui à fait autant pour sont pays et sont peuple.

27.Posté par Bouzi le 10/03/2013 21:44

Et Pierrot Dupuis signe un post digne de Fidel Castro...

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes