MENU ZINFOS
Politique

Décentralisation: Le Département veut rassembler "au-delà des clivages"


Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, veut rassembler autour des travaux menés sur l'acte III de la décentralisation. Un rassemblement "au-delà des clivages et des couleurs", souligne-t-elle, pour proposer une "nouvelle société" aux générations futures à la Réunion. Le Conseil général se fixe un calendrier d'un an pour aboutir à la réalisation d'un document de travail validé unanimement par l'ensemble des collectivités.

- Publié le Mardi 26 Mars 2013 à 16:06 | Lu 1319 fois

Décentralisation: Le Département veut rassembler "au-delà des clivages"
Supprimer ou ne pas supprimer l'article 73-5 de la Constitution ? C'est la question que se posent actuellement les élus réunionnais. Ces dernier planchent sur l'acte III de la décentralisation qui pourrait offrir plus de "pouvoirs" aux collectivités territoriales en matière d'application et d'adaptation des lois nationales, au niveau local. "Nous avons une grande responsabilité dans ce projet d'acte III de la décentralisation. C'est l'avenir de la Réunion et ses enjeux financiers, sociaux et environnementaux qui vont se jouer. Il faut se poser les bonnes questions au sein des collectivités car il y a beaucoup à perdre", explique Nassimah Dindar, présidente du Département.

"On veut proposer un modèle et un projet de développement au gouvernement. Un modèle qui va au-delà des clivages et des couleurs pour les Réunionnais", ajoute-t-elle. Le Département veut être dépositaire d'une proposition réunionnaise pour les années à venir. "Les transports en commun, via le syndicat mixte des transports, la gestion durable de l'eau, un modèle de développement économique pour les entreprises, sont des leviers pour l'avenir de la Réunion", ajoute-t-elle.

Un an de travail

Pour les autres élus du Conseil général, toutes étiquettes politiques confondues, il s'agit d'une "opportunité" offerte à la Réunion. "L'acte III de la décentralisation est une possibilité pour les collectivités de partage des compétences. Il faut saisir l'opportunité de faire des propositions réunionnaises et nous permettre d'être à la hauteur de l'enjeu", explique pour sa part Philippe Leconstant, vice-président du Conseil général.

Pour arriver à travailler en accord avec les autres collectivités sur le sujet, une "méthodologie" va être mise en place. "On veut débattre et restituer à la population réunionnaise", souligne Pierre Vergès. Le Conseil général se fixe un calendrier d'un an pour travailler en concertation avec les autres acteurs de la décentralisation. "J'ai rencontré la Région qui est partie prenante des discussions. On veut arriver au final à la réalisation d'un vrai document signé par l'ensemble des élus. L'objectif est d'avoir l'unanimité sur ce sujet pour porter la voix de la Réunion, sinon nous ne serons pas entendus par le gouvernement", conclut Nassimah Dindar.




1.Posté par GroKafrine le 26/03/2013 15:44

alé en ba la rivièr zot va war les rézulta de nassimah

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/03/2013 22:06

vouloir c'est bien.
c'est le minimum attendu quand on se prétend patronne d'un département

pouvoir, c'est mieux que vouloir.. mais à ce niveau, c'est pas une simple prof de français qui peut grand chose..capacités insuffisantes hélas..

3.Posté par Réuninonnais lamda le 27/03/2013 11:28

Mme DINDAR , "la girouette" à la tête du Conseil général ,a-t-elle ,enfin fixé sa "gouvernance" sur une direction précise ?? Un coup tantôt à droite, tantôt à gauche ,tantôt au centre... on avait bien du mal à la suivre ! Le 19 dernier ,elle déclarait :"les outre-mer sont les oubliés" de la proposition de loi dite"acte trois de la régionalisation",semblant ignorer le contenu de cette proposition ! Pourtant, Vergès avait donné son opinion (connue depuis fort longtemps),le rapporteur de la "commission Jospin" Monsieur Soucramanien s’était exprimé , Monsieur Didier Robert et "les frères Bénard s’étaient exprimé , Monsieur Albert Ramassamy et le Professeur Oraison s’étaient exprimé... tous, sauf Madame Dindar qui n’a pas encore donné sa position exacte !!!!

4.Posté par y fai peur le 27/03/2013 11:58

Oté, décentralisation là, y fait peur.. magine à ou seulement, un boug comme LEBRETON y arrive chef... nou lé bézé... ou bien nou marche 4 pat' devant lui ou bien nou court cachete Mafate et si la trappe à ou, attention coup chabouk....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes