MENU ZINFOS
Société

Début de la campagne sucrière, la CGPER alerte sur les modalités de la future convention-canne


C'est ce lundi que débute la campagne sucrière dans l'île. Après une année 2020 particulièrement difficile pour la filière et les planteurs, ces derniers s'attendent à un léger rebond même s'ils restent encore dans l'expectative concernant la future convention canne. En effet, selon les premières prévisions, le tonnage pour cette campagne devrait avoisiner les 1,6 million de tonnes, en hausse de 100.000 unités par rapport à 2019.

Par SI - Publié le Lundi 5 Juillet 2021 à 16:21

"Selon les premières prévisions, nous tablons sur 1,6 million de tonnes. Ce sera mieux que l'an dernier mais toujours insuffisant par rapport aux objectifs initiaux car avant 2010 on prévoyait 2 millions de tonnes, nous sommes encore loin du compte", analyse le président de la CGPER, Jean-Michel Moutama, qui demande à ce que l'on se pose "les bonnes questions".

En effet, pour le syndicaliste, les raisons de cette stagnation du tonnage, "qui remonte à plusieurs années", ont un lien direct avec la situation financière des planteurs, dont les revenus ne cessent de diminuer d'année en année. "La motivation n'est plus là, tout est fait pour les pousser à se diversifier sans qu'aucun chiffre ne soit mis sur la table par l'industriel (NDLR: Tereos). Or, le montant des subventions reste le même alors que le tonnage ne cesse de baisser. Est-ce que la répartition est faite correctement entre ce dernier et les planteurs dont les charges augmentent chaque année ?", s'interroge-t-il.

S'il n'est pas opposé à la diversification des cultures, Jean-Michel Moutama souhaite avant tout "savoir de quelle diversification on parle" avant qu'industriels et planteurs ne s'engouffrent dans la brèche. "Pour parvenir à nos objectifs pour l'autosuffisance alimentaire de l'île, cela ne nécessite pas la diversification des cultures sur les 20.000 hectares de canne dont nous avons à disposition. A-t-on une logistique organisée aujourd'hui pour exporter ? Je ne le pense pas car tous les ans nous sommes obligés de quémander auprès de la Région pour nous aider à payer un cargo pour exporter nos fruits", poursuit Jean-Michel Moutama, pour qui, au vu de ces éléments, ne plaide pas pour une transition accélérée de l'agriculture locale.

Sur cette campagne sucrière à proprement parler, Jean-Michel Moutama s'inquiète également de la hausse annoncée du prix des engrais fertilisants, comprise entre 20 et 30%, due notamment à une autre hausse, celle du coût du fret à La Réunion. "Quand une campagne sucrière démarre, les planteurs pensent déjà à la préparation de la suivante. Avec la flambée des prix des matières premières, comment préparer sereinement la future campagne, ce n'est pas possible", ajoute le leader de la CGPER.

Autre point abordé par ce dernier sur le site de Bois-Rouge, celle de la future convention-canne, qui succèdera à celle ayant été signée en 2015. "On va négocier quoi ? Tout le monde connaît le revenu d'un planteur grâce à son tonnage, à la richesse de ses cannes, ce n'est un secret pour personne. Par contre nous allons négocier avec Tereos sans avoir accès à leurs données, comme par exemple ce qu'il dégage comme plus-value dans cette industrie à La Réunion. Là-dessus, les services de l'Etat ne font pas bien leur boulot", conclut le syndicaliste.




1.Posté par Ti kreol le 05/07/2021 16:50

Belle photo des multimillionnaires de là foliaires cannes qui passent leur temps à geindre alors qu’ils font partie des plus gâtés des habitants de la Reunion.
Ils ne travaillent quasiment pas et touche le jackpot avec l’Europe pour produire du sucre de canne dont le monde entier se moque éperdument.

2.Posté par polo974 le 05/07/2021 17:19

""" Or, le montant des subventions reste le même alors que le tonnage ne cesse de baisser. """
C'est vrai, ça, il serait logique de les baisser...

""" Tout le monde connaît le revenu d'un planteur grâce à son tonnage, à la richesse de ses cannes, ce n'est un secret pour personne. """
Donnez les chiffres, pour les autres...

3.Posté par #lareunionnite le 05/07/2021 17:27

Passez à autre chose.
Utilisez les terres pour cultiver de quoi nourrir la population

4.Posté par almuba le 05/07/2021 17:53

Les râleurs annuels sont de sortie.
Bientôt les blocages d'usines et autres nuisances dont ils ont l'apanage.

5.Posté par meulllllions le 05/07/2021 21:27

Bon on connaît le résultat de la campagne, c'est catastrophique.
Il faut des meulllllions

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes