Société

Débrayages dans les hôpitaux de St-Paul et St-Louis

Vendredi 18 Mai 2018 - 18:01

Entre 150 et 200 agents de l'hôpital Gabriel Martin ont débrayé de 11h à 11h30 ce matin, en protestation contre la désindexation des primes. C'est à Gabriel Martin qu'a débuté le problème, le comptable de l'hôpital étant "celui qui a osé écrire qu'il ne validerait pas les payes si les primes étaient indexées", nous dit Dominique Legros, secrétaire de la CFDT CHGM.

Willy Moutounaick, du syndicat UNSA CHGM, refuse que "la gestion catastrophique du CHU" à l'origine, selon lui, des problèmes financiers du CHU, ne fasse des petits salaires des hospitaliers la variable d'ajustement de la direction financière du CHU.

Lors de sa prise de parole, le syndicaliste a appelé les médecins à se joindre au mouvement, insistant sur le fait que "si les services continuent de fonctionner durant les grèves, c'est parce-que les médecins ne participent pas au mouvement".

A Saint-Louis, le même débrayage a commencé à 10h ce matin, à l'appel de la CFTC, pour les mêmes raisons. Les syndicats hospitaliers appellent à une large mobilisation mardi prochain 22 mai, toute la fonction publique manifestant contre la volonté gouvernementale de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires, et contre les coupes budgétaires.

Débrayages dans les hôpitaux de St-Paul et St-Louis

B.A
Lu 2630 fois



1.Posté par indigne le 18/05/2018 23:00

il faut soutenir fortement cette grève ou on voit des revenus baissés. Ou on va avec ce gouvernement.
chemininots :perte de statut = précarité en vu pour a termes l'ensemble des francais.
le personnel de santé à bout de souffle et perte de revenu à la Reunion
c 'est dégueu.

2.Posté par MARIE le 19/05/2018 07:55

Le CHU fait l'amalgame entre leurs difficultés financières et le plan de retour à l'équilibre ( tous sont partis en Métropole au copermo et ministère pour négocier leur PRE et sortis contents!!!) qui n'ont rien à voir avec la suppression de l'indexation des primes au personnel du CHGM.

Ne servent-ils pas le personnel du CHGM pour leurs propres intérêts (CHU). M. Legros a pour une fois compris (entendue sa réaction sur zinfos) que son syndicat se fait manipuler !

Hospitaliers de l'Ouest rouvrent zot yeux !!!

Marie

3.Posté par maloki le 19/05/2018 08:10

Les macros péï, pour la plupart, se réveillent pour défendre uniquement leurs privilèges...mais pas pour proposer un autre modèle de société plus juste, donc plus équitable. 0 crédibilité.

4.Posté par Devenez directeur comme Sor... le 19/05/2018 17:44 (depuis mobile)

Devenez directeuir de cabinet comme cet ancien instituteur qui touche 12 000 euros par mois payés par nos impôts.

5.Posté par en grêve le 19/05/2018 22:37

Poste 2 MARIE: l'indexation des primes va être appliquée à tous les hopitaux publics , et ce n'est qu'un débût si on ne réagit pas ....la finalité et le bût de MACRON, diminuer la masse du service public , et copier les anglais et les américains...pas d'argent , pas de soins.... Ces personnes qui ralent aujourd'hui contre ce mouvement seront peut-être voir surement les vieux de demain, qui n'auront plus les moyens de se faire soigner.... C'est déjà le cas , renseignez vous un peu.... Après Orange, La SNCF , il veut faire pareil avec l'hopital publique.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >