Social

Débrayage des salariés de la Halle des Manifestations: "On ne veut pas être abandonnés"

Jeudi 8 Mars 2018 - 14:36

Un débrayage s'est tenu ce matin devant la Halle des manifestations. Une dizaine de salariés se sont mobilisés pour faire part de leur inquiétude quant à l'avenir de la structure, en déficit financier, et à la survie de leurs emplois.

"La situation de la Halle est très critique, et nous, on est dans le flou. On ne sait pas si on pourra faire le salon du bébé, ni être payés à la fin du mois", explique Chloé Talabaza, l'une des employées. "On a mis en place des projets de développement qu'on a soumis à la mairie, mais cela nécessite une recapitalisation, qui selon la Ville ne sera pas faite. On veut que la municipalité, qui ne se positionne pas, trouve des solutions. Treize familles sont concernées par la situation. On ne veut pas être abandonné !"

Contactée, la mairie assure qu'il est "hors de question de lâcher la structure ou le personnel" et rappelle que les problématiques financières de la SEM (société d'économie mixte), dont elle est majoritaire, n'est pas récente. "Le maire est allé rencontrer les salariés il y a une quinzaine de jour pour les rassurer. Maintenant, nous attendons le Conseil d'administration qui se tiendra mardi, c'est lui qui peut statuer. À ce moment là il y aura plus d'informations sur ces questions"

N.P
Lu 2497 fois



1.Posté par fournisseur anonyme le 08/03/2018 15:50

pas étonnant au vu de la gestion par la direction.
des factures non payés au fournisseur depuis des mois, voire des années.
une gestion catastrophique du quotidien
du travail effectué par des prestataires qui ne sont jamais payé !

2.Posté par JANUS le 08/03/2018 16:07

Un cas de figure intéressant ... Un maire qui a hérité d'un outil mis en place par l'ancien maire ☺☺☺

Avec du personnel proche de l'ancien maire, même si un "nettoyage" du personnel a déjà été fait, avec des licenciements et des ruptures conventionnelles ...

Le nouveau maire veut récupérer l'outil, sans les employés actuels ... pour mettre ses proches à la place ...

Il n'y a qu'une méthode, qui consiste à laisser mourir financièrement l'outil actuel ... Pour ensuite reconstruire sur ses cendres ...

3.Posté par zentac le 08/03/2018 18:17

quand est t'il de la gestion de cette structure? Elle est obsolète. Quand on s'offre le luxe de prendre une directrice de com. il fallait anticipé le coup. On voit l'amateurisme d'une gestion hasardeuse. Aujourd'hui le Maire ce lave les mains et fait croire au employé. Faire croire c'est un métier celui qui croit est con. Et monsieur le Maire est expert maitre en la matière pour vendre du vent et endormir des administrés. les grévistes réclamé a être agent de sécurité ou chef conducteur du maire c'est super bien payé en Mairie. Conditions gros bras avoir un casier. bon courage

4.Posté par Tata le 08/03/2018 19:57 (depuis mobile)

Mr 16 %....la pa assez met encor.felecitation a karine infante pour avoir demander un scrutin secret....mais le maire a refuser...il aurait ete mis en minorite...

5.Posté par GIRONDIN le 08/03/2018 20:28

En même temps le chef de la ville n'a pas hésité à aller chez MITTAL donner des leçons de gestion de ressources humaines !

Pour Arcelor il disait :
"Je dénonce ce système et refuse de cautionner une telle suppression massive d’emplois...
...... Je réitère mon entier soutien au personnel de Profilage Réunion, car je reste persuadé que des solutions existent, notamment par la création d’une SCOOP comme envisagée par les salariés. ....
Zinfo janvier 2018



Pour rappel le chef faisait partie de la précédente municipalité.

6.Posté par No comment le 08/03/2018 21:12 (depuis mobile)

Bon fait Côme toute pôle emploi i évite le stress qui tue

7.Posté par anonyme_mouse le 08/03/2018 23:22

"on veut que la mairie".... voilà tout est dit.... pffff....

8.Posté par Triste ce qui se passe le 08/03/2018 23:51 (depuis mobile)

Si vous êtes mauvais, vous avez une chance d être recruté à la Région.

9.Posté par Héritage empoisonné le 09/03/2018 07:45 (depuis mobile)

C''est dur de faire une croix sur 5000 !
Déjà avec l''ancien maire, c''était déficitaire, avec la nouvelle gestion tout aussi mauvaise que la précédente mais avec des charges plus élevés, c''était couru d''avance...

10.Posté par COCO le 09/03/2018 11:23

Et pourtant les tarifs de location des stands n'ont pas arreté d'augmenter ...

11.Posté par Tonton le 09/03/2018 19:11 (depuis mobile)

Bon courage azot

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter