Justice

Débrayage des acteurs de la justice de St-Denis et St-Pierre ce jeudi

Jeudi 15 Février 2018 - 15:00

Les barreaux de Saint-Denis et de Saint-Pierre sont en grève ce jeudi afin de protester contre la reforme judiciaire annoncée par le gouvernement. Parlant d'une même voix, ils rappellent que "les chantiers de la Justice" auraient mérité de vrais échanges entre les professionnels concernés et les promoteurs de la réforme.


Barreau de Saint-Denis
Barreau de Saint-Denis
La justice en France c'est : 1,8% du budget public annuel, ce qui la place au 23ème rang sur 28 au sein de l’Union Européenne pour le pourcentage de budget alloué à la justice. En outre, la France compte 4 fois moins de procureurs que la moyenne des autres pays européens, 2,5 fois moins de juges et presque 2 fois moins de personnels de greffe.

La problématique soulevée par les avocats relève, en partie, des délais annoncés pour présenter une telle réforme. Comme ils l'expliquent dans un communiqué : "Les délais annoncés par le gouvernement sont particulièrement courts : un début de concertation entre le ministère de la Justice et la profession, fondé sur les rapports dits des "Chantiers de la Justice", le 1er février 2018 alors que le projet de loi rédigé est prévu pour le 15 avril 2018".

Ils détaillent ensuite explicitement les points particulièrement bloquant eu égard à l'insularité et les spécificités de la Réunion :

"Dès lors, la concertation prétendue avec nos représentants ne peut être que purement formelle. Elle est d’autant moins effective pour La Réunion qu’aucune étude ne semble avoir été faite, ou tout au moins transmise aux Barreaux, sur la situation spécifique des Départements d’Outre-Mer."

En l’état des informations reçues, les Barreaux de Saint-Denis et de Saint-Pierre de la Réunion déplorent :
- La volonté d’imposer l’utilisation de l’outil numérique par les justiciables, y compris pour la demande d’aide juridictionnelle ou le lancement de procédures, alors qu’une partie importante de la population réunionnaise n’est pas formée à son maniement,
- Une absence de transparence et d’étude d’impact sur les projets,
- Un manque de moyens humains et matériels pour répondre aux objectifs affichés,
- La création de juridictions spécialisées dont on ne connait pas les contours à l’heure actuelle.

Sur cette dernière question, les "deux Barreaux rappellent l’importance de la juridiction saint-pierroise tant pour l’équilibre et le développement harmonieux du territoire réunionnais que pour l’accès effectif de tous les Réunionnais à un juge. Il est dommage que, sur un sujet de cette importance, la réforme envisagée réponde essentiellement à des contraintes budgétaires au détriment d’une justice de qualité accessible à tous".

Barreau de Saint-Pierre
Barreau de Saint-Pierre
Pascal Robert
Lu 746 fois



1.Posté par noe le 15/02/2018 16:17

Des comédiens sans plus !
Ces corbeaux en soutane d'apparat noire ne sont là que pour le fric , c'est tout !
Pas honte ?
Ils ne savent pas rendre la vraie justice ... ils sont souvent du côté des criminels et non des malchanceux !

2.Posté par Marx le 15/02/2018 16:32

Quelle confiance peut-on encore accorder a ces "acteurs" de la justice, en France cela fait longtemps que le pouvoir judiciaire aurait du s' enflammer pour retablir son role d'equilibre en democratie.
Entre une justice d'Etat ne condamnant jamais nos ministres et secretaires d'Etat et des delais parfaitement inhumains dans le traitement des affaires, la justice francais est devenue la honte des pays qui se pretendent democratiques et civilisés.

3.Posté par maroco le 15/02/2018 17:03

l'histoire nous dira que ces gens là, à notre époque, ne sont que des collabos aux bottes de nos verreux politiques de n'importe quel parti.

4.Posté par Richard Zoreil de sin dni le 15/02/2018 17:18

Eh les avocat en colère, que pensez-vous de vos confrères :
- Me Randall Schwerdorffer : Affaire Alexia DAVAL
- Me Alain JAKUBOWICZ : Affaire Maelys
- Me Geroges HOARAU : voir Zinfos974 par Jules BENARD
Ce n'est plus de la défense qu'ils font c'est de la M.....

5.Posté par Vous vouliez du Macron aux p''''tits oignons, vous êtes servis! Maintenant, bouclez la! le 16/02/2018 06:41

Je ne comprends pas les commentaires. On parle de Justice en général, pas des avocats, et les critiques qu'ils font sont réelles:

"En l’état des informations reçues, les Barreaux de Saint-Denis et de Saint-Pierre de la Réunion déplorent :
- La volonté d’imposer l’utilisation de l’outil numérique par les justiciables, y compris pour la demande d’aide juridictionnelle ou le lancement de procédures, alors qu’une partie importante de la population réunionnaise n’est pas formée à son maniement,
- Une absence de transparence et d’étude d’impact sur les projets,
- Un manque de moyens humains et matériels pour répondre aux objectifs affichés,
- La création de juridictions spécialisées dont on ne connait pas les contours à l’heure actuelle
."

Sans compter les chiffres avancés, comparés aux autres pays européens. La France championne des droits de l'homme? Ah ah ah

Tout le monde est concerné, il ne s'agit pas ici de revendications catégorielles.

C'est plus en marche, là, c'est en courant! Vers quoi? Plus d'économie, plus de place à la finance?

6.Posté par noe le 16/02/2018 07:33

Quelle bande d'hypocrites !
Quelle bande de complices !

Tout n'est qu'affaire de fric !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter