MENU ZINFOS
Social

Débrayage de salariés du Journal de l'île pour le maintien de la prime Cospar


Par Julien Delarue sur place - Publié le Mardi 26 Novembre 2013 à 11:47

Débrayage de salariés du Journal de l'île pour le maintien de la prime Cospar
Dans un premier temps annoncé, puis finalement repoussé... le débrayage des salariés du Journal de l'île de la Réunion a finalement bien lieu, ce matin, devant le siège du journal, au Chaudron. Près de 30 salariés, sur les 183 que compte l'entreprise, ont arrêté leur activité pendant une heure. En tout, 117 salariés sont concernés par l'arrêt du versement de la prime Cospar au 1er janvier 2014.

Tous manifestent contre cette suppression. Une première réunion avec la direction avait eu lieu au début du mois de novembre sans aboutir à une solution. "Une délégation de salariés a rencontré, une première fois, la direction en début de mois, mais on nous a clairement dit qu'il n'était pas possible de maintenir la prime Cospar", explique Emilie Marty, porte-parole du collectif "Cospar-117 sacrifiés".

Autour de ce collectif, on retrouve le SNJ (Syndicat national des journalistes). Quid des autres organisations syndicales ? "La CFDT et la CFE-CGC n'ont pas souhaité nous rejoindre dans ce mouvement. Ils ont apparemment des intérêts différents", nous glisse un salarié du Journal de l'Ile.

Une autre rencontre avec la direction est prévue dans la journée de mercredi. Mais pour le moment, les discussions semblent mal embarquées. "On nous a dit en CE (Comité d'entreprise) que si nous débrayions demain (ce mardi ndlr), ce serait un mauvais signe envoyé aux banques", précise Véronique Hummel, secrétaire général du SNJ et journaliste au Journal de l'Ile.

Mais pour les salariés concernés par des revenus allant de 1.400 à 1.600 euros net, enlever le bonus Cospar équivaudrait à une perte sèche comprise entre 600 et 720 euros sur une année. "C'est une perte non-négligeable de pouvoir d'achat pour les familles dans cette période difficile et dans un contexte économique difficile", conclut Emilie Marty.

Débrayage de salariés du Journal de l'île pour le maintien de la prime Cospar




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 26/11/2013 14:17

Acceptez de parler des Vrais Sujets sans les Tabous institutionnalisés ou rédactionnels
et nous vous aiderons.... Allez, courage, les Voilà ces articles qu'on attend mais mis sous une chape de plomb au détriment de 50% de vos collègues

http://www.zinfos974.com/Liberez-les-otages-francais-nos-Enfants-reemunerateurs_a55673.html://

http://www.zinfos974.com/Les-chiffres-des-violences-subies-par-les-hommes_a22800.html://

http://www.zinfos974.com/Le-Divorce-equitable-pour-Tous--Tous-les-geniteurs-ne-sont-pas-des-peres-indignes_a54675.html#last_comment://

C'est ça le vrai courage d'une vraie Ligne Éditoriale... Le Vrai JOURNALISME sans mensonges

2.Posté par Laurent le 26/11/2013 17:43

Franchement ce journal est totalement nul…..alors cela ne m'étonne pas que ces journalistes soient payés ainsi…...ils n'ont finalement que ce qu'ils méritent et encore c'est déjà trop.

3.Posté par oternac le 27/11/2013 11:24

entre 1400 et 1600 et ils pleurent pour la prime COSPAR !! pour un piétre journal qu'est le JIR cela m'étonne

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes