Société

Débits de boissons, droit du travail, sécurité sanitaire et alimentaire... 8 établissements de St-Gilles contrôlés

Vendredi 8 Février 2019 - 15:29

Image d'archives © Gendarmerie de La Réunion
Image d'archives © Gendarmerie de La Réunion
Olivier Tainturier, sous-préfet de Saint-Paul, a coordonné une opération de contrôle inter-services le samedi 2 février 2019 à Saint-Gilles-Les-Bains, en lien étroit avec la mairie de Saint-Paul. Huit établissements de débit de boissons et/ou de restauration situés ont reçu la visite des services de la gendarmerie nationale, de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF), de l’agence de santé océan Indien (ARS OI) et du service départemental d’incendie et de secours (SDIS), en charge de l’application de différentes réglementations : débits de boissons, droit du travail, sécurité sanitaire et alimentaire, sécurité incendie, nuisances sonores et diffusion de musique amplifiée notamment.

Contrôles sanitaires

Trois établissements ont été contrôlés en matière de sécurité sanitaire des aliments. Les constatations effectuées ont conduit à trois mises en demeure portant sur la réalisation de travaux à effectuer dans un délai fixé. Par ailleurs, un établissement est concerné par une décision d’arrêt d’une de ses activités relative à la préparation de produits sensibles dans des conditions inadaptées. L’un des établissements visités fera également l’objet d’un procès-verbal.

Contrôles de sécurité : risques incendie et panique

Pour deux des huit établissements contrôlés, des irrégularités pouvant présenter des risques de départ de feu ont été constatées, notamment en termes de vérification électrique et gaz, de sécurité incendie et d’issues de secours. Un de ces établissements recevant du public est d’ores et déjà sous avis défavorable de la commission de sécurité, l’autre devrait l’être sous peu. Ils seront mis en demeure de réaliser les travaux de remise aux normes. En cas de non-exécution et conformément à la réglementation, une fermeture administrative pourra être prononcée à leur encontre.
N.P
Lu 3643 fois



1.Posté par lo rhumlépabonméliboikammême le 08/02/2019 16:20

bravos la santé des consommateurs une priorité il y a trop de restoclowns qui veulent jouer et se donner un titre , à chacun son métier formez vous ou fermez vos taudis à jamais bravos messieurs pour la sécurité alimentaire.

2.Posté par Anonyme le 08/02/2019 21:23 (depuis mobile)

Maintenant il faudrait contrôler ceux qui sont dans L''Est surtout tous les bars qui sont remplis nuits et jour . On verra s''ils sont en règle .

3.Posté par polo974 le 09/02/2019 13:10

et pas de boeuf polonais ? ? ?

4.Posté par jeanot le 10/02/2019 09:32

OUI POST 2 tu as raison car les controles ne concernent que certains

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Février 2019 - 17:35 Le Collectif Citoyen dit "non" à l'incinérateur