MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Débat sur la position originale de notre région


Communiqué de Rémy Massain, président du PRG-Réunion.

- Publié le Lundi 15 Septembre 2014 à 11:44 | Lu 389 fois

Débat sur la position originale de notre région

Colonie de peuplement, La Réunion a assumé ce statut pendant trois siècles. Ce qui implique que, depuis l’origine, nous sommes tous, qui que nous soyons et quelle que soit la couleur de notre peau, des enfants d’immigrés puisque nos ascendants sont arrivés sur une île inhabitée, l’île d’Eden comme l’ont décrite les premiers navigateurs qui l’ont découverte. Il a donc fallu attendre que les députés Raymond Vergès et Léon Lepervenche fissent adopter à l’unanimité, le 19 mars 1946, le statut de département d’Outre-mer pour La Réunion, La Guadeloupe, La Martinique et La Guyane. Après des siècles de colonisation, il s'agissait d’une législation votée par la représentation nationale ; néanmoins, la lutte pour l’application réelle des droits inhérents à ce nouveau texte législatif ne faisait que commencer…

 

A partir de 1982, les lois de décentralisation ont érigé La Réunion en Région, avec la mise en place d’un Conseil Régional. De larges champs de compétence ont ainsi été dévolus à la Région Réunion (développement économique, formation, mobilité, coopération, aménagement du territoire…). Cependant, La Réunion - du fait notamment de son éloignement de l’Union européenne et de sa situation insulaire - doit faire face à divers handicaps. Partant de ce constat, Paul Vergès, en tant que député au Parlement européen, dépose en 1984 une proposition de résolution sur les problèmes particuliers des DOM ; adoptée en 1987, celle-ci a permis l’application de programmes spécifiques non seulement aux DOM mais également à Madères, aux Açores et aux Canaries qui connaissent des situations analogues.

 

Ces spécificités ultramarines firent l’objet d’une déclaration annexée au traité de Maastricht de 1992. Nos particularités ont, in fine, été inscrites au sein de Traité d’Amsterdam de 1997 en son article 299-2. Le Traité d’Amsterdam est donc une avancée considérable pour nous Réunionnais puisque "compte tenu de la situation économique et sociale structurelle des départements français d'Outre-mer, des Açores, de Madère et des îles Canaries, qui est aggravée par leur éloignement, l'insularité, leur faible superficie, le relief et le climat difficiles, leur dépendance économique vis-à-vis d'un petit nombre de produits, facteurs dont la permanence et la combinaison nuisent gravement à leur développement, le Conseil, statuant à la majorité qualifiée sur proposition de la Commission et après consultation du Parlement européen, arrête des mesures spécifiques visant, en particulier, à fixer les conditions de l'application du présent traité à ces régions, y compris les politiques communes"

On le voit, c’est suite à l’intervention de Paul Vergès en 1984 que le Traité d’Amsterdam, en son article 299-2, a créé un statut spécifique de Région ultra-périphérique (RUP ) en 1997. Il est heureux que cela ait été adopté à l’unanimité.

 

Au risque d’être voués aux gémonies des conservateurs de tous bords, ne devrions-nous pas nous poser la question de l’évolution statutaire. Autrement dit, une nouvelle étape dans l’évolution institutionnelle de notre Région ultra-périphérique européenne mono-départementale est-elle inéluctable ?  N’y a-t-il pas lieu d’aller vers une institution territoriale tenant  compte, d’une part, de notre statut politique lié à l’Union européenne et, d’autre part, de notre réalité géopolitique au sein de la zone de l’Océan Indien ? Que faire pour entrer réellement dans l’ère de la responsabilité ?

Il existe bien un débat à partir d’une réalité intangible : La Réunion inscrite dans l’histoire institutionnelle de la République française et de l’Union Européenne mais appartenant également à un espace géographique indianocéanique. Pouvons-nous faire l’économie d’un véritable débat sur la position originale et heureuse - comme un clin d’œil de l’Histoire ou de la Création - de notre région européenne dans l’hémisphère Sud…





1.Posté par agnes le 15/09/2014 14:52 (depuis mobile)

C est bien de rappeler ce que messieurs verges pere (raymond) et fils (paul) ont fait pour les reunionnais.

2.Posté par KLD le 15/09/2014 22:04

Yes , Agnes , tout en étant pas forcément d'accord avec les options prises à partir de 1959, c'est ce que l'histoire retiendra !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes