Santé

De nouvelles villes concernées par la dengue

Mardi 2 Avril 2019 - 15:20

La préfecture et l'ARS font le point sur l'épidémie de dengue à La Réunion.


Situation épidémiologique au 2 avril 2019 (données de la Cire OI, Santé Publique France)

Du 18 au 24 mars 2019, 843 cas de dengue ont été confirmés. 

Les foyers les plus actifs sont situés à : 
•    La Rivière Saint-Louis 
•    Saint-Louis 
•    Saint-Pierre 
•    Ravine des Cabris 
•    L’Etang-Salé 
•    Les Avirons
•    Saint-Joseph 
•    Petite-Ile

De nouvelles zones de transmission ont été identifiées : Entre-Deux, Saint Philippe, Plaine des Cafres, …

Au total, depuis le début de l’épidémie en 2018, on enregistre :

•    10 865 cas autochtones (dont près de 4000 cas depuis le 1er janvier 2019)

•    304 hospitalisations pour dengue (dont 148 hospitalisations depuis le 1er janvier 2019)

•    791 passages aux urgences (dont 316 passages depuis le 1er janvier 2019)

•    Plus de 37 000 cas cliniquement évocateurs sont estimés (dont plus de 10 000 depuis le 1er janvier 2019)

•    11 décès dont 5 ont été considérés après investigation comme directement liés à la dengue depuis le début de l’épidémie en 2018. Depuis le début de l’année 2019, 5 décès ont été notifiés, dont 2 ont été considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue.
N.P
Lu 8581 fois



1.Posté par La gitane le 02/04/2019 21:13 (depuis mobile)

Merci L'ARS !

c'est dengue !

2.Posté par techer le 03/04/2019 07:45

On nous demnde de nettoyer nos cour, de faire attention aux eaux stagnantes, c'est bien MAIS quand on voit que nos mairies ne font rien, qui est le plus coupable?
Aucune ravine n'est nettoyée, aucune retenue d'eau n'est controlée!
Les maires sont responsables et coupables de mise en danger de vie d'autrui et il faudrait les attaquer avec nos cotisations d'aide juridique!
C'est criminel de laisser nos élus dormir sur les 2 oreilles alors que nous, on dort avec la peur!

3.Posté par lo rhumlépabonméliboikammême@ le 03/04/2019 13:17

@ poste 2 faîtes un procès aux gros cochons de la réunion , les gens qui jettent leurs merdes partout roues frigos barquettes bouteilles vides à quand un procès pour les gros cochons mises en boites par des cerveaux gélifiés , soyez responsable les maires ne seront jamais vos papas à chacun son rôle et sa contribution dans cette société!!

4.Posté par Dr Anonyme le 04/04/2019 08:22

Il me semble qu’il serait temps de faire mieux que la chasse à tous les moustiques sains ou contaminés. Il apparaît que c’est un combat difficile. Il existe bien trop de gites larvaires pour réussir parfaitement cette éradication de tous les moustiques.

Que faire de mieux ? Nous pourrions casser cette épidémie de dengue avec un médicament ne visant, cette fois, que les seuls moustiques contaminés et contaminants. Ce moyen pourrait être l’ivermectine.

Il faut s’en expliquer. Certaines régions endémiques pour le paludisme sont également infestées par les filarioses de Bancroft et de Médine. La population y bénéficie, déjà et régulièrement, de traitements par l'ivermectine pour ces deux filarioses. Cela marche, c'est de l'acquis.

Le Lancet a lancé l'idée que ce traitement pourrait également prévenir le paludisme. Il est plus que probable que les moustiques anophèles, ingérant de l’ivermectine dans le sang des personnes traitées ne survivent pas à cette prise, réduisant ainsi le risque de transmission à l’échelle de la communauté.

Peut-t-on reprendre l’idée originale du Lancet et préconiser, chez nous, l'usage, inédit mais non interdit, de l'ivermectine pour lutter contre l'épidémie de la dengue de la Réunion?

Comment est-ce possible et est-ce dangereux ? Les personnes traitées par de l'ivermectine porteraient en elles de quoi faire mourir les moustiques qui les piqueraient.

Premier groupe de ces personnes: celles qui portent un parasite invertébré sans le savoir et qui pourraient en être libérés par une prise d’ivermectine à laquelle, par ailleurs, les moustiques ne survivent pas.

L’ivermectine est un antiparasitaire à large spectre déjà bien connu pour traiter : l’onchocercose, la rosacée aux acariens, la filariose lymphatique de Bancroft, la filariose africaine, l’anguillulose, l’ascaridiose, l’oxyurose, la larva migrans cutanée, la gale et le palu d'importation. Peut-être même peut-on espérer traiter la pédiculose du cuir chevelu (poux) et d'ailleurs tous les insectes hématophages, puces, tiques qui transmettent la maladie de LYME, etc.

Second groupe, les malades en cours de dengue. Elles pourraient prendre de l’ivermectine, non pas pour traiter la dengue, elle reste sans remède, mais afin de protéger leur entourage de cette affection.

Est-ce dangereux ? L’ivermectine possède une action toxique sur la neurotransmission des seuls invertébrés (dont les moustiques) ainsi d'ailleurs que sur tous les autres parasites invertébrés.

Elle est, par contre, sans aucune action (effets secondaires) chez les mammifères. Les vertébrés dont nous sommes ne possèdent pas la même neurotransmission que les invertébrés.

://www.who.int/apoc/cdti/ivermectin/fr/

C'est l'OMS qui l'affirme :

"A la différence des médicaments antérieurs, qui avaient des effets secondaires graves – parfois mortels – , l'ivermectine est sans danger et peut être utilisé à grande échelle. C'est également un médicament très efficace qui à lui tout seul, a transformé la vie de millions de personnes souffrant de l'onchocercose depuis son introduction en 1987" sans oublier de nombreux autres parasites.

Cette particularité permettrait une action sur presque ces parasites sans déranger les mammifères.

5.Posté par Dr Anonyme le 04/04/2019 13:03

D'autant que je crois savoir que l’'ivermectine ne peut pas être nuisible aux autres insectes. Puisque les abeilles ne piquent pas les hommes atteints de la dengue. Nuisible par contre à la rigueur aux insectes hématophages (poux, acariens), dont on sera débarrassé par la même occasion.

Est-ce que je me trompe ?

6.Posté par Dr Anonyme le 04/04/2019 17:26

C'est par l'homme atteint de la dengue que l'on pourrait supprimer l'épidémie de la dengue bien plus facilement qu’en se lançant dans ce projet inouï de la destruction de milliards de moustiques.

Pourquoi ne pas suivre cette idée de ce médicament ? C'est très bête, c’est que l'ivermectine n'a pas cette indication-là dans son autorisation de mise sur le marché. Il faudrait suivre des voies interdites. En France on est très procédurier.

Des espèces de vertébrés pourraient-elles être atteintes quand même par de l’ivermectine ? Non ce sont des vertébrés insensibles à cette molécule !

Parlons des chauves-souris. Ces dernières sont, d'une part les porteurs saines de très nombreux virus, un fait bien connu dans les pays tropicaux. D'autre part, elles se nourrissent de moustiques qui ne peuvent manquer de les piquer.

Mais voilà les chauves-souris sont des espèces protégées. Nous sommes des idiots : ce sont elles qui gardent les virus des années quand bien même tous les moustiques seraient morts. Et elles les promènent loin de leurs grottes. Alors que les moustiques ne vivent que quelques jours et sont incapables de voler plus loin que quelques dizaines de mètres.

7.Posté par Dr Anonyme le 05/04/2019 12:13

Merci de ne pas m'avertir des difficultés administratives. Elles sont tout aussi grandes que le projet inouï de la démoustication complète de l'île. Je vais, cependant, proposer cette idée de démoustication ciblée, un, à la firme pharmaceutique qui commercialise l'ivermectine (AMM : vers intestinaux et gale pour STROMECTOL mais pas la dengue, ce qui est normal) et deux, à l'ARS réunionnaise qui est ou reste, dans cette affaire, bien silencieuse.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie