MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

De la parution des noms et photos des auteurs d'attentats terroristes dans la presse...


- Publié le Samedi 30 Juillet 2016 à 05:00 | Lu 1363 fois

De la parution des noms et photos des auteurs d'attentats terroristes dans la presse...
Cher Pierrot DUPUY,
 
Peut-être ce commentaire ne paraîtra t-il pas sur votre site "ZINFOS974", mais, comme le disait un courriériste récemment : "plus rien ne nous étonne". Cependant, je dois bien vous l'avouer, je ne suis pas de votre avis concernant concernant votre décision de ne plus faire paraître les noms et photos des terroristes dans la presse.
 
Sans prendre part, à votre "chamaillerie" avec Yves Mont-Rouge, j'observe que l'un suit le troupeau et que l'autre tente de ne pas céder aux sirènes "politico-médiatiques" du « politiquement correcte », pour garder sa stricte appréciation et son indépendance.
 
Que se passe t-il en ce moment à "Zinfos974" ?
 
Fidèle lecteur de votre site d'informations, je m'aperçois, qu'il devient jour après jour, le journal internet des "béni oui-oui", le vecteur d'une certaine "nomenklatura", du "politiquement correcte". On n'ose plus, on informe sans "risque" et donc avec moins de "scoop", on prend des précautions drastiques, de peur de déplaire aux puissants du moment, le travail de "critique objective" du journaliste, semble avoir laissé le pas à une certaine résiliation, une "subjectivité" partisane, comme au niveau national. On excommunie même des lecteurs-courriéristes, simplement sur demande d'un autre lecteur de gauche, prétendument "offensé", mais qui pourtant a prêté le flan en publiant. La lettre de cachet n'est pas loin...J'ai presque envie de dire : "Pierrot sort de ce corps socialiste !"...redeviens ce journaliste libre et iconoclaste que nous aimions tant.
 
Je passe plus de 2 heures par jour à faire ma revue de presse matinale et je ne suis pas toujours d'accord avec Monsieur Montrouge, loin s'en faut. Mais, force est de constater, qu'il a aujourd'hui raison.
 
Je pense que l'information ne doit pas se renier ou se travestir. Elle se doit d'être donnée convenablement aux citoyens. Ne surtout pas céder aux sirènes du moment et surtout aux volontés et velléités politiques. Le rôle du journalisme est d'informer. Point barre. Il n'a pas à faire de la censure, ni décider ce qui est ou n'est pas bon pour le citoyen. L'agence "France presse" le fait déjà suffisamment en amont.
 
D'autant que la décision de ne plus publier, ni le nom, ni la photo des terroristes, n'est certainement pas prise dans le but "objectif" de ne pas faire de publicité aux terroristes car les faits seront là. Elle ne sert en fait, qu'à tenter de masquer vainement l'origine et la nature de l'attentat, pour ne pas, entres autres, déplaire à un électorat musulman qui vote à plus de 90% à gauche. C'est bien évidemment l'effet inverse qui risque de se produire.
 
Manuel VALLS a affirme aux jeunes Français (attention, là encore ce n'est pas du racisme envers les vieux !...), qu'ils allaient devoir vivre avec le terrorisme.

Emmanuelle Cosse, la "pseudo ministre" (permettez-moi d'être critique si c'est encore possible !), a même osé parler de "normalité" de l'acte terroriste. Ils vont donc pouvoir dormir tranquilles. Si ce n'est que tout acte de droit commun, risque d'alimenter le doute sur la nature et l'origine de l'agression.
 
Les Français aujourd'hui connaissent la propension du pouvoir a mentir et dénaturer les faits, infantilisant par la-même le citoyen. Ils ne sont plus dupes. Ils sont plus de 85% à rejeter M, Hollande et son gouvernement. Cette décision "néfaste" au droit de l'information, prise par certains grands médias, n'est pas à la hauteur du combat que la France doit mener. Ce refus constant de notre gouvernement de nommer l'ennemi, pour entreprendre les nécessaires mesures de protection des Français, ce déni de la réalité, alliés à cette "collaboration" malsaine des médias, tous entretenus financièrement (liste des montants des subventions sur simple clic par internet) et proches du pouvoir, n'est pas de nature à nous rassurer.
 
Comment s'étonner des récent sondages et études qui démontrent le peu de crédit et de confiance qu'accordent désormais les citoyens français, à la presse et aux médias en général.
 
Pour terminer, cher Pierrot DUPUY, je vous apprécie beaucoup, mais objectivement parlant, vous conviendrez que justifier votre position de ne plus faire paraître les noms et photos des terroristes par, je cite : "Mais en prenant cette décision, je me suis rangé aux côtés de médias comme Le Monde, BFM-TV, Europe 1 et France Médias Monde (RFI, France 24 et Monte Carlo Doualiya) ", n'est pas tenable pour un journaliste de votre trempe. Vous êtes un professionnel de l'information. Où sont vos arguments ? D'autant que ces médias que vous citez, sont la propriété comme indiqué plus haut, d'hommes d'affaires et financiers milliardaires, proches du Président Hollande.
 
Voilà, sans masque, ni "cirage de pompes" et avec mes arguments, je vous expose mon opinion. Souhaitons qu'elle ne ne fasse pas l'objet d'un "rejet poubelle", mais puisse bien au contraire réveiller les consciences, la critique est toujours bonne à prendre. Dans l'attente de vos arguments.
 
Cordialement,
 
Olivier SALVAN




1.Posté par Eno le 30/07/2016 09:16

Les gens doivent "savoir" pour mieux se protéger , des individus dangereux par photos , coupure de presse ... On ne peut laisser des honnêtes gens vivre leur sainte vie parmi des "lions" qui surgissent comme des Pokémons sans prévenir et vous massacrent !
On veut être mieux protégés et qu'on sorte des carcans "Droit de l'Homme" !
Certains individus ne doivent plus être considérés comme des "humains" mais comme des bêtes sauvages qu'il faut éliminer au plus vite pour la sauvegarde des autres !

2.Posté par Gérard Jeanneau le 30/07/2016 09:48

Pierrot a parfaitement raison car un journaliste ne doit pas se comporter en temps de guerre comme il se comporterait en temps de paix ! Il y a eu des héros en 39-45; mais la presse, informée de leurs prouesses assez souvent, gardait bien le silence !

Et pour notre triste période, dire tout sur les soldats de Daesh, c'est faire de la publicité auprès des jeunes écervelés qui veulent se faire un nom glorieux. Le renom de Dimitri Payet fait pâle figure auprès de celui des "héros" de Daesh ! Le cardinal Vingt-Trois a tout dit à ce sujet ! La presse ne doit pas être d'intelligence avec les futurs héros de Daesh ! Elle ne doit pas faciliter leur recrutement. Un devoir de réserve s'impose !

3.Posté par Elle le 30/07/2016 10:11 (depuis mobile)

Eno, la photo des terroristes étant publiée après les faits, comment cela peut il nous protéger ? Hein !?! Si vous croisiez une personne ressemblant à telle photo, quelle réaction (de protection) auriez vous ?

4.Posté par Pas d''anonymat le 31/07/2016 23:26 (depuis mobile)

Surtout pas d''anonymat, ce serait trop facile pour faire passer un acte terroriste pour autre chose. Déjà Certains médias parlent de Petitjean pour parler de Abdel Malik Petitjean, ainsi on peut faire passer ce terroriste pour un français de souche..

5.Posté par BHL a dicté sa loi à la presse le 02/08/2016 19:50

C'est Bernard Henry Lévy qui était à la manœuvre cf son tweet du 26 juillet : "urgence d’un « grand accord » entre les medias : ne plus donner ni le nom, ni la photo, ni l’itinéraire et la vie des assassins djihadistes."

Résultat : presque toute le presse a obéi

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes