MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

De la “grippe espagnole” au coronavirus : l'urgence d'une politique Réunionnaise


Par Julie PONTALBA et Ary YEE CHONG TCHI KAN, membres du Parti Communiste Réunionnais. - Publié le Lundi 30 Mars 2020 à 20:26 | Lu 968 fois

Comme nous sommes une société dont l'histoire politique n'est pas étudiée, contraints  à l'amnésie, nous sommes condamnés à reproduire les mêmes erreurs. Rappelons ici 3 évènements sanitaires et leurs traitements catastrophiques : la grippe espagnole en 1919, l'épidémie du Chikungunya 2005-2006 et la pandémie actuelle du Coronavirus. Comment s'en sortir ?
 
1- La grippe Espagnole entre 10 000 et 20 000 morts
 
L'épisode de l'épidémie de la “grippe espagnole” a eu 100 ans le 30 mars de l'année dernière. Eugène Rousse nous a gratifié d'un de ses derniers papiers avant de nous quitter définitivement. Une Conférence a eu lieu à Saint Pierre sous l'égide des “Amis de l'Université”. Voici un extrait de la présentation de l'exposé par Mme Grandanjon, professeure d'Histoire. 
 
“En mars 1919, les « gueules cassées », et les "poilus" de retour du front métropolitain, rentrent à La Réunion par le navire « Madonna », puis, peu après, par un autre navire, « l’Orel ». Ils sont 1603, et certains apportent avec eux, sans vraiment le savoir, la « grippe -dite - espagnole ».
 
La "peste" comme elle fut surnommée en créole, fut responsable d’une véritable pandémie de 1918 à 1919, qui causa la mort d’au moins 50 M de personnes dans le monde, soit plus que le bilan démographique, déjà effroyable, de la Grande Guerre. A La Réunion - la colonie compte alors 170 000 habitants-, les décès s'accumulent entre avril et mai 1919 : les estimations vont de 10 000 à 20 000 morts brutales, et l'on peine parfois à inhumer les défunts, faute de fossoyeurs et de cercueils ! La guerre, elle, avait fauché un peu plus d'un millier de soldats réunionnais.”
 
2- L'épidémie du Chikungunya : 165 000 contaminés
 
L'épidémie du Chikungunya 2005-2006 a touché 30% de la population ; elle a entrainé la mort de plusieurs centaines de personnes et laissé des milliers d'autres dans une situation invalidante. On peut lire  l'extrait suivant issu d'un rapport officiel et qui pointe du doigt les carences des pouvoirs publics. 
 
“... En 2005, le chikungunya a frappé la région de l'Océan Indien, touchant les Comores, Mayotte et l'île Maurice, puis l'île de La Réunion où il a provoqué une crise sanitaire d'une ampleur inégalée : 165 000 personnes ont été touchées par l'épidémie à La Réunion et 40 000 à Mayotte soit environ 30 % de la population et ce finalement avec une très grande rapidité... Au plus fort de la crise, en février, on estimait à 45 000 le nombre de nouveaux cas hebdomadaires.
Cette flambée épidémique a mis à l'épreuve, le système de veille sanitaire, le système de soins et l'organisation de la gestion de la crise.”
 
3- le Covid-19 en 2019
 
Alors que l'épidémie du Covid-19 avait déjà causé des milliers de morts en Chine, en Italie et en Espagne depuis le début de l'année, le premier cas à La Réunion a été diagnostiqué le 11 mars chez une personne de 80 ans, au retour d'une croisière dans les Caraïbes. La première semaine, il y a eu 14-15 cas. Aucune mesure sérieuse n'a été prise par les responsables pour mettre la population à l'abri d'une propagation de la maladie. La 2e semaine, nous sommes passés de 15 à 207. Donc en une semaine, nous avons eu 193 de plus. Nous assistons à une croissance exponentielle du nombre de personnes contaminées. Il se produit ce qui était prévisible.
 
4- Dans les 3 cas, il y a eu une sous-estimation du phénomène par une autorité enfermée dans son rapport à la France.
 
Concernant l'épidémie centenaire, on peut retrouver l'article d'Eugène Rousse sur le contexte de l'arrivée de la maladie et sa propagation rapide dans l'édition de Témoignages du 1er avril 2019 (https://www.temoignages.re/chroniques/di-sak-na-pou-di/c-etait-il-y-a-100-ans-une-epidemie-de-grippe-espagnole-d-une-rare-violence-ravageait-la-reunion,95297). 
 
Nous retenons ici ce qu'il dit sur le responsable sanitaire.
 
 “Tandis que la liste des morts s’allonge avec une très inquiétante rapidité, notamment au Port et à Saint-Denis, le secrétaire général du gouvernement, le docteur Brochard, s’obstine à affirmer qu’il n’y a pas de grippe espagnole à La Réunion mais « une épidémie de grippe simple localisée à la prison de Saint-Denis ». Les journaux sont chargés de la diffusion de cette information”. 
 
On a l'impression de revivre le même scénario avec des responsables qui ont des intérêts tournés vers l'extérieur plutôt que vers la sureté de la population réunionnaise. 
 
Concernant le Chikungunya, il faut lire les interventions  et le rapport parlementaire et de la sénatrice Gélita Hoarau, dont voici un extrait : 
“Le taux d'attaque au sein de la population de La Réunion s'établissait en juin 2006 à environ 30 %. Selon la cellule de coordination de la recherche sur la maladie de chikungunya, une population touchée à hauteur de 30 à 40 % reste à haut risque de résurgence lors de l'été suivant. Ainsi, à l'issue de la première évaluation du taux de prévalence qui laissait supposer l'absence de formes asymptomatiques, il a été estimé que 80 % de la population réunionnaise pouvait être atteinte.”
 
Cette remarque met à mal la prétention de l'Etat et de ses représentants, à La Réunion, qui militent pour “l'immunité collective”. Là encore la préoccupation politique de l'État n'est pas d'empêcher la propagation du virus. 
 
Concernant le Covid-19, l'alerte a été donnée par le  premier malade le 11 mars ; Avant cela, les autorités ont laissé des croisiéristes débarquer par paquebot entier ; Il faut rappeler que des réunionnais sont allés manifester contre le débarquement des croisiéristes étrangers et que certains ont été emprisonnés. On ne pourra pas dire que “l'on ne savait pas”.
Aucune restriction n'a été imposée à l'aéroport de Gillot, alors que plusieurs personnes sont montées au créneau, que les réseaux sociaux se sont insurgés et qu'une pétition en ligne avait atteint plus de 10 000 signatures en moins d'une semaine. 
En matière de communication, le message est brouillé : le Préfet, la Directrice de l'ARS et 6 autres fonctionnaires s'adressent à la population par voie télévisée sans protection et serrés en rang d'ognons. Ils ne respectent pas “la distanciation sociale” ni aucune autre mesure qu'ils ordonnent à la population de suivre. Ce comportement a un nom, c'est le mépris des Réunionnais qu'on enferme dans la culpabilisation.
 
L'Ordre des Médecins n'a eu de cesse de dénoncer la gestion de l'ARS et de réclamer légitimement des protections pour le personnel médical. Nous ne reviendrons pas sur la réponse encore plus méprisante faite par l'ARS qui a choisi de distribuer alors les lots de masques moisis ou périmés. 
 
Maintenant que l'aéroport est quasiment fermé, cela montre qu'ils auraient pu le faire plus tôt. Mais, ils ont préféré laisser entrer, sans contrôle, des milliers de personnes provenant d'un pays qui compte déjà 2000 morts. Des honnêtes gens ont été effarés par la liberté, presqu'insolente, par laquelle ils pouvaient sortir de l'aéroport, sans contrôle. Même lorsque des femmes qui revenaient de l'Inde,  demandaient à être mises en quarantaine, cela leur a été refusé ! 
 
5- Où est le président de La Région Réunion ?
 
Si nous avons, quasi-unanimement, noté l'incompétence et le mépris des agents de l'État, nous ne pouvons pas non plus dédouaner le président de la Région qui aurait pu, peut-être, faire pression pour restreindre, dès le début, les rotations d'Air Austral, afin d'éviter les voyages d'agréments. Il a réussi a affrété des convois spéciaux pour rapatrier des réunionnais retenus en Afrique du Sud et en Inde, il aurait pu de la même manière empêcher la contamination de La Réunion. Rappelons que 86% des personnes suivies ont contracté le virus à l'extérieur. Rappelons qu'à leur retour rien n'a été déployé pour une mise en quarantaine obligatoire, ou au minimum des tests, même pas une prise de température !
 
Il aurait pu aussi faire jouer son rôle de Président pour la commande de matériel de protection. Oui, il aurait pu jouer ce rôle pour mettre la population réunionnaise à l'abri, mais force est de constater que lui, non plus, n'a pas été à la hauteur de la situation.  
 
La Députée Mme Bareigts avait relayé l'opinion qui réclamait la mise en quarantaine systématique et le suivi des arrivants. La Députée Mme Bello a proposé des lieux d'hébergement. Elles font partie des onze parlementaires qui viennent d'écrire à la Ministre d'Outre Mer pour lui demander un dépistage massif et des moyens exceptionnels pour la prise en charge des malades. 
 
Lors de l'épidémie du Chikungunya, la Sénatrice Gelita Hoarau était très active. Elle avait pu obtenir le déplacement du premier ministre, du ministre de la Santé, Xavier Bertrant et du ministre aux Outre Mer. Le Président du Conseil Régional, Paul Vergès était sur tous les fronts, en permanence, n'hésitant pas à mettre 2000 personnes à la disposition de la lutte pour corriger les erreurs de décisions. 
 
A son arrivée, Dominique de Villepin alors premier ministre avait annoncé :  "Je veux le dire très clairement, tous les moyens nécessaires seront mis en œuvre pour surmonter cette crise". 
 
De fait, un total de 98 millions d’euros dont 76 millions d’aides nouvelles ont été débloqués par le gouvernement pour lutter contre le chikungunya. Cela a permis d'apporter des moyens aux professionnels de santé et de soutenir un plan de relance de l'activité économique. Un programme de recherche sur les maladies émergentes a été prévu. C'était un véritable président de Région. Le contraste est saisissant avec l'actuel président.
 
6- En guise de conclusion
 
Bien sûr, pour l'heure, il est important de mettre en place le dépistage systématique et la prise en charge des sujets positifs. C'est ce type de dispositif qui a permis notamment à la Corée du Sud de ne pas prendre en otage sa population. Fournir des masques à la population, équiper les professionnels, voire même, comme le propose le premier ministre actuel, recruter de nouveaux personnels ou faire appel à la solidarité internationale. Les municipalités organisent la fourniture des aliments à la population confinée et vulnérables. Tout cela est essentiel pour faire face dans l'immédiat. 
 
Cependant, quand on étudiera cette période politique, on retiendra que nous avons perdu 3 mois sur l'avance que nous avions sur le monde. Le premier cas a été identifié le 11 mars alors que nous disposions déjà des connaissances scientifiques accumulées par les autres pays. Au lieu de regrouper, dès le début les entrants, de les mettre sous surveillance obligatoire, certains ont fait le choix de mettre à l'arrêt toute une population de plus de 800 000 habitants (plus d'école, les entreprises fermées, pas de sports etc ). A cause de cette orientation erronée, le virus circule maintenant dans la population ! Les barrières sont franchies parce que quelques uns ont  décidé qu'il n'était pas urgent de protéger la société. 
 
Comment comprendre si peu de considération pour la santé des Réunionnaises et des Réunionnais ? 
 
L'Histoire est cruelle : à peine, si nous savons encore les noms du Préfet et de la Directrice de la Santé qui ont sévi à l'époque du Chik ? Certainement, ils ont eu des promotions, ... ailleurs. 
La mission parlementaire s'est attachée à l'époque “à en dégager les enseignements pour l'avenir afin d'essayer d'éviter qu'une telle situation ne se reproduise”. Quinze ans près, nous constatons que ces recommandations n'ont pas été suivies. 
 
Il apparaît donc clairement aujourd’hui que La Réunion a besoin d'une politique de santé publique autonome et responsable. Elle ne peut plus être à la merci de quelques agents choisis depuis Paris et de passage dans l'île.  
 
Mme Kathia Cadinouche, généraliste et régulatrice au Samu porte parole du “Collectif informel de professionnels de terrain” l'a écrit : La Réunion est  « tellement loin de tout, avec une telle pauvreté, précarité, promiscuité et avec des comorbidités si nombreuses, une population si souvent cruellement démunie, (…) nous pouvons nous attendre à des taux de mortalité plus élevés que ceux en métropole ».  
 
Ce point de vue de professionnel, ainsi que celui de l'Ordre Régional des Médecins, soulignent encore plus l'urgence de concentrer nos énergies à résoudre nos problèmes spécifiques et d'élaborer nos propres solutions pour notre pays, au lieu de regarder constamment vers Paris qui, d'une part, à ses propres préoccupations et, d'autre part, ne partage absolument pas les mêmes priorités que nous. 
 
Saint Denis, 30 mars 2020.




1.Posté par JORI le 30/03/2020 22:45 (depuis mobile)

Je ne savais pas que le confinement, les gestes barrières, les masques et gants immunisaient contre les virus ??. Merci pour l''info. Au passage, si ces auteurs pouvaient nous dire comment le chik a disparu.

2.Posté par Nivet le 31/03/2020 00:42

Des communistes qui viennent nous donner des leçons d'humanisme !
Je vous enjoins à relire "Archipel du goulag" où Soljenitsyne parle de 66,7 millions de morts sous le régime communiste de 1917 à 1959
Aujourd'hui, je vous vois mal critiquer notre système de santé et donner des conseils pour palier l'épidémie, alors que , pendant des décennies vous avez cautionné l'envoi de vos opposants au goulag., parfois pour des motifs futiles.

A.N.

3.Posté par Bateau fou le 31/03/2020 05:31 (depuis mobile)

JORI =PREFET......NIVET =PROCUREUR

4.Posté par Janus le 31/03/2020 09:10

Encore la technique de communication communiste ☺☺☺ Le seul message qu'ils veulent faire passer se trouve dans leur question : " Où est le Président de la Région REUNION ? " ... Tout le reste c'est du pipeau, de l'habillage de texte ☺☺☺

Oublions leur méconnaissance des mathématiques et de la notion d'exponentielle ... Le nombre de contaminés est passé cette semaine de 207 à 224, ce qui représente une augmentation de 8,21 % ... Ce n'est pas ce que nous pouvons appeler une "augmentation exponentielle" ☺☺☺

Pourquoi ne nous parle-t-il pas des 45 000 urnes funéraires remises aux familles chinoises par ce gouvernement chinois qu'ils semblent aduler ... Alors que l'on nous avait annoncé seulement 3000 morts dans ce grand pays ☺☺☺

Jésus multipliait les pains, le gouvernement chinois multiplie les urnes ☺☺☺

Le PCR s'appuie sur une Vérité ... la totale incompétence de l'ARS à gérer cette crise ... Et il en profite pour enfiler les mensonges comme d'autres enfilent les perles ... Leur technique habituelle de communication ☺☺☺

5.Posté par rijo-ne le 31/03/2020 09:59

AYCTK en remet une couche sur Didier ROBERT (Voir son précédent billet sur me même site).

Didier ROBERT est devenu son cauchemar et il en rêve à présent à chaque fois.

Cela se soigne, me semble-t-il.

D'autre part, pour ce dinosaure, seules la tit protégée de SINDNI, Bello, et Gélita Hoareau agissent ou ont agi à ce jour.(Ben oui y a des élections en cours ou à venir à la Région...)

Son gourou décédé était le meilleur; et il cite par ailleurs le srcibe du PCR (un pseudo-historien),.

Vraiment , il pense que les créoles vont encore gober ses dires comme au bon temps de la propagande CCCP .

Incroyable ce type qui se croit encore dans les années 70 avec ses commentaires.

Enfin, bonjour pour sa santé publique autonome à venir !!!

Tiens autonome, autonome cela ne renvoie-t-il pas un un autre mot de la m^me famille ????

6.Posté par L'Ardéchoise le 31/03/2020 12:25

PCR ? Vous avez dit PCR ?
Ouarf,ouarf, ouarf !

Faut être gonflé pour comparer le Chik et le Covid : je suis arrivée à la Réunion en 2006, et je n'ai pas vu en quoi le gouvernement français pouvait intervenir sur les dépôts sauvages de déchets verts, carcasses de voitures et autres, véritables réservoirs à moustiques, moustiques contre lesquels on ne pouvait agir avec du gel hydroalcoolique, ni s'en protéger avec des masques, mais simplement avec une certaine propreté et un poil de bon sens et de civisme...

Janus, excellent le "Jésus qui multipliait les pains et les Chinois les urnes"...

7.Posté par Contribuable le 31/03/2020 12:28 (depuis mobile)

Venez faire un tour dans votre dernier bastion à ste
Suzanne et vous allez voir la situation que les COMMUNISTE l on mi
Une vraie honte
Et vos cocos continue à vous ccroire

8.Posté par Modeste le 31/03/2020 13:23

.....alors qu'en Chine il est dit qu'il y a bien plus de morts que ceux annoncés par le gouvernement.....ah ces cocos et leur mémoire sélective.....!

9.Posté par " CTOYEN LAMDA " le 31/03/2020 13:31

" LE P.C.R. DE PAUL VERGES EST MORT " ! ! !

- MONSIEUR" ARY " C' EST SON PROPRE FILS " , ACCOMPAGNE DE QUELQUES CAMARADES QUI A EU LE COURAGE DE L'ANNONCER PUBLIQUEMENT DEVANT SA A TOMBE AU CIMETIÈRE PAYSAGER DE LA VILLE DU PORT ! ! ! Et , c 'est la LA VÉRITÉ,même si elle est difficile à admettre pour vous et vos camarades ! ! l

" L' idéologie communiste "n'est absolument plus l'Avenir du monde ! ! VOUS EN ÊTES TOUJOURS A L' POQUE Où "LE PETIT PÈRE DES PEUPLES"( Josh Staline) promettaient à la planète entière " des lendemains qui chantent " ! ! ! Aujourd’hui' hui ; les plus Grands Historiens de monde , preuves à l'appui ont démontré que " les deux plus Grands Criminels du 20è siècle FURENT : Joseph Staline et Adolf Hitler (Plus de 80millions de morts à LEUR ACTIF) ! ! !

10.Posté par tiens! le 31/03/2020 18:45

les morts vivants se réveillent.
Pas d'histoire politique disent-ils ? Ils n'ont qu'à lire !
et autre chose que la prose du parti!
En gros , les épidémies c'est la faute des méchants , d'abord le "pouvoir colonial" et maintenant la région!
Hou! les vilains ..
Ah une bonne indépendance et on verrait ce qu'on verrait!

11.Posté par maikouai le 31/03/2020 19:05

C'est trop facile cette recherche systématique du "bouc émissaire, qu'au niveau des fusibles". Un fonctionnaire dans la gestion de l'exceptionnel constate et propose, pour la suite il ne fait qu'appliquer les directives, avec les moyens "du bord", principe même du preneur et d’exécuteur d'ordre. Maintenant au niveau des donneurs d'ordre, il est certains qu'il y a eu manquement ou imprévoyance, le contrôle sanitaire systématique des entrants (aéroports et ports) au moins, aurait dû être réalisé dès le début de la migration épidémique.
De nouveau à cause de la dépendance au moins alimentaire de l'Ile, port et aéroports ne peuvent pas être fermés et, dans ce cas de figure d'insuffisance, les leçons du passé n'ont pas été retenues.
L'inquiétude qui semble maintenant d'importance aussi, c'est de s'interroger déjà sur quoi sera fait , la résultante de l'après de ce confinement quasi planétaire?
Les réserves sont -elles suffisantes pour se permettre de perdre une saison de production ?

12.Posté par Assez l’ardéchoise le 01/04/2020 09:08 (depuis mobile)

Arrivée en 2006, repartie en 2012, l’Ardechoise Post 6 est priée de s’occuper de son pays d’origine au lieu de toujours donner des leçons aux petits colonisés. Merci. On a assez de ces occupeurs d’ki de l’extérieur.

13.Posté par Nivet le 01/04/2020 10:04

12) Racisme !

A.N.

14.Posté par Assez l’Ardechoise le 01/04/2020 11:44 (depuis mobile)

Pourquoi Nivet? C’est juste une supplique: occupe toi de tes affaires l’Ardechoise. Le racisme aurait peut être été de s’adresser à vous, mais ce n’est pas mon propos puisque vous êtes ici chez vous. Mais la néocolonialiste, de quoi elle se mêle ?

15.Posté par L'Ardéchoise le 01/04/2020 12:39

12 : mon pays d'origine, c'est la France, la Réunion n'est pas un pays, c'est un département français !!!
Et comme beaucoup de Réunionnais, mais désormais de loin, et par photos ou vidéos, j'assiste au makoteries dénoncées par Band'Cochon" et autres.
Je vois aussi la progression de la dengue...

Et j'exerce ici ma liberté de penser et d'écrire mes opinions, ne vous en déplaise !

Merci, Alain.

16.Posté par polo974 le 01/04/2020 14:11

Janus, révise tes maths avant de parler d'exponentielle... (il faut au moins comparer 3 points et non 2)

Mais c'est vrai qu'actuellement (sans doute grâce au confinement imposé par ces "salauds de parisiens"), la progression est stable (la progression, hein, dit autrement, la dérivée).

17.Posté par Assez l’Ardechoise le 01/04/2020 16:07 (depuis mobile)

Post 15: comme beaucoup de Réunionnais ? C’est la où ça coince. En quoi êtes vous Réunionnais ? De quoi vous mêler vous ? Est ce que je viens vous éduquer en Ardèche ? (Nivet surtout restez chez vous).

18.Posté par Jean-Marie Hoareau le 01/04/2020 16:11 (depuis mobile)

La Réunion pour l’Ardechoise c’est la dengue et les makoteries? Quelle édifiante définition @15
Je comprends mieux pourquoi certains, à part Nivet, aimeraient bien que vous vous taisiez lol.
Le slogan « Restez chez vous » est approprié.

19.Posté par L'Ardéchoise le 01/04/2020 18:41

Bon, visiblement il y en a encore pour ne pas comprendre ce qu'ils lisent et ce pourquoi on commente...

Les indépendantistes se déchaînent et le moindre mot, la moindre phrase les exaltent !
Sans doute un méfait collatéral du confinement...
A moins que ce ne soit plus grave...

20.Posté par L'Ardéchoise le 01/04/2020 18:45

Bon, visiblement il y en a encore pour ne pas comprendre ce qu'ils lisent et ce pourquoi on commente...

Les indépendantistes se déchaînent et le moindre mot, la moindre phrase les exaltent !
Sans doute un méfait collatéral du confinement...
A moins que ce ne soit plus grave...
Heureusement ce ne sont que peu de spécimens et que ce dont il souffrent n'est pas contagieux.

21.Posté par Assez l’Ardechoise le 01/04/2020 22:03 (depuis mobile)

On a parfaitement compris où veulent en venir les auteurs de l’article. Mais ce sont nos affaires, pas les votre. Restez chez vous et arrêter de nous fatiguer.

22.Posté par Jean Marie Hoareau le 02/04/2020 07:56 (depuis mobile)

Julie et Ary, continuez. L’idéal communiste vaut qu’on se batte pour lui. Il suffit de lire pour comprendre. Ceux qui vous condamnent sans lire uniquement sur votre nom et engagement sont pitoyables.

23.Posté par Mwin la pa di le 04/04/2020 16:11

Très bien, et vous qu'avez vous fait ? qu'avez vous réclamé et quand ? Quelle position avez vous pris officiellement ? quand avez vous demandé la fermeture des entrés dans le département ? Qu'avez vous dit sur l'absurdité de faire signer aux gens une attestation de confinement sans savoir dans quelle condition d'hébergement cela sera fait... Vous êtres comme nous tous responsable de votre silence et complicité ...

24.Posté par Luc-Laurent Salvador le 05/04/2020 12:32

La prise de position du PCR (et Dieu sait que je ne suis pas communiste ;-)) est non seulement intéressante, elle est pertinente. Simplement, elle n'est pas parfaite, proabablement pour des raisons corporatistes que je ferai apparaître.

1) C'est un droit citoyen que de pouvoir mettre en question les politques gouvernementales et de faire apparaître que le souci de nos gouvernants N'EST JAMAIS JAMAIS JAMAIS DE PROTEGER LA POPULATION (il sont toujours disposé à un pourcentage de pertes humaines dès lors que cela relève de la fatalité) MAIS TOUJOURS DE PROTEGER LEUR ARRIERES

2) Un appel à la responsabilité, aussi judicieux et nécessaire qu'il soit, n'est qu'un voeu pieu dès lors qu'il n'y a pas de responsabilité pénale pour les enfoirés qui minimisent les risques lors même qu'ils savent que la population est gravement exposée. Ce genre de situation devrait exposer le contrevenant à des sanctions légales dont la guillotine est exclue pour des raisons légales, mais on peut le regretter.

3) La raison pour laquelle des membres du PCR n'en viennent pas à des demandes aussi claires concernant la responsabilité, c'est qu'étant membres d'un ensemble politique, ils n'aiment pas, d'instinct, que les membres d'un tel ensemble puisse être exposé à des sanctions maximales. La démocratie n'avait pas ces pudeurs et condamnait à mort ses "traitres". Je pense qu'il y a là matière à réflexion.

4) Ceci étant dit, encore une fois, la démarche du PCR est légitime et pertinente car des alternatives au confinement ont fait leurs preuves de par le monde et, comme le soulignait le Dr Bruno Bourgeon à la radio dernièrement, il s'agit la plupart du temps d'îles ou de pays déjà complètement isolés pour lesquels il est assez simple de maîtriser les flux entrants et d'opérer une politique de confinement et de traitements des seuls malades ou cas contacts dès lors que la population elle-même se discipline et se protège avec force masques.
Cette politique nécessite des moyens : masques, gants, nettoyage, stérilisation et surtout, des tests en grand nombre.
C'est emmerdant (quel autre mot ?) pour les politiques libérales qui souhaitent minimiser les coûts de protection des populations pour mieux rembourser la dette souveraine détenue par des banques et investisseurs privés, mais quand on y met les moyens il est possible de résister à une pandémie sans en ressortir à la brutale et même criminelle politique du "laissez-faire" qui vaccine sauvagement la population en laissant courir l'agent infectieux jusqu'à ce que le taux d'immunisation permette l'arrêt de la propagation.
Malgré les apparences, cette brutale approche est, et reste, la politique actuelle au sens où le confinement estseulement destiné à éviter la saturation des services d'urgence (ce qui aggraverait considérablemet la létalité).

5) Ce que je n'ai pas lu clairement formulé par nos amis du PCR qui se perdent dans une récitation à la Prévert de mesures élémentaires sans dégager l'horizon et surtout la direction à prendre, c'est en définitive l'idée que la Réunion, dès lors qu'elle s'en donnerait les moyens, pourrait résolument s'engager dans une politique sanitaire à la TaÏwanaise, comme la Corée du Sud ou Singapour. Pas de confinement mais protections maximale et suivi sanitaire maximal grâce à un dépistage systématique. C'est coûteux pour la collectivité mais infiniment moins que la nécrose actuelle du tissu économique qui sera mort avant la fin de la pandémie.

25.Posté par Luc-Laurent Salvador le 05/04/2020 12:36

erratum: "la démocratie GRECQUE n'avait pas ces pudeurs et condamnait à mort ses "traitres". Je pense qu'il y a là matière à réflexion.3...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes