MENU ZINFOS
Communiqué

"De l’incompétence à l’indécence... le Président de la CCIR n’a aucune limite !"


Après avoir pointé du doigt la gestion de la CCIR, le Medef Réunion réagit suite aux propos d'Ibrahim Patel, président de la Chambre de commerce, sur sa volonté d'augmenter son indemnité. Voici le communiqué du Medef Réunion :

Par Zinfos974 - Publié le Jeudi 22 Juin 2017 à 10:31 | Lu 3138 fois

"De l’incompétence à l’indécence... le Président de la CCIR n’a aucune limite !"
Le MEDEF Réunion dénonçait dans son communiqué du 28 mars « la gestion calamiteuse de la CCI sous la gouvernance de son président Ibrahim Patel ». 

Il pointe notamment les dérives financières, les dépenses somptuaires, l’explosion de la masse salariale qui conduisent l’institution à la faillite, ainsi que le confirme le rapport de la Cour des Comptes du 22 novembre 2016.

En réaction, le MEDEF Réunion demandait à l’Etat une mise sous tutelle de la CCI, afin de pallier les graves manquements de gestion et abus caractérisant les mandatures présidentielles de Monsieur Ibrahim Patel.

Au–delà du manque de compétences du Président de la CCIR à gouverner cette instance, outil pourtant essentiel à la survie de nos entreprises, le MEDEF Réunion déplore de nouveau le mépris et l’indécence dont fait preuve le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, en s’octroyant une augmentation de 25%, certes permise par l’Etat mais nullement obligatoire. 

Cette décision est d’autant plus inquiétante dans le contexte de restriction budgétaire dont doit impérativement faire preuve la CCIR pour ne pas sombrer, induisant nécessairement une réduction des effectifs.

Cette augmentation - hors avantages en nature - intervient également au moment où le montant de la partie libre du quota de la Taxe d’Apprentissage, collectée par la CCIR, est proposée pour affectation par le Conseil Régional. La quasi-totalité des 1,5 millions perçus sont aujourd’hui arbitrairement fléchés sur les CFA de la CCIR qui est à la fois juge et partie, afin de ……… combler les pertes au lieu de financer des formations supplémentaires !

Alors même que ce montant pourrait être équitablement réparti sur l’ensemble des CFA de l’île, force est de constater que Monsieur Ibrahim Patel utilise sa position privilégiée d’élu régional pour drainer des fonds, notamment destinés à masquer les déséquilibres.

Le MEDEF Réunion demande à nouveau aux pouvoirs publics et à l’Etat qu’ils fassent en sorte de stopper immédiatement cette gabegie et placent la CCIR sous tutelle renforcée, de façon à ce que les élus ne puissent plus abuser en toute impunité des finances qui ne leur appartiennent pas.




1.Posté par DOGOUNET le 22/06/2017 11:27

Qu'attendre d'un âne qui tire une charette ? L'âne au moins arrive à bon port, Patélia au contraire s'effondre en chemin. Grotesque et petit-boutiquier !

2.Posté par GIRONDIN le 22/06/2017 11:28

De quoi je me mêle ?

Vas-y Ibra

3.Posté par artisan retraité le 22/06/2017 11:32

Paroles pleines de bon sens tenues par des patrons privés, qui EUX, devant les tribunaux, en cas de faillite occasionnée pour mauvaise gestion, pourraient éventuellement, être tenus pour responsables sur leurs biens propres,...

A la différence de nos Zélu-e-s incompétents - mégalomanes qui jouent au monopoly avec l'argent public !!!

4.Posté par ZembroKaf le 22/06/2017 12:10

Arzou pas tapé su "ti patel"...lu travaille pour l' économie, les entreprises...La Réunion.."ti patel" prend soin de son personnel...de sa chambre (CCIR)...lu mérite son "laugmentation"...laisse à lu travaillé...avec l'aide de "ses secrétaires" !!!

5.Posté par Le Jacobin le 22/06/2017 14:16

Ont dirait qu'ils sont frustrés pour un P'tit 25% de + alors que rien que sur le port maritime ils ont augmentés le 40% leurs tarifs, sans compter le monopole. Ibra achève met 30% desuite.

6.Posté par François Nollande le 22/06/2017 17:14

RSI supprimé..Faut bien qu'il se refasse..

7.Posté par MANU MACROU le 22/06/2017 19:47

Lu la besoin un ti l'augmentassion po lu achiète kc bleus ou zaunes. Po son santé quoi car RSI y sava supprimé !

8.Posté par PATRICK CEVENNES le 23/06/2017 11:01

Les ressortissants de la CCIR ont le Président qu'ils méritent.
Les opposants à IP auraient dû faire une liste d'union. Mais voilà, ici on préfère œuvrer pour les intérêts personnels que pour l'intérêt général. Même les morts ont réussi à voter aux dernières élections. C'est pour vous dire le sérieux de l'institution.
Début 2018, je conseille aux chefs d'entreprise, les vrais, et non pas les pieds nickelés qui se disent chef d'entreprise, de ne pas verser leurs cotisations FCP à la CCIR.
Au fait, le problème des apprentis mécano auto du sud, a-t-il été enfin réglé ?

9.Posté par polo974 le 23/06/2017 11:17

ça s'appelle pas "conflit d'intérêt" ce genre de situation ? ? ?

et une casserole de plus pour la région...

10.Posté par Komssameme le 23/06/2017 11:44

Koué néna dan' charrette ? un tas goni mandats cumulés par ici les gros euros, à rajouter un tas casseroles... La fête au village ! Le MEDEF a le courage de parler de la mauvaise gestion, des dysfonctionnements consulaires. Que font les syndicats (ti bouge enkor ?). Les tutelles sont aux abonnés absents.

11.Posté par Moralisation le 23/06/2017 12:03

En plus il est vice président à la Région Réunion !!!

12.Posté par eric le 23/06/2017 15:26

Lamentable ! comment voulez vous que les gens croient encore dans ces castes de privilégiés nombrilistes qui nous gouvernent et qui sont censées nous représenter... la révolution est vraiment possible !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes