MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

De Doha à Kaboul : la passation de pouvoir aux Talibans


Par Ary YEE CHONG TCHI KAN - Publié le Jeudi 9 Septembre 2021 à 11:32

De Doha à Kaboul : la passation de pouvoir aux Talibans
Vous connaissez la date du 11 septembre 2001. Retenez le 29 février 2020. Ce jour-là, les Etats-Unis ont rendu le pouvoir aux Talibans. Le rendez-vous à Kaboul était de pure forme. 

Une photo historique. 

La poignée de mains entre le négociateur américain, Zalmay Khalilzad, et le chef des Talibans, Abdul Ghani Baradar, a fait le tour du monde. Chacun d’eux tient en main un document rouge contenant le texte de l’accord. Mike Pompeo, chef de la diplomatie de Trump, est présent. Les 2 camps sont contents…Les médias reprennent la formulation américaine : « un accord de paix historique ». 

Ce qui est historique, c’est la décision unilatérale des Etats Unis. C’est la marginalisation du gouvernement légitime afghan; c’est l’abandon de 38 millions d’habitants jamais consultés; c’est le mépris des alliés et divers partenaires; 

La surprise est totale quand les Etats-Unis annoncent que l’accord prévoit la libération de 5 000 prisonniers. Le gouvernement voit le piège du retour au front et refuse. 

Une position difficile à tenir. 

Pour faire pression, les Talibans relancent la violence le lendemain de la signature. De son côté, les Etats-Unis sanctionnent le gouvernement par la diminution d’1 milliard de dollars d’aide directe. Prises en tenaille, les autorités libèrent un premier contingent de 1500 personnes le 11 mars. Avec de tels renforts, les Talibans avancent au rythme du retrait des militaires américains. 

Le 11 juillet, les insurgés remettent le couvert. Ils réclament la libération de 7000 autres prisonniers en échange d’un cessez-le-feu de 3 mois, pour permettre un retrait définitif des «étrangers ». Le président Ashraf Ghani refuse de jouer le service après vente et s’en va « pour éviter un bain de sang », dit-t-il. On dénombre déjà 50 000 morts afghans dans cette guerre. L’affrontement aurait été encore plus meurtrier. Depuis, il s'est excusé auprès de son peuple. Aux Etats-Unis, l'ancien et le nouveau président ont d'autres priorités, au lieu de montrer de la compassion à un peuple qu'ils ont abandonné. 

L’investiture

Les Etats Unis se glorifient d’être l’incarnation du « monde libre » et se plaignent aujourd’hui du comportement des Talibans qui imposent la charia. Comme si, ils ne savaient pas. Pourtant, ils étaient sur place. Ils avaient le temps et les moyens pour faire respecter les valeurs qu’ils prônent, notamment concernant les femmes. On a bien compris quand Biden a dit que l'objectif n'était pas de construire une Nation. A Doha, le 29 février 2020, ils avaient choisi leur interlocuteur privilégié pour les remplacer à Kaboul. C’est fait, maintenant. Il reste au nouveau pouvoir d' inviter Trump, Biden et Pompeo en signe remerciement.




1.Posté par Davidgoliath le 09/09/2021 11:57

Ary YEE CTK a mis ses œillères pour ne pas regarder en direction de la Chine et veut nous faire croître que les USA c'est l'empire du mal et la Chine celui du bien. L'impérialisme chinois naissant sera aussi terrible que l'impérialisme US finissant. Les africains payent déjà un lourd tribu à l'exploitation chinoise de leurs ressources
Et je ne parle même pas de l'arrogance chinoise avec ses voisins directes en Asie, le tout sous la houlette du parti totalitaire communiste.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes