MENU ZINFOS
Communiqué

David Lorion sur le statut de l'ONF : "Attention à nos forêts !"


Par Zinfos974 - Publié le Vendredi 31 Août 2018 à 16:18 | Lu 588 fois

David Lorion sur le statut de l'ONF : "Attention à nos forêts !"
Longtemps, les « Eaux et Forêts », puis l’Office National des Forêts (ONF) ont veillé sur ce patrimoine végétal fragile de cent mille hectares que constituent les grandes forêts d’altitude, domaniales, départementales et celles appartenant aux collectivités territoriales. Un « hot spot » de biodiversité, l’essentiel du Parc national, un label international du Patrimoine mondial de l’Unesco, montrent aujourd’hui que cette forêt réunionnaise est désormais protégée et accessible, grâce au travail réalisé durant de nombreuses décennies par les agents de l’ONF.

Comment imaginer La Réunion et son avenir touristique, sans ses sites touristiques des bords des remparts, ainsi que ses sentiers de grandes randonnées ? Il faut aujourd’hui non seulement rendre hommage au travail effectué par ce personnel mais, surtout alerter les pouvoirs publics sur l’avenir du modèle de cette structure.

Placé sous le régime d’Établissement Public Industriel et Commercial (EPIC), l’ONF est actuellement confronté à une restructuration liée à une stratégie globale de  développement. Lors des récentes déclarations de son Directeur, l’équilibre budgétaire a été mise au coeur des préoccupations de l’organisation (diminution du personnel  notamment des ouvriers, vente des maisons forestières, baisse des dotations). Ces grandes forêts d’altitude tropicales ne peuvent en aucun cas être comparées aux forêts hexagonales d’île de France, de Lorraine ou des Landes dont une grande partie de recettes provient de la vente des produits du domaine, notamment du bois. Certes les deux principales espèces commercialisées (le Cryptoméria et le Tamarin des hauts) et traitées par la scierie de Bourbon à St-Benoît génèrent des recettes, mais, en aucun cas ce modèle ne permettra la pérennisation de l’ONF à La Réunion et à Mayotte.

L’inquiétude peut être encore plus grande quand on connaît les nuages qui s’amoncellent au dessus de l’ONF. Le climat social de cet établissement public n’a jamais été aussi tendu  sur le plan national que local.

Le problème des retraites des agents payés par le budget de l’ONF va peser également sur le déficit budgétaire et restreindre in fine les nouvelles embauches. La fin des contrats aidés, qui représentaient plus de 500 personnes par an recrutés par le Conseil départemental, va nécessairement limiter les possibilités d’intervention et les travaux sur les sentiers pédestres, les pistes forestières, équestres et les aires d’accueil. Depuis quatre ans le nombre d’ouvriers en contrats privés a baissé de 25% alors que La Réunion accueille de plus en plus de visiteurs, de touristes amoureux de nature, de randonnées et de grandes courses de montagne.

Sans réaction forte de la part de l’Etat et des collectivités territoriales pour le maintien des capacités d’intervention de l’ONF, nous nous privons d’une gestion expérimentée, efficace et impliquée dans la préservation de ce patrimoine. La lutte contre la défense des feux de forêt, les techniques de génie civil douces de stabilisation contre l’érosion, le rétablissement des sentiers après les cyclones, la sécurisation des abords des passages fréquentés, la lutte contre les espèces envahissantes qui colonisent et étouffent les espèces endémiques, sont autant d’interventions qui requièrent une connaissance spécifique de ce milieu.

La gestion de cette forêt, biotope de la biodiversité, relève de la compétence de l’ONF qui dispose dès lors d’une responsabilité environnementale, sociale et économique. L’Etat, quant à lui a l’obligation de donner à cet Établissement Public les moyens de son action par le maintien du patrimoine végétal. Une grande partie du développement touristique de La Réunion est à ce prix.




1.Posté par GIRONDIN le 31/08/2018 19:18

Vous avez raison.

Et
Demandez à votre copain didiX de prendre sur les 175 000 000 et 8 000 000 de pop !
Demandez au président du département d'arrêter de distribuer sa propagande sur papier glacé idem pour didiX !

Et qu'ils arrêtent avec les petits fours !


Chiche ?

2.Posté par klod le 01/09/2018 11:23

heu................... je surplussoie à 400% à l'ami Girondin, le bon sens prés de chez vous ............ mais bon , c'est pas gagné , ça rapporte des voix, rien de bien nouveau ............... de l'éthique chez nos "élus" ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes