Politique

David Lorion éclaircit les problématiques concernant l’avenir de l’IUT à La Réunion

Mercredi 24 Janvier 2018 - 17:50

Le député de La Réunion rappelle tout d’abord que "les DUT et les licences professionnelles étaient des diplômes particulièrement adaptés aux besoins et au tissu d’activité économique de l’île."

Paradoxalement, il n’existe que 5 diplômes universitaires (qui n’offrent que 320 places en première année post bac) et 6 licences professionnelles en alternance. Les nouveaux bacheliers sont donc souvent obligés de se diriger vers des filières générales qui ne correspondent pas à leurs voeux. D'autre part, les filières de l'IUT ne représentent que 3,5% des offres de formations réunionnaises tandis que dans une région comparable en métropole, elles représentent 7,3%.

La Secrétaire d’État, Madame Darrieussecq, explique donc comment la Ministre de l’enseignement allait accompagner l’ouverture de nouveaux DUT à la Réunion.

Elle confirme "l’ouverture d’un département « Techniques de commercialisation » au sein de l’IUT, affectation de quatre postes à ce nouveau département, un agent en charge des besoins administratifs, financiers, techniques et sociaux."

Elle indique également que "l’IUT fera appel aux professionnels et aux acteurs économiques locaux afin de participer à l’animation pédagogique de cette formation."

Les capacités d’accueil seront également revues à la hausse au plan national.

David Lorion, satisfait de ces réponses, espère que ces engagements seront tenus afin d’assurer la qualité et la diversité des formations techniques pour l’avenir des étudiants réunionnais.
Andry Morgane
Lu 1208 fois



1.Posté par verolia le 25/01/2018 08:32

Quelle pitié !!!!!!

Et dire que pendant ce temps là dans d'autres IUT, comme à Limoges :


" Département Informatique

Le Département Informatique forme en deux ans des techniciens supérieurs dans l’ensemble des secteurs de l’informatique. Les compétences diverses acquises pendant ces deux années permettent de s’intégrer facilement dans tous types d’entreprises.

Le Département Informatique propose également une Licence Professionnelle offrant une spécialisation dans le développement d’Applications Web et Big Data.

Les étudiants formés dans le Département Info disposent d’un choix varié d’emplois ou de poursuites d’études dans des secteurs d’activité tels que l’industrie, les télécommunications, la banque – assurance, le service public. "


pffff

2.Posté par SITARANE le 25/01/2018 13:53

C'est un prof, c'est normal !!!!!! C'est juste du corporatisme........Former les jeunes sur l'île est aussi une ineptie : pas ou peu d'ouverture d'esprit, pas de confrontation, pas de perspective !!!! Tout comme à la fac, cela permet juste une importation massive d'enseignants allogénes !!!!!!

3.Posté par Charlatan le 25/01/2018 20:47 (depuis mobile)

C’est le député dont la gamelle de député n’est pas suffisante donc il travaille, comment il peut defendre les dossiers tout en tavaillant ici...c’est un loriot...Apres les PC qu’il a signe dans les zones inondables, c’est la reunion est bien bare...

4.Posté par jean gilles le 25/01/2018 21:07

verolia : rentre à limoges !!!! ou alors reste y....ça nous fera du bien !!!!

5.Posté par polo974 le 26/01/2018 09:53

""" Elle confirme "l’ouverture d’un département « Techniques de commercialisation » au sein de l’IUT ... """

Comme si on manquait de marchands...

C'est de techniciens productifs qu'on manque ! ! !

Mais une formation dans le domaine industriel coûte plus cher que dans le commercial...

Choix de merde ! ! !

6.Posté par pense bête le 03/02/2018 21:01 (depuis mobile)

Quoi jean Bernard hoarau ý veux encore?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 18:29 (Pierrot Dupuy) Thierry Robert continue à bouder