Politique

David Lorion : "Non à la fermeture de lits en chirurgie infantile Sud"

Jeudi 5 Avril 2018 - 15:19

David Lorion s'inquiète de la décision du CHU de transférer une bonne partie du service de chirurgie de l'enfant et de l'adolescent de l'hôpital de Terre-Sainte vers le chef-lieu. Pour le député de la 4e circonscription, il est certain qu'à terme, que c'est bien "la totalité de ce service qui sera sacrifiée et les dénégations de la direction" :


© Facebook David Lorion
© Facebook David Lorion
Le 29 mars dernier, dans un communiqué de presse, je m’étais vivement élevé contre le projet de la direction du CHU de transférer le service de chirurgie de l’enfant et de l’adolescent de Saint-Pierre vers Saint-Denis.

Or le 1er avril dernier, malgré les légitimes et fortes protestations du personnel médical et hospitalier, la direction du CHU, a décidé de transférer une partie du service infantile et pédiatrique et des activités connexes (réanimations et spécialités pédiatriques) vers le CHU Nord.

Désormais, Il ne reste plus que six lits d’hospitalisation complète au lieu des 10 que comptait ce service. L’établissement du Nord en a désormais 15 à sa disposition. Soyons en certain qu’à terme, c’est la totalité de ce service qui sera sacrifié et les dénégations de la direction – dont il est permis de s’interroger sur la réelle marge de manœuvre par rapport à son administration centrale parisienne – n’y changeront rien.

Une telle décision me parait inadmissible et injustifiable.

Inadmissible notamment sur la forme. Les acteurs proches de ce dossier ont mis en évidence la responsabilité directe du ministère de la Santé qui a ajouté en catimini dans le texte initial COPERMO des lignes visant à supprimer ces lits. A aucun moment, les signataires ont été informés de ces ajouts... Comment faire confiance à une administration ministérielle aussi retors et sournoise dans ces méthodes ?

Injustifiable sur le plan organisationnel. En effet, en moyenne à l’année, il y avait 8 jeunes patients pour 10 lits à Saint-Pierre tandis qu’il y en avait 12 pour 15 lits à Saint-Denis. Ce ratio montrait que les besoins locaux de chaque établissement étaient satisfaisants et équilibrés.

Pourquoi dans ces conditions, la direction – et surtout le Ministère – exige-t-elle le transfert de ce service ? Au nom, semble t-il de la rationalisation de l’offre de soins : enjeu drapé sous l'appellation "Plan pour un retour à l'équilibre" !

Cet objectif va sacrifier un service public de proximité dont les familles du Sud ont clairement besoin au profit d’une hospitalisation ambulatoire imposée. Il est scandaleux d’obliger des parents ou des proches à faire plus d’une centaine de kilomètres, dans des conditions souvent difficiles, pour aller voir leurs enfants hospitalisés tout cela en contrepartie de quelques économies budgétaires – si tant est que cela soit réellement le cas. La personne humaine représente-t-elle encore quelque chose d’essentiel en matière de politique de santé ou n’est-elle plus qu’une variable d’ajustement dans les mains de comptables ? L’égalité des soins à La Réunion a-t-elle encore un sens ? Assistons- nous à une dégradation du système de santé dans notre île, accélérée par quelques technocrates du Ministère ? Je le refuse !

L’heure est désormais à la mobilisation de tous, élus, familles, professionnels de santé, syndicats. Aussi, je me rendrai au grand rassemblement organisé vendredi matin devant l’hôpital de Saint-Pierre. Je serai présent aux côtés de toutes celles et ceux qui veulent que nos enfants puissent continuer à être accueillis au sein du service de Chirurgie infantile Sud.

Plus largement, si nous laissons faire ce transfert, ce sera alors la porte ouverte au démantèlement, à l'éclatement progressif des services du CHU de Saint-Pierre. C’est pour cette raison que j’en appelle publiquement à une large mobilisation de la population locale.
NP
Lu 694 fois



1.Posté par c le seul le 05/04/2018 17:23

c 'est le seul député, que lé cohérent dans son analyse ,a méditer ratenon, toi qui aboit et qui pleurs tout le temps en visant le gouvernement,comme calimero ,a mediter

2.Posté par c le seul le 05/04/2018 17:25

c 'est le seul député, que lé cohérent dans son analyse ,a méditer ratenon, toi qui aboit et qui pleurs tout le temps en visant le gouvernement,comme calimero ,a méditer.

3.Posté par ZembroKaf le 06/04/2018 12:17

Cher David, Cher Député,
vous dites :
En effet, en moyenne à l’année, il y avait 8 jeunes patients pour 10 lits à Saint-Pierre tandis qu’il y en avait 12 pour 15 lits à Saint-Denis.

Pourquoi plus de lits à Saint Denis qu'à Saint Pierre ???
Il faut pousser plus loin cette "histoire de lits" : La chirurgie infantile du site de Saint Denis, s'occupe des pathologies "pointues" infantiles...ce que ne fait pas ou rarement le site de Saint Pierre dont la plupart des "bébés" sont orientés à Félix Guyon.
Il est "faux" de dire, M.le Député, qu'en fermant des lits dans le Sud...la plupart des enfants devront aller se faire opérer à "Bellepierre"...à Terre Sainte, heureusement, il existe de bons chirurgiens "pédiatriques"...je ne connais pas le pourcentage mais une bonne partie des opérations se font en "ambulatoire" !!!
Je pense qu'il ne faut réagir sur "le chaud"...pour faire plaisir aux syndicats, à certains médecins...mais ce qui est mieux pour le bien être de ces enfants" !!!
Bonne journée M. le Député !!!

4.Posté par Rambo le 06/04/2018 14:42

Enfin ce député va "travailler" une matinée puisqu'il dit qu'il sera au grand rassemblement devant l'hôpital de St-Pierre. Une véritable prouesse comme pour justifier ses indemnités...

5.Posté par Zourit le 06/04/2018 14:49

en 2020

Anda 1 Lorion 0 Score 1_O Pour Anda

6.Posté par Ventilateur le 06/04/2018 17:41

En voila un qui multiplie des communiqués pour se faire mousser mais qui se garde de faire un bilan qui montrerait la nullité des résultats obtenus.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >