Politique

David Lorion : "Le gouvernement porte une large part de responsabilité dans le chaos qui règne à Mayotte"

Mercredi 14 Mars 2018 - 12:02

Pour le député David Lorion, le gouvernement "porte une large part de responsabilité dans le chaos" qui règne actuellement à Mayotte. Concernant la lutte contre l'immigration clandestine, le député alerte "si nous n’y prenons pas garde, la pauvreté et l'évolution religieuse actuellement des Comores est sans doute la plus grande menace dans la zone du sud-ouest de l'océan Indien pour Mayotte et La Réunion".


Le 18 octobre dernier, Mansour Kamardine, Ramlati Ali, Députés mahorais, et moi-même avions proposé et fait adopter par la Délégation parlementaire aux Outre-mer une résolution relative à la situation de la collectivité territoriale de Mayotte. 

Par ce geste, nous alertions le Gouvernement et la Représentation nationale sur le risque d’explosion sociale qui couvait depuis de nombreuses années sur cette île. Ainsi, nous rappelions qu’avec quatre-vingt-quatre pour cent de la population recensée vivant sous le seuil de pauvreté monétaire, le département de Mayotte est la région la plus pauvre de France et d’Europe ; que les effets économiques, sociaux, éducatifs et sanitaires de cette pauvreté sont amplifiés par la saturation des services publics (écoles, hôpitaux, accès à l’eau courante, accès à l’énergie, logements), par une immigration clandestine massive et par un accès à des prestations sociales et familiales très inférieures à celles proposées dans les autres départements de métropole et d’outre-mer. Ainsi, Mayotte est le seul département d’outre-mer à ne pas bénéficier d’un accès au droit social commun à l’ensemble des départements de France.

A ces déplorables conditions de vie des Mahorais se sont ajoutés depuis le début de l’année de graves problèmes d’insécurité et de violence au quotidien mettant le feu à une situation qui ne demandait qu’à s’embraser. C’est désormais l’activité de toute l’île qui est paralysée touchant entreprises et administrations. 

Par son attitude passive, le Gouvernement porte une large part de responsabilité dans le chaos qui règne sur place. Il n’a pas voulu tenir compte des nombreux appels au secours d’élus de cette région dont celui en particulier de mon collègue Mansour Kamardine qui n’a pourtant pas ménager ses efforts pour tenter de mobiliser les Pouvoirs publics. Quel mépris pour l’Outre-mer de la part de l’Etat !  

Il aura fallu attendre trois semaines de crise et son paroxysme pour qu’enfin la Ministre Annick Girardin, représentante du Gouvernement se déplace à Mayotte pour tenter d’éteindre l’embrasement.  

 La Ministre des Outre-mer a proposé l’ouverture d’une "Conférence pour l’avenir de l’île" qui se tiendrait après les "inoxydables" Assises des outre-mer, fourre-tout qui cache l’absence d’une vraie vision pour ces territoires. 

Le Gouvernement doit rapidement prendre des mesures notamment pour rétablir la sécurité, mais surtout financer le logement, l’accès à l’eau potable, la construction d’établissements scolaires et la santé.  

En matière de lutte contre l’immigration clandestine, il serait illusoire de vouloir en réduire les flux entre les îles d'Anjouan, Mohéli et la Grande Comore sans une aide au développement comme par exemple la réalisation d’une maternité ou investir massivement dans l'éducation de cette ancienne colonie française qui est actuellement la proie des fondamentalistes islamiques de la péninsule arabique. Si nous n’y prenons pas garde, la pauvreté et l'évolution religieuse actuellement des Comores est sans doute la plus grande menace dans la zone du sud-ouest de l'océan indien pour Mayotte et La Réunion. 

La nécessité d’un plan de rattrapage est une priorité avant tout débat sur une adaptation législative ou réglementaire qui ne sert bien souvent en Outre-mer qu’à masquer la réalité d’une grande pauvreté et d’un manque d’investissement. 

David LORION, Député de La Réunion
 
N.P
Lu 1450 fois



1.Posté par Il a raison le 14/03/2018 12:19 (depuis mobile)

M. LORION a raison. Mettre la faute sur les anciens gouvernements c'est petit. Au pouvoir il faut bosser. Et ne ne pas mettre l'accent sur la politique étrangère (Inde) par exemple. Bravo M. LORION. Et Nassimah elle fait tjrs du shopping à Paris ?

2.Posté par JORI le 14/03/2018 12:22

Et quelle était la position de ce lorion quand sarkozix a changé le statut de Mayotte sans avoir analysé les conséquences??. sarkozix, homme de droite, tout comme lorion!!.

3.Posté par Dazibao le 14/03/2018 12:57

Merci SARKOUZY......

4.Posté par JORI le 14/03/2018 13:17

On pourrait aussi investir massivement dans toutes nos anciennes colonies et pour ce faire augmenter massivement nos impôts. Ou du moins pour ceux qui en paient. Car jusqu'à preuve du contraire, l'argent de l'Etat est avant tout celui des contribuables!!.

5.Posté par JORI le 14/03/2018 13:19

lorion a t il chiffré toutes ses propositions lui qui a voté fillon. fillon, celui là même qui voulait faire des économies drastiques au niveau de l'Etat???.

6.Posté par cmoin le 14/03/2018 14:26

Et les dirigeants d'avant,ceux par qui tout est arrivé,vous leur avez posé la question?

7.Posté par Ti Tangue le 14/03/2018 15:01 (depuis mobile)

Ok M. LORION le gouvernement porte une large part de responsabilité dans le chaos qui règne à Mayotte"
Et les Maires crapules de la Réunion qui soutirent ces braves gens pour avoir des élections faciles misèl lé dan tas ? Même D.Gonthier s’y est mis

8.Posté par GIRONDIN le 14/03/2018 15:43


2.Posté par JORI
+1

9.Posté par JMR974 le 14/03/2018 16:03

Je n'aime pas, mais pas du tout, notre gouvernement actuel, Jupiter et sa clique ! Mais les responsables de la situation à Mayotte sont les rigolos écervelés qui ont modifié le statut de ce territoire. Jamais Mayotte n'aurait dû devenir un département. Vous vous rendez compte du retard à rattraper sur n'importe quel autre département ? Il faudra des siècles. Et encore … !

10.Posté par zorbec le 14/03/2018 16:17

Ce qui se passe actuellement à Mayotte n'est que la conséquence d'un "effet papillon" généré au milieu des années 1970 par Valéry Giscard d'Estaing ! En actant l'indépendance des Comores et la sécession de Mayotte de l'archipel comorien, VGE a créé en 40 ans un situation inextricable qui aboutit à la confusion actuelle. Mais depuis VGE, tous les gouvernements - Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande - ont aussi leur part de responsabilité. Hélas, cet "effet papillon" concerne aussi aujourd'hui La Réunion et de bien sombres perspectives sont à attendre...

11.Posté par Ma sonnerie le 14/03/2018 18:34 (depuis mobile)

L'Etat n'est à la hauteur de rien à Mayotte, les elus locaux non plus.

12.Posté par Contribuable scandalisée le 14/03/2018 18:39

Que le gouvernement actuel organise un référendum national pour demander l'avis des contribuables français à qui on a JAMAIS demandé si ils étaient d'accord pour faire de Mayotte un département à part entière !!!

13.Posté par Joseph Paul le 14/03/2018 18:46

Je partage le commentaire post10.
J'ajoute que c'est Nicolas Sarkozy qui a tout fait pour que Mayotte dispose d'un statut départemental. Et ni son gouvernement ni ceux du quinquennat de François Hollande n'ont su mettre en place le plan de rattrapage réclamé aujourd'hui par le député Lorion.
Alors ce parlementaire républicain est culotté de mettre une "large responsabilité " sur le dos du gouvernement actuel quand beaucoup trop d'insuffisances de négligences relèvent des décideurs politiques nationaux et locaux depuis Giscard !
Le député Ratenon y va aussi de sa très grande expérience/connaissance de la chose politique/geostrategique en demandant même la démission de la ministre Girardin !
Les décideurs politiques de tous bords réunionnais doivent dans ce problème mahorais faire oeuvre de plus de solidarité/bon sens/responsabilité afin que Mayotte devienne une île au développement harmonieux et durable.
Sinon,les populations délaissées vont continuer de venir s'installer à la Réunion où admettons le leur arrivée n'est ni souhaitée ni souhaitable ,vu le contexte socio-economique ici.

14.Posté par boyo krè le 14/03/2018 20:01 (depuis mobile)

Mon cher david tu me dèçois c'est bien sarkozy qui a mis mayotte dans cette situation.faut assumer

15.Posté par ti bo le 14/03/2018 20:03 (depuis mobile)

C bien sarkozy qui a modifiè les statuts de mayotte
Alzeimer mr lorion.

16.Posté par Ramgoolam le 14/03/2018 21:48

OLÀ tonton lorion, vous avez la mémoire courte ou bien vous intervenez à tout bout de champ pour faire croire que vous vous intéressez à tous les sujets d'actualités ! C bien votre ami le NAIN qui a une grosse part de responsabilité dans cette affaire et aujourd'hui vous avez le culot de faire porter le chapeau à ceux qui prend le train en marche.Encore un politique à la langue de bois. Vous ferez mieux de vous impliquer davantage pour la mission qui vous a été confiée par votre électorat à l'Assemblée au lieu d'essayer de vous dédouaner

17.Posté par Faux cul le 14/03/2018 22:53

David Lorion, pur produit de missel fontaine et de l’ump A donc oublié les manœuvres de Don Sarko pour faire de Mayotte un réservoir de voix ? Pathétique !

Au fait, il devrait se faire élire à Mayotte. Il y a beaucoup de terrains à déclasser la bas. Et en la matière, Lorion a une sacrée expérience ! Normal, à l école de Don Sarko, on ne forme pas que des enfants de cœur !.😇😇

18.Posté par PEC-PEC le 14/03/2018 23:22 (depuis mobile)

Un peu de mémoire, le premier à promettre la départementalisation c''est Mitterrand, repris et consolidé par Chirac, mis en application par Sarkozy, depuis 8 ans qu''à t il été fait pour Mayotte ? Rien. 37000 h en 1977 ,180000 aujourd''hui, voir+++

19.Posté par DOGOUNET le 15/03/2018 06:53

Nous sommes désormais rassurés. Le DL est devenu un vrai politik-peï: Démagogue et oublieux des actions désastreuses de ses mentors de l'époque (chichi et sarko, fier pour ce dernier d'en faire le 101ème département...), le voilà qui défonce les portes ouvertes de la renivelisation (à nos frais) de ces Comores du quart-monde. Encore un qui élargit les buts plutôt que de faire l'effort de mieux jouer... Bref, SOVKIPE ! 2019 = nouveau flux de "komor-francé" vers La Réunion + suppression contrats aidés = MERDIER !

20.Posté par le retraité le 15/03/2018 08:11

Les politiques mettent en place des situations non désirées par le Peuple et maintenant le peuple assume, les mahorais sont mécontents à cause de la diaspora anjouanaise et ses conséquences dans leur ile mais nous nous vivons d'autres conséquences d'arrivée massive de mayotte aussi ...........................à la Réunion, que faut il faire, tout bloquer, faire la révolution ............la question se pose pour la Réunion et son avenir.....

21.Posté par Pajaniaye le 15/03/2018 08:47 (depuis mobile)

Mr lorion vous mentez je vous ai entendu dire, qu'il est inadmisible q'UN JOUR, que le service infentile de st pierre soit demenagè vers st denis.le gouvernement vient d'attribuè 40 millions € au chu sud.

22.Posté par OMO le 15/03/2018 09:17

Zorbec
c'est Chirac , Premier ministre qui fait de Mayotte une arme de guerre intérieure contre Giscard d' Estaing .
Sarkozy Président va reprendre ce jeu politicien franco- français délétère, faisant de Mayotte département français . .
Entre -temps à La Réunion, Virapoullé va faire des Mahorais installés à Saint- André un joker électoral .
Hamilcaro et Claude Hoareau à Saint - Louis vont l' imiter , puis Michel Fontaine à Saint- Pierre , puis Nassimah Dindar., pour " sécuriser " ( si j'ose dire) son canton .
Les problèmes sont devant nous les apprentis - sorciers que sont nos élus ont alimenté un stock de barils de poudre
David Lorion , doit à faire avec ses amis ( mais pas qu' eux n'est-ce pas Claude Hoarau ? ) qui ont mis en place ce désastre mais reconnaissons lui au moins le courage à D Lorion de poser ce qu'il appelle pudiquement ( , mais avec raison car il serait accusé des pires maux ) " la question de l' évolution religieuse des Comores " .

Une formulation ,( que je suis obligé de reprendre pour ne pas m' exposer à faire hurler les beaux esprits grands démocrates, autres partisans de paix , que je ne peux pas nommer ) mais que chacun peut traduire facilement .

Ajoutons enfin , que de Saint- louis à Saint- André en passant par Saint Denis , nous avons déjà ici les effets cette "question de l' évolution religieuse des Comores" .
Il serait temps de voir cliniquement comment stopper ce danger et surtout pas avec les âneries débitées hier soir par M. Ratenon

23.Posté par VIEUX CREOLE le 15/03/2018 18:25

Quand Nicolas Sarkozy A ANNONCÉ « SA DÉCISION » d’offrir à la France un 101è Département , deux Homes politiques de premier plan ( de »tendances différentes ! ) avaient fait « des mises en garde sérieuses » !!! JE LES CITE :
1 ° Jacques Chirac : « il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs » !!!
- 2) Lionel Jospin : «  avant d’aboutir à cette décision , des réformes importantes doivent être prises » !!!
- TOUS LES DEUX AVAIENT RAISON : de très grosses différences existaient entre" le statut de territoire d’outre-mer" avec un Gouvernement local (qu’étai celui de Mayotte ) et" celui de Département" que souhaitait la grosse majorité des Mahorais  … On connaît la suite!!! A Mayotte existait et existe encore la polygamie ; « l’Islam est religion d’État » comme pour l’ensemble des Comores (la France est « une République laïque ...Par ailleurs , Il n’y avait pas vraiment d’organisation judiciaire ( les « Cadis » rendaient la justice) ; il n’y avait pas de cadastre etc. , etc. … Un temps d’adaptation était nécessaire : le temps de mettre en place les réformes indispensables ! Monsieur Nicolas Sarkozy s’est comporté en « Homme politique essentiellement démagogue et populiste » et porte donc une très lourde responsabilité dans la situation dramatique et inquiétante de ce Département du Canal de Mozambique… MAIS QUELLES REFORMES PROFONDES ont été mises en place de 2012 à 2017 puis de 2017 à Mars 2018 ?

- En Mars 2017 , sur le front Guyanais , Madame Erika Bareights a eu le courage d’affronter des Manifestants qui ont rappelé que les «  promesses encourageantes et applaudies « de Charles de Gaulle, en mars 1964 à Cayenne n’avaient pas toujours eu " un début de commencement de réalisation" !!! L’EX- Ministre de l’Outre-Mer avait eu le courage de présenter à la population guyanaise « les excuses » de la France Ce courage , « cette INTUITION , a écrit le Journal «  Le Monde » du 07/04 /17 ,« EST CONSIDÉRÉE  COMME UN ACTE MAJEUR QUI LUI A PERMIS DE S’AFFIRMER DANS LA NÉGOCIATION  , face à Interlocuteurs dont les intentions n’étaient pas toujours identifiables »  !!! Des Observateurs politiques et des Journaux parisiens ont loué son comportement et le déroulement de la négociation qui avait suivi discours… Ce qui a manqué à Madame Annick Girardin - qui est aussi une ultra-marine- ce sont des consignes claires et précises du Président ou du 1er Ministre!!! Macron ne donne pas l’impression de bien connaître la situation et …. tous les problèmes de Mayotte comme ceux de la Réunion d’ailleurs … Il se comporte comme « un Monarque jaloux de ses prérogatives » et soucieux de sauvegarder , en priorité , les situations des catégories les plus aisées et des Gros Patrons !!!
- S’il persiste , il risque de se heurter à un mécontentement général plus important plus grave de l’ensemble de nos compatriotes de Métropole et d’Outre Mer … Les Français n’arrivent pas à suivre la « marche au pas cadencé accéléré »  à laquelle Macron voudrait soumettre le Pays !!!

- POURQUOI TOUS nos Parlementaires – sans exception - ne tenteraient-ils pas une démarche auprès du Président de la République pour qu’il soit mieux et lus largement informé des problèmes de Mayotte et …aussi de ceux de La Réunion  ???

24.Posté par OMO le 15/03/2018 21:29

Vieux Créole
je suis d' accord avec vous sur la démarche et certains éléments que vous rappelez à juste raison
Mais :
- Jacques Chirac , Président a fini par comprendre ,ce que Jacques Chirac a fabriqué comme connerie monumentale après la consultation d' autodétermination
- le devenir de Mayotte, n'est pas dans la départementalisation mais dans une redéfinition de ses relations avec les autres îles Comores. C'est de l' intérêt de la France , et de La Réunion.
Ce qui ne sera pas simple toutefois , car ( merci les barbouzes françaises et les complicités françaises gouvernementales ) il n' y a pas d' État aux Comores ,

25.Posté par zorbec le 16/03/2018 11:00

"... Nicolas Sarkozy s’est comporté en « Homme politique essentiellement démagogue et populiste » et porte donc une très lourde responsabilité dans la situation dramatique et inquiétante de ce Département du Canal de Mozambique…" écrit le Vieux créole. Soit. La départementalisation de Mayotte a été une grosse bévue mais il faut rappeler que tous les présidents de Mitterrand à Sarkozy en passant à Chirac avait promis ce choix aux Mahorais. Par ailleurs, la "situation dramatique et inquiétante" à Mayotte date bien avant le quinquennat de Sarkozy. En 1990 - déjà - la situation était préoccupante et Le Monde titrait "Menaces d'orage sur Mayotte". Des milices s'étaient déjà formées prêtes à bouter les illégaux hors des "frontières" de la collectivités territoriales. A l'époque Mayotte comptait déjà près de 80 000 habitants (contre moins 50 000 dix ans plus tôt). Aujourd'hui Mayotte affiche selon les diverses estimations de 200 000 à 250 0000 âmes...

26.Posté par VIEUX CREOLE le 16/03/2018 12:23

ZORBEC (post 25 ) ? vous n'avez pas lu attentivement les observations de mon " POST 23" dans lequel je faisais remarquer , je cite :

- " MAIS QUELLES REFORMES PROFONDES (et j’ajoute à la phrase: indispensables , impérieuses) ONT ÉTÉ MISES EN PLACE DE 2012 à 2017 , PUIS DE 2017 à MARS 2018 " ? Je n'ai pas le souvenir que Mitterrand ait promis "la Départementalisation aux Mahorais ";;; Pour le reste ,je suis d'accord avec vous !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >