MENU ZINFOS
Santé

Dans le Sud, 42 personnes sont concernées par l'explantation de prothèses PIP


Par Lilian Cornu - Publié le Jeudi 26 Janvier 2012 à 16:59

Dans le Sud, 42 personnes sont concernées par l'explantation de prothèses PIP
 
Alors que le fondateur des prothèses PIP, Jean-Claude Mas, a été placé en garde à vue aujourd'hui, l'hôpital Sud Réunion a déjà effectué cinq explantations pour des personnes qui avait subi des reconstitutions post-cancer. Au total, dans le Sud, elles seraient 42 a être directement concernées par ces prothèses, explique le docteur Barau, le chef du service gynécologique de l'hopital Sud Réunion: "A l'hôpital de Saint-Pierre, on a 42 patientes à qui on avait mis des prothèses PIP. On les a recensées. Ce qu'on propose c'est l'explantation des prothèses et le changement si elles le souhaitent".

"Les patientes à qui ont a implanté des prothèses, ce sont uniquement pour des reconstructions post-cancer, car on ne fait pas de chirurgie esthétique à l'hôpital, c'est de la chirurgie reconstructrice", précise le docteur.

Aucune prothèse rompue parmi celles explantées mais le spectre d'un nouveau cancer

Pour l'heure, le chirurgien n'a constaté aucune rupture de prothèse lors des cinq explantations déjà réalisées, mais certaines femmes pourraient être concernées par des ruptures. Pour le chef du services gynécologique, la rupture des prothèses n'est pas le plus grave. Le plus problématique, c'est surtout que les femmes concernées sont des patientes qui se sont fait poser des prothèses dans le cas de chirurgie post-cancer. Il s'agit donc de femmes ayant été malades et à qui on a dû retirer un sein. Ainsi, après avoir déjà été concernées par le cancer, ces patientes se trouvent à nouveau confronté au spectre de la maladie. A priori, toutes les porteuses de prothèses devraient se les faire retirer mais selon le docteur Barau, "toutes ne procéderont pas à la pose de nouvelles prothèses".

Même si le lien entre les prothèses PIP et les cas de cancer constatés n'est pas scientifiquement établi, c'est donc le principe de précaution qui incite les services de santé à procéder aux explantations de ces prothèses.





1.Posté par DURANDAL le 27/01/2012 05:38

la sécurité sociale est en faillite, on ne rembourse plus rien, mais que les personnes ayant eu à se faire poser des implants pour raisons médicales de chirurgie réparatrice soient remboursée OK mais les autres qui ont voulu avoir des beaux nénés qu'ils se démerdent.

2.Posté par corde à sauter hé hé le 27/01/2012 07:17

Merci Mr J.C. MAS pour cette excellente publicité

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes