MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Dans la tête d'Huguette Bello un 19 septembre 2011... "MON pays" ET la note de 2008 : un cynisme terrifiant.


Plage de Boucan-Canot, commune de St Paul, 19 septembre 2011.

Mathieu Schiller vient à l'instant de se faire dévorer par un voire plusieurs requins bouledogues. Mme Bello, alors députée-maire de St Paul, se rend sur place. Voilà ce que l'on retint de sa venue : "c'est MON pays, monsieur, je connais MON pays"... Tout le monde ou presque a entendu ou lu cette phrase lancée par la députée-maire à la figure d'un proche de Mathieu Schiller, zoréol (personne née à la Réunion de parents d'origine métropolitaine), anéanti par la douleur et la colère et prenant à partie la politicienne quant à sa responsabilité éventuelle dans cet évènement tragique.

Par observatoire du foutage de gueule péi - Publié le Jeudi 10 Décembre 2015 à 16:28 | Lu 949 fois

Dans la tête d'Huguette Bello un 19 septembre 2011... "MON pays" ET la note de 2008 : un cynisme terrifiant.
Mme Bello, toute de rouge vêtue comme à son habitude, semble désemparée et ne trouve pas les mots pour apaiser la colère ambiante en cette triste fin d'après-midi. Mathieu, respecté voire adulé de tous (champion de bodyboard et moniteur de surf très populaire), a été happé par un voire plusieurs requins bouledogues sous les yeux de ses amis, à quelques mètres du sable de la plage la plus courue de toute l'île. Un contexte de tension extrême, propice aux "dérapages" de toutes parts, donc.

Mais il semble bien que l'indulgence quant aux emportements verbaux divers ait été plus forte à l'endroit de la mairesse (elle a été insultée par une personne dans la foule : "assassin") que du côté des amis de la victime ayant assisté quelques instants auparavant à une scène d'une atrocité rare... et qui ne sont pas les auteurs de l'insulte "assassin"... Difficile tout de même de mettre en balance la colère et l'effroi de personnes venant juste de vivre un drame horrible avec le courroux passager d'une politicienne aux prises avec une foule hostile, mais non menaçante. On a l'indulgence que l'on peut.

PERSONNE N'AIME SE FAIRE TRAITER D'ASSASSIN...

Quoiqu'il en soit, si l'on fait abstraction de tout ce que l'on a appris depuis trois ans que dure cette "crise requins", il est possible de trouver des circonstances atténuantes à Huguette Bello : personne n'aime se faire traiter d'assassin, encore moins une politicienne connue pour son autoritarisme et un certain complexe de supériorité. Et il ne fait aucun doute que cette dame n'a certainement pas souhaité la survenance d'un évènement aussi dramatique, sur sa commune qui plus est.

D'aucuns pourront ont pu rétorquer que ces "propos malheureux" étaient le fruit d'une sortie de route passagère de la députée-maire, elle-même choquée par la violence inouïe de cette attaque de requins et prise à partie par une foule en colère. Certes.

Mais voilà, cette phrase -qu'il n'est pas inconcevable de considérer comme xénophobe- résonne encore dans la tête de tous ceux qui ont pu se sentir visés par l'invective. Et ils sont sans doute plus nombreux qu'une poignée d'oisifs bien nés, à moitié drogués et blonds, amateurs de glissades aquatiques futiles, c'est-à-dire "les surfers", pour Madame Bello...

FLASH BACK : DANS LA TÊTE D'HUGUETTE BELLO, UNE NOTE... POUR LE MOINS DÉRANGEANTE

Outre le fait que cette femme traînait déjà comme un boulet une solide réputation "d'anti-zoreys", que son énième dérapage "ethnico-clivant" d'hier soir (@EXPATRIES) est venu confirmer, Mme Bello est sans doute l'une des personnes responsables de la crise requins puisqu'elle a sciemment fait le choix d'exposer les corps des touristes et réunionnais de l'Ouest (pas grave ce sont des "expats" ?) à un risque de dévoration inédit, comme le démontre sans ambiguïté la fameuse note de 2008. Entre le risque de dévoration d'autrui et SA carrière politique, Mme Bello avait semble-t-il fait son choix. Peut-on imaginer pareil individu aux commandes de la Région ?

Revenons à notre dérapage "ethnico-clivant" (euphémisme) de décembre 20011 : il est intéressant pour la compréhension de l'affaire de mettre en parallèle ce "dérapage" avec d'autres données notamment celles issues de la note interne de décembre 2008, dont le signataire n'est autre qu'Alain Payet, directeur général des services de la mairie de St Paul à l'époque.

--- A qui s'adresse cette note ?

Cette note est une sorte de réponse conjointe de la municipalité de St Paul et de la Sous-Préfecture de St Paul aux inquiétudes de Maîtres Nageurs Sauveteurs de St Gilles/Boucan à propos de la recrudescence d'observations de requins bouledogues aux abords immédiats des zones de baignade, dont ils ont la surveillance et la responsabilité.

---- Que dit cette note ?

Qu'à la suite du signalement par courrier du 22 septembre 2008 des maîtres-nageurs sauveteurs de la commune, il leur a été demandé de taire autant que faire se peut la présence accrue depuis quelques années de requins bouledogues à proximité immédiate des zones de baignade. A l'époque aucune signalétique requins n'existait sur les plages, encore moins de flamme "requins". Les drapeaux vert/orange/rouge ne concernant que le risque de noyade dû aux vagues et courants, ainsi que le risque lié à d'éventuelles pollutions de l'eau.

Dans ce contexte, il était possible qu'un nageur se fasse attaquer par un squale alors même que le drapeau vert (baignade sans danger) était hissé. Ainsi, la responsabilité des MNS aurait pu être engagée (comme le rappelle la note)... mais également celle de la commune employant ces MNS, ce "qu'oublie" de dire ladite note.

Extrait : "Nous avons, à cette occasion, saisi de cette question, Monsieur le Sous-Préfet de St Paul qui nous a répondu que la mise en œuvre d'un plan d'alerte départemental serait susceptible d'entretenir une psychose (sic : une psychose est une peur irrationnelle et injustifiée, ndlr) du danger requin alors que le risque demeure faible (re-sic, surtout après avoir vu l'étude de l'IFREMER de 1997 et après avoir été alerté moult fois du maraudage de bouledogues aux abords des zones de baignade par les MNS ! ndlr) et qu'il appartient au maire de prendre les mesures adéquates de police dans sa zone de responsabilité. Compte tenu de ce qui précède, nous vous informons que nous n'envisageons pas de prendre des mesures permanentes d'information du public face au risque requin".

A LIRE ATTENTIVEMENT---> "C'est ainsi qu'en l'absence d'information sur la présence de requin (sic) aux abords ou dans une zone de baignade surveillée à un moment donné, votre responsabilité (et comprenez bien, celle de la municipalité de St Paul ! ndlr) ne pourra pas être engagée si la flamme verte est hissée. Dans l'hypothèse où la présence de squales vous serait signalée par un usager ou en cas de doute sérieux ou enfin en présence avérée de requins, il vous revient de hisser le drapeau rouge (...). Nous vous remercions de veiller à la stricte application de la présente note*."

EN CAS D'ATTAQUE NOUS POURRONS AINSI DIRE QUE NOUS NE SAVIONS PAS...

Si l'on peut comprendre la volonté de la sous-préfecture, relayée par cette municipalité, de ne pas céder à la panique et partant, de créer des troubles à l'ordre public, on comprend en revanche moins bien ces curieux développements au sujet de la responsabilité des MNS et par ricochet de celle de la commune. L'aveu de cynisme est patent, traduisons le "raisonnement" produit dans cette note : "si nous (municipalité, État) informons d'un danger requins (pourtant réel), nous ne pourrons pas dire en cas d'attaque que nous ne savions pas et, de ce fait, notre responsabilité pourrait être mise en jeu devant les tribunaux administratifs et pénaux". Il n'est pas besoin de lire entre les lignes, l'aveu est là, il saute aux yeux. Pourtant il semble qu'il ait échappé à un grand nombre d'observateurs avisés de la vie politique locale...

Revenons maintenant à ce triste 19 septembre 2011, pour comprendre à qui nous avons affaire. Mettons-nous dans la tête d'Huguette Bello et analysons ses propos et réactions outrés à l'aune de cette note de 2008 dont elle avait forcément eu connaissance. Comment cette femme a-t-elle pu oser regarder droit dans les yeux les proches de Mathieu Schiller en leur signifiant leur qualité "d'étranger" ou de "semi-étranger" voire à présent "d'expatriés" ? En sachant ce qu'elle savait ? Sans tomber dans une analyse approximative de sa personnalité, on peut dire que cette politicienne est une personne d'un rare cynisme, en tout cas à l'endroit des "étrangers", des "expatriés"...

Entre sauver des vies et sauver les apparences cette mairesse et l’État avaient fait leur choix. Tout ceci est inqualifiable et justifie pleinement le sentiment de colère voire de détestation à l'endroit de cette députée-maire par une grande partie de la population réunionnaise.

INCOMPÉTENCE et INCOHÉRENCE à ST PAUL = NAUFRAGE à LA RÉGION

Il faut rappeler l'incohérence les déclarations de Mme Bello, affirmant, à la suite du décès tragique de Mathieu, que dans sa jeunesse les gramouns lui disaient qu'il ne fallait pas mettre un pied dans l'eau "à koz nena rokins".

D'une part, il est étonnant pour une femme qui "connaît son pays" de ne pas savoir faire la différence entre la côte Sud (près de laquelle elle a grandi), qui a toujours été réputée dangereuse et la côte Ouest, jusqu'il y a peu (2010/2011) sûre du point de vue du risque requins. Elle connaît son pays, certes, mais lequel, le pays de la Ravine des Cabris (d'où elle vient), celui de la Possession, du Port (ses véritables réservoirs d'électeurs) etc ?

D'autre part, comment peut-on être en charge d'une station balnéaire très touristique et penser qu'il est impossible de s'y baigner ou d'y surfer, tout en refusant d'informer le public du danger lié aux requins ? Tout ceci interroge profondément sur la connaissance qu'a cette dame de "son pays", son honnêteté intellectuelle, sa moralité élémentaire, sa cohérence.

DES MENSONGES ÉNORMES A LA CHAINE

Encore, comment qualifier les mensonges et/ou erreurs de Mme Huguette Bello au sujet des circonstances des attaques de requins sises sur "son" ex-commune ? A la limite, qu'elle ne connaisse PAS bien SON pays (la Réunion) passe encore, mais quid de sa méconnaissance du littoral de SA commune : en effet, à la suite de l’attaque horrible de la petite Sarah qui se baignait dans moins d'un mètre d'eau en Baie de St Paul devant une base nautique, cette dame n'avait pas hésité, tout en vantant sa "compassion" (ce qui ne mange pas de pain), à déclarer, en insistant lourdement, que la jeune fille (**)se baignait malgré "une interdiction de baignade" par "arrêté municipal" en Baie de St Paul...

Or, aucune interdiction ni même de panneaux avertissant du danger n'étaient en cours à ce moment-là. Mme Bello a donc délibérément menti, à moins qu'elle ne connaisse pas bien, voire pas du tout, SA commune.

On passera sur les mensonges entourant l'attaque mortelle de Stéphane Bérhamel à St Gilles en mai 2013, par exemple, auquel cas la présente lettre prendrait des allures d'inventaire à la Prévert. La crise requins pour Huguette B. ? Un festival de mensonges et d'approximations.

TOUT SAUF BELLO : désolé Thierry mais tu nous a roulés (et pas devant la préfecture)

Dimanche prochain, les amoureux de l'Océan et du vivre ensemble réunionnais voterons en conscience. TOUT SAUF BELLO et donc tout sauf la liste Bello/TR.

Désolé Thierry mais ta trahison du monde du nautisme et du tourisme ne passe pas. Nous sommes nombreux à avoir voté pour toi au 1er tour. Tu nous a roulés. Tu iras roulé dann radier ek ton madame Bello et sa note de 2008, ses propos abjects et son crypto-communisme honteux, surtout fin 2015. Allé marcher don, ensemb zot 2...

Moi dimanche mi vote DR et pourtant je suis un opposant farouche à la NRL. Mais je préfère une route débile à une "Marine Le Pen péi" à la Région, à quelqu'un qui a préféré risquer des vies plutôt que de faire son boulot de maire en protégeant ses administrés, les réunionnais et les touristes fréquentant (jadis...) les plages de l'Ouest.

*des sanctions (rétrogradations et brimades diverses) ont été prises par la municipalité de St Paul contre un MNS s'étant insurgé contre cette note, ainsi que sur un parent de ce dernier également employé par cette commune. Belle façon de remercier ceux qui risquent leurs vies pour celle des autres et qui ont informé cette municipalité d'un danger grave, sans que cette dernière ne l'ait pris en compte.

**(et en insistant non pas sur le fait que c'était la première victime non surfeuse de cette crise mais plutôt la première victime de sexe féminin, ce qui peut une fois encore interroger sur les lubies de Mme Bello, ici la condition féminine convoquée de façon plus que déplacée)

TOUT SAUF BELLO !




1.Posté par trop de gaspillage a la REGION!! le 10/12/2015 15:43

DIDIER ROBERT devrait commencer a faire ses cartons!!!

2.Posté par I can get no le 10/12/2015 15:44 (depuis mobile)

La Réunion, c est notre pays, n en déplaise aux zoreils.
Avec toute l incompétence des élus de droite..de gauche..et des hauts fonx de la préfecture.

3.Posté par Boa Bill le 10/12/2015 15:56

Mais comment les modérateurs peuvent-ils laisser passer cela :

"Mme Bello est sans doute l'une des personnes responsables de la crise requins puisqu'elle a sciemment fait le choix d'exposer les corps des touristes et réunionnais de l'Ouest (pas grave ce sont des "expats" ?) à un risque de dévoration inédit"

Je peux comprendre que le responsable de ce site ne soit pas en phase avec Mme Bello - je ne le suis pas non plus, pas pour les mêmes raisons politiques - mais là, franchement ... laisser passer ce genre de commentaires.... c'est appeler à vomir du zinfos !!!

4.Posté par kld le 10/12/2015 16:10

tiens un surfeur politisé , ils sont si droles .

5.Posté par Pro No Stick le 10/12/2015 16:22

Faut il y voir là la diatribe d'un élu st paulois..? qu'il démente si ce n'est lui ! et son frère aussi tant qu'on y est..

6.Posté par Pro No Stick le 10/12/2015 16:25

Ah mon gégé...s'il fallait blâmer zinfos pour si ou pour ça..on en finirait pas !

7.Posté par Degage le 10/12/2015 16:32 (depuis mobile)

La perdre la band'...Bien nous conné nout pays ou est le mal !!!?'?''

8.Posté par madibastard le 10/12/2015 16:52

ça me semble évident qu'elle n'a pas été à la hauteur dans la crise requin, et je pense aussi que les choses auraient bougé plus vite si l'origine ethnique des victimes avait été différente...

9.Posté par Pro No Stick le 10/12/2015 17:32

8.
fallait te sacrifier alors ?

comment peut on écrire pareille connerie..??

10.Posté par Anticipatiin le 10/12/2015 18:16 (depuis mobile)

Bello N a pas anticipé cette crise , ni les morts , ni la route du littoral depuis 20 ans ! C'est bon nous ne sommes pas dupes des méthodes passéistes et de la non action de ces élus ! Elle pouvait faire elle N a pas fait c est tout

11.Posté par Ecole st apul le 10/12/2015 18:17 (depuis mobile)

Et que dire de l Ecole de grand fond ? N avait trop zoreils dedans à t elle murmuré

12.Posté par GIRONDIN le 10/12/2015 18:27 (depuis mobile)

Dommage il y a eu des morts j''aurai pu en rire.Cet écrivain public peut-il expliquer pourquoi il y a eu des attaques alors que l''activité était interdite.
Idem pour les attaques sur d''autre commune.

Elle avait raison pour MON PAYS et EXPAT...

13.Posté par kld le 10/12/2015 19:24

Girondin a tout dit .............. la politique devrait etre interdite aux ex surfeurs , lol . ou aux manipulateurs , c'est la meme chose.

14.Posté par lol le 10/12/2015 19:48

Kaf, yab, shinoi, zarabe, zorey, malabar, malgash, maore, komor, nous sommes tous des expatriés.

15.Posté par Girondin du bord''''l''''eau le 10/12/2015 19:55

Pauvre "troll belloesque", avez-vous lu le papier ? On vous dit justement que la baignade n'était à cette époque et cette endroit justement pas interdite.

Vous tablez tel un(une) misérable troll sur le fait que certains liront les commentaires dont le vôtre sans avoir lu l'article ?

Technique de manipulateur, pour de vrai.

Chèr(e) Girondon et Kld, la manipulation n'est pas le fait d'exposer des faits objectivement avérés et prouvés, que vous ne contestez pas (comment le pourriez-vous : il s'agit de la vérité), mais bien vos techniques pathétiques de trollage.

Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose...

Je vous saurez gré de bien vouloir, pour changer, argumenter. sur le fond, les faits et non pas l'identité supposée de l'auteur. Possible ?

Pas sûr, pour cela il faut connaître ses dossiers...

16.Posté par madibastard le 10/12/2015 19:56

9 me sacrifier, et pourquoi donc...quelle drôle d’idée ?


allez camarade, tu prends tes gouttes et au lit, tu es très fatigué.

17.Posté par Portoise le 10/12/2015 20:01 (depuis mobile)

Et que dire des personnes, des noirs qui vivent en metropole qui se font injurier, et tuer.faut parler du raciste en metropole a notre egard.

18.Posté par PATRICK CEVENNES le 10/12/2015 20:02

fukcd473
Donc, si j'ai bien compris le "zafer" cette note de 2008 engage la responsabilité de Dame "mi coné mon péi missié" et du sous-préfet de l'époque (donc de l'état).
Les familles des victimes vont apprécier d'apprendre cela.

19.Posté par kld le 10/12/2015 20:14

ben , moi zossi , mi koné mon péi , alon, alon ., tien bo larg pa . vives les tropiques , tropicalisons nous !

20.Posté par @2 : lerrèr nombrilisto-régionaliste le 10/12/2015 20:15

La Réunion n'est pas votre "pays", ni un pays, elle est un département français d'outre-mer et appartient à tous les français, ainsi que tous les autres départements.

Si la Réunion était un pays, la Réunion serait comme Maurice : elle subviendrait toute seule à ses besoins (et n'aurait de ce fait pas sombré dans la crise requins par exemple)

La Réunion vit essentiellement de transferts de fonds de la métropole et donc des impôts payés par des métropolitains-qualifiés d'expatriés par Bello quand ils s'installent à la Réunion- qui n’auront pour la plupart jamais la chance de découvrir cette belle îlet ses habitants... une île qui mérite cette solidarité nationale car elle ne peut en l'état de son développement économique (dont l’État français est garant et dont il doit assumer les lacunes) subvenir aux besoins de sa population.

Vos "développements" nombrilistes et xénophobes sont une escroquerie : on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre, c'est soit la République une et indivisible, soit l'indépendance et ses conséquences. Pas un zembrokal à la carte où on prendrait l'argent national pour le distribuer aux seuls "natifs" (rire) en se donnat du "c'estb mon pays".

Et puis comme le dit "lol" : nous sommes tous sur cette île des expatriés. La Réunion appartient à tous ceux qui l'aiment quelque soit leur origine.

21.Posté par kld le 10/12/2015 20:42

Girondin ,arretes de troller , nom de diou , on va avoir des ennuis avec post 15 , il me fait peur ,lol .

22.Posté par GIRONDIN le 10/12/2015 20:43 (depuis mobile)

15. Girondin du bord''''''''l''''''''eau
Totor, savoir lire c''est une chose mais il faut comprendre aussi les posts.

..Pas sûr, pour cela il faut connaître ses dossiers..
Totor moi je connais.

...vivre ensemble réunionnais voterons en conscience.

23.Posté par Kylian le 10/12/2015 21:06

On aura appris hier que si Huguette pouvait siffler les requins elle l'aurait pour les rappeler à l'ordre!
Tu connais ton pays comme tu connais les peuples de l'Océan Indien? Vu que tu les as tous visité?

24.Posté par dzdz le 10/12/2015 21:10

Quand la droite n'a rien a proposer pour la région, les sales petites mains sont en action pour caricaturer Mme Bello en la taxant de raciste antizoreil.

25.Posté par li le 10/12/2015 21:19

" un certain complexe de superiorité"????

L auteur de ce papier confond supériorité et fierté

Et ce n est pas de notre faute si les requins s en prennent m'avait tout aux "ça fait 20 ans que j habite la "

Si j vis en metropole et que j sors la même connerie au pecnot du coin, j aurai la même reponse cinglante .. en bon français
Oui elle a bien fait de lui répondre "j connais mon pays"

Cessez votrès mascarade. Assume zot imbecilité et reconnaissante zot lé tête dur.

26.Posté par GIRONDIN le 10/12/2015 21:58 (depuis mobile)

21. kld
Toi aussi t'as peur?
Maintenant je réfléchis avant de poster,je me demande si je connais le dossier avant, histoire de pouvoir faire l'intéressant sur le net
Il n'a pas dû aimer le"écrivain public".La prochaine élection il pourra signer?

27.Posté par Satya le 11/12/2015 06:22

A ce courriériste courageusement anonyme, rappelons que l'équipe de Didier Robert élue depuis 2010, n'a daigné s'occuper de ladite crise requin qu'à partir de 2014.
Vous l'aviez oublié ?
Et pourtant le tourisme est un engagement de M. Robert.
Même M. Florés qui avait beaucoup gesticulé comprend que c une vraie problématique, 2 ans pr mettre des filets.

28.Posté par annie hilé le 11/12/2015 06:47 (depuis mobile)

Gigrondin et kanal la taye KLD zot lé 2 pitoyabs trolls. Zot i gainy pa démonté l''article alors zot fe poupou !

29.Posté par GIRONDIN le 11/12/2015 07:58

25.Posté par li

+1

30.Posté par GIRONDIN le 11/12/2015 09:59 (depuis mobile)

28.annie hilé
Merci pour votre participation
Démonté l''article, quel article,KLD t''as vu un article?
Un article c''est signé non?C''est sûr c''est un article indéfini.

Oui maître poupou,eleve poupou travaille for pou fer plus for que papa poupo

31.Posté par kld le 11/12/2015 15:33

ouaix , girondin , zé vu aucun article , jusste une caricature .mais , bon , je fais court , par les temps qui courrent , pesons nos maux , et nos mots , bon week !

32.Posté par GIRONDIN le 11/12/2015 15:56 (depuis mobile)

31. kld
Je te le dis doucement (histoire d'être discret , j'ai pesé mes mots) bin ......bon week-end l'ami...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes