MENU ZINFOS
Municipales 2020

Daniel Gonthier, candidat à sa réélection : "Nous sommes modestes mais en même temps fiers du travail accompli"


Daniel Gonthier compte bien réussir la passe de quatre à Bras-Panon. Le maire sortant, candidat à sa réélection, souhaite poursuivre le travail engagé depuis 2001 et se félicite d’avoir fait de sa commune "la plus verte et la plus attractive" de la région Est. "Nous voulons garder notre identité tout en étant autonomes de ce qui touche au bien-être, le bien-vivre et la réussite", clame l’édile panonnais, qui retrouvera lors de cette échéance ses opposants historiques, en premier lieu Jean-Hugues Ratenon, qui l’a battu lors des dernières législatives, et Jeannick Atchapa, ancien membre de sa majorité passé depuis 2008 dans l’opposition.

Par - Publié le Mardi 18 Février 2020 à 16:34 | Lu 1777 fois

Nous sommes à un mois des municipales, vous êtes en place depuis 2001 à Bras-Panon, quel est votre ressenti à quelques semaines du premier tour du scrutin ?

Bras-Panon mérite qu’on lui donne un projet qui est déjà engagé depuis 2001. La modernité nous permet d’être une commune où 97% du territoire est couvert en fibre optique, la première de l’île. C’est un combat de 15 ans et maintenant et nous continuons à créer le Bras-Panon de demain et faire sorte par exemple que nous puissions ici travailler sur de la e-administration, que dans chaque école nous puissions avoir un pupitre qui permettra aux gens d’avoir tous leurs documents. On part sur des espaces de télétravail, de coworking et faire en sorte que la prochaine génération de Panonnais aura un logiciel qui lui permettra de faire de la e-citoyenneté. Le tout sans enlever la proximité car il ne faut pas oublier que nous sommes dans une ville agricole et rurale mais je souhaiterais que Bras-Panon s’inscrive dans cette deuxième tranche de modernité. Est-ce que je serais là dans 20 ans ?  Je vous dirais non puisque je souhaite respecter les autres générations et donner envie et servir d’accompagnateur à ceux qui aujourd’hui aime Bras-Panon et souhaite apporter un projet complémentaire.

Êtes-vous en train de dire que vous comptez passer la main après ce mandat ?

Je ne peux pas le dire maintenant, on verra…Mon but dans quelques années c’est peut-être d’être en bas de liste d’un ou d’une futur(e) candidat(e). Si vous voulez aujourd’hui, j’ai 62 ans, je vis bien, je fais aussi un bilan santé régulièrement. Un projet de territoire, pour qu’il réussisse, doit être de longue haleine. Ici nous sommes partisans de la démocratie participative: ici, chaque chantier est un chantier participatif quelle que soit l’ampleur de ce chantier.

De quoi êtes-vous le plus fier depuis votre arrivée en 2001 à la mairie ?

Ce que je retiens de ces 20 années de mandat, c’est d’avoir fait de Bras-Panon, avec l’ensemble des techniciens et des employés communaux, la ville la plus attractive de l’est et la capitale verte de la micro-région. Nous étions à 9 800 habitants  en 2001 et nous frôlons aujourd’hui les 14 000 habitants.

Vous le voyez autour de vous, nous avons une autre approche du territoire. Il y a 20 ans, on n'avait pas envie de vivre à Bras-Panon. Notre challenge aujourd’hui c’est de continuer à amener des services à la population. Nous avons aujourd’hui un ophtalmologiste, deux opticiens, un cardiologue, deux dentistes ou encore un laboratoire d’analyses. Le coeur de la ville a connu une attraction de la population mais aussi des services. Bras-Panon, ville rurale, garde un coeur dans les hauts mais a aujourd’hui la volonté de ne pas subir le développement de Saint-Benoît et Saint-André. Nous voulons garder notre identité tout en étant autonomes de ce qui touche au bien-être, le bien-vivre et la réussite.

Autre fierté, nous avons construit une cuisine centrale qui sert 2 000 repas par jour. Nous servons également plus de 100 repas aux personnes âgées et livrons à domicile plus de 200 repas. Chez nous, la cuisine centrale est en régie et nous mangeons aussi bien que dans un restaurant puisqu’elle est dirigée par deux chefs Escoffier. Bien manger, bien vieillir, bien réussir et être bien dans sa peau, c’est notre credo pour nos enfants et nos personnes âgées. Je voudrais réinscrire le monde rural comme étant le monde de l’apprentissage du goût. Nous avons mis en ouvre au dessus de la cuisine centrale un pôle de cuisine avec 12 pianos ce qui fait qu’aujourd’hui et à n’importe quel âge, une personne peut apprendre à bien cuisiner. Je suis plutôt Mc Brèdes que Big Mac (rires). On réapprend à cuisiner la patate douce, le cambar ou encore le fruit à pain et nous les servons dans nos crèches. Nous signerons, comme l’ont fait d’autres candidats à travers l’île, la charte contre le diabète.

Dernier point, la petite enfance. Chez nous je le précise, l’accueil périscolaire pour les 3-6 ans est gratuit et la tranche 6-12 ans est gérée par les associations. Le bien-vivre commence à l’école et à la crèche. C’est un choix que nous avons fait et qui porte ses fruits aujourd’hui.
 

Si vous êtes réélu en mars prochain, sur quoi allez-vous mettre l’accent lors de la prochaine mandature ?

Tout d’abord la mise en oeuvre de l’unité de potabilisation puisqu’au bout de 20 ans, ça y est elle sort dans un mois et demi. Toujours faire de la pédagogie sur la consommation de l’eau et servir, même si le transfert se fait à la communauté d’agglomération, de l’eau potable et aux normes 365 jours par an. Je tiens à préciser que cette unité est une des rares qui n’utilisera pas de sulfate d’alumine, non-OGM, et qui nous permettra d’aborder l’eau dans son traitement la plus naturelle possible. On devait ça à notre population est aujourd’hui c’est fait, c’est mis en oeuvre.

Et puis nous allons poursuivre nos efforts dans l’accompagnement des personnes âgées, qui représentent 14% de notre population. Nous avons trois résidences dédiées et nous souhaitons ouvrir deux autres sur notre territoire et faire un vrai village solidaire.
Comme je vous l’avait dit précédemment, notre challenge aujourd’hui c’est le numérique à travers la fibre optique. Nous souhaitons offrir à nos jeunes le wifi gratuit dans les lieux phares de notre commune comme à la médiathèque ou dans les places publiques. Bras-Panon est au milieu de la plaine Est et notre but c’est de profiter de cette situation géographique positive et de faire en sorte que les gens qui descendent de la Plaine ou qui viennent de Sainte-Rose pour se rendre à Saint-Denis trouveraient un espace de télétravail sur notre territoire. Nous souhaitons faire de Bras-Panon le centre de ce qui est une autre approche de société. Société en e-learning, société en télétravail, société en e-médecine…le tout en misant sur nos jeunes dans tout ce qui est développement durable et le numérique. Nous voulons garder notre étiquette de ville verte en misant sur la replantation d’arbres et et en finançant l’achat de vélos électriques, et amplifier nos efforts concernant les chauffe-eau solaires. Un travail reste encore à faire pour que certains de nos parkings soient équipés de prises électriques issues d’une électricité durable non-carbonée, gratuites pour les automobilistes qui traverseraient la plaine Est.

Autre axe majeur de développement pour nous, l’école, où l’on part sur la reconstruction de Paniandy qui est un nouveau concept d’école: il y aura deux classes avec un centre culturel de maloya. Nous avons cette chance d’avoir sur notre commune des groupes de premier plan comme Lindigo et bien d‘autres et qui aujourd’hui vont avoir ce lieu ressources. Nous prévoyons aussi l’ouverture de deux classes européennes et nous travaillons pour avoir la possibilité sur une autre école de pouvoir faire soit de l’hindi, du tamoul ou du mandarin. Le but: faire que nos petits Panonnais soient prêts pour la mondialisation.

Le sport pour tous est également une de nos priorités. Cela passera par la reconstruction piscine en bout de ville même si elle est encore aux normes et qui donnera une alternative à ceux qui n’ont pas envie de perdre une voire deux heures pour aller à la plage. Une piscine gratuite, chauffée et qui comportera plusieurs couloirs mais aussi des activités pour les enfants.

Autre effort qui sera amplifié, le logement, qu’il soit adapté ou bioclimatique. À terme, nous envisageons la création d‘un éco-quartier avec zéro voiture, basé sur l’économie solidaire. Par exemple, on aiderait le propriétaire à louer une voiture pour éviter qu’il en achète une à travers un service ressemblant au site "Kiloutou", qui permettrait à quelqu’un de louer sa tronçonneuse, sa débroussailleuse ou autre. Tout sera à louer dans ce quartier, complètement autonome en électricité  avec la possibilité d’avoir des jardins ouvriers à l’intérieur. Le but c’est de partir sur des quartiers autonomes.

La campagne s’annonce serrée à Bras-Panon et animée comme à chaque échéance électorale. Vous allez retrouver lors de ce scrutin vos opposants historiques comme Jean-Hugues Ratenon ou Jeannick Atchapa. Certains des candidats parlent d’un "tout sauf Gonthier". Pourquoi autant de crispations ?

Ici, ça a toujours été calme. Je suis de ceux qui souhaitent le respect mutuel. D’abord je suis pour un projet, je ne suis pas pour la destruction d’un individu qui se présente. Je suis à l’opposé de mes autres collègues candidats car ils sont certains dans une violence extrême et leur priorité c’est de "détruire Daniel". Je pense qu’ils font une grosse erreur. Cette politique je la souhaite et c’est ce que j’essaie de porter ce débat d’idées. Sur un mandat de 6 ans, nous dépassons les 30 millions d’euros d’investissements. Tout est challenge chaque jour, il faut aller trouver les financements et investir ce qui est uniquement prioritaire pour la population. Je suis dans cette politique de respect de l’autre et de projets.


Samuel Irlepenne
Passionné d'histoire et de géopolitique, travaille depuis 2012 à Zinfos974 où je couvre les... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par païpaï le 18/02/2020 19:43

mon dieu......dire que nous avons failli l'avoir comme députe......quel cake ce mec.....sa ville aurais pu être une ville plutôt cosy......ben non il en a fait un sous Le Port.....
un ami de Mr Dupuy........surement.....

2.Posté par Ote le 18/02/2020 20:03 (depuis mobile)

L utilisation du bleu blanc rouge est intetdite par le code electoral Mister. Une photo d ecran et ton election est annulée en cas de victoire serree...Na point juriste dans ton equipe?

3.Posté par Ti Tangue zilé zone le 18/02/2020 20:18

EN EFFET M.LE MAIRE : BRAS PANON NA DE BEAU CONCERT ..................

M'Pokora AH AH AH .........!!!!

4.Posté par Yabeleso le 18/02/2020 20:38 (depuis mobile)

M. Gonthier est le gendre de feu M.Moreau une famille dont le nom est mélé à de troubles histoires dans l'Est! Les électeurs devraient s'en souvenir !!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes