MENU ZINFOS
International

Danger d'extinction: Les singes pourraient disparaître d'ici 25 à 50 ans


- Publié le Jeudi 19 Janvier 2017 à 11:41 | Lu 917 fois

Si rien n’est fait pour rapidement diminuer les pressions humaines sur les primates et sur leur habitat, des extinctions de masse de ces animaux d’ici 25 à 50 ans sont à prévoir. C'est ce qu'il ressort d'une étude publiée dans Science Advances ce mercredi par des primatologues internationaux.

L'équipe de chercheurs affirme que 60 % des espèces de singe sont en danger d’extinction, et que 75 % des populations de primates subissent déjà un déclin de leur population, à cause des activités humaines.

La déforestation qui résulte de l'expansion de l'agriculture figure parmi les principales explications. L'extraction d’hydrocarbures et le développement de barrages hydrauliques sont aussi pointés du doigt. Le commerce de primates, illicite ou légal, est également évoqué, 450.000 primates ayant été vendus entre 2005 et 2014, auxquels s'ajoutent les 11.000 singes commercialisés en morceaux.

Pour éviter ce massacre, les primatologues à l'initiative de cette étude indiquent qu'il faut sensibiliser les populations locales et développer l’écotourisme. La reforestation et l’expansion des zones protégées sont aussi recommandées. 




1.Posté par gromale le 19/01/2017 13:36

Didier Robert et Jean-Jacques Morel vont nous manquer

2.Posté par podomaitre le 19/01/2017 15:13

Chez nous il y a plus beaucoup de vaches sauvages non plus

3.Posté par marthe le 19/01/2017 15:31

C'est une triste et inquiétante nouvelle. De plus, je suis encore sous le choc de la video de l'association Animal Testing qui dévoile les coulisses de la vivisection dans le laboratoire en sous sol d'un grand hôpital parisien.
Les primates sont tous entassés dans des cages. Chacun a un mètre cube. Ici, ils sont intoxiqués au MPTP, une neurotoxine qui permet de développer des symptômes de la maladie de Parkinson chez l'animal. Ces pauvres bêtes ne voient jamais la lumière du jour et sont privées de nourriture. Certains d'entre eux vivent ce calvaire depuis des années et sont à la limite de la mort.

4.Posté par polo le 19/01/2017 15:32

Ce qui est choquant et indigne c'est que L’Ile Maurice exporte chaque année de plus en plus de singes pour les besoins des laboratoires de recherche et la France compte parmi les plus gros clients.

La France à elle seule a fait entrer près de 2000 singes en 2014, ce qui représente 117% de plus qu’en 2013. Des chiffres vertigineux à l’encontre de toute éthique !

Ces importations sont facilitées par le concours des compagnies aériennes. Si la plupart d’entre elles ont fait le choix de ne plus transporter de primates, Air France demeure la principale compagnie qui achemine les singes mauriciens vers l’Europe et les États-Unis pour livrer l’industrie de la recherche.

Parmi les milliers de singes exportés chaque année, des centaines d’entre eux sont capturés dans la nature. Ils sont ensuite enfermés dans des fermes d’élevage présentes sur toute l’Ile, où ils seront reproduits en nombre dans des conditions intolérables. S’ils survivent aux conditions de transport, ils finiront leur vie dans l’horreur des expérimentations des laboratoires de recherche.



5.Posté par thimones le 19/01/2017 15:35

C'est préoccupant et ce soulève des grandes inquiétudes. Cela dit, J’ai été consterné d'apprendre qu'Air France continuait d'expédier les singes vers des laboratoires, alors que presque toutes les autres grandes compagnies aériennes du monde ont mis fin à cette cruelle pratique. Dans les laboratoires, les primates sont constamment mutilés, empoisonnés, privés d'eau et de nourriture, immobilisés de force dans des dispositifs de maintien, infectés de maladies douloureuses et mortelles, et torturés psychologiquement. Par ailleurs, les primates souffrent durant de longs et effrayants trajets dans les soutes des avions et à l'arrière des camions. Pour ces raisons-là, les autres compagnies aériennes dont Air China, American Airlines, Delta et United refusent de transporter des primates destinés à l'expérimentation. Air France devrait avoir honte d'être à la traîne derrière et de continuer à soutenir cette pratique éthiquement répréhensible.

6.Posté par Pif le yinch le 19/01/2017 17:13

Au point où on en est, pourquoi pas ?
Espérons quand-même que nos scientifiques ont prévu des grands frigos, pour congeler les échantillons d'ADN des espèces vouées à la disparition.
De toute façon, avec les 2 tares humaines dirigeant les 2 plus grandes puissances mondiales, qui viennent de surenchérir sur la puissance des armes nucléaires, on peut espérer que bientôt ça sera au tour de l'humanité de finir à la trappe.

"Dieu a créé l'Homme à son image", qu'ils disaient ... Espérons que la prochaine fois qu'IL créera de la vie sur une planète, IL sera sorti de l'adolescence !

7.Posté par Pas de souci ! le 19/01/2017 17:25

Aucun souci à se faire, chez nous, vu les introductions non contrôlées qui ont plutôt tendance à s'amplifier. De fait, celui du Port, l'a-t-on retrouvé ?

8.Posté par polo974 le 19/01/2017 18:05

6.Posté par Pif le yinch le 19/01/2017 17:13
"""Au point où on en est, pourquoi pas ?
Espérons quand-même que nos scientifiques ont prévu des grands frigos, pour congeler les échantillons d'ADN des espèces vouées à la disparition. """

Sauf que l'adn n'est pas tout, il y a aussi l'acquis, qui est important chez les primates (comme chez beaucoup d'autres espèces)...

9.Posté par klod le 19/01/2017 19:37

"la planetes des singes " c'est pas pour maintenant .................. le fn et ses suiveurs doivent "enrager" .............

10.Posté par klod le 19/01/2017 22:28

"monkey see, monkey do......"

11.Posté par C'est grave le 20/01/2017 08:21

Ne pas oublier aussi les déforestations liées à l'extension agricole pour y planter des céréales pour nourrir les animaux (genre boeufs) ou produire des palmiers pour leur huile (Sumatra) et donc produire de l'huile de palme..

Que fait l'Europe à ce niveau? Pas grand chose ou rien.

Par ailleurs, chaque consommateur peut faire un geste important à son niveau en arrêtant de manger de la viande de beuf et les produits contenant pas mal d'huille de palme (exemple: chips, apéritifs... et autres cochonneries du genre).

Ce qui est valable pour limiter la disparition des forêts par rapport à l'effet de serre mondial l'est aussi pour la lutter contre la disparition des espèces animales et végétales.

Le braconnage aussi est une horreur! Comment lutter davantage contre?

Enfin et peut être aussi surtout, faire aussi moins d'enfants serait utile, vu que la pression humaine commence par la natalité encore élevée de l'espèce humaine...

Mais chut, c'est un sujet tabou....

12.Posté par Antipode le 20/01/2017 10:20

Homo-sapiens (qualification assez ironique) est une des espèces de Singes ;) profitez sans abusez, nous vivons la fin des temps :s

13.Posté par babar run le 20/01/2017 12:01

quelle misère.......vien la réunion.....néna 800 000........

14.Posté par Thierry le 20/01/2017 21:29

... d'où qu'ils s'accouplent avec des biches .. hihihihi ! Pas bête la bête ! ... X ... des yeux de biches, et je fonds.

Violettes de pensées

15.Posté par tonton le 21/01/2017 07:58

@polo #4
Ce qui est choquant et indigne c'est que L’Ile Maurice exporte chaque année de plus en plus de singes pour les besoins des laboratoires de recherche et la France compte parmi les plus gros clients.


Bonne inspiration: On pourra les remplacer par des Singes réunionnais - ils font trop de dégâts dans la nature.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes