MENU ZINFOS
International

DSK/ Diallo : Diffusion de vidéos du Sofitel et de l'intégralité de l'appel à la police


- Publié le Vendredi 9 Décembre 2011 à 12:22 | Lu 1191 fois

DSK/ Diallo : Diffusion de vidéos du Sofitel et de l'intégralité de l'appel à la police
Des extraits de vidéos inédites des caméras de surveillance de l'hôtel Sofitel de New-York ont été diffusés mardi, en exclusivité sur la chaîne d'informations continue BFMTV.

Les extraits débutent à 12h27 (heure de New York), l'heure à laquelle est sorti Dominique Srauss Kahn (DSK), et se terminent à 14h10 à l'arrivée de la police, soit une vingtaine de minutes après l'agression présumée.

On y voit DSK sortant calmement de l'ascenseur de l'hôtel Sofitel et se diriger vers la réception afin de régler sa note, sortir du hall avant de sauter dans un taxi. Une scène d'une durée de 2 minutes 55 où l'ancien dirigeant du FMI est vraisemblablement calme et peu pressé.

Dans une deuxième séquence, toujours diffusée par BFMTV, Nafissatou Diallo, la femme chambre, accuse DSK d'agression sexuelle et est prise en charge par des agents du Sofitel. La fameuse "danse de joie", d'une durée de 13 secondes est également filmée : deux agents du Sofitel se félicitent après s'être frappés dans les mains et étreints, tout cela dans le couloir de l'hôtel, face à local de sécurité.

De 13h32 à 13h35, Nafissatou Diallo est assise dans le couloir, silencieuse et calme.

Le groupe hôtelier a dénoncé jeudi 8 décembre la diffusion des ces extraits de vidéosurveillance estimant que ces images "exposent inutilement les membres de l'équipe" de l'hôtel "à la curiosité médiatique". Dans un communiqué, l'hôtel du groupe Accord a affirmé qu'"en dépit d'allégations malveillantes et infondées, il n'appartient pas à Accor de prendre parti et/ou de commenter tel ou tel aspect de ce dossier", ajoute le groupe hôtelier, qui "entend conserver une position de grande neutralité dans cette affaire".

Chaque clan estime que ces images sont des preuves flagrantes de l'innocence de chacun. Particulièrement le clan Diallo qui estime que ces vidéos de surveillance sont une "nouvelle preuve" que Nafissatou Diallo "dit la vérité", ont affirmé ses avocats, Douglas Wigdor et Kenneth Thompson, dans un communiqué.

Dans ces vidéos, on verrait la femme de chambre mimer devant le personnel comment DSK l'aurait bouculer dans le couloir.

Dans le même temps, Edward Epstein, journaliste américain au New York Review of Books, a diffusé l'intégralité de l'appel (4minutes 27) à la police pour signaler  les faits, sur Youtube. On y entend  Adrian Branch, agent de sécurité de l'hôtel tenter d'expliquer au 911, (service d'urgence américain) qu'une femme de chambre avait  été "agressée sexuellement" "il ya 30 ou 40 minutes". L'agent du 911 lui demande : "Est ce que vous savez qui est ce client ?". L'homme avait alors répondu : "oui, je n'ai pas forcément la liberté de vous le dire". La femme lui avait alors répondu "vous direz ça à la police".




1.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 09/12/2011 11:39

Huh? On peut m'expliquer en quoi la vidéo constitue une preuve pour le clan Diallo? J'ai pas lu d'articles sur le sujet et l'explication est un peu succinte ici.

Bon, en revanche, ce qu'on sait (de plus) grâce à ces vidéos:

- DSK n'était manifestement pas pressé.

- la danse de joie était beaucoup plus courte qu'initialement annoncée.

- le personnel de l'hôtel a menti en plusieurs occasions dans cette affaire: ils donnent à la police un horaire erroné ("une demi heure plus tôt" quand ça se serait terminé au mieux une heure plus tôt) , ont affirmé ne pas connaître DSK alors qu'ils affirment le contraire lors de l'appel, ...

On a appris, d'autres sources, également ces jours ci:

- que l'explication de la "danse de joie" avancée par l'hôtel ne tient pas la route. Ils ont commencé par expliquer que c'était pour des résultats sportifs sauf qu'aucun résultat majeur n'est tombé à ce moment là puis ont expliqué que les employés ne se souviennent pas pourquoi (ce qui paraît un brin étonnant vu comment ils ont l'air content) .

- que le portable de DSK n'a jamais été retrouvé.

- que la personne résidant dans la chambre où Diallo serait allée après les faits aurait été un homme d'affaire français en vacances dont le nom n'a pas été divulgué.

- que le personnel de l'hôtel a refusé, lorsque la police le lui a proposé, l'envoi d'une ambulance pour soigner Diallo, ce qui tendrait à prouver que ses blessures étaient extrêmement limitées.

- que contrairement à ce qui a été dit par la direction de l'hôtel, des coups de fil ont bien été passés par le personnel à Paris pour avertir des gens, dont des membres des réseaux sarkozystes faisant parti des responsables de la sécurité de la firme hotelière.

En revanche, l'histoire selon laquelle des SMS de DSK aurait été lus à l'UMP n'est pas confirmée puisque le journaliste n'a pas le nom de l'amie de DSK qui l'aurait informée, que les deux femmes potentiellement concernées ont dénié l'avoir fait et que ses deux sources qu'il prétend fiables travaillent en réalité pour la même personne, ce qui tendrait à prouver qu'il s'est aussi fait manipuler.

Bref, on a quand même quelques belles billes pour le camp complotiste mais la partie n'est pas jouée...

2.Posté par ANIN le 09/12/2011 14:45

De plus il paraitrait qu' un accord était intervenu entre les avocats de DSK pour sa libération conditionnelle dès le 15 mai soit le lendemain de son arrestation, mais qu'un appel de fonctionnaires français auraient appelé le procureur de New york pour dire que DSK allait être impliqué dans une affaire de prostitution à Lille (sur le site de Libération d'aujourd'hui)

extrait :
« Plus troublant, trois sources différentes, contactées par Libération, font état de deux coups de téléphone «français» passés dans l’après-midi du 15 mai à John «Artie» McConnell, l’un des adjoints du procureur en charge de l’affaire. Deux de ses sources parlent d’appels émanant de deux fonctionnaires, l’un travaillant pour le ministère des Affaires étrangères et l’autre pour le ministère de la Justice français. Des éléments auraient alors été transmis à John McConnell sur l’affaire Tristane Banon mais également sur une éventuelle implication de DSK «dans une affaire de prostitution dans le nord de la France». Ce qui ressemble à une référence au scandale du Carlton de Lille. Un dossier pourtant couvert par le secret de l’instruction.
Intervention. Dès le lendemain, le 16 mai, le même John McConnell affirmait devant la juge Melissa Jackson «avoir reçu des informations selon lesquelles [DSK] avait une conduite similaire à celle qui lui est reprochée par la plaignante à au moins une autre occasion» afin de justifier son incarcération. Sans autre explication. Si ces informations sont confirmées, elles seraient explosives, puisqu’elles signifieraient une intervention française très rapide pour partager des éléments à charge contre DSK, et qui auraient eu pour conséquence de l’envoyer dans la prison de Rikers Island. Joint par Libération, le bureau de Cyrus Vance Jr. a dit «ne pas vouloir commenter». Lisa Friel, qui avait ensuite été déchargée du dossier DSK et travaille désormais dans le privé, a fait savoir, par l’intermédiaire de sa porte-parole, qu’il fallait «renvoyer toutes les questions au bureau du procureur», en assurant qu’elle n’avait pas participé directement aux discussions sur la caution. Les deux fonctionnaires aux ministères des Affaires étrangères et de la Justice nous ont formellement et «catégoriquement» démenti avoir appelé les procureurs. Une façon de répondre à ces nouvelles questions serait peut-être pour Cyrus Vance Jr. de diffuser l’intégralité du rapport qu’il a rendu public le 22 août pour justifier l’abandon des poursuites contre DSK. Le document remis à la presse faisait alors 25 pages mais, selon nos informations, il comptait 70 pages dans sa forme originelle, et notamment de nombreux détails sur le 15 mai… »

3.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 09/12/2011 16:47

2. En soi, ce n'est pas vraiment grave, ça. Certes, ils ont été bien pressés et probable qu'ils ont reçu un ordre de haut pour flinguer DSK mais c'est de (relativement) bonne guerre. En revanche, ça n'apporte aucune eau au moulin des thèses complotistes.

4.Posté par anonymous le 10/12/2011 09:25

Je sens que la "DSK dance" va devenir à la mode !

5.Posté par Cambronne le 10/12/2011 10:55

Le guide DSK 2012 est disponible

6.Posté par Vivien DURIEUX le 10/12/2011 19:53

M Xavier GREFF Chef de la Sécurité du SOFITEL a écrit le 24.06.11 au Colonel BOURRET:

"Au SOFITEL de TIME SQUARE, nous sommes arrivés à coincer DSK ".!?

M. Ray KELLY, Chef de la Police de NEW-YORK a été décoré de la Légion d'honneur en 1962 par SARKOZY.

La nébuleuse CARLYTE où navigue la fratrie SARKOZY est propriétaire du SOFITEL de TIME SQUARE.

Nafissatou DIALO a fait "une prestation non tarifée" , puis a menti , est retournée dans la suite 28.06 comme 28 juin offerte à 80 par le SOFITEL , pour verser de "la liqueur à l'anis", conservée dans un flacon!?

Sa corpulence, sa taille laisse à douter sur un viol.

48 h après l'arrestation de DSK, CYRUS VANCE JUNIOR, Procureur de la République était à PARIS, le 16.05.11 avec le Procureur de la République MARIN, le 18.09.11, devenant Président de la Cour suprême de la République, le jour j où DSK parlait aux français!?

DSK n'est pas saint mais," il n'y a pas mort d'homme" comme disait Jacques LANG !?

Vivien Durieux a partagé un lien.
Plainte contre Jack Lang: Les précisions (pédophilie)
www.dailymotion.com
http://www.megaupload.com/?d=0LVWEC9IPARIS - 29 OCTOBRE 2011Scan de la plainte :http://imageshack.us/photo/my-images/98/33310821096127760621117.jpg/Scan de l'acte de
J’aime · · Partager · 5 décembre, 21:08

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes