MENU ZINFOS
Communiqué

[DROIT DE RÉPONSE] EHPAD : "Une situation malheureusement au point mort"


- Publié le Lundi 6 Février 2017 à 10:51

[DROIT DE RÉPONSE] EHPAD : "Une situation malheureusement au point mort"
Après l’initiation d’un mouvement de grève par une partie des salariés de la résidence Marie-Françoise DUPUIS, la direction de l’EHPAD de Saint Gilles, malgré une démarche volontariste de négociation et d’apaisement, n’arrive pas à renouer le dialogue avec les salariés grévistes.

Ce jeudi s’est tenue en présence des parties, dans les locaux de la DIECCTE, une première réunion ayant pour objectif de fixer le cadre des négociations. Après un échange plutôt constructif laissant présager l’engagement concret d’une avancée, la délégation des salariés a stoppé le processus.

A ce jour, le point de blocage provient des exigences particulières de Mr Jean-Harry LAPIERRE, secrétaire général adjoint du syndicat MDPS. La Direction a proposé de rencontrer dans un premier temps, les représentants du personnel composés d’une dizaine de collaborateurs, représentatifs des métiers de la résidence,  comme cela a initialement été suggéré par l’ensemble des grévistes.

L’objectif de cette première réunion est de renouer le dialogue et la confiance mutuelle entre des personnes qui travaillent chaque jour ensemble et dans un intérêt commun. C’est d’autant plus regrettable qu’un certain nombre de revendications pourraient trouver simplement et rapidement une conclusion satisfaisante pour tous.

Le dialogue instauré dans l’entreprise n’a malheureusement pas permis d’éviter un malaise qui perdure depuis plusieurs mois, lié principalement aux niveaux des rémunérations qui sont ceux définis par la Convention Collective de notre secteur. Nous sommes depuis longtemps conscients des différences salariales avec le public ou le secteur associatif. Mais nos conventions collectives ne sont pas les mêmes.

Nous espérons pouvoir obtenir prochainement un avenant à cette convention reconnaissant le surcoût domien de vie chère comme l’a fait en 1999 le secteur associatif de la FEHAP (accord Sapress) et pouvoir alors l’opposer à nos Tutelles que sont le CD et l’ARS qui sont d’ailleurs conscients de cette problématique. Mais il faut savoir être patient : les salariés qui ont signé chez nous connaissaient ce différentiel. C’est à ce titre que nous interpellons les syndicats.  Nous pourrions nous mobiliser ensemble au niveau national et régional pour faire bouger les choses et accélérer la mise en place de cet avenant.

Sur la question des réquisitions de personnel, nous tenons à rappeler notre mission première qui est d’accompagner quotidiennement des personnes âgées fragiles, dépendantes et polypathologiques. Nous avons fait le choix, volontairement, que nos établissements soient pour moitié destinés à des personnes ayant des revenus modestes en offrant des places habilitées à l’Aide Sociale Départementale.

A cet égard, nos prix de journée sont parmi les plus faibles du département. Nous favorisons, l’accès de nos services à tous, sans condition de revenus et assurons ainsi une véritable mission de service public. Nous sommes cependant tenus de par notre activité d’assurer un service minimum tant pour les soins que les services hôteliers : la prise en charge est globale. L’État et l’ARS ne font qu’appliquer la loi pour éviter un trouble de l’ordre public. Il n’ y a donc aucun "passe droit" dans ces réquisitions.

Effectivement, une "grève dans une maison de retraite n’est pas comparable à celle d’un hypermarché".

Enfin, nous tenons à préciser que nos investissements à La Réunion représentent actuellement plus de 30 M€, financés presqu’en totalité de manière privée par des fonds propres, et des emprunts bancaires sur de très longues durées ce qui explique aussi nos contraintes économiques.

Comme toujours la porte reste ouverte et nous ne souhaitons pas répliquer à des commentaires d’allure plutôt martiale qui ne correspondent pas à nos convictions profondes d’assurer une mission de service public auprès de personnes très âgées et dépendantes, dans un esprit de partage et de respect avec nos collaborateurs. C’est pourquoi nous tenons à réaffirmer notre volonté de nous mettre à la table des négociations, avec nos collaborateurs. Notre objectif est de trouver ensemble une issue favorable à ce conflit afin que nous puissions de nouveau travailler ensemble au service de nos résidents et dans un climat apaisé.


Dr Pierre Chenard
PDG DV Réunion




1.Posté par coco le 06/02/2017 15:12

Respectez déjà votre convention à la lettre, et votre personnel vous respectera peut-être

2.Posté par Lapierre Daniel le 06/02/2017 15:57

Bonjour à tous,
Je suis ulcéré, de lire autant d'absurdités que monsieur CHENARD serrait devenu altruisme au point. d'être attiré par le bien-être des personnes âgées, .
Ce monsieur qui n'était même présent au moment de la création de la maison Marie-Françoise DUPUIS, s'estime être à l'origine de la partition qui permettrait aux résidents peu argentés de bénéficier des services prodigués par la résidence sus citée.
Avant d'écrire ce post, j'ai contacté Madame Huguette BELLO, cette dernière me précise que , la possibilité de consacrer un pourcentage non négligeable de réception de personnes âgées était une exigence de la municipalité de l'époque qui était sous sa gouvernance de facto puisqu'elle en était le maire de SAINT-PAUL..
Pour ma part, je crois foncièrement que le personnel est au plus près de ses préoccupations et que le syndicat MDPS est reconnu amplement par ledit personnel. Que si certains ne connaissent pas le MDPS à DOMUSVI qu'il change de posture , il lui suffit de vérifier que leur cerveau est en mode "on" et qu'ils sortent le dimanche..

A bientôt Monsieur CHENARD.

Le secrétaire général du MDPS LAPIERRE daniel.

3.Posté par Bleu outre mer le 06/02/2017 16:33

Les EHPAD poussent comme des champignons à La Réunion.
Cela fait poser des questions comme l'éclatement familliale.....
Une enquete sur ces changements qui s'opère à La Réunion serait le bienvenue....

4.Posté par Ma sonnerie le 06/02/2017 17:52

Cédez votre activité à un établissement du secteur associatif type fondation père favron..les salariés pourront alors obtenir leur évolution salariale, ce qui fera plaisir au CD et à l'ARS..

ah ces médecins à +15000 euros / mois ...!!!

5.Posté par It''s me le 06/02/2017 18:08 (depuis mobile)

Vs savez autant ke ns ke le marché "personne âgée" est très lucratif!Aujourd''hui un autre marché LUCRATIF vs intéresse les crèches. Sauf qu''au lieu de chouchouter(par la j''entends reconnaissance et augmentation)votre personel, vs le dénigrez!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes