MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Cyrille Hamilcaro: Pour un Grand Sud maintenant !


- Publié le Mardi 6 Octobre 2015 à 16:04 | Lu 1074 fois

Cyrille Hamilcaro: Pour un Grand Sud maintenant !
Au 1er janvier 2017, les intercommunalités auront toutes la compétence eau et assainissement. C’est une exigence de la loi NOTRe que ne peuvent plus ignorer les deux intercommunalités du Sud de notre île, à savoir la Casud et la Civis. En tous les cas, cette compétence qui existe dans une des deux ne pourra plus être le prétexte à d’éternels atermoiements.
Aussi ? Si notre identité sudiste n’est plus à valoriser, il n’en est pas de même en ce qui concerne notre projet. Quel grand dessein avons-nous pour que le Sud ait enfin un grand destin ?
Il n’est nulle question dans mes propos de critiquer ce qui se fait au Nord, à l’Ouest ou à l’Est de notre Ile. Chaque territoire doit se battre pour être dynamique, en puisant dans ses propres forces, en gommant ses faiblesses et en innovant. Mais je dis ici que Le Sud se doit de ne plus envier, il doit faire envie ! Et doit entrer en concurrence direct avec les autres micro-régions au lieu de continuer à se concurrencer en lui-même.
Pour ce faire, une révolution politique s’impose. Cette dernière se résume en trois mots : « Le Sud Uni » et en trois principes.
D’abord, il faut que les dix maires du Sud actent la création au 1er janvier 2017 d’une Communauté d’Agglomération ou d’une Communauté urbaine unissant la CIVIS et la CCSUD, avec Saint-Pierre comme Ville Centre et La Rivière comme 11ème commune membre à sa création.
Loin des peurs et des bagarres d'égos, il nous faut rendre réelle une grande force politique et administrative, capable de générer des projets structurants dans le cadre d'une vision de développement à l'horizon 30 ans.
Cette nouvelle structure unique du Grand Sud se doit d'avoir une gouvernance claire dès le départ : soit chaque commune récupère une vice-présidence avec délégation dans le cadre d’une gestion consensuelle, soit il y a une majorité et une opposition en fonction des résultats sortis des urnes et des partis politiques.
Les Vice-Présidences devront être spécialisées sur les compétences transférées, en respectant une représentation équilibrée des communes, conforme à la loi, au sein d’un Conseil Communautaire renouvelé.
La rédaction d’un vrai SCOT dynamique et offensif, permettant de rivaliser avec le Nord, l’Est ou l’Ouest est à ce prix.
Ensuite, le futur EPCI unique devra récupérer totalement la compétence réglementaire en matière d’aménagement économique, particulièrement la gestion des infrastructures portuaires et aéroportuaires. Il doit revenir à la Communauté du Grand Sud d’avoir une vraie politique d’investissement d’ouverture au monde, en se tournant vers la mer et les pays environnants.
Puis, chacun se devra de rompre avec ses habitudes et avoir une vision locale dans un cadre global : chaque ville du Sud définira sa spécialité ou sa vocation économique pour mieux accueillir et répartir les investissements productifs et créateurs d’emploi.
Enfin, le rapprochement (fusion/absorption) entre les entreprises publiques locales du Sud (SPLA Grand Sud, SEMADER et SODEGIS) devient une nécessité économique afin d’élaborer un schéma de planification de construction de logement, d’amélioration de l’habitat et d’aménagement économique pour les communes membres.
Ces orientations fortes permettraient de recentrer les énergies et surtout de rationaliser nos participations financières qui ont tendance à se perdre dans une multitude de satellites.
Avançons ensemble vers l'avenir avec la volonté de changer les choses et de faire jaillir la lumière par la confrontation de nos idées.
Cyrille HAMILCARO
Ancien élu local
Cadre administratif




1.Posté par maçonnerie le 06/10/2015 17:45

faut surtout militer et obtenir la réintroduction du gaspillage de l'unité EDF de Mahavel, dans le circuit d'eau "intercommunal"...

si l'Est à l'unité de Ste Rose, le Sud a l'unité de Mahavel..

il en pense quoi, "Don" Fontaine !?

2.Posté par maçonnerie le 06/10/2015 17:46

ccsud ?? n'est ce pas la CASUD ??? pourtant, il y a "travaillé" ...

3.Posté par tamponnais le 06/10/2015 17:56

Quelle honte ce hamilcaro !
Que ce multi condamné se terre dans un trou et se taise !
Qu’il continue de syphonner l’argent public mais en silence.....

4.Posté par Incroyable ! le 06/10/2015 18:12 (depuis mobile)

Tiens, revoilà le repris de justice qui à planté une commune et ses habitants de 10 millions d'euros. Aucune honte. Il devrait plutôt se faire oublier avec son actuel salaire de voleur à 5000€ !

5.Posté par Coucou, le revoilou!!! le 06/10/2015 18:19

Et le voilà qui reparle de la 11 éme commune car il sait bien que La Rivière ne votera plus pour lui alors autant s'en débarrasser pour que St Louis centre vote communautaire ( car c'est sa seule chance)

Et on parie que cette nouvelle entité qu'il propose , il se voit déjà en président du machin sans doute , lui qui se présente comme ancien élu .
Il a juste oublié d'ajouter , ancien voyou, ancien condamné et actuel interdit de mandat électif...un peut baiseur de paquet et quand je dis paquet , je ne pense à personne en particulier!

En attendant , il recrute en misouk et il emmerde Mallet qui prend pourtant sur lui toutes les fautes qu'il a commises avant sa destitution!
Cet homme est dangereux ,

6.Posté par MANIFESTE le 06/10/2015 18:59

à quand un manifeste pour séparer le Sud du reste de l'île ??

7.Posté par GIRONDIN le 06/10/2015 19:21 (depuis mobile)

...Quel grand dessein avons-nous pour que le Sud ait enfin un grand destin ?

Si le sud pouvait se débarrasser de vous et les élus de votre genre, se serait un grand pas....

8.Posté par @ 3 le 06/10/2015 19:58

coucou mon ami Fred, toi aussi tu as été condamné...... Ne l'oublie pas.

9.Posté par pierre le 06/10/2015 20:00

Cyrille HAMILCARO
Ancien élu local
Cadre administratif
mis en examen pour recel d’escroquerie dans l’affaire des terrains agricoles de Saint-Louis.
placé en garde à vue à la suite d'irrégularités dans des marchés d'aménagement2.
condamné à 5 ans d'inéligibilité
condamné à deux ans de prison avec sursis et cinq ans d'inéligibilité

10.Posté par kld le 06/10/2015 20:12

mimil t'es grillé , reste l'AMDR, ha, ha, ha (moins rigolo quand on pense à nos impots , mais bon , de toute façon ....)

11.Posté par Maroner le 06/10/2015 21:12

C'est sur avec un tel bilan fiscal à Saint-Louis, où la population est étranglée par une énorme faute de gestion municipale, on a du mal à voir comment il est possible de croire à un projet au demeurant intéressant pour quelqu'un ou un premier magistrat qui sait gérer une commune car ne dit-on pas qu'il faut d'abord faire ses preuves chez soi, avant de tirer des plans sur la comète pour les autres.
L'idée est belle en soi, de mutualiser pour éviter de se "faner", mais elle n'est pas "entendable" émanant de vous !!!
Trouver une solution de BAISSE DES IMPOTS, (au moins la moitié de ce que paient les saint-louisiens), et stabiliser sur quelques années la non-augmentation en ayant une politique affirmée et responsable du territoire saint-louisien, peut être et peut être seulement, que la "reconsidération de vos idées" serait d'un tantinet possible !!!! Sinon, vous continuerez à brasser de l'air, et vous serez aux yeux de la population que vous ruinez, un VRAI CHARGEUR DE L'EAU !!!

12.Posté par GIRONDIN le 06/10/2015 22:24 (depuis mobile)

Apparemment la pétition en cours à St Louis a recueilli 6500 signatures.
La suite?

13.Posté par Nono le 06/10/2015 22:47 (depuis mobile)

arrêt fait croire que vous faire c que cent j''aurais honte a votre place de proposer ça mais vraiment honte alors

14.Posté par Maronèr le 07/10/2015 12:22

post 12 : La suite, j'espère que la forme du collectif n'entachera pas son fond. On s'en doute bien qu'il y a une récupération politique. Dernièrement on a vu devant la mairie de saint-louis un certain 11 08/ 15 la prise de parole d'un des politiques de l'opposition actuelle de Saint-Louis. Un autre se trouvait quant à lui dans la foule des manifestants.
Ce qui est marrant c'est l'affiche reçue en début de semaine dans les boites aux lettres des saint-louisiens, concernant R représentant le P.
Il dit haut et fort une vérité qui se veut factuelle, concernant les augmentations des impôts à Saint-Louis, en inscrivant au milieu de son affiche un message "subliminal" en gros gras caractère pour expliquer que le problème de saint-louis actuellement n'est pas uniquement dû au fait de la politique actuelle au pouvoir de la mairie, qui elle même dans le passé a été le principal déclencheur du gouffre saint-louisien, mais aussi ceux qui sont venus après cette dernière, qui n'a rien fait pour se mettre en rupture avec un système plus que défaillant.
En évoquant les deux CH avec un soin de ne jamais vraiment les citer, ce R du P. insiste sur le fait qu'il faut en gros non seulement punir cette politique malicieuse et incompétente, en associant leurs représentants principaux (les deux CH) mais aussi ceux qui ont été élus à leur côté.
Ainsi donc, en écartant le principal opposant il se met en valeur pour dire que le seul parti celui du P. est capable de réellement faire évoluer saint-louis vers une droite ligne.
De fait, il nous dit indirectement que Piot est derrière le collectif SL/LR.
Le problème pour l'un, actuel, comme pour l'autre, d'avant, ou l'autre, "autre future", d'aucuns, ne disent vraiment ni apportent la réponse adéquate qu'ils proposent pour sortir de manière certaine et indiscutable Saint-Louis de cette boue fiscale. Pris dans la "colle jak", ils préfèrent s'occuper des tactiques ou des stratèges politiques, au lieu de réellement rechercher des solutions, pour sortir les administrés de saint-louis de cette gabegie fiscale.
Tous continuent à vouloir le pouvoir, et personne ne veut attaquer de front au problème avec responsabilité et assertivité.
Il semblerait que le collectif veut attaquer juridiquement l'état, et celui qui le représente localement la préfecture, pour avoir fermé les yeux sur un désastre déjà bien annoncé, véritable chronique d'une mort annoncée d'un système de gestion communale absurde !
Ceux là même qui veulent la peau de l'Etat, ne veulent pas par contre discriminer, pour autant les deux CH et leurs associés élus de la présente ou de l'ancienne mandature.
La bande à Piot, par exemple, proches d'un CHo. ou la bande à Malet, proches d'un CHA. A croire que les systèmes s'autoprotègent et ont trouvé là matière, à se sortir pour bon compte dans l'histoire.
Alors la suite cher Girondin, est-ce purement une affaire politico-politicienne, et on dira alors que les administrés n'ont qu'à s'en plaindre à eux mêmes de croire en l'émergence d'un sauveur, qu'il se nomme collectif machin ou qu'il se représente par tel ou tel politique, coupable ou innocent, personne ne peut aujourd'hui s'avancer sur les tenants et aboutissants des mouvements populaires, qui se veulent pour autant proches des préoccupations de la population "du moins celles concernant leurs difficultés de payer des impôts locaux".
Leur principale défense reste l'attaque ciblée, pour éviter de mettre ou prendre le risque de faire des dommages collatéraux...Qui doit être protégé les administrés ou le politique qui ne veut porter aucune responsabilité ni d'hier ni d'aujourd'hui encore moins demain !
a vraie question est de savoir, si ce collectif porte vraiment les préoccupations des saint-louisiens par rapport à la baisse des impôts, et se situer en veille pour marquer les exactions et faire force de propositions pour corriger le"pied de bois tord" ou bien que celui-ci sert de couloir pour faire transiter une nouvelle fois des assoiffés de pouvoir, au détriment d'une communauté de citoyens, qui souffrent le martyre à force de payer les impôts des plus chers de France !!!!
Comment faire alors pour que ceux qui militent, qui organisent l'action de contestation, ne tombent pas à leur tour, dans la sphère de ceux qu'ils ont dénoncé ?
Que ceux qui ont tant de mal à joindre les deux bouts à cause des impôts hors normes à Saint-Louis, puissent y croire réellement à un lendemain meilleur, avec l'assurance qu'ils ne soient plus blasés par des politicards, qui n'ont d'intérêt que pour leur gamelle, ou autre alimentaire ?.

Faut-il politiser tout pour avoir peu ? Faut-il partir avec les mêmes personnes ou faire confiance à une nouvelle équipe et leur donner carte blanche ?
Comment faire pour cadrer ces politiciens, les obliger à RÉELLEMENT nous représenter, les EVALUER ou les METTRE DEHORS LORSQU'ILS JOUENT AVEC Nos DIFFICULTÉS sociales, pour se SERVIR au lieu de nous servir. Comment faire pour les organiser autrement, Nous les citoyens qui sont les véritables acteurs de notre développement, et que doivent plier ceux qu'on met au pouvoir pour faire ce qu'on leur demande de faire.....

15.Posté par ZembroKaf le 07/10/2015 12:35

Réunir la CaSud et la CIVIS....mais diviser Saint Louis et la Rivière...ouais...du Grand Cyril !!!
AMDR....à mourir de rire....celui qui ne veut pas être oublier !!!!

16.Posté par Isidore le 07/10/2015 14:20

Alors que nous allons élire nos nouveaux conseillers régionaux dans 2 mois, plutôt que prôner l'équilibre territorial il parle de concurrence entre les micro régions. Et ce type se dit cadre administratif ???

17.Posté par GIRONDIN le 07/10/2015 22:36 (depuis mobile)

14. Maronèr

Vaste programme, on sera fixé rapidement sur les intentions des pétitionnaires.
A suivre....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes