MENU ZINFOS
Océan Indien

Cyclones : 200 morts à Madagascar en un mois, la PIROI fait le point sur ses actions humanitaires


Depuis fin janvier, Madagascar est affecté par de nombreux cyclones et tempêtes tropicales qui ont causé des dégâts considérables dans le pays. C'est dans ce cadre que des opérations menées par la Croix-Rouge française / PIROI en soutien à la Croix-Rouge malgache et la FICR ont lieu.

Par NP - Publié le Mardi 15 Mars 2022 à 14:30

Crédit Photo BNGRC
Crédit Photo BNGRC
En l’espace d’un mois, Madagascar a été frappé par 5 tempêtes et cyclones tropicaux qui ont provoqué des dégâts considérables.

Le 22 janvier, le passage du phénomène dépressionnaire (future tempête tropicale nommée Ana) sur la côte nord-est de Madagascar, près de Toamasina, a amplifié les inondations dues à la mousson. Le bilan cumulé de ces événements est lourd 206 décès et 460.150 personnes sinistrées selon le BNGRC au 11 mars.

Le cyclone tropical intense Batsirai a touché terre entre Manakara et Mananjary, le samedi 05 février à 20h. Selon Météo-France, l’impact cyclonique dans cette zone de l’île n’a jamais été aussi important depuis plus de 25 ans : des vents violents de 235 km/h, une houle avec des vagues de plus de 10 m et de fortes pluies, entraînant des inondations, ont été enregistrés.

Le 15 février 2022, la tempête tropicale modérée Dumako a frappé l'île de Sainte-Marie au nord de Madagascar, occasionnant de fortes pluies.

Dans la nuit du 22 au 23 février, le cyclone tropical Emnati a atterri dans le district de Manakara, avec des rafales de vent de l'ordre de 130 à 140 km/h et de fortes pluies.

La tempête tropicale Gombe a impacté la région de Masoala dans la nuit du 07 au 08 mars, apportant de fortes pluies sur le nord de Madagascar.

Chronologie d’intervention PIROI à Madagascar en appui à la CRM :

- 11/02/2022: Affrètement d’un vol cargo (grâce au financement du Centre de Crise et de Soutien) : 37 tonnes de matériel ont été acheminées de l’aéroport Roland Garros (La Réunion), jusqu’à l'aéroport d'Antananarivo.

- 12/02/2022: Vol FAZSOI avec un avion de transport CASA : 2 tonnes ont été acheminées depuis La Réunion, jusqu’à Mananjary. Ce fret a permis la mise en place d'une base logistique de +/- 100m2 de stocks mis à l’abris sous tentes avec générateurs.

- 18/02/2022 : Vol FAZSOI, A400M. Pont aérien mis en place entre Antananarivo et Mananjary. Deux rotations dans la même journée ont permis d'acheminer environ 37 tonnes de matériel à Mananjary.

Les distributions auprès des communautés sinistrées sont prévues pour une période de trois semaines. À la demande de la FICR, la Croix-Rouge française a déployé des équipiers de réponse d’urgence : un responsable logistique, un responsable des opérations et un coordinateur cash.

Au-delà de la reconstruction matérielle, ces différents événements ont exacerbé les vulnérabilités préexistantes et mis en exergue la nécessité de développer des dispositifs de prévention, de préparation et de gestion des crises dans cette région particulièrement exposée. Une région où actuellement, en pleine saison cyclonique, le risque d’une nouvelle catastrophe reste permanent.
Acheminement du matériel par les FAZSOI. 

En plus des opérations d’urgence, à travers ses 8 entrepôts dans la zone, la PIROI s’emploie à prévenir les risques à travers des programmes de sensibilisation des populations sur les risques, mais également à reconstruire, réhabiliter et soutenir les initiatives en matière de développement dans les domaines de la santé, de l’accès à l’eau, à l’assainissement, à l’habitat et à la sécurité alimentaire.
Depuis sa création, la PIROI a mené 62 opérations d’urgence (dont 19 à Madagascar), au bénéfice de plus de 1 800 000 personnes.

Ainsi, face à l’ampleur des besoins, liés à la catastrophe mais aussi à une situation sociale et sanitaire déjà dégradée, un accompagnement dans la durée des populations les plus précaires s’avère indispensable. C’est avec cet objectif prioritaire que la Croix-Rouge française, via la PIROI, inscrit ses actions. 

Crédit Photo Croix-Rouge malgache
Crédit Photo Croix-Rouge malgache

Crédit Photo Croix-Rouge malgache
Crédit Photo Croix-Rouge malgache

Crédit Photo BNGRC - Mananjary
Crédit Photo BNGRC - Mananjary

Crédit Photo BNGRC - Mananjary
Crédit Photo BNGRC - Mananjary




1.Posté par le 15/03/2022 15:33

Comme le gouvernement Malgache cautionne ce que fait Poutine car il ne condamne pas ,il n'a qu'a lui demander de l'argent

2.Posté par Mec de parents serbo - polak.. le 15/03/2022 17:20

ET A MAYOTTE, HOMMAGE AUX VICTIMES du Terrorisme, créés part QUI !?
Que de jeunes mercenaires français irons ensuite ,,combattre,, en Afghanistan, Mali, ou leurs mamans faisait caca dans leur culotté lorsque mauvaises nouvelles pour leur progénitures cupides

3.Posté par Patoche pense qu’il ne faut jamais compter les morts le 15/03/2022 17:39

Il ne faut jamais compter les morts.
Mais 200 morts en un mois c’est moins qu’une journée banale de covid en France !!!
Il ne faut jamais compter les morts.
Mais 200 morts en un mois c’est moins qu’une semaine de guerre en Ukraine !!!
Etc…
Ps: il ne faut jamais compter les
Morts !!!

4.Posté par Patoche pense qu’il ne faut jamais compter les morts le 15/03/2022 17:44

Reps:
200 morts en un mois à Madagascar à cause de la météo c’est l’équivalent du nombre de mort de froid en France durant le seul mois de janvier !!!! (en moyenne c’est + 500 personnes qui meurent de froid chaque hiver en France ).

Il ne faut jamais compter les morts !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes