MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

"Cyclone politico-judiciaire en vue sous les tropiques", selon le Canard enchaîné


Dans son édition de cette semaine, le Canard enchaîné revient sur les récentes émeutes qui ont ébranlé la Guadeloupe.
Le journal reprend des informations déjà connues, mais y ajoute quelques éléments qui, à la manière du piment dans un rougail, donnent un relief particulier aux événements.
Et surtout laissent entrevoir une complicité, non seulement d'un policier avec les gangs de voyous qui rackettaient l'ile, mais également de plusieurs élus de premier plan.
"Cyclone politico-judiciaire en vue sous les tropiques", conclut l'hebdomadaire.

Par - Publié le Dimanche 30 Janvier 2022 à 23:55

"C'est tout le gratin guadeloupéen de la politique et des affaires qui va devoir bientôt s'expliquer devant des enquêteurs de la PJ et deux juges d'instruction". Ainsi que débute l'article du Canard enchaîné de cette semaine.

On les soupçonne d'entretenir des liens très étroits avec deux gangs armés qui ont semé la terreur en Guadeloupe depuis le 21 novembre dernier, officiellement sous couvert de lutte contre le pass sanitaire.

Le site Guadeloupe 1ère avait déjà révélé que des écoutes téléphoniques avaient permis de mettre en lumière le rôle clé d'un policier, responsable du syndicat Alliance dans l'ile, qui non seulement renseignait les émeutiers sur les déplacements de ses collègues, mais est vite apparu comme un véritable organisateur des émeutes aux côtés des gangs.

Le but ? Voler dans les magasins pillés, choisis en fonction des envies et des besoins des casseurs, mais aussi racketter les plus gros commerçants de l'ile en échange d'une "protection" de leurs magasins. Il se dit dans l'ile que les responsables du groupe Hayot par exemple pourraient être amenés à expliquer aux juges d'instruction par quel miracle aucun de leurs magasins n'a été pillé...

Mais ce n'est pas tout. Une fois cet épisode de casse passé, les malfrats avaient pensé à l'après. Aux négociations qui allaient s'instaurer pour ramener l'ordre. A cet effet, ils avaient créé plusieurs dizaines d'associations censées représenter la jeunesse guadeloupéenne en détresse, dans le but de ramasser un maximum de subventions. Argent dont la population n'aurait bien évidemment pas vu un centime...

L'enquête et surtout les écoutes téléphoniques ont à ce sujet permis de mettre en évidence les liens très étroits existant entre les responsables de ces gangs et la classe politique de l'ile.

"Ils fréquentent plusieurs des principaux responsables politiques de l'ile, et certains sont même employés par les collectivités... à ne rien faire", révèle Le Canard.

Ca ne vous rappelle rien? Ca ne vous rappelle pas certaines de nos communes qui recrutent à tour de bras des "médiateurs" que l'on retrouve ensuite devant le tribunal correctionnel ? Les magistrats finissent par être blasés de s'entendre répondre "à la commune", quand ils demandent son métier à un délinquant à qui on reproche la plupart du temps des violences...

En Guadeloupe, ils ont simplement l'air d'être un peu mieux organisés qu'ici, d'avoir poussé le système jusqu'à son paroxysme. Mais ne nous faisons aucune illusion. Si la justice ne réagit pas fortement, il est à craindre que nous ne revoyions bientôt d'autres émeutes du style de celles du Chaudron en 1991.

D'ailleurs, à ce sujet, les plus anciens se souviendront du tollé quand on s'était aperçu à l'époque que les hommes qui assuraient "la sécurité" de Danielle Mitterrand, la femme du président de la République, lors de sa visite du Chaudron, était assurée... par des meneurs des émeutes!

En Guadeloupe, Le Canard cite les noms d'Ary Chalus, le président du conseil régional, et du député Olivier Serva, qui pourraient avoir à s'expliquer prochainement. Mais il semblerait que ce ne soit que la partie émergée de l'iceberg...

"Cyclone politico-judiciaire sous les tropiques", on vous dit..


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ali le kafhir le 31/01/2022 06:06

Et dire que certains anti enviaient la population de Guadeloupe

2.Posté par Oui le 31/01/2022 06:35

Une pensée pour nos élus...

3.Posté par Gardeca le 31/01/2022 07:14

Transposer ce qui se passe en Guadeloupe à la Réunion n'a que peu d'intérêt sans enquête approfondie. A la reunion, nous avons des problèmes plus visibles à gérer : l'import du modèle antillais qui veut faire main-basse sur notre histoire et notre économie, les gouffres financiers que sont la route du littoral et les projets de téléphérique qui se multiplie au-dessus de nos têtes, une île dont l'espace est limitée avec une population de plus en plus nombreuse et dont la pauvreté subsiste alors qu'il y a des problèmes de violence qui sont importés dans nos quartiers, l'obligation des voitures électriques à partir de 2030 par l'Europe alors que notre réseau électrique laisse à désiré et que nous avons jeter de l'argent dans divers projets pharaoniques... On a déjà de quoi s'inquiéter !

4.Posté par Zebulon et pimprenelle le 31/01/2022 07:44

D'ailleurs les émeutes de 91, par qui ont elles été fomenté ??????
Certainement pas par des politiques et media corrompus, n'est il pas????
Oulala ça sent le complotisme a plein nez ça !!!
Et le policier corrompu, était il vacciné, parce que si il ne l'était pas c'est vraiment du complotisme.
Vous êtes content de travailler pour payer vos impôts, et vous voyez à quoi ça sert, dehors les ripoux de la RIPOUblique...

5.Posté par Jo MARGOUILLA le 31/01/2022 08:51

quelles bandes de nazes... c 'est d'une irresponsabilité extrême ,foutez moi tout çà en tôle ,ils ne méritent que cela et encore je suis trop gentil ...

6.Posté par lol le 31/01/2022 09:49

Des années que ca dure un état fort demanderait des comptes à nos élus aux petits pieds. Il faudrait s'amuser à compter les milliards versés à la Réunion depuis la départementalisation et mettre en rapport ces sommes avec la situation actuelle de la réunion. le constat est simple une classe politique qui a assuré l'avenir de sa descendance pour le 3 prochaines générations et 50 % de la population qui vit sous le seuil de pauvreté voila le bilan de la départementalisation merci nos élus. A la réunion les projets politiques sont batis sur le culte d'une personne. Aucune candidature est batie sur des valeurs communes, une vision, un projet pour le territoire. Tant que cela ne changera nous aurons encore et encore ce genre de dérives. Retour d'un état fort et d'avantage de contrôle des collectivités!

7.Posté par Dr Anonyme le 31/01/2022 10:06

L'article ci-dessus fait à peine allusion au refus de la vaccination par les soignants refus approuvé par la population antillaise.

L'analyse du refus de la vaccination contre le Covid-19 en Guadeloupe dépasse et de loin le problème de l'usage du chlordécone. Ce dernier est bien loin d'être expertisé Par exemple chez les animaux domestiques de cette île qui n'ont aucun cancer prostatique.

Les résistances au vaccin (62 %) s'explique par le fait que la mortalité hospitalière liée à la pandémie est surtout due à l'état déplorable du CHU de PAP qui n'est pas assez développé et qui manque d'hygiène.

J'y suis allé plusieurs fois et j'ai vu au CHU de PAP des rats courir dans les services.

8.Posté par ha ha le 31/01/2022 10:27

Dois je rappeler que dans le passé, un élu du sud qui sévit encore malheureusement, a envoyé un 4x4 sur des femmes qui participaient à une manifestation. La corruption est généralisée dans les collectivités locales réunionnaises. En gros, dictature africaine et démocratie réunionnaise, même combat: tout est permis du moment qu'on met un certain bulletin de vote.

9.Posté par Pierre Balcon le 31/01/2022 10:43

à post 3

En quoi la NRL serait un gouffre financier !!!
Cette opération est financée au 2/3 par l'Etat et l'Europe et les ressources pour son financement
, mobilisées sur 50 ans , sont gagées sur la Taxe spéciale sur les carburants , ressource pérenne et sure s'il en est .
Vous êtes sans doute victime de la propagande ambiante qui nous fait gober n'importe quoi .

C'est au contraire une bonne affaire pour nous , à la condition bien sûr que le projet soit mené à son terme , si non c'est de l'argent jeté par la fenêtre . mais ici on a l'habitude de ce scénario , gouvernés que nous sommes par des incompétents et des irresponsables et en plus souvent malveillants , ayant en face une population ignorante , passive et peu citoyenne .

Lebreton , qui n'a visiblement pas de grandes compétences en gestion financière , évoque la dette mais il oublie de nous parler des actifs qui en principe équilibrent au bilan le passif .

Quant à l'économie locale , elle a toujours été aux mains d’intérêts extérieurs , la faute au manque d'audace des capitalistes locaux d'opérette qui préfèrent vivre de leur rente et de la spéculation immobilière nationale et même internationale

10.Posté par Bagatelle le 31/01/2022 11:44

Chez nous quand sa touche haut
On camoufle tous
Qui en tant encore l affaire du policier à l hotel
Combien d élu cache leur comportement à travers des associations
Vous croyez parmi leur amis ou partie il y a pas certain qui faisait partie de tous ripoux
Le pire il trouve toujours des mensonges pour détourné leur problème et ils jamais fautif toujours les autres

11.Posté par Gardeca le 31/01/2022 16:04

@ port 9
Vous rigolez ? Vous avez vu tout comme moi les retards sur chantier de cette nouvelle route ? Et les problèmes liés au manque de roche ou aux fissurages visibles des pilonnes ? Nous avons pour le triple du financement initial même pas la moitié de la route qui est livré. Oui, oui... on connais le financement de cette NRL : c'est de l'argent jeter à la mer. C'est d'une gestion pitoyable !

12.Posté par MICHOU le 31/01/2022 17:27

Au moins c'est mis au grand jour

13.Posté par Le Jacobin le 31/01/2022 18:01

Ary Chalus le président du conseil régional,

Le Député Olivier Serva,

Seraient des Tontons macoutes selon le Canard.....?

Ça sent la friture à Gwada, même le Procureur de Guadeloupe s'interroge sur le non pillage des enseignent de GBH, comme si il y a une logique à chaque manifestation il faut démolir les magasins de GBH.

La questions qui circulent les plus crédibles en Gwada est :

Les Guadeloupéens auraient pris consciences que GBH est un frère qui aurait réussi qu'il fallait le laisser tranquille ?

Deuxième cas: certains élus macoutes auraient montés une organisation criminel pour soutirer des pots de vin au entrepreneur en organisant eux mêmes la violence urbaine pour s'enrichir par le chantage ?

A ah ah ah !

Au regard de la carte postale de la violence il faut reconnaître que les enseignent GBH ont été épargnés cette fois. Connaissant la violence contre ceux qui réussissent à Gwada par ceux qui se grattent les fesses, je dirai que Dieu protège enfin GBH....par ce que je suis croyant.

Il semblerait que le gouvernement aurait déposé dans le département chlordécone 971quelques policiers des fin limiers qui respirent très loin afin de poser quelques questions aux élus de Gwada.

14.Posté par C.J. le 31/01/2022 19:34

9.Posté par Pierre Balcon le 31/01/2022 10:43

Juste analyse...
C'est triste quand on se rend compte que des idiots dirigent des aveugles"
W.Sh..

15.Posté par Comique11 le 31/01/2022 20:56

@11, des fissurages visibles des pilonnes. N’importe quoi, tu as vu jouer ça où des fissures dans les piles du viaduc a part dans tes rêves ?

16.Posté par Pierre Balcon le 31/01/2022 21:27

à post 11

Les retards sont exclusivement imputables aux sadico- écolo- bobos- gigolos et à personne d'autres.

De la roche , il y en a à foison à La Réunion .

Dans ses rapports de 2010 et 2013 le BRGM en avait identifié 110 millions de tonnes immédiatement exploitables ( à rapporter aux 6 millions de tonnes nécessaires pour achever la NRL ) , dont il reste 2 km de remblais à réaliser et non pas la moité comme vous le dites , sans doute pour noircir le tableau .

Quant aux tétrapodes , c'est une affaire de gogos mise en avant pour justifier les retards.
Il y a eu certes des mauvais positionnements de ces protections mais ce sont des dommages marginaux , dus à l'incompétence des entreprises locales . Qu'en pense d'ailleurs la CGTR du BTP ? Le réajustement de l' imbrication des ces acropodes n'est pas sur un "chemin critique" et pouvait tout à fait être réalisée sans arrêter le chantier . Au demeurant les malfaçons se situent pour une bonne part sur l'ouvrage de La Possession dont la mise en service est lointaine.

Sur le dernier point , le coût de l'opération en valeur 2010 était de 1,6 milliards d'euros .
Le coût final prévisionnel se situe à 2,3 milliards , compte tenu essentiellement des révisons de prix ( évolution du coût des matériaux, de l’énergie , des salaires ) . Rien de plus normal dans les marchés publics .

Vous faites sans doute partie des nihilistes locaux qui se sentent plus forts quand les choses vont mal autour d'eux . et qui s'arrangent évidemment pour susciter toujours le pire .

Si La Réunion va si mal c'est pour beaucoup de la faute des gens comme vous qui empoisonnez les cerveaux.

Et puisque Mme Bello est votre amie , pourriez vous lui demander de rendre public le rapport des techniciens qui a été réservé aux élus lors de la séance plénière du 27 octobre 2021 . J'essaie en vain de l'obtenir . Impossible . C'est ça la transparence à la mode PLR

17.Posté par Gardeca le 31/01/2022 21:49

@ post 15
Pas envie d'avoir de problème avec Zinfos974 en relayant des infos d'autres journaux.
En revanche, je vous invite à faire quelques recherches à l'aide des extraits de phrase ci-dessous :
"Depuis quelques mois, La Région, maître d’ouvrage, était au courant des problèmes (…)"
"L'étrange silence de la Région autour de sept piles de la NRL"
Je vous recommande encore plus chaudement via youtube la vidéo dont le titre est le suivant :
"Baizment da kour #2 - la région reunion"
Enfin, je vous invite à réfléchir et faire quelques recherches pas vous-même. Vous pouvez aussi choisir de rester dans l'ignorance ou la négation du problème. Personne ne vous en voudra !

18.Posté par Patrick le 04/02/2022 08:48

Manipulation de la racaille,par la vermine qui est déjà en place et aux manettes.
À la Réunion,beaucoup appellent et fantasment de cette situation.C'est la convergence des nauséeux de l'île Bourbon.Dans ce melting-pot des demandes post-Esclavagiste/Engagisme/Coloniale,les motivations des uns sont aux antipodes de celles des autres : désir de revanche,voire de vengeance, appétence pour des postes prestigieux,traumas réels,déclassement de la Grande bourgeoisie (perte de postes et de prestige) et Petite bourgeoisie locale,des "petits colons" ruinés par Sarda Garriga, l'indemnisation de la perte des esclaves n'ayant pas permis de passer à autre chose,car dilapidé en plaisirs immédiats,les plus malins ayant de suite acheter d'immenses domaines dans les Hauts et les zones occupées alors par les "marrons" (ces derniers étant chassés vers les Bas pour pallier à la main-d'œuvre déficiente, voler, piller ou mendier,d'autres fuyant et s'exilant davantage dans le coeur de l'île).Le mensonge des " Petits blancs des Hauts" était né et validé par l'histoire officielle de la colonie.
Traits communs à cette "Armée mexicaine" de révolutionnaires d'opérette : une médiocrité intellectuelle crasse,une avidité dévorante et surtout la Haine viscérale de la France.
Haine que l'on retrouvera aussi ici chez certains "franco-comoriens" et dans l'Hexagone chez certains Beurs et autres Maître Gim's et surtout chez Christiane Taubira.

19.Posté par Guétali le 04/02/2022 14:42

Il se dit dans l'ile que les responsables du groupe Hayot par exemple pourraient être amenés à expliquer aux juges d'instruction par quel miracle aucun de leurs magasins n'a été pillé...
..................................................................

Réponse devant le juge: "parce que les prix étaient trop élevés"......


Comme si ce groupe risquait quelque chose. Je rappelle que quand SARKO président est venu à la Reunion, il y avait dans son avion le patron de ce groupe et que SARKO est allée ensuite inaugurer l'achat du nouveau jouet de ce mon sieur 'Renault Reunion: présentation de la nouvelle voiture électrique".

20.Posté par Guétali le 04/02/2022 15:27

Sur le dernier point , le coût de l'opération en valeur 2010 était de 1,6 milliards d'euros .
Le coût final prévisionnel se situe à 2,3 milliards , compte tenu essentiellement des révisons de prix ( évolution du coût des matériaux, de l’énergie , des salaires ) . Rien de plus normal dans les marchés publics .
..........................

Ben voyons.
On postule à un marché à 1, 6 milliard euros et on arrive à un coût final de 2,3 milliards d'€ et vous trouvez ça normal ? C'est du vol.


"Dans les marchés publics, les maîtres d’œuvre doivent veiller au respect du coût prévisionnel des travaux pour lesquels ils s’engagent. C’est le maître d’œuvre qui s’occupe de l’estimation de cette donnée sous la supervision du maître d’ouvrage. Avant d’arrêter définitivement le montant des travaux, une étude préalable est effectuée afin de déterminer un coût prévisionnel provisoire. Pour s’assurer de la conformité du budget établit avec le projet, l’expertise du maître d’œuvre est requise. Cette démarche est nécessaire pour garantir l’effectivité de l’exécution des travaux même en présence d’imprévus."

Les entreprises qui ont eu le marché (pas des moindres mais des leaders mondiaux) disposent de bureaux d'études qui établissent des "prévisionnels bas, hauts, extrêmes, catastrophiques", incluant les hausses que vous soulevez. Dès le marché signé, ils font provision par contrat avec des clauses en béton armé de la matière première nécessaire (fers, ciment -en achetant parfois une cimenterie-, etc.). Donc la matière première est provisionnée, stockée (sur leurs sites et dans l'usine sidérurgique). Ces entreprises ne subissent donc pas d'effet de surprise du coût des matières premières. Concernant les salaires, même un petit comptable mafatais peut établir le prévisionnel. S'agissant de l'énergie, là encore un contrat en béton armé est signé. Pour garantir le tout ces entreprises signent un contrat en rebéton armé avec un assureur.

Tout est prévisible;


"La révision de prix prévue dans un marché public a pour objet de garantir l'équilibre économique entre l'acheteur public et le titulaire du marché. La clause de révision est un engagement contractuel réciproque.

Un prix révisable est un prix qui peut fluctuer en fonction des variations économiques pendant l’exécution du marché. Contrairement à l'actualisation du prix qui ne peut intervenir généralement qu'une fois, la révision de prix peut être périodique. Elle fait généralement l'objet de l'application d'une formule de révision de prix.

La révision est parfois obligatoire comme lorsque les parties sont exposées à des aléas majeurs comme pour l’achat de matières premières agricoles et alimentaires.
Prix directement affecté par les fluctuations de cours mondiaux

Les marchés d’une durée d’exécution supérieure à trois mois qui nécessitent pour leur réalisation le recours à une part importante de fournitures, notamment de matières premières, dont le prix est directement affecté par les fluctuations de cours mondiaux comportent une clause de révision de prix (Article R. 2112-14). "

Tout est prévisible. La marge d'erreur est également prévisible. Elles ne sont pas folles ces entreprises seuls les politiciens signataires savent "qu'ils signent des contrats bidons " mais pour celui en cause, Paris à dû "donner des ordres" à celui qui rêvait d'être ministre. Les entreprises voient leurs profits pécuniaires tandis que le politicien ne voit que ses ambitions politiques. Il n'en a rien à foutre de l'intérêt général (d'ailleurs l'intérêt général a été "taillé" pour le général.................. De Gaulle)

Si l'itinéraire d'un cyclone est quasi prévisible, celui du coût d'un chantier l'est également. Qui va attaquer ces entreprises ? Personne. Elles ont pignon sur rue et leurs dirigeants sont intouchables (comme Guy DEJOUANY qui convoquaient TOUS les politiciens dans son bureau. Il était venu en avion privé à la Reunion pour être entendu par le juge...mais qui a morflé ? Plus tard le juge a été nommé sous-préfet).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes