International

Cyclone Gita, beaucoup de dégâts matériels mais pas de victimes pour l’instant

Mercredi 14 Février 2018 - 12:29

Crédits photos Nasa
Crédits photos Nasa
Les Îles Tonga ont été frappé par le cyclone Gita qui est passé le 12 février au sud de la capitale de Nuku’alofa. Des raffales de vent de 230Km/h ont été enregistrés. Pour le moment il n’y a eu aucun mort, mais le cyclone a causé énormément de dégâts matériels. Des toitures, des câbles électriques et des arbres ont été arrachés, des inondations ont été constatées.
 
Les 75 000 habitants de l’île principale de Tongatapu se sont retrouvés sans électricité lundi soir. Selon la police sur place, 3000 personnes ont trouvé refuge dans les 41 centres d’évacuation.
 
Le responsable du bureau des urgences, Graham Kenna, à déclaré qu’il s’agissait de la "pire situation" qu’il avait connue en plus de trente ans de service, avant d’ajouter que "certains des bâtiments historiques qui ont plus de cent ans ont été gravement endommagés". Parmi ces bâtiments, on compte une partie du Parlement des Tonga.
 
Face à cette situation, les autorités ont décidé de déclarer l’état d’urgence, l’armée à même été mobilisée pour venir aider les habitants. Les autorités fidjiennes sont également chargées de s’occuper des alertes météo puisque le Service national météorologique a été touché par le cyclone.
 
Après les Îles Tonga, le cyclone Gita pourrait se renforcer et serait donc classé au stade cinq. Il se dirigerait ensuite vers le groupe d’îles fidjiennes d’Ono-I-Lau. Selon le prévisionniste en chef des servcies météorologiques néo-zélandais, Philip Duncan, l’île australienne de Norfolk et la Nouvelle-Calédonie seraient les prochaines destinations du cyclone Gita qui par la suite devrait se dissiper vers la Nouvelle-Zélande d’ici la semaine prochaine.
D.S
Lu 1574 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >