MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Critique de la raison pratique politique


Par Pierre Balcon - Publié le Vendredi 2 Juin 2017 à 11:11 | Lu 495 fois

Eh là ! eh là

Pas si vite .

Donc Bayrou veut réécrire la morale de la raison pratico- politique.

Qu’en pense Kant ?

Les citoyens ordinaires s’imaginaient que c’était les députés qui votaient les lois,  pas F Bayrou.

Je  sais  que   ce  gouvernement  voudrait  se passer du Parlement ,   mais quand  même !

Et en plus l’exécutif  voudrait  donc  se mêler de la manière dont le pouvoir législatif organise  ses travaux !!! Un vrai  coup d’Etat  vous  dis-je .

Revenons au principe  fondamental : priorité  des priorités dans la moralisation : respecter la séparation des pouvoirs.

Le  Bayrou  veut aller  vite en besogne  , sans  doute  pour allumer  un contre feu  à l’affaire Ferrand.

Modestes  dans  leur forme mais  ambitieux dans leur objectif, j'ai, en tant que  citoyen , 3 amendements  révolutionnaires à faire valoir :

1/Qu'il soit  interdit  à un juge, un membre  du gouvernement ou à quelques  autres  agents d'autorité, de défense ou de sécurité, et  pourquoi pas  à un parlementaire, d'appartenir  à  une  hiérarchie  parallèle : confréries, franc maçonnerie, sectes, syndicat de la magistrature, CRIJ, clubs, cercles de ou réseaux de toutes sortes etc... 

A minima   ,  à défaut  de pouvoir empêcher ,  qu'ils soient   obligés  de  déclarer cette appartenance  , parce que les  citoyens  ont le droit de savoir qui les  gouvernent .

2/ que l’on en finisse  avec ce leurre  du plafonnement des dépenses de  campagnes électorales.

Donc  , soit  on fait  comme en Amérique   et chacun est libre , sauf  s’il demande  une aide publique , soit on intègre   les  frais de fonctionnement de BFM, de l’Express, du Monde,   de Libération, de l’Obs , de Paris Match, de  VSD , des Echos  , du Point  , du Canard   dans les  comptes de campagne de Macron.

Et  à la Réunion  on intègre  le  plan de redressement du JIR dans les comptes d’Ericka  Bareigts  et le  sandwich  de  Didier Robert   lors de sa grève de la  fin de la faim dans les comptes des  Marcheurs .

3 / qu’on fasse  en sorte  que les fonctionnaires  ne représentent  plus  la moitié de l’Assemblée nationale  et  qu’on puisse de temps en temps  y voir  un ouvrier  ,un vrai agriculteur ou un chômeur  puisqu’ils sont  6 millions en France  .  Facile  à faire  pour les fonctionnaires   : il suffit  qu’on les oblige  à choisir entre faire de la politique  ou  administrer les  choses.

Voilà,  c’est  simple  et  plus efficace  que  tous les blablablas de Bayrou .




1.Posté par GIRONDIN le 02/06/2017 13:21

.... d’Ericka Bareigts et le sandwich de Didier Robert lors de sa grève de la fin de....

Ce n'est pas le bon Robert, sauf erreur !

Et zinfos on le met sur le compte de qui ? Avocat et associé ?

2.Posté par La vérité si je mens ! le 02/06/2017 13:22

Balcon s'aime , à la retraite il a tout le temps

3.Posté par zorbec le 02/06/2017 15:23

Pierre Balcon rêve de pureté législative comme Kant de raison pure. Or, dans l'esprit même de la Vème République, le "pouvoir" législatif n'a de "pouvoir" que son nom. En réalité, c'est le pouvoir exécutif (le Jupiter de l'Elysée et son Gouvernement) qui tranche et coupe à propos de tout et de rien.Les députés ne font que "voter" des lois que le Gouvernement (sous l'autorité de Jupiter) lui présente ! Certes quelques miettes sont laissées au Parlement pour la forme (les amendements ou l'initiative d'une poignée de lois secondaires par an et encore faut-il que ces textes soient au préalable avalisés par le Jupiter et ses seconds couteaux). Mais dans tous les ces cas, les fameux "décrets d'application" des lois (sans lesquels elles sont lettre morte) relèvent de l'autorité de l'exécutif. C'est pour cela que de depuis De Gaulle, il y a toujours une Assemblée nationale "godillote" : si elle n'est pas contente de la parole de Jupiter, eh bien elle est dissoute et bien peu de majorités osent se rebeller contre le dieu de l'Elysée. Le "principe fondamental" de la séparation des pouvoirs ne sera réalisé que le jour une assemblée nationale dira "non" au Jupiter et à son gouvernement. Mais elle encourra dès cet instant le "feu nucléaire" de la dissolution. A partir de là, il n'y aura jamais de vraie séparation des pouvoirs, à moins de revenir à la IVème République.... En marche vers le passé ?

4.Posté par L'Ardéchoise le 02/06/2017 16:29

Kant, il n'en pense rien, vu qu'il est un peu mort depuis longtemps...

Enfin, au moins, l'on vient d'apprendre que Balcon est révolutionnaire, je vais en rire jusqu'à ce soir !

5.Posté par KLOD le 02/06/2017 18:42

"1/Qu'il soit interdit à un juge, un membre du gouvernement ou à quelques autres agents d'autorité, de défense ou de sécurité, et pourquoi pas à un parlementaire, d'appartenir à une hiérarchie parallèle : confréries, franc maçonnerie, sectes, syndicat de la magistrature, CRIJ, clubs, cercles de ou réseaux de toutes sortes etc... :"::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


balcon , faut pas abuser des anxiolitiques ......... ca fait du mal à la "pensée" !

6.Posté par Pierre Balcon le 02/06/2017 20:44

Exact post 1

Mille excuses post 1 . Il s'agit de Thierry évidemment qu se faisait passer un sandwiche par les grilles de la préfecture alors qu'il prétendait faire la grève de la faim .

7.Posté par Pierre Balcon le 02/06/2017 21:15

Le principe de la séparation des pouvoirs a été ébauché par Locke (1632-1704) et précisé par Montesquieu (1689-1755),

Donc ça a commencé plus de 100 ans avant la révolution !

De la révolution je ne retiens rien d''autre que la la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789

Son article 16 se réfère justement à cette théorie en disposant que "Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution".

Le reste ( la terreur et le bonapartisme ) je les laisse à KLOD .

8.Posté par Pierre Balcon le 02/06/2017 21:17

KLOD

Anxiolytique s'écrit avec un y , comme dans lyse.
Mais avec vos histoires et leur style à dormir debout je pourrais m'en passer .
Bonne nuit

9.Posté par 51889 le 02/06/2017 21:41

M. Balcon fait partie de ces "zinfonautes" avec lesquels j'ai plaisir à ne pas être d'accord. Ce qu'il écrit m'exaspère parfois au plus haut point. Mais je lui reconnais une vertu: contrairement à certains "zinfonautes", il exprime un point de vue -certes parfois proche du parti pris et de la mauvaise foi- mais il argumente, il explique, qui à agacer ceux pour qui réfléchir trente secondes relève du marathon intellectuel.

Je suis rarement d'accord avec M. Balcon. Mais je partage tout à fait son point de vue sur notre Macron de président. Tout comme je partage son point de vue sur les déclarations à l'emporte pièce de François Bayrou qui vient nous présenter un projet de loi alors que l'assemblée nationale va être renouvelée et que son mentor de Macron entend "légiférer" à grands coups d'ordonnances.

Oui, la nouvelle assemblée qui se profile sera composée de nouvelles têtes. Oui, sur le papier, on pourra parler de "renouvellement". Mais dans la pratique, cette cohorte de petits nouveaux (et nouvelles) qui va découvrir les ors de la République sera cornaquée par des vieux de la vieille, par l'énacratie, par les réseaux d'influence tous acquis aux moindres désirs d'un Macron qui promet de changer...Mais change-t-on un système qui vous a fait roi, surtout quand le roi, à son tour renvoie l'ascenseur en faisant barons une palanquée de foies jaunes venus d'horizons rose fanée et ripouiblicains en déconfiture?

10.Posté par PAYET Virginie le 03/06/2017 11:22

Kant est ce qu'il va enfin aller à la pêche ce cher balcon ? Si je le comprends bien un député n'a plus le droit d'avoir une vie privée, des idées propres et des sentiments cachés. balcon c'est le grand moufti voir l'ulema de service. Quant au sandwiche de Didier Robert balcon devrait se renseigner ou se faire lire les journaux car il doit s'agir en fait de thierry robert et dans ce cas pourquoi impliquer les marcheurs qui n'on rien à voir avec ce type.

11.Posté par PAYET Virginie le 03/06/2017 11:25

Post 9 ca n'est pas le système qui a fait de MACRON le président, c'est le peuple, les citoyens et cela librement

12.Posté par JORI le 03/06/2017 13:01

9.Posté par 51889 le 02/06/2017 21:41
"Mais change-t-on un système qui vous a fait roi, surtout quand le roi, à son tour renvoie l'ascenseur en faisant barons une palanquée de foies jaunes venus d'horizons rose fanée et ripouiblicains en déconfiture?", vous avouez donc qu’aucun changement ne serait possible en France!!. Enfin, selon vous. Nous sommes donc condamnés à subir les choix de cette palanquée de foies jaunes venus d'horizons rose fanée, ripouiblicains en déconfiture et macroniens?. Car quelque soit l'élu de quelque parti que ce soit votre raisonnement s'y appliquera. Dés lors,à quoi bon voter ?.

13.Posté par Pierre Balcon le 03/06/2017 15:30

à post 12

C'est exactement cela
Elections pièges à cons.
Mais alors qu'est ce qui reste ?
Un bon compromis entre la démocratie représentative et la démocratie directe ,
Quel peut être ce bon compromis ?
La décentralisation des pouvoirs et beaucoup de contre pouvoirs .
Voir à ce sujet ce qu'en dit Marcel Gauchet , qui reste ma référence.

A post 10 et 11

Il ne s'agit pas défendre à quiconque d'avoir des idées personnelles mais de prévenir les conflits d'intérêts entre ses idées propres ou ses appartenances de groupes cachées et celles de vos mandants. Et ces intérêts peuvent être immatériels. J'en connais qui tiennent plus à leurs idées qu'à leur femme ou à leur costume .

Quand on exerce un mandat public on le fait pour représenter les idées de ceux qui vous ont élu , par les siennes propres. Si vous êtes au CRIJF et que la France condamne Israël à se retirer des territoires illégalement occupés , les électeurs ont le droit d'être sûrs que vous allez défendre les intérêts de la France et pas ceux de Jérusalem.

Sur l'autre point Vieux Créole à juste titre vous a conseillé la lecture de J-L Beauvois sur la manipulation .
Conclusion on n'est jamais autant déterminé que quand on se croit libre !

S'agissant des élections on sait que ce sont les citoyens les moins politisés et les moins impliqués qui font la différence . Dit autrement ce sont ceux qui s'en foutent 99% du temps qui décident de votre destin .
Ils applaudissaient Pétain en 40 , de Gaulle en 44 et renvoyaient le Général dans ses foyers en 46.
Même sort pour Churchill un an plus tôt.

Ce n'est pas le peuple qui a élu Macron mais les intérêts catégoriels des fonctionnaires : ils sont plus de 6 millions et 10 millions avec leurs ayants droit . Quand Fillon a parlé de travailler 39 h ils ont fui évidemment .
Les 700 000 voix ( sur 47 millions d'inscrits ) qui ont manqué à Fillon sont à chercher là (1) , selon les analyses post scrutin .
Donc le peuple qu'invoque les dictateurs n'est qu'une fiction . Il n'y a que des intérêts , de l'ignorance et de la passivité et une grosse cuillère pour remuer tout ça qu'on appelle la PROPAGANDE. .
Illusion politique comme disait Ellul .

Ah et puis une dernière : Boutéflika , le président Zombie de l'Algérie , a été réélu en 2014 avec 81 % des voix . Merci au peuple algérien.


(1) moins de 10% ont voté Fillon et plus de 32 % Macron, soit 20 % de moins ! cela fait 2 millions d'intérêts qui ont penché pour Macron .
Il faut diviser le chiffre de 1,4 million représentant la différence au premier tour entre les 2 candidats par deux, en admettant que quand on ne vote pas pour l'un on vote pour l'autre

14.Posté par JORI le 04/06/2017 12:55

13.Posté par Pierre Balcon le 03/06/2017 15:30
"Voir à ce sujet ce qu'en dit Marcel Gauchet , qui reste ma référence", je croyais que c'était fillon votre référence!!. Vous avez changé d'avis??.
"Il ne s'agit pas défendre......", quel changement d'opinion, vous qui souteniez fillon, celui qui n'a jamais voulu voter de loi pour la moralisation de la vie publique!!.
"Conclusion on n'est jamais autant déterminé que quand on se croit libre !", et fier de votre lecture vous sentez vous moins manipulé qu'un autre??.
"Dit autrement ce sont ceux qui s'en foutent 99% du temps qui décident de votre destin", faux car ceux là font partie du plus grand parti de France, celui de l'abstention, des blancs et nuls. Mais ne prétendez vous pas ne dire que des choses justes???.
Je ne savais pas d'autre part que les fonctionnaires ne faisaient pas partie du "peuple". En est il de même pour vous personnellement, vous qui touchez l'ITR??. Vous n'avez donc pas voté pour votre propre candidat ,fillon!!.
"Il n'y a que des intérêts , de l'ignorance et de la passivité et une grosse cuillère pour remuer tout ça qu'on appelle la PROPAGANDE. . Illusion politique comme disait Ellul", là, je reconnais que vous savez de quoi vous parlez.
"Ah et puis une dernière : Boutéflika , le président Zombie de l'Algérie , a été réélu en 2014 avec 81 % des voix . Merci au peuple algérien." et où sont les intérêts, dont vous parlez plus haut,pour ces algériens qui ont voté à 81% pour lui??. Mais peut être était ce là encore que les fonctionnaires algériens qui ont voté pour lui!!.

15.Posté par KLOD le 04/06/2017 15:56

balcon s'essaie à imiter "crtique de la raison pure" ....y fé pitié , mais bon , quant on a rien d'autres à faire .................. lire balcon .............

16.Posté par Pierre Balcon le 05/06/2017 11:48

Ah et puis j'avais oublié Clemenceau dont la candidature à la présidence en 1920 contre Paul Deschanel avait échoué.
Donc un grand homme est battu par un malade !
P Deschanel vous savez c'est ce président qui 3 mois après on élection , le 23 mai 1920 ,tomba du train.
Histoire drôle et pathétique :

" L’esprit complètement absorbé par ses pensées, Paul Deschanel ne se rend pas compte que son corps glisse progressivement à travers la fenêtre.

Et c’est la chute.

Lui, Paul Deschanel, Président de la République Française, vient de tomber d’un train en marche et se retrouve en pleine nuit, à moitié nu, au milieu de la campagne.

« Hé ! Attendez-moi ! » s’époumonne-t-il tandis qu’il se relève.

Mais personne ne s’est rendu compte de sa chute, et le train continue tranquillement son chemin…

Le sang qui coule de ses blessures, certes superficielles, macule son pyjama et lui donne l’aspect d’un aliéné tout droit sorti de l’asile.

C’est donc un homme sorti de nulle part, hébété, marchant le long des rails, qu’un certain André Radeau, cheminot de son état, a la surprise de trouver au cours de l’une de ses rondes nocturnes.

– Ce que je vais vous dire va certainement vous étonner, mon brave mais… Je suis le président de la République.
– Oui, enchanté. Moi c’est la reine Elizabeth.
– Mais non, mais… je vous assure !
– Oui ! Moi aussi !

Le brave Radeau conduit ce vieil ivrogne à la maison du garde-barrières le plus proche, un certain Gustave Dariot.

– Eh, Gustave ! Regarde un peu ce que je te ramène ! Ce vieil ivrogne se prend pour le Président de la République !
– Ah ah ah !
– Mais… mais… si, je vous assure! Je… je suis Paul Deschanel !

Le garde-barrières commence tout de même à avoir de sérieux doutes… L’ « ivrogne » tient étrangement des propos très cohérents, et étant donné ses ongles manucurés et ses pieds soignés, il est très probable qu’il appartienne à la haute société.

Se pourrait-il…?

Ainsi passe la gloire des élus du peuple libre !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes