MENU ZINFOS
Economie

Crise financière mondiale : ' Evitons de faire du catastrophisme ! '


Selon Xavier De Mascarel, directeur commercial de la BFC (Banque Française Commerciale), la crise financière mondiale n’a aucune répercussion sur les banques réunionnaises.

Par Karine Maillot - Publié le Jeudi 9 Octobre 2008 à 07:44 | Lu 1806 fois

Crise financière mondiale : ' Evitons de faire du catastrophisme ! '
Le risque de se retrouver "sans le sous du jour au lendemain" serait nul pour les clients des banques réunionnaises selon Xavier de Mascarel, directeur commercial à la BFC: "Evitons de faire du catastrophisme! Les clients de nos banques, que ce soit les particuliers ou les professionnels, n’ont rien à craindre."
Pour le directeur de la BFC, ce sont surtout les actionnaires qui sont aujourd’hui en mauvaise posture, vu qu'un actif peut perdre en ce moment jusqu'à 50% de sa valeur. Xavier de Mascarel remarque qu'il y a en vérité plusieurs crises : "Tout est parti des Etats-Unis avec l’effondrement du marché des prêts immobiliers et hypothécaires à haut risque, à savoir les "subprimes", au second semestre de l'année dernière".
La situation se complique sérieusement le 15 septembre dernier, à la suite d’un communiqué de la banque américaines Lehman Brothers, l'un des fleurons de Wall Street, qui se déclare en faillite, notamment pour protéger ses actifs. Depuis le début de la crise des subprimes, les actifs de la banque ont fondu de plus de 13 milliards de dollars...
Très vite après ce dépôt de bilan, la filiale britannique du groupe, le HBOS (Halifax-Bank of Scotland) est à son tour dans la tourmente boursière. Elle est vite placée en redressement judiciaire, afin de bénéficier, tout comme la banque mère, du plan administratif contre la faillite.
Ces événements ont eu pour effet d'accélérer la crise de l'immobilier aux Etats-Unis. Un grand nombre de banques américaines vont se retrouver à court de liquidité: en temps normal, les banques s'entraident en se prêtant mutuellement de l'argent. Mais les banques sont refroidies par la crise immobilière, et elles vont se crisper.
Cela engendre une seconde crise: la crise de confiance. Comme l'interconnexion des banques est aujourd’hui plus que jamais d'envergure internationale, le comportement des uns se répercute sur les autres. Les banques ne veulent plus se prêter leurs dépôts: c'est donc là le début d'une crise de confiance entre les banques.
Cette crise de confiance entraîne une crise de liquidité. Cette série d'évènement va rapidement engendrer une crise financière globale.
La conséquence est lourde: les bourses européennes chutent violemment.
Le président Nicolas Sarkozy, qui est à la présidence de l’Europe, prend les devants en décidant cette semaine de faire intervenir la BCE (Banque Centrale Européenne) en tant que régulateur du manque de liquidité. Celle-ci demande aux banques créditrices de lui transférer l'argent disponible, afin qu'elle-même puisse le réinjecter aux banques qui sont en difficulté.
Xavier de Mascarel note que certaines banques européennes qui sont encore "sur les rails" aujourd'hui ont le bon réflexe de s'approprier les banques en faillite, comme l'a fait par exemple la BNP Paribas en rachetant la Banque belge Fortis.
Etant donné l'urgence, le gouvernement français a décidé un plan de sauvetage de dernière minute: nationaliser partiellement les plus grandes banques. Ce qui ne va pas tout à fait dans le sens de la politique du gouvernement actuel... Mais "à la guerre comme à la guerre".
Xavier De Mascarel pense que le fond du problème est l'absence d'une volonté de gouvernement unique des nations européennes : "Il faut une politique économique commune". On peut toujours rêver... Ceci dit, on parle aujourd'hui de "plan européen de finance"!
Quoi qu'il en soit, souligne Xavier de Mascarel, les trois prochaines années risquent fort d’être compliquées. La croissance économique sera encore très faible voir nulle: "Nous sommes sans conteste dans une phase de récession pour l'ensemble des premières puissances économiques."
Avec les pays producteurs tels que la Chine qui avancent pas mal de dépôts aux Etats-Unis ces derniers temps, on assiste probablement a une profonde modification de la carte économique mondiale.





1.Posté par Ulysse le 28/11/2009 10:57

Tiens tiens !
La BNP (pas la BFC mais sur le fond quelle différence ?) a prêté 1,7 milliard de dollars à Dubaï.
Ils doivent surement se faire du souci maintenant.
E vous croyez que la situation à Dubaï, due à la crise, ne va pas avoir de répercussion à la Réunion ?
Ceux qui nous disent "évitons de faire du catastrophisme ! " sont bien entendu ceux qui veulent nous cacher la vérité car ça les arrange.

(source concernant la BNP : l'excellent site de Pierre Jovanovic www.jovanovic.com)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes