MENU ZINFOS
Société

Crise du sperme : les premières alertes pour la survie de l'humanité


Pollution atmosphérique, médicaments, omniprésence de pesticides dans l’environnement et dans la chaîne alimentaire, tabagisme, obésité, stress et alcool contribuent à l’accélération du déclin de la concentration de spermatozoïdes chez l’humain, alertent les épidémiologistes.

Par L.S. - Publié le Dimanche 20 Novembre 2022 à 14:22

Selon des études menées depuis vingt ans et comme le met en lumière la revue « Human Reproduction Update » dans une publication mardi dernier, la concentration de  spermatozoïdes chez l’humain est en chute libre. « Au cours de ces quarante-cinq années, la concentration moyenne de gamètes dans le sperme de la population masculine générale est passée de 101 millions par millilitre (M/ml) à 49 M/ml ».  

Depuis 1973, les épidémiologistes Hagai Levine et Shanna Swan ont compilé des données dans une cinquantaine de pays. Selon les chiffres, le taux moyen de la chute est, selon eux, de 2,64 % par an depuis les années 2000, soit une division par deux tous les 22 ans environ. Une accélération « alarmante ». 

« Nous avons entre les mains un problème grave qui, s’il n’est pas maîtrisé, pourrait menacer la survie de l’humanité », alertent les scientifiques. 


Du côté de la fertilité des femmes, les scientifiques affirment qu’elle chute probablement au même rythme en expliquant que « si l’on parle moins de la santé reproductive des femmes, c’est qu'il est bien plus difficile de compter des ovules que des spermatozoïdes ».

« Nous appelons de toute urgence à une action mondiale pour promouvoir des environnements plus sains pour réduire les pollutions et lutter contre les comportements qui menacent notre santé reproductive », alerte Hagai Levine.

Toutefois, en ce qui s’agit de la révision du règlement européen sur les produits chimiques, destiné à sortir du marché unique un grand nombre de substances dangereuses, elle a été reportée à la fin de l’année 2023.





1.Posté par Gigi le 20/11/2022 14:50

La nature a toujours (et cela pour toutes les espèces) su régler les problèmes de surpopulation. L’homme à toujours trouvé des par deux.
Enfin une lumière de sortie pour la race humaine qui est en surnombre.
Vive azzoospermie.

2.Posté par valeo le 20/11/2022 15:35

Pesticide, herbicide, fongicide...

3.Posté par Pom le 20/11/2022 16:34

En changeant pour plus jeune, plus jolie, on inverserait peut être la tendance non?

4.Posté par Michelou le 20/11/2022 17:44

Enfin une bonne nouvelle pour la planète !!!

5.Posté par bof le 20/11/2022 18:42

bientôt le sperme vaudra de l'or... certains arrêteront de tremper leur biscuit n'importe. et ce ne seront plus les filles de joie qui se feront payer mais le "MEC" et ça deviendra un métier

6.Posté par TEERE EN SOUFFRANCE RUPTURE le 20/11/2022 20:07

Pourquoi se casser la tête nous sommes sur peuplés la terre souffre du vent du balai et revenez plus tard trop de bouches à nourrir nous sommes plus de 8 milliards sur cette planète , à l'île de la Réunion bientôt 1 MILLION les loger les nourrir bonne question, à la plaine st paul le prix du m2 est de 650 euros il y a que les bobos et les pères noel pour dire que tout va bien .

7.Posté par Ti SparroW le 21/11/2022 05:50

On est en surpopulation de quoi va ton se plaindre ? On ne va pas arriver à une version masculine du très bon film "Le fils de l'homme" au pire il faudra faire des insémination dans le futur ! Et pour sauver la Planete et donc l'humanité une stérilisation de masse (50%) serait une bonne solution comme pour les chiens et chats errants ! On est considéré comme des nuisible pour la Terre !

8.Posté par Vava le 21/11/2022 06:47

Un article exceptionnel qui parle de toutes les causes d infertilité a venir dans le monde ssauf du vava des cocos vides

Tout ceci est voulu et prouvé

9.Posté par Brucettt le 21/11/2022 04:22

On le sait depuis des décennies.avis je n’ai jamais vu d’étude différenciée par pays, par âge, selon les modes de vie. Histoire d’identifier des corrélations et peut être des causes.

10.Posté par Jls le 21/11/2022 09:33

FAUX VACCIN COVID !!
LES PIERRES GUIDE USA!!


11.Posté par Emmanuelle Hoarau le 21/11/2022 10:36

L'A R N messager commence a faire ses éffets !

12.Posté par kaluminiana le 21/11/2022 15:22

Demander ça a nos mariage pour tous aux lgbt ils en n'ont a revendre ?+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

13.Posté par Édouard le 21/11/2022 18:36

L'humanité est en transformation total. Dans 50 ans il aura 8 milliards de Hanouna

14.Posté par zambrouille le 21/11/2022 20:26

*la baisse de la natalité ? demandez aux femmes

"À la lecture de ce qui est rapporté dans la très grande majorité des médias sur le sujet, on constate que les problèmes de fertilité rencontrés suite à l’infection par Sars-CoV-2, ou suite à la vaccination contre le covid, ne sont jamais envisagés comme des causes potentielles de chute de la natalité.

Cependant, lorsqu’on regarde de plus près les périodes des premières vaccinations pour les personnes en âge de procréer (20 à 49 ans) en 2021, et la chute des naissances neuf mois plus tard, l'étrange correspondance qui en ressort interroge et mériterait certainement une investigation.

Cependant, lorsqu’un phénomène d’aussi grande ampleur que celui-ci se produit, il est toujours dangereux de lui attribuer une cause unique.

Mais, il est également dangereux de ne pas l’envisager pour l'inclure dans les causes possibles de la baisse de la fertilité. "


Le nombre enregistré n’a pas de précédent dans l’histoire mondiale de la vaccination.

Si l’on examine les rapports du VAERS des CDC, du Yellow Card System du Royaume-Uni, de l’Australian Adverse Event Monitoring System, du système européen EudraVigilance et de la base de données VigiAccess de l’OMS, on dénombre à ce jour plus de 11 millions de rapports d’effets indésirables et plus de 70.000 décès co-liés à l’inoculation des produits connus sous le nom de « vaccins COVID-19 ».

Nous savons que ces chiffres représentent à peu près entre 1 et 10 % de tous les événements réels.

Par conséquent, nous considérons que nous sommes confrontés à une grave crise médicale internationale, qui doit être acceptée et traitée comme critique par tous les États, les institutions de santé et le personnel médical du monde entier.

Par conséquent, les mesures suivantes doivent être prises de toute urgence :

Un « arrêt » mondial des campagnes nationales d’inoculation avec les produits connus sous le nom de « vaccins COVID-19 ».

Enquête sur toutes les morts subites de personnes qui étaient en bonne santé avant l’inoculation.

Mise en place de programmes de détection précoce des événements cardiovasculaires pouvant conduire à des morts subites avec des analyses telles que le D-dimère et la troponine,
chez toutes les personnes ayant été inoculées avec les produits connus sous le nom de « vaccins COVID-19 », ainsi que la détection précoce de tumeurs graves.

Mise en œuvre de programmes de recherche et de traitement pour les victimes d’effets indésirables après avoir reçu le dit « vaccin COVID-19 ».

La réalisation d’analyses de la composition des flacons de Pfizer, Moderna, Astra Zeneca, Janssen, Sinovac, Sputnik V et de tout autre produit appelé « vaccins COVID-19 », par des groupes de recherche indépendants, sans affiliation à des sociétés pharmaceutiques, ni conflit d’intérêt.

Réalisation d’études sur les interactions entre les différents composants des soi-disant « vaccins COVID-19 » et leurs effets moléculaires, cellulaires et biologiques.

Mise en place de programmes d’aide psychologique et de compensation pour toute personne ayant développé une maladie ou un handicap suite à l’utilisation des vaccins dits « COVID-19 ».
Implantation et promotion de programmes d’aide psychologique et de compensation pour les membres de la famille de toute personne décédée à la suite de l’inoculation du produit appelé « vaccins Covid-19 ».

Par conséquent, nous déclarons que nous nous trouvons dans une crise médicale internationale sans précédent dans l’histoire de la médecine, en raison du grand nombre de maladies et de décès associés aux « vaccins contre le Covid-19 ».

15.Posté par Millithiba le 21/11/2022 22:40

Mdrrr les complotistes qui sautent sur l'occasion d'essayer de nous faire gober que ce déclin date de l'année dernière avec le vaccin 🤣😂🤣.
Les premiers à pas vouloir se faire vacciner sont les premiers à fumer tout ce qui passe , boire comme des trous , prendre des drogues , bouffer de la merde ... Mais tout est de la faute du vilain méchant vaccin mdrr .
Ahlala vivement la disparition de la connerie humaine.

16.Posté par JOEL le 21/11/2022 23:36

Pour ceux qui ont plus de 60 ans aujourd'hui, que pensent-t-ils ?... Qu'elles en seraient les causes dans le monde d'aujourd'hui. La pollution, le stress, la nourriture, le mode de vie ?....
J'ai plus de 60 ans, et je pense que les chiffres proposés ne sont pas à prendre en compte. Il faudra, pour ce sujet, suivre les résultats observés dans l'instant présent, et suivre cette évolution, dans l'avenir.
Ne dites pas, ce monde est surpeuplé. À quoi bon... Et, même s'il y a des problèmes dans l'instant présent, comme il y en a eu du temps de nos parents, de nos ancêtres. Tant qu'il y aura la vie sur cette terre, dites vous que cette existence est un combat, et qu'il faut se battre pour un avenir meilleur. Comme vos aînés l'ont fait. Si vous vous dites qu'il n'y a plus rien à espérer, et qu'il serait préférable que tout s'arrête, que les naissances, on n'en a plus besoin, alors...... Peut être que la réponse à la question proposée est là. Elle est en vous?. Car vous vous résignez devant cet évènement.

17.Posté par Wtf le 22/11/2022 07:16

On rajoute la perte toute simple de virilité , dans un monde ephemine virant a la misandrie

18.Posté par zambrouille le 22/11/2022 09:23

hecatombe de morts subite chez les sportifs, des gens qui boivent et fument sans arret ?

"Les premiers à pas vouloir se faire vacciner sont les premiers à fumer tout ce qui passe , boire comme des trous , prendre des drogues , bouffer de la merde ... Mais tout est de la faute du vilain méchant vaccin mdrr .
Ahlala vivement la disparition de la connerie humaine."

les chiffres anormaux sans précedents dans le monde occidental c'est de la connerie humaine....

19.Posté par Ben voyons le 22/11/2022 10:32

Pas si grave si on peut attendre fin 2023 pour "sortir du marché unique un grand nombre de substances dangereuses".
A part les complotistes de la vaccination à qui il ne sert à rien de demander l'avis parce qu'on connaît déjà leurs réponses, le vaccin anti-COVID étant la source de tous les maux de la planète...
Et si cette baisse était simplement une adaptation de l'homme à son environnement? En effet, il est important que la semence soit "concentrée" pour se reproduire et peupler une région ou encore un pays, mais une fois le but atteint, rien ne sert de "gaspiller" de l'énergie à produire des gamètes qui ne sont plus utiles puisque l'objectif est atteint?

20.Posté par Papapio "Pères Amor" le 22/11/2022 12:21

https://www.zinfos974.com/CAF-de-La-Reunion-Hausse-de-50-de-l-ASF-et-versement-d-une-aide-exceptionnelle_a189256.html

Mauvaise nouvelle pour le JAF et pour la CAF... Les Éprouvettes de Loboratoire des PMA de PAYENT PAS NI LES SANCTIONS JUDICIAIRES DE GENRE DES PÈRES, NI LES PENSIONS "RANÇONS DES OTAGES JAMAIS LIBÉRÉS"....

Mais comment allez vous FINANCER le Système ?! De quoi vivrons toutes Corporations qui VIVENT des Sanctions de Genre des Pères ??????!!!!!!.....

21.Posté par Pascale le 22/11/2022 17:22

Mon dieu, j'espère juste que certains ici style le vampire et l'asticot ne vont pas devenir des donneurs!!! LOL

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes